La langue française

Accueil > Linguistique > Oxymore - Figure de style [définition et exemples]

Oxymore - Figure de style [définition et exemples]

Sommaire

  • Histoire de l'oxymore
  • Définition de l'oxymore
  • Exemples d'oxymores

oxymore

Histoire de l'oxymore

Jusqu'au XVIIIe siècle, on parlait en France d'opposition pour désigner l'oxymore. Toutefois, les oxymores n'ont pas attendu qu'on les nomme pour exister. Par exemple, Horace usa d'oxymores célèbres comme perjura fides ("une fidélité parjure"), insaniens sapientia ("folle sagesse") ou dulce periculum ("suave péril"). C'est finalement De Jaucourt qui, dans l’ Encyclopédie, atteste pour la première fois en français de ce terme en 1765. Désormais, l'oxymore est une des figures de style les plus célèbres.  

Définition de l'oxymore

Un oxymore est une figure de style rapprochant deux termes dont le rapprochement est inattendu et crée une formule en apparence contradictoire. Toutefois, cette contradiction n'est pas dépourvue de sens, elle permet souvent de mieux représenter une atmosphère bucolique, à l'image du procédé clair-obscur chez les peintres. Un synonyme de l'oxymore est "alliance de mots". [caption id="attachment_2140" align="aligncenter" width="247"] La Lamentation sur le corps du Christ mort de Dosso Dossi, considéré par Madeleine de Scudéry comme un clair-obscur.[/caption] Attention, on écrira UN oxymore et non "une" oxymore comme on peut parfois le voir... Oxymore vient du grec oxumôron, composé d’oxy (aigu, spirituel, effilé) et môros (épais, sot, mou).  Le terme "oxymore" est ainsi un autologisme (un mot qui se décrit lui-même) puisqu'il est lui-même un oxymore ! Le but de l'usage de l'oxymore est de créer la surprise chez le lecteur. L'oxymore permet d'exprimer ce qui n'est pas concevable et permet aussi de rendre compte de ce qui est absurde.

Quelle est la différence entre l'oxymore et l'antithèse ?

Attention à ne pas confondre l'oxymore avec l'antithèse. Cette dernière n'accole pas deux mots contraires l'un à l'autre. Elle rapproche seulement deux mots ou groupes de mots opposés dans une proposition. Voici un bon exemple de la différence donné par mon camarade de La Culture Générale :
Montesquieu nous donne ici un bon exemple par cette antithèse :

Non, j’ai pu vivre dans la servitude, mais j’ai toujours été libre. - Montesquieu, Lettres Persanes

Montesquieu fait ici contraster le fait que, même si son personnage a vécu dans un régime politique où la servitude règne, il a toujours été intérieurement libre. S’il avait usé d’un oxymore, il aurait pu écrire :

J’ai vécu dans une libre servitude.

 

Exemples d'oxymores

“Éphémère immortel” – Paul Valéry, Charmes. “Le superflu, chose très nécessaire” – Voltaire, Le Mondain.
“À travers la noirceur de l’ombre, qui cache la mer et les cieux, / Une clarté blafarde et sombre, fait voir l’une et l’autre à nos yeux” – Madeleine de Scudéry, Le Cabinet. “(…) de grandes vaches se déplaçaient avec lenteur dans un silencieux tintement de clochettes” – Alain Robbe-Grillet, Le miroir qui revient. “Cette obscure clarté qui tombe des étoiles / Enfin avec le flux nous fait voir trente voiles ;” – Corneille, Le Cid. “Les soleils mouillés / De ces ciels brouillés” – Charles Baudelaire, L'Invitation au voyage. “Jeune vieillard” – Molière, Le Malade imaginaire. “Cette petite grande âme venait de s'envoler” – Victor Hugo, Les Misérables, à propos de la mort de Gavroche. “boucherie héroïque” – Voltaire, Candide. “Une sublime horreur” – Honoré de Balzac, Le Colonel Chabert.
 

Vous voulez en savoir plus ? Consultez notre guide des figures de style en français.

 
Sujets :  figure de style

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Raymond

Merci pour l’article; intéressant.
Mais j’aurai une question, à la fois ironique et piège, je l’avoue

l’expression : Une promesse électorale non tenue est elle un pléonasme ou un oxymore??

Répondre
Nicolas Le Roux

Je dirais plutôt un pléonasme 😉

Nicolas.

Répondre
Valérie

Très plaisir, formule familière à éviter, même si elle est de plus en plus employée par contagion de l’anglais.
Très est un adverbe et ne s’emploie pas devant un substantif : on ne dit pas vous avez très raison.

L’objet de votre site étant le français, je jubile d’avoir à vous signaler cette erreur.
Site très intéressant par ailleurs.

Bien cordialement.

Répondre
Fortez

« Je souhaite mourir en bonne santé » est ce un oxymore?

Répondre
La langue française

Je dirais que oui, puisque « mourir » et « en bonne santé » sont collés.

Nicolas.

Répondre
Lazuli

Merci beaucoup cela m’a été très utile.

Répondre
michel

votre personne est honorable et bien veillante !

Répondre
Rachel

Bonjour,
L’expression « clair-obscur » est-t-elle un oxymore ou s’agit-il simplement d’un mot de la langue française ?

Répondre
La langue française

Bonjour,
Il semble en effet qu’en peinture ce soit bien un mot de la langue française : https://www.lalanguefrancaise.com/dictionnaire/definition/clair-obscur

Nicolas.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager