Vivré : définition de vivré


Vivré : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

Vivré, -ée, adj.,,Se dit de toute figure dont les bords présentent de grosses dents`` (Crayencour Hérald. 1985). J'avais trop affaire d'esquiver la machine roulante pour voir si elle était historiée (...) de croix cléchées ou vivrées (Gautier, Fracasse, 1863, p. 300).

Vivré : définition du Wiktionnaire

Adjectif

vivré \vi.vʁe\ masculin

  1. (Héraldique) Se dit de pièces disposées comme la vivre, c’est-à-dire, formant une ligne tortueuse.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vivré : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VIVRE. (Je vis, tu vis, il vit; nous vivons, vous vivez, ils vivent. Je vivais. Je vécus. Je vivrai. Je vivrais. Vis, vivons. Que je vive. Que je vécusse. Vivant. Vécu.) v. intr.
Être doué de vie, être en vie. Tous les hommes et tous les animaux qui vivent. Si nous vivons dans ce temps-là. Saint Louis vivait au treizième siècle. Cesser de vivre. Être las de vivre. Les poissons vivent dans l'eau. Les chênes vivent fort longtemps. Il se construit elliptiquement avec certains noms de temps, comme s'ils lui servaient de complément direct, en sous-entendant les mots Pendant, durant. Il a vécu quatre-vingts ans. Il vécut seulement quelques jours. Dans le style élevé, Il a vécu, Il est mort. Ne vivre que pour soi, Ne songer qu'à soi, ne s'occuper que de ses intérêts. On dit dans des sens analogues. Ne vivre que pour servir Dieu, que pour étudier, que pour le bonheur des autres, que pour les autres. Prov., Qui vivra verra, On saura cela avec le temps. Prov., On ne sait qui vit ni qui meurt se dit pour exprimer l'Incertitude où l'on est sur la durée de la vie et sur le moment de la mort. Je vais vous donner une reconnaissance de l'argent que vous m'avez prêté, car on ne sait qui vit ni qui meurt. Dans le langage théologique, Dieu vit de toute éternité, vit dans les siècles des siècles, vit par lui-même, L'existence de Dieu est éternelle et indépendante. Les bienheureux vivront éternellement avec Dieu dans la gloire, Ils jouiront de la vue de Dieu pendant l'éternité.

VIVRE signifie, figurément, Employer utilement sa vie, jouir de la vie. On cesse souvent de vivre avant d'être mort. Combien d'hommes oublient de vivre, combien d'hommes meurent sans avoir vécu! Fig., Ne pas vivre se dit, par exagération, d'une Vie diminuée, troublée, en proie à l'inquiétude. Il est toujours malade, il est dans des transes continuelles, ce n'est pas vivre. Il ne vit pas, il ne fait que languir.

VIVRE signifie figurément Durer, subsister; il s'emploie surtout dans le style soutenu. Un si grand prince vivra éternellement dans l'histoire. La mémoire de ce conquérant, son nom, sa gloire vivra jusque dans la postérité la plus reculée. Cet ouvrage vivra, Il passera à la postérité. Les mauvais ouvrages ne vivent que peu de temps.

VIVRE se dit, en termes de Dévotion, de la Vie spirituelle. Un pêcheur converti vit de la vie de la grâce, vit d'une vie nouvelle. Dans l'Écriture sainte, il est dit : Le juste vit de la foi.

VIVRE signifie aussi Se nourrir, soutenir sa vie par le moyen des aliments. Donner à quelqu'un pour vivre, le faire vivre. Il n'a pas de quoi vivre. Il n'a pas les moyens de vivre. Il ne vit que de racines, que de légumes. Cet homme-là vit de peu, vit sobrement. Il vit aux dépens d'autrui, sur son revenu. Les oiseaux qui vivent de grains, de proie. Vivre de régime, Observer strictement une règle dans sa nourriture, pour rétablir ou pour conserver sa santé. Fam., Cet homme vit de rien, Il mange très peu, il dépense très peu pour sa nourriture. Fig. et fam., Il vit de l'air du temps se dit d'un Homme qui mange très peu, et à peine autant qu'il faut pour se soutenir. On dit aussi : On ne peut pas vivre de l'air du temps, On ne peut pas vivre sans ressources. Prov., Il faut que tout le monde vive, Il faut laisser ou fournir à chacun les moyens de pourvoir à son existence.

VIVRE se dit également en parlant de Tout ce qui fournit les moyens de subsister, de se soutenir. Vivre de son bien, de ses rentes. Vivre de son travail, de son métier. Vivre de privations. Vivre d'aumônes. Vivre d'expédients. Vivre de rapine. Fig., Vivre de sa réputation, vivre sur sa réputation, Garder son crédit, l'estime publique, par le souvenir de ce que l'on a fait et non par ce que l'on fait actuellement. Fig., Vivre d'espérance, Vivre dans l'attente de quelque avantage être soutenu par cette attente. Vivre au jour la journée, au jour le jour, N'avoir pour subsister que ce qu'on gagne chaque jour par son travail. Il signifie aussi S'inquiéter peu du lendemain, être sans prévoyance. Prov., Il faut bien vivre, La nécessité de pourvoir à sa subsistance est une excuse à certaines choses que l'on fait et que l'on ne ferait pas sans cela.

VIVRE se dit encore par rapport à la dépense qu'on fait pour sa table, pour ses vêtements, par rapport au train qu'on mène et aux commodités ou incommodités de la vie. Vivre splendidement, magnifiquement, honorablement, grandement, largement. Vivre en grand seigneur, en prince. Vivre avec économie. Vivre mesquinement, sordidement, pauvrement, étroitement, petitement, misérablement. Il ne vît pas selon sa condition. Vivre noblement, Mener un genre de vie dans lequel il n'y a rien qui puisse déroger à la noblesse. Cette locution a vieilli.

VIVRE se dit aussi par rapport à la manière de passer sa vie dans les divers états que l'on embrasse, dans les différents lieux que l'on habite, dans une situation heureuse ou malheureuse, etc. Vivre dans le célibat, dans le mariage. Vivre à la ville, à la campagne. à la cour. Vivre chez soi. Vivre dans le monde. Vivre dans la solitude, dans la retraite. Vivre dans la joie, dans la tristesse, dans le dénuement. Vivre heureux, content, tranquille. Prov., Il faut laisser chacun vivre à sa mode, à sa guise, Il faut que chacun en use, agisse comme il lui plaît, en ce qui le regarde. On dit de même : Chacun vit à sa mode, à sa guise.

VIVRE signifie encore Se conduire, se comporter bien ou mal, eu égard à la morale, à la religion. Vivre en homme de bien. Vivre saintement, sagement. Vivre en bon chrétien. Vivre en libertin. Vivre licencieusement. Vivre dans les plaisirs, dans la débauche. Vivre dans la pénitence. Il faut bien vivre pour bien mourir. On meurt d'ordinaire comme on a vécu. Il signifie encore Être en commerce habituel. Il vit avec toutes sortes de gens. Il vivait avec ses disciples comme avec des amis. À partir de ce moment, ils vécurent ensemble. Vivre avec soi-même, Vivre dans la retraite, sans commerce avec le monde. Fam., Vivre avec quelqu'un signifie quelquefois Être avec quelqu'un dans un état de concubinage. Il vit avec cette femme depuis longtemps. Elle vit avec un jeune homme. Cet homme et cette femme vivent ensemble. On ne saurait vivre avec cet homme-là, Il est d'une humeur à laquelle on ne saurait s'accoutumer. Cet homme est facile à vivre, est commode à vivre, Cet homme est d'un commerce doux et facile, il est aisé de vivre avec lui. Dans le sens contraire, on dit : C'est un homme difficile à vivre. Savoir vivre. Voyez SAVOIR. Le savoir-vivre. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Fam., Je lui apprendrai à vivre, Je le corrigerai, je le punirai de sa faute, de ses torts.

VIVRE se dit encore par rapport au gouvernement politique, aux lois, aux usages du pays dans lequel on demeure. Vivre sous les lois d'un prince. Les lois, les coutumes suivant lesquelles nous vivons. Ils vivaient sous un prince généreux.

VIVRE s'emploie aussi comme verbe transitif. Il a vécu une existence bien dure. Elle a vécu un véritable roman. Fam., Vivre sa vie, Vivre librement, à sa guise, en ne se souciant que de satisfaire ses goûts, ses penchants, ses désirs. Le subjonctif VIVE s'emploie comme formule d'acclamation. Vive la France! Vive le Roi! Vive la République! Vive la liberté!

VIVE est aussi un terme familier dont on se sert pour marquer qu'on estime quelqu'un, qu'on fait grand cas de quelque chose. Vive un tel, c'est un galant homme! Vivent les arts! Vivent la Champagne et la Bourgogne pour les bons vins! Vive le vin! Vive l'amour! Vive la joie! Un vive-la-joie. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Qui vive? Cri d'une sentinelle, d'une patrouille qui entend du bruit, qui voit venir une personne ou une troupe. La sentinelle cria : Qui vive? il répondit : France! Il s'emploie aussi comme nom masculin : Qui-vive. Voyez ce mot à son rang alphabétique. Le participe passé

VÉCU s'emploie comme adjectif. Un roman vécu, Un roman dont les péripéties ont réellement eu lieu.

Vivré : définition du Littré (1872-1877)

VIVRÉ (vi-vré, vrée) adj.
  • Terme de blason. Se dit de pièces disposées comme la vivre, c'est-à-dire, formant une ligne tortueuse.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Vivré : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

VIVRÉ, adj. en terme le Blason, se dit de bandes & fasces qui sont sinueuses & ondées avec des entailles faites d’angles rentrans & saillans, comme des redens de fortification. Sart au pays de Valois, de gueule à la bande vivrée d’argent.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « vivré »

Étymologie de vivré - Littré

Vivre 3.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vivré - Wiktionnaire

→ voir vivre (Nom 2).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vivré »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vivré vivre play_arrow

Conjugaison du verbe « vivré »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe vivré

Citations contenant le mot « vivré »

  • J'ai échoué, jé souis battou, comment jé vais pouvoir faire vivré ma famille. Jé cherche oun poste, bien payé, n'importe où, avec n'importé qui, jé ne souis pas regardant. Tiens, si Manouel, l'autre,veut de moi, jé reviens en France, car la France,c'est mon pays. Si François a bésoin d'oun conseiller, jé souis disponible. Vous voyez, prêt a tout. lindependant.fr, Elections municipales à Barcelone : Manuel Valls "J'ai échoué dans ma tentative de freiner l'indépendance et le populisme" - lindependant.fr
  • Honteux cette procédure Ces retraités qui ont acheté ou hérité connaissaient l’existence de cette ferme. Ils vendent et vont vivré ailleurs A Paris par exemple ou les rats envahissent les rues lés sous-sol. Ils sont très silencieux mais ils Payen aussi Qu’ils aillent au diable !... www.lamontagne.fr, Ses voisins ne supportent pas l'odeur de ses vaches : nouvel épisode dans ce conflit qui dure depuis des années dans le Cantal - Lacapelle-Viescamp (15150)
  • Un peu de soutien l ami j ai l impression de vivré au milieu de delatteur , Coronavirus : téléchargez la nouvelle attestation pour sortir de chez vous
  • La cérémonie des Kundé 2019 a été ponctuée par la prestation de plusieurs artistes qui ont fait vivré le public du palais des sports de Ouaga 2000 et les téléspectateurs de la RTB qui ont vécu l’évènement en direct. Parmi les artistes qui ont tenu le public en haleine, des monuments de la musique africaine To Finley du Burkina, Kiri Kanta du Benin, Freddy de Majunga de Madagascar, Ami Koïta du Mali qui ont d’ailleurs reçu des Kundé d’honneur. RTB, «Là où je ne me suis pas mis au sérieux pour bosser, je ne savais pas que cet album-là pouvait m’apporter un Kundé»: Floby - RTB

Images d'illustration du mot « vivré »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « vivré »

Langue Traduction
Corse campà
Basque zuzeneko
Japonais 住む
Russe жить
Portugais viver
Arabe حي
Chinois 生活
Allemand leben
Italien vivere
Espagnol vivir
Anglais live
Source : Google Translate API

Antonymes de « vivré »



mots du mois

Mots similaires