La langue française

Vitupération

Définitions du mot « vitupération »

Trésor de la Langue Française informatisé

VITUPÉRATION, subst. fém.

Littér. Action de vitupérer quelqu'un, quelque chose. Ils frappent leur patrie (...). Mais ils succomberont sous l'animadversion, la vitupération, l'indignation, la fureur, l'exécration et l'abomination publiques (A. France, Île ping., 1908, p. 278).
Vitupération de qqn par qqn.La vitupération du bourgeois par l'artiste d'alors [au XIXesiècle] semble parfois singulière et souvent puérile, parce que l'artiste se méprenait sur ce qu'il reprochait au bourgeois (Malraux, Voix sil., 1951, p. 482).
Au plur. Paroles, propos exprimant des reproches, une violente critique. M. Homais avait repris le cours de ses vitupérations. Il se calmait cependant, et, à présent, il grommelait d'un ton paterne (Flaub., MmeBovary, t. 2, 1857, p. 97).
Prononc.: [vitypeʀasjɔ ̃]. Étymol. et Hist. 1remoit. xiies. (Psautier d'Oxford, éd. Fr. Michel, XXX, 16: Je öi la vituperaciun de mulz [audivi vituperationem multorum]). Empr. au lat.vituperatio, -onis « blâme, reproche ».

Wiktionnaire

Nom commun

vitupération féminin

  1. Action de vitupérer, protestation.
    • Je m’étonnais que cette étrange mère, trouvant sa fille trop près d’un homme, n’eût recours à aucun des arguments et des vitupérations classiques. — (Colette, Le képi, Fayard, 1943 ; éd. Le Livre de Poche, 1968, p. 105.)
    • Et c’est un simple berger, Manolios, qui prend la tête de la révolte, adhérant pleinement aux vitupérations de son ami Michélis : « Tel que vous l’avez déformé, vous, les popes, les évêques, les riches, le Christ est devenu (…) un usurier, un hypocrite, un filou, un menteur, un lâche (…), de mèche avec les puissants de la terre ! » — (Émilien Bernard, C’est du propre !, Le Canard enchaîné, 31 mai 2017, page 6)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « vitupération »

(1re moitié du XIIe siècle) Du latin vituperatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vitupération »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vitupération vityperasjɔ̃

Citations contenant le mot « vitupération »

  • Il faut accorder à Gérald Darmanin, comme à tout individu, le bénéfice de la présomption d’innocence. C’est d’ailleurs chose faite depuis la réouverture le 9 juin dernier de l’enquête pour viol qui le vise. Jusqu’à preuve du contraire, la reprise des investigations, annoncée dans une relative indifférence, n’a pas donné lieu à vitupération publique, ni même à des appels à la démission du ministre de l’Action et des Comptes Publics… ladepeche.fr, "Hommes d’Intérieur" - ladepeche.fr
  • Non, plutôt qu’une vitupération supplémentaire contre «les élites», au parfum poujadiste délétère, cette triviale constatation - les travailleurs manuels vont travailler, les autres se protègent en travaillant à distance - met en cause, plus profondément, la légitimité des hiérarchies de prestige et de revenu qui organisent les sociétés modernes. Il est logique de rémunérer davantage ceux qui ont des compétences plus pointues, qui savent organiser le travail des autres, qui prennent les risques d’entreprise ou développent des innovations utiles. Mais à l’heure du danger, on s’aperçoit qu’ils ne peuvent rien faire sans ceux qu’ils dirigent. On constate que les travailleurs au contact des réalités matérielles sont la base réelle de la société, autant que ceux qui maîtrisent les abstractions, intellectuelles ou managériales. Libération.fr, Inégalités : un déconfinement qui se lève tôt - Libération
  • Robespierre. La Fabrique d’un monstre, Jean-Clément Martin. L’historien livre une biographie de l’Incorruptible totalement dégagée de l’emprise thermidorienne. En refusant de se soumettre aux injonctions du psychologique, de l’affectif, de l’exaltation comme de la vitupération, il fait œuvre utile et salutaire. L'Humanité, Robespierre, objet de passion, interroge toujours les consciences | L'Humanité
  • Il aura fallu une nouvelle vitupération [le 1er janvier] du président américain sur Twitter au sujet de l’aide accordée au Pakistan dans la guerre contre le terrorisme pour déclencher un débat animé sur la question de savoir s’il ne se trompait pas sur le volume global de cette aide [33 milliards de dollars sur quinze ans auraient été, selon lui, accordés en échange de “rien d’autre que mensonges et imposture”]. Par ailleurs, des questions se posent également sur l’importance réelle des sacrifices humains et matériels consentis par le Pakistan dans cette guerre. Courrier international, Suspension de l’aide américaine au Pakistan : Trump joue sur les chiffres
  • La bizarrerie de l’entreprise tient à ceci que le prétexte devient le sujet, Debray se prenant progressivement au jeu. D’où, dans ce texte vif, qui fait souvent mouche dans la vitupération du contemporain, un flottement de plus en plus marqué. Tout à sa description de notre état de « fils de nous-mêmes, sans dette envers quiconque », et d’une société transformée en « juxtaposition d’insociables » ne croyant plus en rien et enracinés nulle part, Debray oublie qu’il est parti d’une fable, et n’a pas trouvé de moyen convaincant d’en sortir. Le Monde.fr, « Du génie français » : Régis Debray, organisateur de match
  • Quand la vitupération devient la norme sur Facebook et autres, la télévision romande se lance dans le débat calme. Au risque de l’ennui, ou pire, de crise de manque chez des téléspectateurs complètement dopés par les vociférations et les failles de langage corporel. Les prochains mois diront si Infrarouge se tiendra à sa nouvelle sérénité, ou si le naturel télévisuel, c’est-à-dire l’odeur du ring, reviendra peu à peu. Le Temps, Avec sa nouvelle «Infrarouge», la RTS s’essaie au débat calme - Le Temps
  • -Avec un scénario aussi édifiant, la primo réalisatrice aurait pu forcer le trait… Son film est admirable de retenue et d’objectivité. Pas de scène de violence racoleuse, pas de montage « énervé », pas de vitupération revancharde. Mais au contraire une stylisation qui donne d’un bout à l’autre de l’élégance au propos, le rend indiscutable. Atlantico.fr, "Queen & Slim" de Melina Matsoukas : dans l’Amérique d’aujourd’hui, la folle cavale de deux amants maudits... | Atlantico.fr

Traductions du mot « vitupération »

Langue Traduction
Anglais vituperation
Espagnol vituperio
Italien vituperazione
Allemand schmähung
Chinois 谩骂
Arabe الإفراط
Portugais vituperação
Russe брань
Japonais 浮気
Basque vituperation
Corse vituperazione
Source : Google Translate API

Antonymes de « vitupération »

Vitupération

Retour au sommaire ➦

Partager