La langue française

Accueil > Expressions francophones > Violon d'Ingres : définition et origine de l’expression

Violon d'Ingres : définition et origine de l’expression

Sommaire

  • Définition de l’expression « avoir un violon d’Ingres »
  • Evolution historique de l’usage de l’expression « violon d'Ingres »
  • Origine de l’expression « violon d’Ingres »
  • Exemples d’usage de l’expression « violon d'Ingres ».

Le « violon d’Ingres » n’est à confondre ni avec le « violon dingue » (bar au demeurant très sympathique de la capitale) ni le « violon d’Inde » (qui n’existe pas). Quelle est donc cette diablerie d’expression ? Comment expliquer un tel engouement autour d’un simple instrument et de son propriétaire pour qu’on en fasse une formule populaire ?

Si vous ne savez que répondre lorsqu'on vous demande quel est votre « violon d’Ingres », cet article est fait pour vous. N’hésitez pas à parcourir les autres articles de cette section dédiée aux expressions françaises ! Bonne lecture !

Définition de l’expression « avoir un violon d’Ingres »

Avoir un « violon d’Ingres » signifie avoir une occupation favorite, une passion, un « dada » ou un « hobby » comme disent nos amis anglophones. D’abord utilisée pour désigner uniquement les activités artistiques, l’expression s’étend désormais à tout type de passe-temps ou sujet auquel on consacre un intérêt tout particulier, (nous sommes prêts à parier que le créateur de ce site a pour violon d’Ingres la langue française…). Si vous voulez donc que votre CV sorte du lot, utilisez l’expression « violon d’Ingres » plutôt que « passions » ou « centres d’intérêt » !

Evolution historique de l’usage de l’expression « violon d'Ingres »

L'étude de l'évolution du nombre d'occurrences de l'expression « violon d’Ingres » dans les textes publiés depuis 1870 montre que l'expression a atteint un pic de popularité peu après 1960 :

usage expression violon d'Ingres
Source : Google Ngram

Origine de l’expression « violon d’Ingres »

L’expression « violon d’Ingres », qui s’est popularisée au XXe siècle et est aujourd’hui utilisée au sens figuré, trouve son origine dans un objet bien réel : le violon du célèbre portraitiste néoclassique Jean-Auguste-Dominique Ingres, qui vécut entre 1780 et 1867 (l’expression est donc à écrire avec une majuscule à Ingres).

Le peintre avait fait de l’exercice du violon sa principale occupation, au point d’en devenir sa passion. Il sera de ce fait, et pendant un certain temps, deuxième violon à l’Orchestre du Capitole de Toulouse. Son violon est par ailleurs conservé au musée que la ville de Montauban – dont il est originaire – a consacré au grand peintre. Ingres était ainsi un grand amateur de musique de chambre (Mozart, Gluck, Beethoven ou encore Haydn) :

« Si je pouvais vous rendre tous musiciens, vous y gagneriez comme peintres. Tout est harmonie dans la nature : un rien dérange la gamme et fait une note fausse. Il faut arriver à chanter juste avec le crayon ou le pinceau aussi bien qu'avec la voix ; la justesse des formes est comme la justesse des sons. »

Autoportrait d’Ingres réalisé à vingt-quatre ans en 1804. Huile sur toile. Source : Wikipédia

Pour aller plus loin : Le « violon d’Ingres » est aussi le nom d’une fameuse photographie en noir et blanc réalisée par l’artiste américain Man Ray en 1924 (Le violon d’Ingres, Man Ray). On y voit le dos nu d’une jeune femme, Kiki de Montparnasse, sur lequel sont dessinées les ouïes d’un violon (qui ont été ajoutées à l’encre de Chine et à la mine de plomb post-tirage). La photographie s’inspire directement d’Ingres, que Man Ray admirait (on retrouve une certaine ressemblance dans les tableaux La Baigneuse et Le Bain turc).

Exemples d’usage de l’expression « violon d'Ingres ».

R.-L. Dupuy a mieux qu'un violon d'Ingres ; il en a deux le dessin et la sculpture. Il a une prédilection pour la pierre de taille et le travail des « bois flottés Il passe la plus grande partie de ses vacances dans son habitation de troglodyte aux Baux-de Provence où il s'en donne à cœur joie dans les rochers.

Pierre Bruneau, Magiciens de la publicité

 Les cheveux de Colombe sont si fins et si blonds que, des fois, la cigogne donne des coups de bec dedans. Pour les volatiles, ce qui est beau à l'air bon, ce qui flatte l'œil devrait flatter la dent. Avec la Cadillac, leur violon d'Ingres n'est pas la philatélie, Leur violon d'Ingres est la collection de contraventions. Celles du Koweït ne sont pas comme celles des États-Unis. Vive la différence ! Le violon d'Ingres d'Ingres était le violon.

Réjean Ducharme, La Fille de Christophe Colomb

C’est une école un peu particulière qui s’apprête à ouvrir ses portes en septembre prochain. Sur les bancs de cet établissement dédié aux sols vivants, une quinzaine d’élèves d’horizons divers, ayant le même violon d’Ingres : l’agroécologie.

Le Paysan Breton, 9 juillet 2020

N'hésitez pas à compléter cet article si nécessaire et à ajouter vos réflexions sur cette expression française en commentaire.


S'inscrire à notre lettre d'information

Inscrivez-vous à notre lettre d'information pour recevoir tous les nouveaux articles de lalanguefrancaise.com, gratuitement. Vous pouvez vous désabonner à tout moment.


Commentaires

Arthur Shapiro

Si je peux me permettre mais M. Ingres est mort en 1867 et non en 1687 ce qui aurait placé sa naissance après sa mort.
Merci

Répondre
La langue française

Merci, c’est corrigé !

Nicolas.

Répondre
Philippe SOETE

Si vous voulez donc que votre CV sorte du lot, utilisez l’expression « violon d’Ingres » plutôt que « passions » ou « centres d’intérêt »

J’en déduis que violon ne se mets pas au pluriel, même si plusieurs passions. Correct ?

Répondre
La langue française

C’est une bonne question, j’aurais tendance à accepter les deux, mais peut-être que « violons » au pluriel fait davantage sens lorsqu’il s’agit de plusieurs passions.

Nicolas.

Répondre
Carol A Seidl

Peut-être vous connaissez la photo célèbre de Kiki de Montparnesse, par Man Ray, intitulée Violon d’Ingres. On voit le dos nu de Kiki qui est assise. Deux ouïes sont écrits sur son dos, sa forme ressemblant celle d’un violon. C’est un jeu de mots parce que Kiki était la muse de Man Ray à l’époque.

Répondre

Laisser un commentaire

Vous devez vous connecter pour écrire un commentaire.

Se connecter S'inscrire
Partager