La langue française

Affect

Sommaire

  • Définitions du mot affect
  • Étymologie de « affect »
  • Phonétique de « affect »
  • Évolution historique de l’usage du mot « affect »
  • Citations contenant le mot « affect »
  • Images d'illustration du mot « affect »
  • Vidéos relatives au mot « affect »
  • Traductions du mot « affect »
  • Synonymes de « affect »

Définitions du mot affect

Trésor de la Langue Française informatisé

AFFECT, subst. masc.

PSYCHOL. Disposition affective élémentaire (p. oppos. à intellect) ,,que l'on peut décrire par l'observation du comportement, mais que l'on ne peut analyser``. (Psychol. 1969). Affect actif :
1. L'appétit se donne comme une indigence et une exigence, un manque éprouvé de... et une impulsion orientée vers... Manque et impulsion sont vécus dans l'unité indivise d'un « affect » (nous dirions affection, si le mot n'appartenait par ailleurs au langage des sentiments intersubjectifs; nous ne disons pas état affectif, le mot état impliquant repos et arrêt; seule la satiété serait en ce sens un état). Précisons : manque et impulsion sont vécus dans l'unité d'un affect actif, par opposé au plaisir et à la douleur qui sont au contraire des affects sensibles. Le besoin est un affect en ce qu'il est tout entier une indigence qui par son élan tend vers ce qui le comblera. P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949, p. 86.
2. ... le désir est l'épreuve spécifiée et orientée d'un manque actif − c'est le besoin ou affect actif −, éclairée par la représentation d'une chose absente et des moyens pour l'atteindre, nourrie par des sentiments affectifs originaux : par leur matière, qui est l'effigie affective du plaisir, ces affects sensibles figurent le plaisir à venir; par leur forme, qui est l'appréhension imageante du plaisir, ils tiennent le besoin prêt pour un jugement qui désigne l'objet du besoin comme bon, c'est-à-dire prêt pour un jugement de valeur. P. Ricœur, Philosophie de la volonté,1949p. 99.
3. ... dans la mesure où il répond par des contre-affects aux affects de l'analysé, l'inconscient de l'analyse agit d'une manière gênante dans le processus thérapeutique. M. Choisy, Qu'est-ce que la psychanalyse?,1950, p. 186.
4. Selon Freud, toute pulsion s'exprime dans les deux registres de l'affect et de la représentation. L'affect est l'expression qualitative de la quantité d'énergie pulsionnelle et de ses variations. (...) Freud distingue (...) nettement l'aspect subjectif de l'affect et les processus énergétiques qui le conditionnent. On notera qu'il emploie parallèlement au terme d'affect celui de « quantum d'affect »* (Affektbetrag), entendant désigner par là l'aspect proprement économique : le quantum d'affect « ... correspond à la pulsion pour autant que celle-ci s'est détachée de la représentation et trouve une expression adéquate à sa quantité dans des processus qui nous deviennent sensibles comme affects » (...) [Freud] refuse d'établir un parallèle entre l'affect dit « inconscient » (sentiment de culpabilité inconscient, par exemple) et les représentations inconscientes. Lapl.-Pont.1967.
Rem. Autres syntagmes : affects intra-individuels, inter-individuels (J. Piaget ds Battro 1966); - d'attention et d'exploration (Piéron ds Psychol. 1969); - d'expansion et de recherche devant une situation agréable (ibid.); - de retrait et de fuite devant une situation pénible (ibid.); affects dépressifs, expansifs, déficit d'affect (Lar. encyclop. Suppl. 1968).
Prononc. : [afεkt].
Étymol. ET HIST. − 1942 affect, psychol. et psychanal. « état affectif élémentaire » (P. J. Jouve, Tombeau de Baudelaire, éd. du Seuil, Paris, p. 14 ds Rheims 1969 : Ces condamnations ont précipité l'affect angoissé de Baudelaire dans un tourment continuel, de révolte inutile, de détachement accompagné d'attachement et de revendication); 1946 id. « id. » (E. Mounier, Traité du caractère, p. 438 : (...) dans l'ombre du moi, une charge émotive, l'« affect », [entre guillemets dans le texte] qui reste agressive et disponible, prête à se porter sur d'autres objets ...); 1951 id. « id. » (A. Malraux, Les Voix du silence, 318 : Comme toute conversion, la découverte de l'art est la rupture d'une relation entre un homme et le monde. Elle connaît l'intensité profonde de ce que les psychanalystes nomment les affects). Empr. à l'all. Affekt « mouvement ou état affectif impétueux » (Hehlmann, Wörterbuch der Psychologie6, Kröner, Stuttgart, 1968, s.v. Affekt : R. Heller, Das Wesen der Affekte, 19462), spécialisé comme terme de psychanal., surtout à partir des premiers travaux de Breuer et de Freud, Studien über Hysterie, 1895 (cf. Laplanche et Pontalis, Vocab. de la psychanal., 1967 s.v. affect). All. Affekt dep. 1526 (Polit. Korresspond. von Strassburg, I, 263 d'apr. Kluge 1967; empr. au lat. affectus « état, disposition de l'âme » dep. Cicéron (Tusc., 5, 47 ds Gaff.). Du même étymon lat. l'a. fr. affect(e) « sentiment, passion » : 1180 affecte s. f. (Expl. du Cant. des Cant., ms. du Mans 173, fo69 vods Gdf. s.v. affecte : Des quatre vertuz principals E des affectes naturals Nos fait un bel ordenement.); 1226-1250 affet s. m. (Bible, Richel. 899, fo250 c ds Gdf. s.v. affect : Il trespasserent outre en affet de cuer, ce est en entalentement de cuer). Le sens d'« état, disposition » existe encore au xvies. (Hug.).
STAT. − Fréq. abs. litt. : 32.
BBG. − Battro 1966. − Foulq.-St-Jean 1962. − Lafon 1963. − Lapl.-Pont. 1967. − Miq. 1967. − Moor 1966. − Mucch. Psychol. 1969. − Piéron 1963. − Piguet 1960. − Porot 1960. − Psychol. 1969. − Rheims 1969. − Sill. 1965.

Wiktionnaire

Nom commun

affect \a.fɛkt\ masculin

  1. (Psychologie) Disposition affective élémentaire.
    • Entre l'addictologie et Laurent Karila, c'est une histoire d'affect qui dure. Après un internat de psychiatrie, il s’entiche rapidement de la science des dépendances. — (Julia Tissier, L'inventeur du sexo-bobo, dans Libération du 23 juillet 2010)
    • Ce livre interroge sur la démocratisation des somnifères, des calmants, des antidépresseurs et de toute pilule dont le but principal est de procurer « un sentiment de détachement ». Mise en ordre et tutelle de nos affects : est-ce une nouvelle police ? — (Stéphane Bou, Ces pilules qui pullulent, Le Canard Enchaîné, 28 juin 2017, page 6)

Adjectif

affect \Prononciation ?\

  1. Affectionné, attaché, passionné, animé.

Nom commun

affect \Prononciation ?\ masculin

  1. Affection, sentiment, passion, désir.
  2. Disposition, situation.
  3. Effet produit par l’impression des choses extérieures.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « affect »

Du latin affectus (« état affectif, disposition »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin affectus → voir affait.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « affect »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
affect afɛkt

Évolution historique de l’usage du mot « affect »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « affect »

  • L’ignorance vaut mieux qu’un savoir affecté. De Nicolas Boileau / Epîtres
  • La religion est une affection subjective ; et c’est pourquoi elle tient, objectivement aussi l’affection pour divine. De Ludwig Feuerbach / Manifestes philosophiques
  • L'affection maternelle est un sentiment plus fort que celui de la crainte, et plus profond que celui de l'amour, puisque cette affection l'emporte sur les deux dans le coeur d'une mère. De Georges-Louis Leclerc de Buffon / Histoire naturelle des oiseaux
  • Le malheur a habituellement deux effets : souvent il éteint toute affection envers les malheureux, et non moins souvent, il éteint chez les malheureux toute affection envers les autres. De Antonio Gramsci / Lettres de prison
  • L'affection aveugle la raison. De Proverbe français
  • L’amour est aussi une affection de la peau. De Paul Morand
  • En affection, il n'y a que des commencements. De Madame de Staël
  • On peut changer d’affection ! Le coeur ça se déplace. De Georges Feydeau
  • Une affection est une conviction. De Victor Hugo / Les Misérables
  • Les plus nobles conquêtes sont celles des coeurs et des affections. De Cardinal de Richelieu
  • Ce sont les affections qui nous excitent à réfléchir. De Madame de Staël / De la littérature
  • Les affections du coeur sont pire que celles du corps. De Hazrat Ali
  • Toujours, quand l'affection commence, le drame commence. De Henry de Montherlant / Demain il fera jour
  • Quand le ciel veut sauver un homme, il lui donne l'affection pour le protéger. De Lao-Tseu
  • Dans tous les cas, la terminologie en usage pour décrire la vie affective/émotionnelle se révèle relativement confuse, et mêle par exemple dans un même ensemble indistinct affects, émotions et sentiments. The Conversation, Affects, émotions, sentiments : quelles différences ?
  • Que ce soit à l’hôpital ou dans le secteur de ville, les affects interviennent dans la relation soignant/soigné. Dans ce nouveau cours, Christine Paillard, démontre l’intérêt de la gestion des affects pour un soignant. S’il doit pouvoir les maitriser ou au mieux les gérer, il est également préférable pour lui de distinguer ceux du patient. Infirmiers.com, Lors d’un soin : les affects peuvent aider comme entraver le travail
  • Mais qui a dit que donner à fond dans l’affectif était forcément un problème ? Pas nous en tout cas car, oui, l’affect a du bon. La preuve. Biba Magazine, Je fonctionne à l'affect et alors ? #3 - Biba Magazine
  • « J’ai 22 ans et j’étudie la danse auprès de Karin Waehner, héritière de la danseuse expressionniste allemande Mary Wigman, quand je tombe pour la première fois sur l’œuvre de Merce. Le centre Pompidou avait organisé à l’automne 79 un mois entier d’événements gratuits. Je découvre alors des danseurs étranges presque absents de leur mouvement, alors que l’on m’a toujours appris à traduire mon émotion par le mouvement. Je ne comprends pas. Alors j’y retourne plusieurs fois… Et à la fin, je suis ébloui par cette danse sans affect où le mouvement et sa mise en espace sont la source même de la beauté. Télérama, “Je suis ébloui par cette danse sans affect”, Merce Cunningham jugé par ses pairs
  • Afin de recueillir la sympathie du plus grand nombre, l’ancienne journaliste a enfilé le maillot de victime en expliquant avoir fait les frais de la misogynie de Pascal Praud. Une fois l’agresseur et l’agressé déterminés, les réseaux sociaux se sont chargés de monter en épingle la polémique: montage vidéo à charge visualisé près de 2 millions de fois, pétitions contre l’émission, plaintes adressées au CSA… Claire Nouvian aurait été humiliée. La démocratie de l’affect prend le dessus sur la dispute civilisée et raisonnée. Le Figaro.fr, «Claire Nouvian préfère la démocratie de l’affect à la dispute raisonnée»
  • 1La critique littéraire se trouve aujourd’hui, en tout ce qui touche à l’affect littéraire, dans une position antinomique. Elle apparaît prise entre deux approches de l’épistémologie littéraire toutes deux héritées de l’enfance de la critique moderne au xixe siècle. Dans le sillage des grands mouvements formalistes de la modernité, nous oscillons encore de nos jours entre l’ancienne critique impressionniste d’un Baudelaire — avec ses « atmosphères » et ses nuances de « sentiment » subjectif — et l’ersatz de positivisme d’un Zola, aujourd’hui représenté par une critique cognitive zélée, animée par l’interdisciplinarité que promettent les neurosciences de l’affect. , L’autorité de l’affect & ses risques rhétoriques : les frontières d’une critique émotionnelle émergente (Acta Fabula)

Images d'illustration du mot « affect »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Vidéos relatives au mot « affect »

Traductions du mot « affect »

Langue Traduction
Anglais affect
Espagnol afecto
Italien affetto
Portugais influência
Source : Google Translate API

Synonymes de « affect »

Source : synonymes de affect sur lebonsynonyme.fr
Partager