La langue française

Abolitionniste

Sommaire

  • Définitions du mot abolitionniste
  • Étymologie de « abolitionniste »
  • Phonétique de « abolitionniste »
  • Évolution historique de l’usage du mot « abolitionniste »
  • Citations contenant le mot « abolitionniste »
  • Traductions du mot « abolitionniste »
  • Synonymes de « abolitionniste »

Définitions du mot abolitionniste

Trésor de la Langue Française informatisé

ABOLITIONNISTE, subst. et adj.

Partisan de l'abolitionnisme :
1. Et mon drôle reste pâle, sec, froid, en me faisant ainsi comprendre qu'il a du respect pour moi comme il en aurait pour un nègre, et que cela ne tient pas à son cœur, mais à ses opinions d'abolitioniste [sic]. H. de Balzac, Splendeurs et misères des courtisanes,1848, p. 300.
2. Ce qu'il ne leur aura pas traduit, sans nul doute, c'est le chapitre sur les États-Unis. Quoi qu'il en soit, il me dit que même les journaux abolitionnistes ont reconnu l'exactitude des principes posés. J.-A. de Gobineau, A. de Tocqueville, Correspondance,Lettre de J.-A. de G. à A. de T., 1856, p. 261.
Rem. Abolitionniste n'apparaît que dans des cont. hist. ou philos.
Prononc. − [abɔlisjɔnist]. Enq. : /abolisionist/.
Étymol. ET HIST. − Corresp. rom. : ital. abolizionista; esp. cat. abolicionista. I.− Subst. − 1835 « partisan de l'abolition de l'esclavage des Noirs (aux États-Unis) » (G. de Beaumont, Marie ou l'Esclavage aux États-Unis, Tableau de mœurs américaines, P., 1835, II, p. 312 : Ce parti, composé de philanthropes sincères, d'hommes religieux, de méthodistes et de presbytériens ardents, attaque avec un zèle infatigable le préjugé qui sépare les nègres des blancs. On les appelle les abolitionistes, parce qu'ils essayent d'abolir l'esclavage partout où il existe et amalgamistes parce qu'au moyen de mariages mutuels, ils voudraient parvenir au mélange des deux races.); cf. 1836, Ac. Suppl. s.v. : Nom qu'on a donné aux partisans de l'abolition de l'esclavage des noirs en Amérique (...). 1866 sens élargi (Lar. 19e: Abolitioniste ou abolitionniste (...) On donne aussi ce nom aux adversaires des douanes, des tarifs, et plus particulièrement aux adversaires de la prohibition des marchandises étrangères, ou de droits trop élevés établis sur ces marchandises). II.− Adj. − 1836, Ac. Suppl. s.v. : (...) Se prend aussi adjectivement. Principes abolitionistes. Empr. à l'angl. abolitionist « id. », dér. de l'angl. abolition « suppression de l'esclavage des Noirs (aux États-Unis) », ces 2 mots attestés dep. Thomas Clarkson (respectivement en 1790 et 1788; NED), qui avec W. Wilberforce, lui aussi angl., fut un des pionniers de l'abolitionnisme. Angl. abolition, empr. au fr. abolition (Mack., II, 123) et attesté au sens de « destruction, suppression » dep. 1529 (More, Suppl. Soules : NED). − Bonn., 175; Behrens Engl. 56; Mack., I, 210.
STAT. − Fréq. abs. litt. : 6.
BBG. − Aquist. 1966. − Bouillet 1859. − Pol. 1868.

Wiktionnaire

Adjectif

abolitionniste \a.bɔ.li.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Qui est en faveur de l’abolition (de l’esclavage, de la peine de mort…).
    • C'est ici, à 200 km au sud de Nouakchott, qu' a été arrêté Biram Ould Dah Ould Abeid, figure internationale de la lutte anti-esclavagiste et leader de l'Initiative pour la résurgence du mouvement abolitionniste (IRA), avec huit autres militants, lors d'une caravane de lutte contre l'esclavage. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  2. Relatif à l’abolitionnisme en matière de prostitution, d'exploitation animale ou de tout autre fait social.

Nom commun

abolitionniste \a.bɔ.li.sjɔ.nist\ masculin et féminin identiques

  1. Personne est en faveur de l’abolition (de l’esclavage, de la peine de mort…).
    • On est attaquées de toute part par les politiques, les féministes, les abolitionnistes. Du coup, on en a marre, on doit toujours se justifier, expliquer, revendiquer que ça en devient épuisant à force. — (Karen, « Je suis prostituée et je l’ai choisi, vous m’avez posé vos questions », publié le 15 août 2012 sur rue89.nouvelobs.com)
  2. Se dit, spécialement aux États-Unis, des partisans de l’abolition de l’esclavage.
    • Quelle ardeur ! reprit Jules, croirait-on jamais qu'une abolitionniste habite sous le toit de maître Toinot ? — (Le Contemporain: revue d'économie chrétienne, 1865)
    • Bernardin de Saint-Pierre, qui n'était pas un abolitionniste, mais dont la sensibilité se révoltait à la vue des mauvais traitements subis par les esclaves, devait également alerter l'opinion publique sur ces abus. — (Chantal Georgel, Françoise Vergès, Alain Vivien, L'abolition de l'esclavage: un combat pour les droits de l'homme, 1998)
    • Les défenseurs des droits humains mauritaniens dénoncent là un procès politique et pointent du doigt l'acharnement de l’État contre les abolitionnistes, alors que l'esclavage a officiellement été aboli en 1981 et criminalisé en 2007. — (Zineb El Rhazoui, Mauritanie : esclaves contre dieux et maîtres, Charlie Hebdo, 7 janvier 2015)
  3. Partisan de l’abolitionnisme en matière de prostitution.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

ABOLITIONNISTE (a-bo-li-sio-ni-st') s. m.
  • Se dit, aux États-Unis, des partisans de l'abolition de l'esclavage.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « abolitionniste »

(Siècle à préciser) D’abolition.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « abolitionniste »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
abolitionniste abɔlisjɔnist

Évolution historique de l’usage du mot « abolitionniste »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « abolitionniste »

  • Le camp abolitionniste critique les propositions réformistes généralement faites lorsque des crimes policiers sont médiatisés, qui vont de l'amélioration de la formation et du recrutement des policièr·es à la systématisation des caméras embarquées (GoPro), en passant par le durcissement des procédures disciplinaires contre les fonctionnaires contrevenant aux règles. Slate.fr, Faut-il abolir la police? La question fait débat aux États-Unis | Slate.fr
  • À la fin des années 1850, l'abolitionniste Harriet Tubman (1821-1913) achète la propriété du sénateur William Seward et y déménage avec ses parents qui vivaient auparavant au Canada. Après la guerre de Sécession, elle achète les 25 acres du terrain adjacent pour créer la Harriet Tubman House, réservée au troisième âge. Elle cède la propriété à l'Église africaine méthodiste épiscopale de Sion en 1903. Depuis 2017, sa résidence, la maison de retraite et l'église constituent le parc historique national Harriet Tubman. AD Magazine, Aux États-Unis, ces maisons historiques ouvertes à la visite | AD Magazine
  • Plus de quatre ans après son adoption, la loi prostitution qui affirmait la volonté abolitionniste de la France souffre d'un manque de moyens, de mise en oeuvre, et surtout de volonté politique, cinglent dans un rapport les inspections générales de trois ministères. La Croix, La loi prostitution souffre dans son application d'un manque de volonté politique, selon un rapport
  • Le jour de commémoration de l'abolition de l'#esclavage esclavage en #Martinique, deux statues de l'abolitionniste… https://t.co/yNRkK7QJqP L'Obs, « L’abolition de l’esclavage ne fut pas le fait d’un seul homme »
  • Tout est dit par Brigitte Rhodes. Quelque part , les Martiniquais éprouvent une inconsciente culpabilité de ne pas avoir vécu cette révolte désespérée menée par Delgrès contre le rétablissement de l'esclavage qui a donné à la Guadeloupe des martyres dont elle est fière. Alors, La Martinique s'est construite un mythe à base de révoltes récurrentes contre les maitres, qui aurait conduit à l'abolition de 1848. Mais bien sûr, pour cela, il fallait obligatoirement minimiser ou salir la contribution des abolitionnistes. Ce qui fut fait. Maintenant , en effet en Martinique , il est tout à fait logique de déboulonner ces statues et de les remiser ou de les offrir à qui en voudra. France-Antilles Guadeloupe, Quelle place pour Victor Schœlcher dans la conscience collective ? - Faits de Société en Guadeloupe

Traductions du mot « abolitionniste »

Langue Traduction
Anglais abolitionist
Espagnol abolicionista
Italien abolizionista
Allemand abolitionist
Portugais abolicionista
Source : Google Translate API

Synonymes de « abolitionniste »

Source : synonymes de abolitionniste sur lebonsynonyme.fr
Partager