Ânonner : définition de ânonner


Ânonner : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ÂNONNER, verbe trans.

Péjoratif
A.− Emploi trans. [L'obj. désigne un texte] Lire ou réciter (généralement par ignorance ou incapacité) sans intonation expressive et/ou en hésitant sur les mots ou les syllabes. Ânonner en récitant sa leçon (Ac. 1835-1932) :
1. C'est un détournement de mineure et même de deux mineures. Au-dessous du Christ, là-bas, au fond, le Président, qui a la voix d'un vieux père noble édenté, ânonne pour les jurés une lettre d'amour, dont il souligne chaque mot pour les jurés avec une espèce de malignité de vieux juge, une sorte d'égaiement sinistre, particulier aux gens de justice, dans le silence d'émotion de la salle. E. et J. de Goncourt, Journal,1869, p. 502.
B.− Emploi abs. Lire ou réciter (par ignorance ou négligence) sans intonation expressive :
2. Allez donc entendre du La Fontaine, du Racine, récité dans une école quelconque! La consigne est littéralement d'ânonner, et, d'ailleurs, jamais la moindre idée du rythme, des assonances et des allitérations qui constituent la substance sonore de la poésie n'est donnée et démontrée aux enfants. Valéry, Variété 3,1936, p. 280.
P. ext., rare. [Sans nuance péj.] Lire ou réciter sans intonation expressive :
3. rascasse. − Bon! bon! (ânonnant pour s'en souvenir). Elle aimera le premier à qui elle parlera! Elle aimera le premier qui lui parlera! Elle aimera le premier qui ne lui parlera pas. Achard, Voulez-vous jouer avec moâ?,1924, I, 1, p. 24.
Rem. Pour l'emploi trans., cf. Ac. 1835, 1878 : ,,Il s'emploie quelquefois activement``; Ac. t. 1 1932 : ,,Il s'emploie aussi transitivement.``
PRONONC. : [ɑnɔne], j'ânonne [ʒ ɑnɔn]. Dub. transcrit la 1resyllabe avec [a] ant. Warn. 1968 signale la possibilité d'une prononc. avec [ɑ] post. et avec [a] antérieur.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1606 (Nicot : Asnonner : est delivrer d'un asnon ... et se dit proprement des asnesses; pullum asinarium parere); 2. 1606 « hésiter en lisant (à la manière d'un ânon, c.-à-d. d'un écolier ignorant) » (Hist. macar., II, 267 ds DG : Iceluy avec sa bouche ne fait que asnoner); 1691, 24 juill. « épeler, lire (qqc.) en hésitant » (Sévigné, Lettres, X, 45, éd. Monmerqué, t. 13, p. 48); qualifié de familier par Ac. 1762, Trév. 1771, Ac. 1798-1878, notation non répétée par Ac. 1932. Dér. de ânon*; dés. -er.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 73.
BBG. − Bar. 1960. − Caput 1969. − Rog. 1965, p. 37.

Ânonner : définition du Wiktionnaire

Verbe

ânonner \ɑ.nɔ.ne\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Mettre bas un ânon, pour une ânesse.
  2. (Par extension) (Figuré) Ne lire, ne réciter, ne répondre qu’avec peine, qu’en hésitant.
    1. (Intransitif)
      • Il y a deux ans que cet enfant va à l’école, et il ne fait encore qu’ânonner.
      • Ânonner en récitant sa leçon.
      • Quand il soutint sa thèse, il ne faisait qu’ânonner.
      • Sans lui, je ne serais rien, ânonnait la pupille. — (Amélie Nothomb, Mercure, Albin Michel, Paris, 1998, p. 183)
    2. (Transitif)
      • Craignez, mon fils, d’ânonner et de braire cette langue universelle, à la manière des savants qui remplissent les Académies. — (Anatole France, La Rôtisserie de la reine Pédauque, 1893)
      • « Un ami de collège. Nous avons ânonné ensemble rosa, la rose. » — (Marcel Arland, Terre natale, 1938, réédition Le Livre de Poche, page 194)
      • L'anglais paie le prix fort de son hégémonie. Car le « globish » disgracieux que l'on ânonne d'un bout à l'autre de notre monde globalisé n'a rien à voir avec la langue abondante, élégante et infiniment plastique qui a fait les riches heures de la littérature d'expression anglaise, […]. — (Élie Barnavie, L'anglais, langue en péril, dans Marianne n°689, 3 juillet 2010)
      • […] lorsque le nouveau Grand Septon en aurait fini de faire ânonner leurs voeux solennels aux chevaliers récipiendaires. — (George R. R. Martin, A_Clash_of_Kings A Clash of Kings, Traduction de l’anglais par Jean Sola, 1999)
      • Une dizaine de mioches assis sur une natte en raphia ânonnaient en chœur l'alphabet hébraïque dessiné sur une planche en bois d’arar (thuya) sur laquelle le rabbin promenait son doigt. — (Ami Bouganim, Vers la disparition d'Israël?, Seuil, 2012)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ânonner : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ÂNONNER. v. intr.
Ne lire, ne réciter, ne répondre qu'avec peine, qu'en hésitant. Il y a deux ans que cet enfant va à l'école, et il ne fait encore qu'ânonner. Ânonner en récitant sa leçon. Quand il soutint sa thèse, il ne faisait qu'ânonner. Il s'emploie aussi transitivement. Cet écolier ne fait qu'ânonner sa leçon.

Ânonner : définition du Littré (1872-1877)

ÂNONNER (â-no-né)
  • 1 V. n. Lire ou réciter d'une manière pénible et hésitante. Son éloquence ne nous a pas séduites, elle nous a diverties ; nous admirions comme, en ânonnant, il ne laissait pas de sortir heureusement de toutes ses périodes, Sévigné, 575. M. de Chaulnes répète : Monsieur ; il ânonne ; bref, il se démonte au point qu'il ne peut lire, Saint-Simon, 315, 116.
  • 2 V. a. Il ânonna misérablement cette pièce de vers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « ânonner »

Étymologie de ânonner - Littré

Berry, ânichoner. Ménage dit : « MM. de l'Académie le dérivent d'asnon ; car ils l'ont écrit par un s et ils l'ont mis sous asne. Je crois que c'est une onomatopée, ceux qui parlent de la sorte disant souvent an, on. » L'opinion de l'Académie paraît préférable. Anonner, c'est faire l'ânon, le malhabile. La faute populaire de dire âner, au lieu de ânonner, vient en confirmation de cette étymologie.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de ânonner - Wiktionnaire

Du français ânon
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « ânonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ânonner anɔne play_arrow

Conjugaison du verbe « ânonner »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe ânonner

Évolution historique de l’usage du mot « ânonner »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « ânonner »

  • Censés mener la bataille de l’opinion contre les syndicats « jusqu’au- boutistes », les snipers médiatiques de la majorité se sont retrouvés ce week-end à ânonner en boucle la défense acrobatique d’Edouard Philippe. CharenteLibre.fr, Delevoye, de l’indispensable au parasite [le point de vue de CL] - Charente Libre.fr
  • 2- Ils doivent être disponibles. Autrement dit, malgré Zoom, Skype et Starleaf, ils habitent Paris et accourent dès qu’on les siffle. Au garde-à-vous, car ce sont de bons clients : concis, pédagogues, ils n’ont pas besoin de parler longtemps, puisqu’ils sont là tous les jours : leur discours tourne en boucle. Il est plus facile d’ânonner un catéchisme qui a déjà été claironné pendant trois décennies, que de prendre à rebrousse-poil des préjugés éculés et de déconstruire le discours dominant. 3- Ces sollicitations répétées découlent ensuite des pratiques des journalistes. Caractérisées, d’abord, par l’incompétence : « Beaucoup d’entre eux sont d’une paresse étonnante » explique d’ailleurs très bien… Patrick Artus [11]. Ils n’invitent que ceux qu’ils connaissent. Nicolas Demorand, même s’il a reçu une fois Frédéric Lordon sur France Inter, a invité une quinzaine de fois Daniel Cohen dans les différentes émissions qu’il a présentées [12]. Les journalistes-animateurs occupant les mêmes fonctions au fil des décennies se copient les uns les autres, ne renouvellent pas leur carnet d’adresses et quand ils partent, le laissent à leurs successeurs (ainsi, après le départ d’Yves Calvi de « C dans l’air », Caroline Roux, Bruce Toussaint ou Axel de Tarlé, ont continué à inviter les mêmes économistes, dans les mêmes proportions : Élie Cohen [13] et Philippe Dessertine en tête !) Ainsi, on préfèrera inviter ceux qui furètent dans les coulisses du pouvoir (économiques, politiques) et s’inféoder aux éternelles mêmes sources – dont on rappelle qu’ils font partie ici du « pool de conseillers » officiel du gouvernement. Acrimed | Action Critique Médias, Covid 19 : les économistes de Bruno Le Maire saturent l’espace médiatique - Acrimed | Action Critique Médias
  • "Je ne sais pas", "je ne sais plus", "ça s’est fait comme ça", "j’ai perdu la tête" : si le tribunal correctionnel de Bergerac et les victimes comptaient sur des explications, ils sont restés sur leur faim. Ce jeudi 14 mai, l’homme qui était jugé pour deux agressions sexuelles a été incapable d’en fournir, si ce n’est ânonner : "J’avais bu." SudOuest.fr, Bergerac : condamné pour avoir agressé sexuellement une fillette de 7 ans
  • Vous avez raison, Ouin Ouin. Il y a aussi le fait que les Corses, comme les Bretons savent ce qu’ils veulent, connaissent le mode d’emploi de la dynamite et l’utilisent quand ils le jugent utile. En Corse quand une maison se monte sans permis de construire, elle saute. Ici, c’est la moitié de l’île qui s’est construite sans permis, et tout le monde semble trouver ça très bien: on n’entend personne ânonner que « nous lé pas plis nou lé pas moins »: quand ça nous arrange, on est bien content apparemment de pouvoir faire tout et n’importe quoi, avec la bénédiction des maires et du voisinage. Clicanoo.re, [Economie] Les hôteliers ne veulent de pas de "septaine" | Clicanoo.re
  • En lançant cette série de circuits et de balades, il était évident qu’il ne s’agirait pas d’ânonner une énième fois des itinéraires adoubés par le Club Vosgien dont l’édition s’est fait le relais depuis des temps immémoriaux. « On voulait éviter le schéma habituel des guides de randonnées, le truc du genre : “Suivez la croix rouge puis au carrefour du Cerisier-Noir, prenez à droite la montée signalée d’un rond vert”… L’idée était d’avoir quelque chose de plus écrit, de plus subjectif, quelque chose qui ouvre la balade sur l’histoire, la musique, la littérature… », poursuit-il, inscrivant sa démarche dans les pas de Robert Redslob et de son Sur les sentiers des Vosges paru dans les années 50. , Magazine Tourisme et Patrimoine | Le guide pour savoir se perdre dans les Vosges
  • Évangéliser, c’est non seulement donner à quelqu’un la chance de connaître le Seigneur et l’Église, c’est du même coup être vivifié soi-même de l’intérieur. C’est pourquoi l’évangélisation par l’annonce est une telle source de joie. Le désir d’évangélisation vient aussi creuser en nous le désir d’intimité avec le Seigneur. Si nous partons transmettre la foi à un petit groupe d’enfants, de jeunes, de passants, allons-nous ânonner un discours réchauffé, qui finalement se transformera en application mécanique de recettes de « com » ? Sûrement pas ! C’est la personne vivante de Jésus qui montrera son visage si, près de nous, le cœur de Jésus bat aussi un peu. Ce cœur de Jésus – dont nous voulons faire connaître la douceur, l’immense miséricorde, la puissance salvatrice – viendra à eux si ce cœur nous parle encore, nous émerveille et nous surprend encore. Aleteia : un regard chrétien sur l’actualité, la spiritualité et le lifestyle, Non, l’évangélisation n’est pas réservée aux autres
  • Bon, après avoir passé deux mois avec pour tout horizon, la tapisserie de la chambre à coucher ou le canapé du salon, on a tous rêvé, à l’heure du déconfinement, d’une mer turquoise, de saveurs exotiques, de monuments à visiter et ce, avec dans son sac de voyage, le lexique idoine pour ânonner quelques formules dans la langue du… SudOuest.fr, Les vacances à l’étranger cet été, est-ce bien raisonnable ?

Traductions du mot « ânonner »

Langue Traduction
Anglais stutter
Source : Google Translate API

Synonymes de « ânonner »

Source : synonymes de ânonner sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires