La langue française

Accolage

Définitions du mot « accolage »

Trésor de la Langue Française informatisé

ACCOLAGE, subst. masc.,ACCOLERIE, subst. fém.

ARBORIC., VITIC. Opération qui consiste à fixer à l'aide d'un lien (paille de seigle, brins d'osier, jonc, raphia...) les sarments de la vigne ou les branches des arbres fruitiers à des échalas ou à des espaliers, en vue de leur permettre une meilleure utilisation de l'air, de la lumière et de la chaleur solaire :
Les échalas doivent être bien alignés dans leur plantation afin de permettre le passage de la charrue et l'accolage des souches en bonne position. R. Brunet, Le Matériel viticole,1909, p. 90.
Rem. P. Martellière, Glossaire du Vendômois, 1893, p. 4 signale : ,,Accolerie. s. f. Temps de l'accolage. On loue des ouvriers pour l'accolerie. On dit aussi : écolerie.`` Mais il semble que accolerie soit un simple synon. région. de accolage, qui dans le même cont. peut signifier « temps de l'accolage ». L'a. fr. accolerie « accolade, embrassement » se rattache à un autre développement sém. de accoler.
Prononc. ET ORTH. : [akɔla:ʒ]. − Rem. Ac. 1932 donne parallèlement les formes accolage ou accolement.
Étymol. ET HIST. − 1732 vitic. « action d'attacher les sarments ». (La Nouvelle Maison rustique, II, p. 537 d'apr. Brunot, t. 6, p. 200). Dér. de accoler* au sens I 2 a; suff. -age*.

Wiktionnaire

Nom commun

accolage \a.kɔ.laʒ\ masculin

  1. Action d’accoler, fixation des sarments ou des rameaux d’arbres fruitiers à des échalas, à des espaliers.
    • L’accolage de la vigne.
    • Cet accolage se fait au moyen de jonc ou de raphia. — (Émile Delplace, Manuel d'arboriculture fruitière, 1933)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ACCOLAGE (a-ko-la-j') s. m.
  • Terme de jardinage et d'agriculture. Action de fixer à des échalas ou à des espaliers les sarments de la vigne ou les branches des arbres fruitiers.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

* ACCOLAGE, s. m. se dit de la vigne : c’est un travail qui consiste à attacher les sarmens aux échalas. Il y a des pays où on les lie ou accole, car ces termes sont synonymes, aussitôt qu’ils sont taillés. Il y en a d’autres où on n’accole que ceux qui sont crus depuis la taille.

Il faut commencer l’accolage de bonne heure. On dit que pour qu’il fût aussi utile qu’il doit l’être, il faudroit s’y prendre à deux fois : la premiere, on accoleroit les bourgeons des jeunes vignes au bas seulement, afin qu’ils ne se mêlassent point les uns avec les autres, ni par le milieu, ni par le haut ; cette précaution empêcheroit qu’on ne les cassât, quand il s’agiroit de les séparer pour les accoler entierement. La seconde fois, on les accoleroit tous généralement. Quoiqu’entre les bourgeons il y en eût de plus grands les uns que les autres, il seroit nécessaire de les accoler tous la premiere fois & par le haut & par le bas : si on attendoit qu’ils fussent tous à peu près de la même hauteur pour leur donner la même façon, un vent qui surviendroit pourroit les casser : mais les vignerons n’ont garde d’avoir toutes ces attentions, à moins que la vigne ne leur appartienne.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « accolage »

 Dérivé de accoler avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « accolage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
accolage akkɔlaʒ

Évolution historique de l’usage du mot « accolage »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « accolage »

  • Dans les vignes d’Alain Pabiot, les équipes sont déjà en plein labeur. Actuellement, c’est l’accolage et le rognage qui occupent salariés permanents et saisonniers du Domaine des fines caillottes, situé aux Loges, à Pouilly-sur-Loire. www.lejdc.fr, Le travail manuel dans les vignes s'adapte à l'heure du Covid - Pouilly-sur-Loire (58150)
  • Au relevage des branches guidées par les fils de fer horizontaux a succédé une étape importante, celle de l'accolage destinée à séparer les pieds les uns des autres. www.lejdc.fr, Après plus de deux mois de confinement, les vignerons sont retournés bichonner leurs ceps - Marzy (58180)
  • Enfin, la période de confinement sera aussi déterminante pour les viticulteurs, « qui ont surtout besoin de monde en mai et juin », pour l’accolage des vignes notamment. Pour l’heure, la Nièvre plante plus qu’elle ne récolte. www.lejdc.fr, Appel aux saisonniers agricoles : des besoins moins pressants dans la Nièvre que dans le Sud - Nevers (58000)
  • Mai-juin, la floraison. Le vigneron attache les nouveaux rameaux sur les palissages (accolage) et coupe la vigne en largeur (rognage) et en hauteur (écimage). De son côté, l'œnologue déguste les vins de la saison précédente pour procéder aux assemblages. rts.ch, Immersion dans la vie de vignerons - rts.ch - Vaud
  • En Bourgogne, les travaux s'enchaînent aussi avec le  travail du sol, le relevage, l'accolage et  le renouvellement des traitements. Dans le Maine-et-Loire, les vignerons doivent faire face à un surcroît de travail dans les vignes gelées du fait de l'ébourgeonnage. « Il s'agit de bien sélectionner les bois pour la taille de l'année prochaine », explique Perrine Dubois, conseillère viticole à l'ATV 49. Vitisphere.com, Viticulture / oenologie -Viticulture- : Une pousse fulgurante
  • Le transistor est comparable à deux diodes accolées donnant selon leur sens d'accolage, trois régions distinctes avec une région centrale entourée de deux régions identiques d'un type opposé (NPN ou PNP). Si la région centrale est de type P, les deux autres sont de type N ce qui donne un transistor NPN (tension polarisation positive). Un transistor comporte trois connexions dont les couches épitaxiales (du grec épi sur, et taxis arrangement) sont superposées afin d'en conserver la structure nomocristalline. La couche de l'émetteur est dopée fortement - la couche de la base, très mince (env 10 µm), est dopée légèrement ainsi que celle du collecteur. Chaque jonction prise isolement (EB et BC) se comporte comme une diode (bipolaire fait référence au collecteur et à l'émetteur). C'est l'influence d'une jonction sur l'autre qui donne l'effet transistor. Un courant ou un signal appliqué à la base permet de contrôler ou de moduler le courant de collecteur. AgoraVox, Les semi-conducteurs : diode & transistor - AgoraVox le média citoyen

Traductions du mot « accolage »

Langue Traduction
Anglais hook-up
Italien collegamento
Source : Google Translate API

Synonymes de « accolage »

Source : synonymes de accolage sur lebonsynonyme.fr

Accolage

Retour au sommaire ➦

Partager