Vaccine : définition de vaccine


Vaccine : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

VACCINE, subst. fém.

MÉDECINE
A. − Maladie infectieuse des bovidés (synon. cow-pox) et des équidés (synon. horse-pox) dont le virus, semblable à celui de la variole, est cultivé en laboratoire et fournit un vaccin propre à immuniser l'homme contre cette affection. L'inoculation variolique préserve l'animal contre une atteinte ultérieure du horse-pox ou du cow-pox, comme la vaccine préserve l'homme contre la variole (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 355).Une immunité naturelle (...) peut être acquise; tantôt à la suite de la maladie elle-même (...) tantôt à la suite d'une maladie voisine: c'est ainsi que la vaccine, maladie des bovidés, immunise l'homme contre la variole (Quillet Méd.1965, p. 193).
P. méton. Préparation du virus de la vaccine en vue de la vaccination antivariolique. Au XIXe[siècle] (...) on dispose (...) de la vaccine de Jenner contre la variole (Lesourd, Gérard, Hist. écon., 1968, p. 210).P. métaph., vx. On a trouvé à l'amour romanesque, comme à la petite vérole, une vaccine qui en préserve, sans l'inoculer (Mussetds Le Temps, 1831, p. 121).
B. − Ensemble des symptômes provoqués chez l'homme par l'inoculation du vaccin antivariolique. (Dict. xxes.).
Fausse vaccine. Synon. de vaccinoïde (v. vaccin rem. s.v. vaccino-).Dans quelques circonstances, les sujets vaccinés contractent la fausse vaccine, qui ne les préserve pas de la variole (Nélaton, Pathol. chir., t. 1, 1844, p. 51).
REM. 1.
Vaccinelle, subst. fém.,méd., synon. de vaccinoïde (v. vaccin rem. s.v. vaccino-). (Dict. xixeet xxes.).
2.
Vaccinifère, adj. et subst.,méd. (Enfant, animal) dont la lymphe vaccinale sert à préparer le vaccin antivariolique. Génisse vaccinifère. La chèvre a été fréquemment utilisée, depuis Jenner, comme vaccinifère (Nocard, Leclainche, Mal. microb. animaux, 1896, p. 372).
Prononc. et Orth.: [vaksin]. Att. ds Ac. dep. 1835. Étymol. et Hist. 1. 1799 « petite vérole des vaches (qui, inoculée à l'homme, peut conférer l'immunité contre la variole) » (Bibl. britannique, t. 11, Genève, an VII, p. 311 et 312); 2. 1800 « inoculation à l'homme de la petite vérole des vaches » (Décade philos., no10, 10 nivôse an IX, p. 4); 3. 1817 p. métaph. « moyen qui permet de combattre quelque chose sous l'apparence de sa confirmation ou de son institution » (Staël, Consid. Révol. fr., t. 2, p. 40). Subst. de l'adj. vaccine p. abrév. de l'expr. variole vaccine trad. le lat. sav. variola vaccina désignant le cow-pox* (1798, E. Jenner, An Inquiry into the Cause and Effects of the Variolae Vaccinae, v. NED, s.v. vaccine et Encyclop. Brit. t. 12, p. 998). Fréq. abs. littér.: 20.
DÉR. 1.
Vaccinal, -ale, -aux, adj.,méd. a) Relatif à la vaccine. Lymphe, pustule vaccinale. Le virus vaccinal a fait l'objet de nombreuses recherches. On est arrivé à le propager et à l'augmenter grâce aux cultures de tissus (J. Verne, Vie cellul., 1937, p. 172).b) Qui a trait à la vaccination, qui est dû à la vaccination. Injection, manifestation, réaction vaccinale. La protection conférée par les vaccins va en se réduisant avec le temps. C'est ainsi qu'assez fréquemment chez les vieillards l'immunité vaccinale disparaît (Quillet Méd.1965, p. 273). [vaksinal], [-o]. 1resattest. a) 1812 « de vaccine, qui a rapport à la vaccine » (Berthollet, Percy et Halle, Instit. Mém. scienc., 2epart., p. 278 ds Littré), b) 1886 « de vaccination préventive ou curative » (ici, à propos de la rage) (Pasteur ds Travaux, p. 410); de vaccine et de vaccin, suff. -al*.
2.
Vaccinide, subst. fém.,méd. ,,Éruption vaccinale généralisée, soit autour du point d'inoculation, soit à grande distance sous forme de pustules ou d'érythèmes`` (Garnier-Del. 1972). Les vaccinides ont souvent été prises pour des accidents syphilitiques (Littré-Robin Add.1865). [vaksinid]. 1reattest. 1865 id.: Vaccinide s. f. L'un des noms des éruptions vaccinales généralisées (v. vaccinelle) avec ou sans phagédénisme vaccinal, c'est-à-dire avec ou sans extension de la pustule vaccinale franche sous forme d'ulcère rongeant; de vaccine, suff. -ide1* III C.
BBG.Migliorini (Br.). Trois questions glottotechniques... Fr. mod. 1973, t. 41, pp. 68-69. − Quem. DDL t. 8 (s.v. vaccinifère), 10 (id.).

Vaccine : définition du Wiktionnaire

Nom commun

vaccine \vak.sin\ féminin

  1. (Nosologie) Maladie propre à la vache et qu’on transmet à l’être humain au moyen de l’inoculation, pour le préserver de la variole.
    • La vaccine a été découverte par Jenner.
  2. Procédé employé pour opérer cette sorte d’inoculation.
    • Pratiquer, propager la vaccine.
    • Comité de vaccine.

Forme de verbe

vaccine \vak.sin\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de vacciner.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de vacciner.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de vacciner.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de vacciner.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de vacciner.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Vaccine : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

VACCINE. n. f.
Maladie propre à la vache et qu'on transmet à l'homme au moyen de l'inoculation, pour le préserver de la variole. La vaccine a été découverte par Jenner. Il se dit aussi du Procédé employé pour opérer cette sorte d'inoculation. Pratiquer, propager la vaccine. Comité de vaccine.

Vaccine : définition du Littré (1872-1877)

VACCINE (va-ksi-n') s. f.
  • 1Maladie éruptive et contagieuse propre à la vache ; Jenner, médecin anglais, découvrit que, communiquée à l'homme, elle le préserve de la petite vérole. Dans le cas où le développement de la vaccine concourt dans un même sujet avec la contagion variolique actuellement contractée, le vaccin peut être inoculé, et transmettre une véritable vaccine, sans transmettre en même temps la petite vérole, Hallé, Hist. Mém. scienc. 1807, 1er sem. p. 38.
  • 2L'opération même par laquelle on inocule le vaccin. Propager la vaccine. Comité de vaccine. Jenner, qui trouva la vaccine, eût été un franc scélérat d'en garder une heure le secret, Courier, Pamphlet des pamphl.

    Fig. Aux amis de la liberté, Bonaparte montrait [dans le concordat] une victoire définitive de l'esprit philosophique, une soumission de l'Église à l'État : c'est la vaccine de la religion, disait-il à Cabanis ; dans cinquante ans il n'y en aura plus en France, Lanfrey, Hist. de Napoléon, t. II, p. 201.

  • 3Vaccine du cheval ou équine, maladie éruptive et contagieuse du cheval qui est la même que le cow-pox.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « vaccine »

Étymologie de vaccine - Wiktionnaire

Du latin vaccinus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de vaccine - Littré

Vaccin.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de vaccine - Wiktionnaire

(1799) Du latin vaccinus (« de vache ») qui donne aussi la variante masculine vaccin attestée en 1801. Ellipse du latin savant variola vaccina (« petite vérole des vaches, cowpox (qui, inoculée à l’être humain, peut conférer l’immunité contre la variole) ») qui a pris le sens de « inoculation » dès 1800.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « vaccine »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
vaccine vaksin play_arrow

Citations contenant le mot « vaccine »

  • Mais même certains pays riches, comme le Canada, n'ont pas pu être parmi les premiers acheteurs s'ils ne disposaient pas de leurs propres installations de fabrication. C'est ce qui est arrivé en 1976, lors de l'épidémie de grippe porcine, quand les États-Unis ont décidé de vacciner toute leur population avant d'autoriser les producteurs de vaccins à exporter leurs produits au Canada. Radio-Canada.ca, L'accès à un vaccin contre la COVID-19 pourrait être plus rapide pour certains pays | Coronavirus | Radio-Canada.ca
  • Le mariage ne vaccine pas contre l’amour, ni les enfants d’ailleurs. De Denis Robert / Le bonheur
  • Un peu de vice vaccine. De Roger Gouze / Les miroirs parallèles

Traductions du mot « vaccine »

Langue Traduction
Corse vaccinatu
Basque txertoa
Japonais 予防接種
Russe вакцинированных
Portugais vacinado
Arabe تطعيم
Chinois 预防针
Allemand geimpft
Italien vaccinati
Espagnol vacunado
Anglais vaccinated
Source : Google Translate API

Synonymes de « vaccine »

Source : synonymes de vaccine sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires