La langue française

Anagnoste

Définitions du mot « anagnoste »

Trésor de la Langue Française informatisé

ANAGNOSTE, subst. masc.

A.− ANTIQ. Esclave ou affranchi chargé de faire la lecture à haute voix.
B.− P. ext., RELIG. CHRÉT. Personne qui fait aux autres la lecture dans une assemblée ou une communauté religieuse :
1. Il est vrai qu'à la dernière lecture, l'anagnoste accablé s'endormit si profondément, qu'avant qu'il pût s'en apercevoir, le manuscrit était consumé par la flamme. Ch. Nodier (Lar. 19e,1866).
2. ... un curieux petit écrit de ce temps nous a été conservé; c'est une sorte de prône (...) que l'anagnoste lisait après les grandes lectures tirées des pages sacrées. E. Renan, Hist. des origines du Christianisme,L'Église chrétienne, 1879, pp. 399-400.
Spécialement :
3. Il avait reçu dans sa jeunesse le deuxième des ordres mineurs; il était lecteur ou anagnoste. Un degré de plus, il aurait été exorciste et investi du pouvoir de chasser les démons! E. About, Le Roi des montagnes,1857, pp. 133-134.
Prononc. − Dernière transcription ds DG : à-nà-gnòst'.
Étymol. ET HIST. − 1. 1552 « lecteur, par réf. à l'esclave qui, chez les riches Romains, faisait la lecture pendant les repas » (Rabelais, Quart Liv., Epist. ds Gdf. Compl. : Et curieusement ayant par la voix et pronunciation du plus docte et fidele anagnoste de ce royaulme, ouy et entendu lecture distincte d'iceulx livres miens); p. ext. av. 1637 « lecteur, lectrice » (Peiresc, Lett. 36 ds DG : Il faut ... se servir d'anagnoste); av. 1844, p. plaisant. « id. » (C. Nodier, supra). Qualifié de vieilli par DG; 2. p. ext. 1857 relig. désigne un des ordres mineurs (synon. de lecteur) (About, supra). Du lat. anagnostes (Cicéron, Att. I, 12, 4, éd. Constans [lettre du 1erjanv. 61] : Nam puer festius anagnostes noster Sositheus decesserat); cf. ID., Fam. 5, 9, 2, éd. Teubner : Dicitur mihi tuus servus anagnostes fugitivus dum Vardaeis esse; le mot lat. est un empr. au gr. α ̓ ν α γ ν ω ́ σ τ η ς, « liseur », terme par lequel Platon désignait Aristote (cf. Humbert, Hist. ill. de la litt. grecque, p. 264); Bailly n'atteste le mot qu'à partir de Plutarque, Crass. 2.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 3.
BBG. − Archéol. chrét. 1924. − Bailly (R.) 1969 [1946]. − Mont. 1967.

Wiktionnaire

Nom commun

anagnoste \a.na.ɡnɔst\ masculin

  1. (Antiquité) Esclave qui, chez les riches Romains, faisait la lecture pendant le repas.
    • C’est certainement ce trait de caractère qui avait frappé PLATON, chez son élève ARISTOTE, jusqu’à lui prêter le sobriquet d’anagnoste (le liseur). On reconnaît toute l’ironie de Platon dans le choix de ce terme, puisqu’un anagnoste était, le plus souvent, un esclave qui faisait lecture à un aristocrate athénien. En effet, les Athéniens, y compris les philosophes et les poètes, ne lisaient jamais de livres, mais se faisaient lire. — (Régis Laurent, Métaphysique du temps chez Aristote, Villegagnons-Plaisance Éditions, 2009, vol.1, p.33)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ANAGNOSTE (a-nag-no-st') s. m.
  • Terme d'antiquité. Esclave qui, chez les riches Romains, faisait la lecture pendant le repas.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

ANAGNOSTE. Ajoutez : - HIST. XIVe s. [François 1er ayant entendu la lecture de Gargantua] par la voix et la pronunciation du plus docte et fidele anagnoste de ce royaume, Rabelais, IV, Ép. au card. de Chastillon.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ANAGNOSTE, s. m. (Hist. anc.) nom que les Romains donnoient à celui de leurs domestiques qui lisoit pendant le repas. Les hommes puissans avoient des anagnostes, & ces esclaves furent en grand crédit sous l’Empereur Claude.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « anagnoste »

(1552) Attesté chez Rabelais. Du latin anagnostes, emprunt savant au grec ἀναγνώστης
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Ἀναγνώστης, lecteur, de ἀναγινώσϰειν, lire, primitivement reconnaître, de ἀνὰ, indiquant réduplication, et γινώσϰειν, connaître (voy. GNOSTIQUE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « anagnoste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
anagnoste anagnɔst

Évolution historique de l’usage du mot « anagnoste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Traductions du mot « anagnoste »

Langue Traduction
Anglais anagnostic
Espagnol anagnóstico
Italien anagnostic
Allemand anagnostisch
Chinois 不可知的
Arabe لا تشخيصي
Portugais anagnostic
Russe anagnostic
Japonais 分析
Basque anagnostic
Corse anagnosticu
Source : Google Translate API

Synonymes de « anagnoste »

Source : synonymes de anagnoste sur lebonsynonyme.fr

Anagnoste

Retour au sommaire ➦

Partager