La langue française

Annone

Sommaire

  • Définitions du mot annone
  • Étymologie de « annone »
  • Phonétique de « annone »
  • Évolution historique de l’usage du mot « annone »
  • Citations contenant le mot « annone »
  • Traductions du mot « annone »
  • Synonymes de « annone »

Définitions du mot « annone »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANNONE, subst. fém.

HIST. ROMAINE
A.− Ensemble des produits alimentaires de première nécessité et particulièrement le blé, réunis dans les greniers publics et destinés à subvenir pour une année aux besoins fondamentaux de la population romaine.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
B.− Administration chargée de l'approvisionnement des greniers publics, de la vente à bas prix ou de la distribution gratuite de vivres à la population romaine :
1. Les gens de l'annone ont (...) à négocier avec les cultivateurs ou avec les marchands de grains. Lavedan1964.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixeet du xxesiècle.
Préfet de l'annone. Fonctionnaire chargé de ce service :
2. Alors, de ses greniers voyant bientôt la fin, Le Latium entier comme un seul homme a faim, Et, (...) vient demander l'aumône À César, empereur, et préfet de l'annone. A. Dumas Père, Caligula,1837, II, 2, p. 62.
Rem. Attesté ds Ac. Compl. 1842, Lar. 19e, Nouv. Lar. ill., Quillet 1965.
C.− Impôt direct en nature, perçu dans les provinces pour les distributions publiques ou l'entretien de l'armée.
Rem. Attesté ds Nouv. Lar. ill. − Lar. Lang. fr.
PRONONC. : [anɔn].
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. 1121-1135 annune « provisions [pour une année] » (Ph. de Thaun, Bestiaire, 426, Wrigt ds Gdf. : E quant furmi encuntre, ne li fait lait ne hunte, Ne li tolt sa annune, ne l'demande ne dune); ca 1160 annone « id. » (Benoit de Ste Maure, D. de Norm., II, 6618, Michel, ibid. : N'i a bestes, blé ne annone) − 1611, Cotgr. (au sens de « grain avec lequel on fait le pain pour la maisonnée »); 2. 1752 antiq. rom. Préfet de l'annone (Trév.). Empr. au lat. annona « récolte de l'année » (Cicéron, Verr., 4, 215 ds TLL s.v., 110, 57); au sens 2 « approvisionnement public » (Tite-Live, 4, 13, 7, ibid., 113, 40).
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bach.-Dez. 1882. − Lavedan 1964. − Lep. 1848.

Wiktionnaire

Nom commun 1

annone \a.nɔn\ féminin

  1. (Antiquité) Provision de vivres pour un an.
  2. (Antiquité) Administration chargée de l’approvisionnement des greniers publics, de la vente à bas prix ou de la distribution gratuite de vivres à la population romaine.
    • Chaque cité de l’Empire avait donc ses évergètes, l’empereur était celui de Rome. À ce titre, le premier de ses soucis était de la nourrir, car la capitale avait cette particularité d’être la seule ville à offrir du pain gratuit à certains de ses habitants (150 000 environ) et à assurer à tous un service de distribution payante de blé, d’huile et de viande, appelé annone. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 312)
  3. Impôt direct en nature, perçu dans les provinces pour les distributions publiques ou l'entretien de l'armée.
  4. (Botanique) Fruit d’un annonier.
    • Les annones sont des fruits très appréciés. La chélimole est même considérée comme l’un des meilleurs fruits du monde. Elles sont généralement consommées à l’état frais, hormis le corossol qui est transformé en jus ou en sorbet. Leur saveur douce s’explique par des teneurs en sucre élevées, jusqu’à 30 mg/100 g de pulpe pour la pomme cannelle. Les fruits sont aussi riches en calcium et en vitamine C. Les feuilles et les fruits verts sont astringents, ce qui leur confère des vertus médicinales. Les annones sont originaires des terres basses d’Amérique centrale tropicale, hormis le chérimolier, qui vient des hauts plateaux et vallées inter-andines du Pérou. — (Cirad/Gret/MAE, Mémento de l'Agronome, 1 692 pages, page 999, 2002, Paris, France, Cirad/Gret/Ministère des Affaires Étrangères)

Nom commun 2

annone \a.nɔn\ masculin

  1. (Botanique) Arbre tropical de la famille des annonacées.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANNONE (a-nno-n') s. f.
  • Terme d'histoire romaine. L'ensemble des denrées nécessaires à la vie, et particulièrement le blé.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « annone »

Du latin annona.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Annona, de annus, an, la récolte d'une année.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « annone »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
annone anɔn

Évolution historique de l’usage du mot « annone »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « annone »

  • Dites-nous, soyez francs, dites-nous la vérité : Vos stagiaires qui "annonent" au lieu d' "annoncer" les nouvelles, vous avez eu un prix de gros ou bien ? Parce que déjà les fautes d'orthographe, comment dire ?, mais là, ça devient un tantinet tragique ....  , Edouard Philippe annonce plusieurs mesures pour soutenir l'audiovisuel, comme un crédit d'impôt pour la création, la réforme découpée...
  • Pour saisir le sens de cette expression, il faut se pencher sur quelques pages d’histoire et retrouver le sens du mot « annone ». Webdo, Carthage, terre de l'annone : D'où vient l'expression "grenier à blé" de Rome ?

Traductions du mot « annone »

Langue Traduction
Anglais annone
Italien annona
Source : Google Translate API

Synonymes de « annone »

Source : synonymes de annone sur lebonsynonyme.fr
Partager