La langue française

Aliénable

Sommaire

  • Définitions du mot aliénable
  • Étymologie de « aliénable »
  • Phonétique de « aliénable »
  • Évolution historique de l’usage du mot « aliénable »
  • Citations contenant le mot « aliénable »
  • Traductions du mot « aliénable »
  • Synonymes de « aliénable »

Définitions du mot aliénable

Trésor de la Langue Française informatisé

ALIÉNABLE, adj.

DR. [Le plus souvent en parlant d'un bien] Qui peut être aliéné. Anton. inaliénable :
1. 1561. Les immeubles dotaux non déclarés aliénables par le contrat de mariage, sont imprescriptibles pendant le mariage, à moins que la prescription n'ait commencé auparavant. Code civil,1804, p. 288.
2. Toutes ces interventions dans le temporel, même quand elle [l'Église] prenait, pour faire l'Europe, la succession de l'empire défaillant, n'ont jamais relevé que du pouvoir indirect, (sans parler des cas où ne jouait qu'un droit humain et aliénable, comme celui que les évêques pouvaient assumer en l'absence de l'autorité politique pour défendre contre les invasions la vie des cités, ou comme celui que confère un arbitrage librement sollicité par des parties adverses). J. Maritain, Primauté du spirituel,1927, p. 186.
Rem. Aliénable se place toujours après son subst.
Prononc. : [aljenabl̥]. − Rem. La prononc. mod. avec yod est déjà donnée par Land. 1834 et Gattel 1841 : ɑ-lié-nɑble. À Comparer avec Fér. 1768 et Fér. Crit. t. 1 1787 : ɑli-énɑble et encore Littré : a-li-é-na-bl'.
Étymol. ET HIST. − 1523 dr. coutumier « qui peut être aliéné, c'est-à-dire transféré d'un propriétaire à un autre » (Coustumes de Blois, ch. V, 63 ds Nouv. Coutumier Gén., t. 3, p. 1052 : Que les dismes deuement infeodées accoustumées estre possedées par gens laiz, sont alienables et se peuvent vendre et aliener hypothequer et prescrire). Dér. de aliéner* étymol. 1; suff. -able*.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 4.
BBG. − Bél. 1957. − Boiss.8. − Éd. 1913. − Lav. Diffic. 1846.

Wiktionnaire

Adjectif

aliénable \a.lje.nabl\ masculin et féminin identiques

  1. (Droit) Qui peut être aliéné.
    • Tout homme peut engager ses services, son temps ; mais il ne peut se vendre, ni être vendu ; sa personne n’est pas une propriété aliénable. — (Article 18 de la Constitution du 24 juin 1793)
  2. (Linguistique) D’une possession grammaticale dans laquelle le possédé peut être séparé du possesseur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALIÉNABLE. adj. des deux genres
. T. de Droit. Qui peut s'aliéner. Il y a des biens qui ne sont pas aliénables. Les terres substituées n'étaient pas aliénables.

Littré (1872-1877)

ALIÉNABLE (a-li-é-na-bl') adj.
  • Qui peut être aliéné. Domaine aliénable. Les majorats n'étaient pas aliénables.

    Il se place toujours après le substantif.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « aliénable »

→ voir aliéner
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « aliénable »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
aliénable alienabl

Évolution historique de l’usage du mot « aliénable »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « aliénable »

  • “Sur le plan juridique, cette mesure équivaut à une véritable expropriation des ruraux de leurs terres. En effet, avec la loi sur le domaine national les terres ne sont plus ni transmissibles, ni aliénables encore moins cessibles. Ce qui veut dire que ceux qui sont considérés comme les propriétaires ne disposent d’aucun droit réel”, déclare Moustapha Diakhaté. Senego.com - Actualité au Sénégal, toute l'actualité du jour, Titre foncier: "L'Etat a volé les terres des propriétaires initiaux", Moustapha Diakhaté: - Senego.com
  • L’avocat et défenseur des droits de l’homme, Me Salah Dabouz, a été agressé, dans la soirée de lundi, à l’arme blanche à Ghardaïa, annoncent plusieurs pages Facebook dont « Liberté droit non aliénable », géré par le militant Merzouk Touati. Algerie Eco, Me Salah Dabouz agressé à l'arme blanche à Ghardaïa - Algerie Eco
  • Sans même attendre le résultat du rapport demandé par Christine Albanel à Jacques Rigaud sur la possibilité de rendre aliénable les œuvres des collections publiques un député, Jean-François Mancel, a… La Tribune de l'Art, Édouard Philippe s'apprête à violer la loi sur l’inaliénabilité des œuvres des musées - La Tribune de l'Art
  • L’aliénation du contrat imposant les mêmes garanties et exclusions au nouveau propriétaire, il peut être préférable de souscrire un nouveau contrat d’assurance mieux adapté aux besoins de l’acquéreur. En comparant les offres sur LesFurets.com, il est aisé de mettre en concurrence le contrat éventuellement aliénable et les devis d’autres assureurs. Tous les guides assurance, Qu’est-ce que l’aliénation d’un contrat d’assurance et quelles sont ses limites ? | Guide | LesFurets
  • Si l’attente est longue, c’est que le sujet est, d’un point de vue strictement juridique, complexe. En substance, dès lors que les biens en cause sont la propriété d’une « personne publique » (personne morale de droit public, un musée par exemple) et présentent un intérêt public, notamment du point de vue de l’histoire ou de l’art, ils appartiennent au domaine public et sont donc inaliénables, quelles que soient la forme et la cause de l’aliénation. Or, pour restituer définitivement, il faut à nouveau rendre ces biens aliénables. Le Monde.fr, « Restituer le patrimoine africain nécessite de concilier un objectif moral et une évolution respectueuse de la loi »

Traductions du mot « aliénable »

Langue Traduction
Anglais alienable
Espagnol enajenable
Source : Google Translate API

Synonymes de « aliénable »

Source : synonymes de aliénable sur lebonsynonyme.fr
Partager