La langue française

Accueil > Linguistique > Acrostiche - Figure de style [définition et exemples]

Acrostiche - Figure de style [définition et exemples]

Définition de l'acrostiche

L’acrostiche est un jeu littéraire fondé sur une figure de style qui consiste à écrire un texte poétique ou la strophe d’un poème, de façon à composer un mot ou une expression avec les premières lettres des vers.

En lisant verticalement de haut en bas les initiales de chaque vers et en les assemblant, un mot ou une phrase apparaît, souvent en lien avec l’auteur, le titre, le sujet ou la personne à qui est dédié le poème. Il s’agit d’une sorte de « mot caché » et c’est en lisant le texte d’une autre manière qu’on peut découvrir ce mot. 

Selon les Oulipiens, l’acrostiche est « à partir d’un nom ou d’un mot donné, un poème qui compte autant de vers que ce mot compte de lettres ».

Un bel exemple avec ces vers d’Anne-Marie Derese, poétesse belge, où l’acrostiche dévoile des mots liés à la thématique de sa poésie.

Or et sang
Rature du ciel
Arme à double tranchant
Gamme de notes déchirées
En moi, tu portes la couronne des Rois.

Pour un ciel qui s’ouvre
La terre devient plus ronde
Une fleur lape
Insolemment les larmes de l’été
Entraînant l’abeille dans un rêve mouillé.

Nue, nuée, nuage
Une bourrasque s’évertue
A cacher le soleil
Gémissements des humains que l’ombre étreint
Emotion frissonnante de l’attente.

Anne-Marie Derese, Météorologie

Dans son poème en acrostiche « Adieu », extrait du recueil qu’il publie en 1947 sous le titre « Ombres de mon amour », Guillaume Apollinaire rend hommage à son amour Louise, connu sous le prénom de Lou. Chacun des vers qui suit débute par une lettre du prénom Lou, pour les cinq strophes :

L’amour est libre il n’est jamais soumis au sort
O Lou le mien est plus fort encor que la mort
Un cœur le mien te suit dans ton voyage au Nord

Lettres Envoie aussi des lettres ma chérie
On aime en recevoir dans notre artillerie
Une par jour au moins une au moins je t’en prie

Lentement la nuit noire est tombée à présent
On va rentrer après avoir acquis du zan
Une deux trois A toi ma vie A toi mon sang

La nuit mon cœur la nuit est très douce et très blonde
O Lou le ciel est pur aujourd’hui comme une onde
Un cœur le mien te suit jusques au bout du monde

L’heure est venue Adieu l’heure de ton départ
On va rentrer Il est neuf heures moins le quart
Une deux trois Adieu de Nîmes dans le Gard

Guillaume Apollinaire, Adieu

L’acrostiche peut également être réalisé à l’aide de mots, comme dans ce célèbre message caché dans les correspondances secrètes entre Alfred de Musset et Georges Sand :

Alfred de Musset : 

Quand je mets à vos pieds un éternel hommage,
Voulez-vous qu’un instant je change de visage ?
Vous avez capturé les sentiments d’un cœur
Que pour vous adorer forma le créateur. 
Je vous chéris, amour, et ma plume en délire
Couche sur le papier ce que je n’ose dire. 
Avec soin de mes vers lisez les premiers mots, 
Vous saurez quel remède apporter à mes maux.

Réponse de Georges Sand :

Cette insigne faveur que votre cœur réclame
Nuit à ma renommée et répugne à mon âme

Aujourd’hui, ce jeu littéraire a du succès auprès des enfants qui développent leur imagination et enrichissent leur vocabulaire en créant des acrostiches avec leur prénom, la plupart du temps avec des adjectifs qui les définissent.

Exemple avec le prénom Louis :

Loyal
Organisé
Unique
Irrésistible
Sensible

Tous ces exemples représentent des acrostiches simples mais quelques variantes permettent de jouer avec les lettres et les mots de la langue française.

L’acrostiche et ses variantes

Un acrostiche peut prendre plusieurs formes suivant la place des lettres choisies et le sens de la lecture : 

  • Lorsque la lettre du mot formé par l’acrostiche apparaît à la fin et au début de chaque vers, il s’agit d’un acrostiche double. Dans le cas du quintuple ou pentachrostiche, les vers sont disposés de manière à lire le mot cinq fois de suite, la lecture se faisant de haut en bas.
  • Le mésostiche s’articule autour d’un mot central du vers et se caractérise par la lecture de haut en bas des lettres qui se trouvent au milieu de chaque vers. Les lettres médianes du poème forment donc un mot.

Voici yn exemple de mésostiche dans le sonnet de Jean Richepin, qui met à l’honneur ses camarades Maurice Bouchor et Raoul Ponchon :

MAURICE BOUCHOR ET RAOUL PONCHON
Avec vous j’ai fait Toutes mes retraites.
Un même plaisir Rassemblant nos crêtes,
Rougissait nos nez Au même cruchon.

Ivrognes sacrés, Oints du dieu Bouchon,
Celébrons sa messe, Usons ses burettes,
Et versons en nous Les rouges aigrettes,
Bouchor, mon trésor, Ponchon, mon bichon !

On fait bien de rire ! On pleurera vite.
Un jour de bonheur N’est qu’un jour sans suite.
Celui-ci fut beau, Chers amis, tant mieux !

Hélas ! Quel cruel Hourvari nous presse !
On avait vingt ans ! … On s’éveille vieux ! …
Rien ! Plus rien ! Du vent !, Notre jeune ivresse !

Jean Richepin, Interludes
  • Le téléstiche met en relief les lettres finales du poème et forme un mot lu de bas en haut (acrostiche à l’envers).
  • L’acroleleuton se compose de l’acrostiche et du téléstiche.

Comme vous pouvez le voir, de nombreuses variantes d’acrostiches existent et ce, depuis des siècles.

Origine et étymologie de l’acrostiche

Apparu au XVIe siècle, le terme « acrostiche » vient du grec « Ἀϰρόστιϰον, akrostikhos ». Il est composé de akro signifiant « qui est à l’extrémité » et de stikhos pour « rangée, ligne, vers ». Le Dictionnaire étymologique de la langue française d’Oscar Bloch le définit ainsi : « vers dont l’extrémité (le début) a un rôle particulier ».

Dès l’Antiquité, on retrouvait des acrostiches dans les écrits des poètes grecs ou latins comme Plaute, Ennius ou Commodien, qui s’amusaient de ces jeux littéraires. Plaute, à l’aide du grammairien Priscien, est un auteur réputé pour débuter chacune de ses comédies par un argument (court résumé de l’intrigue de la pièce placé en tête de la pièce) contenant un acrostiche. Exemple avec ces vers de la pièce de théâtre Amphytryon (Amphitruo) écrits en 187 avant J.-C.

Amore captus Alcumenas Jupiter, 
Mutavit sese in ejus formam cunjugis, 
Pro patria Amphitruo dum cernit cum hostibus 
Habitu Mercurius ei subservit Sosiae : 
Is advenienteis servom ac dominum frustra habet. 
Turbas uxori ciet Amphitruo; atque invicem 
Raptant pro moechis.  Blepharo captus arbiter, 
Uter sit, non quit, Amphitruo, decernere. 
Omnem rem gnoscunt : geminos illa enititur.

Plaute, Amphytruo, Argument II

On peut également remonter plus loin dans le temps, où les versets des psaumes 33 et 118 de l’Ancien Testament contiennent des lettres initiales suivant l’ordre de l’alphabet hébreu, qualifié d’acrostiche alphabétique.

Exemples d’acrostiches

Les parfums ne font pas frissonner sa narine;
Il dort dans le soleil, la main sur sa poitrine,
Tranquille. Il a deux trous rouges au côté droit.

Arthur Rimbaud, Le Dormeur du val

Vivons en paix, exterminons discord ;
Ieunes et vieux, soyons tous d'un accord :
La loi le veut, l'apôtre le ramene
Licitement en l'epître romaine ;
Ordre nous faut, etat ou aucun port.
Notons ces points ; ne laissons le vrai port
Par offenser et prendre autrui demaine.

François Villon, Ballade de bon conseil

Le ciel, qui la sauva de son propre penchant, 
A la beauté du corps unit celle de l'âme; 
Un seul de ses regards, par un pouvoir touchant, 
Rendait à la vertu le coeur de son amant. 
Elle embellit l'amour en épurant sa flamme.

Pétrarque, Portrait de Laure

Vous voulez en savoir plus sur les figures de style ? Consultez notre guide.

Sujets :  figure de style

S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire

Retour au sommaire ➦

Partager