Alanguissant : définition de alanguissant


Alanguissant : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

ALANGUISSANT, ANTE, part. prés. et adj.

I.− Part. prés. de alanguir*.
II.− Adj. Qui alanguit, qui emplit d'une langueur douce et tendre :
Les phrases douloureuses et presque pâmées de Chopin, les alanguissantes mélodies de Mendelssohn, les solitaires, les obscures ardeurs de Schumann ravissent l'âme déjà troublée, ... P. Bourget, Nouveaux Essais de psychologie contemporaine,1885, p. 73.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 8.

Alanguissant : définition du Wiktionnaire

Adjectif

alanguissant \a.lɑ̃.ɡi.sɑ̃\

  1. Qui induit un état de langueur.

Forme de verbe

alanguissant \a.lɑ̃.ɡi.sɑ̃\

  1. Participe présent de alanguir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Alanguissant : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ALANGUIR. v. tr.
Rendre languissant. Sa maladie l'a tout alangui.

S'ALANGUIR signifie Devenir languissant. En prenant de l'âge, il s'est beaucoup alangui. Fig., Son style s'alanguit.

Étymologie de « alanguissant »

Étymologie de alanguissant - Wiktionnaire

Adjectivation du participe présent de alanguir.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « alanguissant »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
alanguissant alɑ̃gisɑ̃ play_arrow

Évolution historique de l’usage du mot « alanguissant »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « alanguissant »

  • Le temps d'un bonheur fugace avec Alfredo, Traviata avait repris vie, s'alanguissant même en citant Les Valseuses ("on n'est pas bien, là ?") mais c'est littéralement dans sa tombe -certes fleurie- qu'elle était déjà étendue. De l'immense voile de gaze elle se fait la trainée de la mariée qu'elle ne sera jamais et disparaît dans un sourire. Olyrix.com, Traviata, vous méritez un avenir meilleur aux Bouffes du Nord - Actualités - Ôlyrix
  • Aucun des tableaux de Salvo accrochés au Consortium ne dépareillerait dans le cadre douillet et épanouissant que les parents ménagent pour leur progéniture avec le double espoir, éventuellement contradictoire, de l’éveiller et de l’apaiser. Formats domestiques, pas intimidants, tournant le dos aux altitudes vertigineuses qu’offrent les grands espaces chéris des peintres romantiques, les paysages dépeints par l’artiste italien (1947-2015) préfèrent les bosses peu escarpées des vallons, les villages qui s’y nichent, avec leur clocher, trois ou quatre maisons, des pommiers, des champs labourés, le tout s’alanguissant sous un chaud soleil d’été indien. Les teintes transpirent la campagne gorgée d’ultraviolet. Les tableaux sont comme des fruits mûrs, trop lourds, trop sucrés pour rester accrochés aux branches. Ces teintes saturées, à deux doigts de se gâter, empêchent de prendre ces peintures pour des lanternes : il y a un truc qui cloche. Si ce sont des peintures pour chambre d’enfant (ou pour adulte en pleine régression), elles sont surtout des formes viciées de l’art du paysage. Celles-ci enfoncent le clou : molletonnées et moelleuses comme de la guimauve, elles ne se posent pas là pour aiguiser le regard, mais pour l’aspirer et l’endormir. Sous le pinceau de Salvo, le feuillage des arbres, les haies, les buissons, les nuages et les rivières se réduisent à des touffes bouffies, des coulées schématiques. Les motifs ont subi un brushing ébouriffant qui les rend certes pimpants mais pas réalistes pour un sou. Pas de détails. Ça ne finaude pas. Quand on y regarde d’un peu près, c’est abstrait - ce qui renverrait à la période où Malevitch représente les paysannes russes en silhouettes mal dégrossies, coniques et cylindriques. Mais la peinture matelassée de Salvo a d’autres ressorts que d’arbitrer pour la énième fois le duel entre abstraction et figuration. On n’en démord pas : c’est le plaisir régressif qui prend le pas. Ces paysages si synthétiques ressemblent aux décors de l’Ile aux enfants, où rien ne bouge ni ne tranche avec l’idée qu’on se fait d’un paysage féerique. Salvo peint, sans ironie, l’été indien de la peinture : ses tableaux, dorés comme des toasts qu’on a oubliés sur le grille-pain, affichent des paysages de calendrier des postes. Sans aspérité, dépeuplés (n’y figure aucun être vivant), ils sont les écrins éteints d’une tradition picturale qui, à l’époque où Salvo s’y met (à la fin des années 90, après une période conceptuelle fascinante mais dont l’expo ne montre rien) bat sérieusement de l’aile. Le genre (le paysage) - voire le médium - est déserté, il s’assèche. Dès lors, y remettre le pied (le pinceau) selon Salvo se fait avec un excès de sève d’où s’écoule à parts égales l’exubérance joviale d’un décorateur et la mélancolie bucolique d’un conceptuel dépaysé. Libération.fr, Salvo ou l’été indien de la peinture - Culture / Next
  • Amr est au top des charts, et sa conquête de l’Europe est bien partie. Pour preuve, son duo avec Khaled, dans son album de 1999,  » Amarain « . En plus Monsieur est prolifique. Pourtant  » Tamally Mallak  » a indéniablement moins de charme que les précédents albums. Moins dynamique, les ballades sirupeuses alanguissant l’ensemble, et plus occidentalisé avec guitare électrique et même quelques rythmes latinos commerciaux ! Allez Amr, ressaisis-toi : on t’aime mais reste égyptien ! Afrik.com, Amr Diab, chanteur prolifique
  • De cette disposition singulière, il en vient à privilégier parfois le contraste à la nuance. La finesse des appogiatures dans « Auf dem Flusse », s’opposent par exemple à la déclamation vigoureuse dans « Der Greise Kopf » ou dans « Die Krähe ». Les textures de timbres se mélangent bien, notamment dans les rondeurs des notes basses. Cette association heureuse laisserait presque imaginer une écriture en quintette. A l’inverse, par l’accentuation des effets s’installe parfois une certaine pesanteur. La formation n’y est sans doute pas pour rien, le baryton alanguissant les accents, probablement pour coller au mieux au mouvement des archets. , Schubert, Winterreise (Barytone & String Quartet) - Schubert, Franz - Muso - Critique CD | Forum Opéra

Traductions du mot « alanguissant »

Langue Traduction
Corse languita
Basque languid
Japonais だるい
Russe томный
Portugais lânguido
Arabe ضعيف
Chinois 懒的
Allemand matt
Italien languido
Espagnol lánguido
Anglais languid
Source : Google Translate API

Synonymes de « alanguissant »

Source : synonymes de alanguissant sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « alanguissant »


Mots similaires