La langue française

Anguille

Définitions du mot « anguille »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANGUILLE, subst. fém.

A.− ICHTYOL. Poisson d'eau douce mais qui se reproduit dans la mer des Sargasses (Atlantique Nord), à peau visqueuse, de la forme d'un serpent, dont la chair est recherchée :
1. L'anguille et le congre (muraena anguilla et conger) ont les deux mâchoires et le vomer hérissés de petites dents droites, fortes, mousses, serrées. Le congre n'a presque qu'une rangée aux mâchoires. Cuvier, Leçons d'anat. comp.,t. 3, 1805, p. 182.
2. Comme l'anguille doit maintenir son allure sinueuse, l'ondulation perpétuelle de ses anneaux, quel que soit l'élément qui la porte, elle est douée d'une ossature singulièrement flexible. Disposée tout en longueur, assise sur des côtes courtes légèrement attachées, étayée sur de fins faisceaux d'arêtes intermusculaires, cette charpente soutient partout l'individu sans apporter de rigidité nulle part, laissant au corps une souplesse prodigieuse. (...). Les anguilles retournent à la mer en automne. On dit qu'elles « se relâchent ». Un assez grand nombre demeurent dans nos eaux. Pesquidoux, Chez nous,t. 2, 1923, p. 63, 71.
Anguille de mer. Congre ou lamproie (cf. H. Coupin Animaux de nos pays, dict. pratique, 1909, p. 185, 187).Anguille de sable. Ammodyte. Anguille électrique. Gymnote.
Locutions
Il y a anguille sous roche. Il y a quelque chose de caché dont on soupçonne l'existence :
3. Autre chose le tourmentait : de quelle façon expliquer l'ordre que, la veille, dans son affolement, il avait donné à Célestin de ne pas acheter de vache? Sa femme n'éventerait-elle pas là quelque anguille sous roche? Et il déplorait cette maladresse, qui venait compliquer les choses et le gêner dans l'exécution du plan qu'il s'était fait de ne rien laisser transpirer. Châteaubriant, Monsieur des Lourdines,1911, p. 112.
Écorcher l'anguille par la queue. Commencer par le plus difficile. Vouloir rompre une anguille sur son genou. Vouloir l'impossible.
Il ressemble aux anguilles de Melun. Il crie avant qu'on l'écorche, il se plaint avant de sentir le mal :
4. Il ressemble à l'anguille de Melun (...) Selon quelques étymologistes, ce proverbe vient d'un nommé L'Anguille ou plutôt Languille, bourgeois de Melun. Il jouait, dans un mystère, le rôle de saint Barthélémy, qui fut écorché vif comme on sait. Dès que Languille aperçut le bourreau, il fut saisi d'une telle frayeur, qu'avant d'avoir été touché, il poussa les hauts cris et se sauva. Lar. 19e,1866.
B.− P. ext. [En réf. à la forme de l'anguille, pour désigner différents objets ou animaux]
1. JEU. ,,Jeu d'écoliers dans lequel un d'eux poursuit les autres, en les frappant avec un mouchoir roulé en forme d'anguille.`` (Lar. 19e).
Loc. Couper l'anguille. ,,Replacer les cartes comme elles étaient avant la coupe.`` (J. Lacassagne, L'Argot du « milieu », 1928, p. 252).
2. MARINE
,,Longues pièces de bois qui font partie du ber d'un grand bâtiment, mais qu'on désigne le plus généralement sous le nom de coittes.`` (Will. 1831).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
Nœud d'anguille. Sorte de nœud coulant.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. généraux.
3. TECHNOLOGIE
,,Pièce de bois qu'on place entre deux radeaux employés à la confection d'un pont, pour maintenir leur écartement.`` (Nouv. Lar. ill.).
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
TISS. Bourrelet ou faux pli qui se forme dans le drap lorsqu'on le foule.
Rem. Attesté ds la plupart des dict. gén. du xixesiècle.
4. ZOOL. Anguille de haie, de buisson. Un des noms vulgaires de la couleuvre, parfois de la vipère :
5. Les restaurateurs de la banlieue de Paris passent pour servir des matelottes d'anguilles de haie, en même temps que des gibelottes de chat. Mais c'est une calomnie, tout le monde sait que ces estimables commerçants ne le font que sur le désir formel du client. P. Martellière, Glossaire du Vendômois,1893, p. 15.
6. Pour certains paysans, la couleuvre n'est qu'une anguille de haie, et ils la mangent comme l'anguille d'eau. Renard, Journal,1894, p. 230.
5. Lang. pop.
Fouet (cf. anguillade*) :
7. Anguille (...). Fouet à sabot, − dans l'argot des enfants. A. Delvau, Dict. de la lang. verte,1866, p. 10.
Ceinture (F. Vidocq, Les Voleurs, t. 1, 1836, p. 7).
C.− Lang. commun et littér.
[P. anal. avec la minceur, l'agilité, la viscosité du corps de l'anguille, pour désigner des qualités physiques ou des travers moraux de l'homme]
1. Fam. [Comme terme de compar., introd. par comme] :
8. Ni ma femme non plus, voisin; la chère âme s'est tournée et retournée comme une anguille. Ah! dame! quand on est jeune, on ne s'endort pas au bruit des violons. Musset, Comédies et proverbes,Lorenzaccio, 1834, I, 2, p. 87.
9. J'étais mince comme une anguille, j'aurais pu passer comme elle à travers une touffe de joncs... Pesquidoux, Le Livre de raison,t. 1, 1925, p. 213.
10. Mais Paoli est déjà hors d'appel : agile comme une anguille, il s'est faufilé dans la cohue, et son képi bleu, sa courte nuque hâlée ont aussitôt disparu. R. Martin du Gard, Les Thibault,L'Été 1914, 1936, p. 756.
2. P. métaph., péj. :
11. Ici l'objection classique : N'eut-il pas été possible avant la guerre, de composer avec lui [Briand], au lieu d'user des forces dans une lutte sans intérêt avec cette anguille de vase? L. Daudet, Vers le roi,1920, p. 103.
PRONONC. : [ɑ ̃gij]. Demi-longueur pour [ɑ ̃] ds Passy 1914. Demi-longueur (Passy 1914) ou longueur (Barbeau-Rodhe 1930, Harrap's 1963) pour [i]. On recommande le l mouillé jusqu'à Littré inclus, excepté toutefois Land. 1834, qui écrit : an-guiye. Enq. : /ɑ ̃gij/.
ÉTYMOL. ET HIST. − 1. a) 1165 ichtyol. (Chr. de Troyes, G. d'Angleterre, éd. M. Wilmotte, 1000 : Et mes anguilles escorchier?); b) proverbialement et fig. 1563 il y a anguille sous roche « il se trame quelque intrigue » (Belleau, Reconnue [1578], II, 4 ds Gdf. Compl.); 1690 il s'échappe comme une anguille « il disparaît sans qu'on puisse le retenir, il se défile » (Fur.); c) p. anal. sert à dénommer d'autres animaux 1548 anguille de bois « couleuvre » (Rabelais, Quart Livre, 60 ds Œuvres, éd. Marty-Laveaux, t. 2, p. 482) dite aussi anguille des haies (1611, Cotgr.); 1751 anguille de sable « poisson de mer » (Encyclop. t. 1). Empr. au lat. anguilla (dimin. de anguis « serpent ») « anguille » (Pline, Nat., 9, 73 ds TLL s.v., 50, 55); au Moy. Âge, les rimes assurent une prononc. -ile (voir T.-L.) et le l ne s'est mouillé définitivement qu'aux xvieet xviies.
STAT. − Fréq. abs. littér. : 253. Fréq. rel. littér. : xixes. : a) 448, b) 373; xxes. : a) 296, b) 314.
BBG. − Ac. Gastr. 1962. − Alex. 1768. − Alleau 1964. − Baudr. Pêches 1827. − Bél. 1957. − Bouillet 1859. − Canada 1930. − Chesn. 1857. − Dumas 1965 [1873]. − Esn. 1966. − France 1907. − France Suppl. 1907. − Gaudin (M.). Parasitisme. Vie Lang. 1969, p. 700. − Gay t. 1 1967 [1887]. − Gruss 1952. − Jal 1848. − Kemna 1901, p. 49. − Lar. mén. 1926. − Larch. 1880. − Lasnet 1970. − Le Clère 1960. − Lej. 1969. − Le Roux 1752. − Littré-Robin 1865. − Michel 1856. − Mont. 1967. − Nysten 1824. − Pollet 1970. − Privat-Foc. 1870. − Rog. 1965, p. 38. − Rolland (E.). Faune pop. de la France. Paris, 1967, t. 3, p. 99; t. 11, p. 186, 199, 249. − Sandry-Carr. 1963. − Will. 1831.

Wiktionnaire

Nom commun

anguille \ɑ̃.ɡij\ féminin

  1. (Ichtyologie) Poisson osseux de la forme d’un serpent, couverts d’une peau glissante, et dont les nageoires caudales, anales et dorsales sont continues, habituellement d’eau douce et se reproduisant dans l’océan, de la famille des anguillidés.
    • Les poissons qu'on trouve dans la Charente sont la tanche, la truite, l’anguille, la plie, le barbeau, le chabot, l’âton, le dard, la brème, le goujon, l’ablette et l’écrevisse. Ceux qui remontent de la mer sont la lamproie, le meuil, qui s'arrêtent le plus ordinairement à Jarnac; la gathe, et rarement l’alose. — (J.-P. Quénot, Statistique du département de la Charente, Paris : chez Deterville & Angoulème : chez Trémeau & Cie & chez J. Broquisse, 1818, p. 6)
    • On pêche fréquemment dans le Rhône le barbeau et le goujon, quelquefois la truite ordinaire, la truite saumonée et même le saumon, le plus souvent la carpe, le brochet et les deux espèces d’anguilles de nos marais , que distinguent fort bien nos pêcheurs et mieux encore nos gourmets. A certaines époques, on y prend des esturgeons et des aloses en grande quantité. — (M. de Rivière, « Mémoire sur la Camargue », dans les Annales de l'agriculture française, 2e série, tome 34, Paris : chez Madame Huzard, avril 1826, p. 81-82)
    • L’anguille se pêche essentiellement durant la belle saison (de mai à septembre) à l’aide de néréides ou de tronçons d’arénicole (voire de vers de terre qu’il faut cependant remplacer souvent). — (Bernard Breton, Régis Gérard, Toutes les pêches en surf-casting, 2000)
    • Les petites gens du quartier venaient dîner dans cette friterie d'une portion d’anguilles à une peseta, ou de percebes, et de calmars frits. — (Joseph Peyré, Sang et Lumières, éd. Grasset, 2014, chap. 8)
  2. (Familier) Personne qui manœuvre adroitement pour s’échapper ou se sortir de l’embarras.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. (Argot) (Vieilli) (Rare) Ceinture.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ANGUILLE. n. f.
Poisson d'eau douce, de la forme d'un serpent, et couvert d'une peau glissante. Pêcher des anguilles. Écorcher une anguille. Anguilles de Melun. Tronçon d'anguille. Pâté d'anguilles. Anguille à la tartare. Anguille de mer, Voyez CONGRE. Prov. et fig., Il y a quelque anguille sous roche, Il y a dans cette affaire quelque chose de caché. Il se prend ordinairement en mauvaise part. Prov. et fig., Écorcher l'anguille par la queue, Commencer par l'endroit le plus difficile et par où il faudrait finir. Prov. et fig., Il ressemble aux anguilles de Melun, il crie avant qu'on l'écorche, Il a peur sans sujet; ou Il se plaint avant de sentir le mal. Prov. et fig., Échapper, glisser comme une anguille, Trouver moyen d'échapper lorsqu'on va être pris. Je croyais le tenir : il m'a échappé comme une anguille.

Littré (1872-1877)

ANGUILLE (an-ghi-ll', ll mouillées, et non anghi-ye. Au XVIIe siècle, d'après Chifflet, Gramm. p. 232, les ll ne se mouillaient pas ; aujourd'hui c'est une faute de ne pas les mouiller) s. f.
  • 1Poisson d'eau douce (malacoptérygien apode) de la forme d'un serpent, dont la chair est savoureuse, mais un peu indigeste.

    Échapper comme une anguille, glisser entre les mains, et, au figuré, n'être pas sûr.

    Écorcher l'anguille par la queue, commencer par où l'on eût dû finir.

    Tirer l'anguille par la queue, n'avoir rien d'assuré, être dans l'incertitude de quelque entreprise.

    Rompre l'anguille au genou, prendre un mauvais moyen pour réussir dans une affaire ; cette locution vient de ce que les anguilles ne peuvent se rompre sur le genou.

  • 2Anguille de mer, un des noms vulgaires du congre.

    Anguille de sable, un des noms du lançon.

    Anguille de Surinam ou anguille torpille de Cayenne, anguille trembleuse, anguille électrique, etc. noms vulgaires du gymnote électrique, qui produit le même effet que la torpille.

    Anguille de haie, serpent ou couleuvre.

  • 3Jeu d'écoliers, dans lequel on cache un mouchoir roulé : celui qui le cherche en frappe les autres s'il le trouve.
  • 4 Technologie. Bourrelet qui se forme quelquefois aux étoffes de laine quand on les foule.

    Pièces de bois qui font partie de l'appareil en charpente destiné à faire glisser un bâtiment qu'on veut lancer à l'eau ; on les nomme aussi couettes.

    Nœud d'anguille, sorte de nœud coulant dont on peut se servir pour débarquer les futailles de peu de poids.

  • 5Proverbes. Il y a quelque anguille sous roche, il se trame quelque intrigue. Je crois qu'il y a quelque anguille sous roche, Molière, Bourg. gent. III, 7.

    Il ressemble aux anguilles de Melun, il crie avant qu'on l'écorche, se dit de quelqu'un qui se plaint avant de sentir le mal. D'après Fleury de Bellingen dans son Étym. des proverbes français, il s'agit, dans ce proverbe, de Languille ou l'Anguille, nom d'homme ; les anguilles de Melun, non plus qu'aucune autre, ne criant avant qu'on les écorche.

HISTORIQUE

XIIIe s. Que de lamproies et d'anguilles Qu'il orent acheté as villes, Bien fu chargée la charrete, Ren. 781. Renart, qui bien sot losengier, Prist d'une anguille deux tronçons, Qui rostissent sur les charbons, ib. 1035. Où anguilles au broet sont, Fabliaux, éd. BARBAZ. t. IV, p. 86. Si a li cuens as anwilles les trois pars, et li monnier [meunier] la quarte partie, Du Cange, anwilla.

XVIe s. On commença divers petits jeux, comme escorcher l'anguille, brider l'asne, prendre la grenouille, et autres, Yver, p. 615. On nourrira les anguiles de la viande ci devant ditte, De Serres, 431. En vain l'anguille a sur l'aigle envie, Génin, Récréat. t. II, p. 238.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANGUILLE. Ajoutez :

7Anguilles, pièces de bois placées à l'avant et à l'arrière des radeaux, servant à maintenir leur écartement entre eux, lorsqu'on en forme des ponts.

HISTORIQUE

Ajoutez :

XVe s. Escorchez vos noysettes à jeun Ainsy qu'enguilles de Melun, Poésies du duc de Nemours, XX.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ANGUILLE, anguilla, (Hist. nat.) poisson fort allongé en forme de serpent, glissant, sans écailles, revêtu d’une peau dont on le dépouille aisément ; les oüies des anguilles sont petites & recouvertes d’une peau ; c’est pourquoi elles s’étouffent dans les eaux troubles, & elles peuvent vivre assez long-tems hors de l’eau ; elles se meuvent en contournant leur corps ; car elles ont seulement au lieu de nageoires une sorte de rebord ou de pli dans la peau, qui commence au milieu du dos par-dessus, & par-dessous à l’ouverture par où sortent les excrémens, & qui se continue de part & d’autre jusqu’à l’extrémité du corps. On a cru que les anguilles naissoient de la pourriture. Ce qui a donné lieu à cette erreur, c’est que le conduit de la matrice dans les femelles, & de la semence dans les mâles, sont peu apparens & couverts de graisse, de même que les œufs ; on ne les apperçoit pas aisément. Rondelet avoue qu’il en a vû frayer, quoiqu’il soit encore prévenu pour l’ancien préjugé par rapport à certaines anguilles. Ces poissons vivent dans l’eau douce & claire ; l’eau trouble leur est nuisible, & même mortelle ; ainsi il faut que l’eau des étangs où l’on veut avoir des anguilles soit pure. Ce poisson vit dans l’eau douce & dans l’eau salée ; il faut choisir le tems où l’eau des rivieres est trouble après les pluies, ou la troubler exprès, pour pêcher l’anguille : elle ne s’éleve pas au-dessus de l’eau comme les autres poissons. Il y en a dans le Gange qui ont trente piés de longueur : la chair de l’anguille est visqueuse & fort nourrissante ; celles de la mer sont les meilleures. On sale la chair de ce poisson pour la conserver lorsqu’on en prend beaucoup à la fois, ou pour corriger par le sel la mauvaise qualité qui lui vient de sa viscosité. On donne en Languedoc le nom de margaignon à l’anguille mâle ; elle a la tête plus courte, plus grosse, & plus large que la femelle, que l’on appelle anguille fine. Rondelet. Voyez Poisson. (I)

* L’anguille se pêche ou aux hameçons dormans, ou à l’épinette, ou à la foüine, ou à la nasse. A l’hameçon dormant, en attachant de deux piés en deux piés de distance, des ficelles sur une corde fixée par un bout à un pieu au bord d’une riviere : ces ficelles doivent être armées par le bout d’un hameçon long d’un pouce, & l’hameçon amorcé soit avec des achées, soit avec des chantouilles, ou autrement. Pl. de Pesch. fig. 1, AB est la corde, CD, CD, CD, sont les ficelles ; elles ont un pié & demi, ou deux piés de long : attachez un plomb à l’autre bout de la corde, & lancez dans la riviere ce plomb, le plus loin que vous pourrez. Choisissez pour cette pêche un endroit où il n’y ait point d’herbes ni autre chose à quoi votre ligne dormante puisse s’embarrasser.

A l’épinette, en substituant des épines à ces hameçons : ces épines sont liées par le milieu avec la ficelle, & amorcées comme les hameçons.

A la foüine, en se pourvoyant d’un instrument fait comme on voit fig. 2. il est emmanché par une douille A dans une perche forte & légere AB, longue de 15 à 18 piés. Le reste de l’instrument est en trident, dont chaque dent CD, CF, CG, a environ neuf pouces de longueur. Les deux dents de côté CD, & CG, sont recourbées ; celle du milieu est pointue ; toutes trois sont dentées & tenues si serrées par un lien de fer HI, que l’anguille la plus petite ne puisse passer entr’elles. On tient cet instrument, & on le fiche fortement dans les endroits où l’on croit qu’il y a des anguilles. S’il s’en rencontre sous le coup, il ne leur est pas possible de s’échapper ; elles restent dans la foüine.

A la nasse, en faisant à une des vannes d’un moulin à eau un trou, & y appliquant bien exactement le filet appellé nasse. Voyez Nasse.

Anguille de sable, anguilla de arena, poisson de l’océan septentrional qui est fort fréquent sur les côtes d’Angleterre, où il est connnu sous le nom de sandilz ; on l’appelle anguille de sable, parce qu’il est fort allongé, & qu’il se cache sous le sable. Il a la tête mince & ronde, les mâchoires allongées & pointues, la bouche petite ; il n’est pas plus gros que le pouce, & n’a que la longueur d’un palme ; son dos est bleu, & le ventre de couleur argentine ; il a une nageoire sur le milieu du dos, & une autre auprès de la queue ; deux de chaque côté sous le ventre, & une autre au-delà de l’anus Ald. de piscibus, lib. XI. cap. xlix. Voyez Poisson. (I)

Anguille, s. f. animalcule que l’on ne découvre qu’à l’aide du microscope dans certaines liqueurs, telles que le vinaigre, l’infusion de la poussiere noire du blé gâté par la nielle, &c. dans la colle de farine, &c. On a donné à ces animalcules, le nom d’anguille, parce qu’ils ressemblent à cet animal par la forme de leur corps qui paroît fort mince & fort allongé. Les anguilles de la colle de farine sont les plus singulieres ; on a observé qu’elles sont vivipares. M. Sherwood & M. Needham, de la Société royale de Londres, ont fait sortir du corps de ces petites anguilles d’autres anguillesvivantes ; la multiplication d’une seule est allée jusqu’à cent six. Nouv. observ. micros. par M. Needham, pag. 180. Voyez Microscope, Microscopique. (I)

Anguille, s. f. c’est ainsi qu’on appelle les bourrelets ou faux plis qui se font aux draps sous les piles des moulins à foulon, lorsque les foulons ne sont pas assez attentifs à les faire frapper comme il faut. Voyez Foulon, Fouler, & surtout l’article Draperie.

* Anguille, (l’) Géog. mod. île de l’Amérique, une des Antilles Angloises.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « anguille »

(c. 1165) Du latin anguilla.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Picard, anwile, ainguille ; wallon anvèie ; provenç. anguila, enguila ; espagn. anguila ; portug. anguia ; ital. anguilla ; de anguilla, diminutif de anguis, serpent. Anguis se rattache au grec ἔγις ; ancien haut allemand unc ; zend, aji ; sanscrit, ahi ; tous mots qui veulent dire serpent. De sorte que le grec ἔγχελυς, anguille, paraît formé de ἔχις, comme le latin anguilla d'anguis.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « anguille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anguille ɑ̃gij

Évolution historique de l’usage du mot « anguille »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « anguille »

  • Le mariage est comme une nasse d’anguilles ; ceux qui sont dehors veulent y entrer et ceux qui sont dedans, veulent en sortir. De Proverbe norvégien
  • Par trop presser l'anguille, on la perd. De Proverbe français
  • On n'écorche pas l'anguille par la queue. De Antoine Oudin / Curiosités françaises
  • Quand on serre trop l'anguille, on la laisse partir. De Haillant et Virtel
  • Tenir une femme par sa parole, c'est tenir une anguille par la queue. De Miguel de Cervantès / Les nouvelles exemplaires
  • Le mariage est un sac où l’on trouve quatre-vingt-dix-neuf vipères et une anguille. De Proverbe espagnol
  • L'avenir est liquide Le passé est solide. Le chagrin est une carpe Le bonheur une anguille. De Jean-Louis Aubert / Le long de l'eau
  • Les résolutions sont comme les anguilles ; on les prend aisément. Le diable est de les tenir. De Alexandre Dumas, fils
  • Les gens n’aiment pas plus à tenir leur bonheur des mains d’un autre que les anguilles à être écorchées vives ! De Théodore de Banville / Gringoire
  • Insaisissable: sa réputation n’est pas surfaite. Tel un serpent de mer, les histoires les plus folles viennent épicer son mystère. La créature n’est pas banale. Elle frétillait déjà au crétacé, il y a plus de 100 millions d’années, bien avant que nous ne fassions des étincelles avec le silex. Elle a résisté à tous les cataclysmes écologiques. Son mode de reproduction est aussi digne d’une querelle sur le sexe des anges. L’anguille n’en ayant pas d’apparent, Aristote la croyait issue de la décomposition des entrailles de la terre. Pline, du mucus sécrété lors de ses frotti-frotta contre les rochers. Plus poétique, certains prétendaient qu’elle naissait de la rosée de printemps. Autant de qu’en-dira-t-on qui ne l’ont pas empêchée de passer à la casserole et de réjouir les palais. Le Figaro.fr, L’anguille du Rhin par Olivier Nasti
  • L'anguille était réputé particulièrement rustique et résistante, grâce notamment à sa capacité à respirer l'air (L'air est le mélange de gaz constituant l'atmosphère de la Terre. Il est inodore et incolore. Du fait de la diminution de la pression de l'air avec l'altitude, il est...), mais est néanmoins en forte régression depuis les années 1980 et même maintenant considérée comme espèce menacée, en Europe, comme en Amérique (L’Amérique est un continent séparé, à l'ouest, de l'Asie et l'Océanie par le détroit de Béring et l'océan Pacifique; et à l'est, de l'Europe et de l'Afrique par l'océan...) du Nordou au Japon. Techno-Science.net, 🔎 Anguille d'Europe - Définition et Explications
  • Depuis cinq ans, le rendez-vous est donné en juin pour le comptage des anguillettes, les anguilles juvéniles de moins de 9 cm. « On est là pour analyser leur abondance en procédant à une pêche électrique sur trente points d’échantillonnage. En trente secondes d’électrification, les anguilles sont tétanisées et attirées, on peut alors les compter et de les mesurer », explique Nicolas Bourré, de la fédération de pêche du Finistère. Le Telegramme, Les pêcheurs aux petits soins pour les anguilles - Quimperlé - Le Télégramme
  • Les anguilles-serpents sont une famille d’espèces d’anguilles qui vivent la majeure partie de leur vie dans les fonds sablonneux des eaux tropicales et tempérées du monde entier. Elles sont fréquemment confondues avec les serpents de mer qui, contrairement à elles, sont venimeux. Outre cette différence, elles se distinguent également par la présence de nageoires dorsales, anales et pectorales. Sciencepost, Les anguilles-serpents percent l'estomac des prédateurs pour s'échapper
  • Il se prenait 250 tonnes d'anguilles entre Québec et Rimouski en 1985. Au début des années 2000, les pêcheurs devaient se contenter de 70 tonnes (archives). Radio-Canada.ca, Comprendre le déclin d’une mal-aimée : un projet de recherche sur l’anguille | Radio-Canada.ca
  • Dans ses fumoirs du marché gare, l’ancien torero prépare a développé une méthode de salage et fumage de différentes espèces de poisson de manière artisanale. Et ainsi, offre à sa clientèle des produits d’exception mais aussi des produits qu’il a remis au goût du jour comme l’anguille, poisson emblématique de la région, qui avait été oubliée. Voir Plus, ENTRE SEL ET FUMÉE, FOLCO JULLIEN SUBLIME LE POISSON MÉDITERRANÉEN - Voir Plus
  • 100 g d'anguille fumée , Foie gras de canard et anguille fumée, pomme et céleri confits en dix heures, gel de pomme acidulé
  • Animal Crossing New Horizons est entré dans le mois de juin avec une saison de mariage. Cependant, en plus de célébrer l’amour entre une paire d’alpagas, le nouveau mois apporte également des dizaines de poissons et d’insectes uniques à attraper, l’un d’eux étant une anguille ruban. Ici, vous découvrirez sa taille d’ombre afin de pouvoir la cueillir de la mer. Breakingnews.fr, Ruban anguille et comment attraper dans Animal Crossing New Horizons

Traductions du mot « anguille »

Langue Traduction
Anglais eel
Espagnol anguila
Italien anguilla
Allemand aal
Portugais enguia
Source : Google Translate API

Synonymes de « anguille »

Source : synonymes de anguille sur lebonsynonyme.fr

Anguille

Retour au sommaire ➦

Partager