La langue française

Airure

Sommaire

  • Définitions du mot airure
  • Étymologie de « airure »
  • Phonétique de « airure »
  • Traductions du mot « airure »
  • Synonymes de « airure »

Définitions du mot airure

Trésor de la Langue Française informatisé

AIRURE, subst. fém.

A.− MINÉR. Extrémité d'une veine de charbon ou de minerai allant en s'amincissant.
Rem. Attesté dans la plupart des dict. gén.
B.− AGRIC., région. ,,Toute façon donnée à la terre, labour, binage, hersage, etc. Par extension, toute opération agriculturale : semailles, moisson, taille, attachage, ébourgeonnage de la vigne, etc.`` (Verr.-On. t. 1 1908, p. 27).
Rem. Attesté avec la mention ,,vx lang.`` ds Ac. Compl. 1842 qui le définit ainsi : ,,Labour, culture. Frais de labour et de culture.``
Prononc. − Dernière transcription ds Littré : è-ru-r'.
Étymol. ET HIST. I.− Av. 1285 areüre « labourage » (Ruteb., Li diz de l'Universitei de Paris, éd. Jubinal ds Gdf. : Gaaing de soc et d'areure Nos convertit en armeure). − Ac. Compl. 1842; très fréquemment attesté en m. fr. dans les textes angl.-norm. (Gdf.; T.-L.) encore en usage en norm. et ang. (Dum. 1849, Moisy 1885, Verr.-On. 1908). II.− 1838 minér. (Ac. Compl. 1842 : Airure [...] Extrémité d'une veine de charbon de terre, qui finit en s'amincissant). I du lat. aratura « labour » (de arare) attesté seulement dans les gloses d'apr. TLL; très attesté en lat. médiév. dep. l'époque carol. : cf. 801-814, Capit., I, no57, p. 144, c. 2 ds Nierm. t. 1 1954-58, s.v. : Liberi homines nullum obsequium comitibus faciant nec vicariis, neque in prato neque in messe neque in aratura aut vinea; II dér. de aire* étymol. I; suff. -ure*.
BBG. − Boiss.8. − Duval 1959. − Mots rares 1965. − Plais.-Caill. 1958.

Wiktionnaire

Nom commun 1

airure \ɛ.ʁyʁ\ féminin

  1. Fin de la veine dans une mine.

Nom commun 2

airure \ɛ.ʁyʁ\ féminin

  1. (Désuet) Toute façon donnée à la terre, labour, binage, hersage, etc. (S'utilise encore de façon dialectale en Anjou et en Normandie).
    • La largeur de l’airure varie de cinq à sept pouces. — (Annuaire des cinq départements de l’ancienne Normandie, 1838)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

AIRURE (è-ru-r') s. f.
  • Terme de minéralogie. Extrémité d'une veine de charbon de terre, qui finit en s'amincissant.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « airure »

(1838) Mot dérivé de aire avec le suffixe -ure[1][2].
(XIIIe siècle) En ancien français areure (« labourage »)[2][3], du latin aratura (« labour »), de arare « labourer ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « airure »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
airure ɛryr

Traductions du mot « airure »

Langue Traduction
Anglais airure
Espagnol airure
Italien airure
Allemand luft
Chinois 空气
Arabe هواء
Portugais arar
Russe airure
Japonais airure
Basque airure
Corse aria
Source : Google Translate API

Synonymes de « airure »

Source : synonymes de airure sur lebonsynonyme.fr
Partager