La langue française

Turbe

Sommaire

  • Définitions du mot turbe
  • Étymologie de « turbe »
  • Phonétique de « turbe »
  • Citations contenant le mot « turbe »
  • Traductions du mot « turbe »
  • Synonymes de « turbe »

Définitions du mot « turbe »

Trésor de la Langue Française informatisé

TURBE, subst. fém.

HIST. DU DR. Enquête par turbe(s). Enquête qui était faite auprès des habitants d'un lieu pour constater l'usage sur une question de droit coutumier. Faire enquête par turbe. Les témoins entendus dans les enquêtes par turbes, se nommaient turbiers, et dix turbiers ne faisaient qu'un seul témoin (Ac.1835, 1878).
Prononc. et Orth. : [tyʀb]. Att. ds Ac. 1762-1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1050 « foule, multitude de gens » (St. Alexis, éd. Chr. Storey, 513: Par mi les rues an venent si granz turbes); en a. et m. fr. mentionné comme terme ,,vieilli`` par DG; 2. 1478-80 hist. du dr. tesmoingz en turbe « habitants d'un lieu qui servent de témoins sur quelques usages dont on est en doute » (Guillaume Coquillart, Le Plaidoyé, 719 ds Œuvres, éd. M. J. Freeman, p. 47); 1549 enqueste par tourbe (Est.). Empr. au lat. class.turba « trouble d'une foule en désordre; cohue, multitude » prob. empr. au grec τ υ ́ ρ β η « confusion, tumulte » (v. Ern.-Meillet et Chantraine).

Wiktionnaire

Nom commun 1

turbe \tyʁb\

  1. (Droit) (Coutumier) Groupe de dix témoins dans une enquête par turbe, notamment dans le Nord de la France au Moyen Âge.
    • Dans les enquêtes par turbes dix turbiers ne faisaient qu'un témoin.

Nom commun 2

turbe \tyʁb\

  1. (Architecture musulmane) Tombeau, mausolée. Généralement constitué d'un cube surmonté d'une petite coupole.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TURBE (tur-b') s. f.
  • Terme de procédure ancienne. Il ne s'employait que dans cette locution : enquête par turbes ou par turbe, enquête faite en prenant le témoignage de plusieurs habitants pour constater les usages, les coutumes du lieu. Les témoins entendus dans les enquêtes par turbes se nommaient turbiers.

HISTORIQUE

XIVe s. Garde que tu ne ensuives la turbe ou multitude à faire mal, Oresme, Éth. 163.

XVIe s. Les parties appointées à informer par turbes, Coust. gén. t. I, p. 43.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TURBE, s. s. (Gramm. & Jurisp.) du latin turba, qui signifie troupe ou attroupemement de personnes, d’où l’on a fait en françois turbe, & quelquefois tourbe, tourbiers.

La turbe, ou enquête par turbe, étoit une enquête que l’on faisoit anciennement pour constater quelque fait ou quelque usage ; on convoquoit les habitans d’un lieu, ou autres personnes, que l’on entendoit pour avoir leur avis ou témoignage sur ce qui faisoit l’objet de l’enquête, & leur avis ou déposition étoit rédigé collectivement, à la différence des enquêtes ordinaires où les témoins sont entendus séparément, & leur déposition rédigée de même. La confusion qui s’élevoit ordinairement dans l’assemblée des turbiers & les autres inconvéniens que l’on y a reconnus, ont fait que l’usage de ces sortes d’enquêtes a été abrogé par l’ordonnance de 1667.

A ces enquêtes ont succédé des actes de notoriété que l’on demande aux officiers d’un siege, aux avocats, procureurs ou autres personnes, selon la nature de l’affaire. Voyez Acte de notoriété, Enquête, Notoriété. (A)

Turbe, s. f. (Hist. mod.) c’est ainsi que les Turcs nomment une espece de tour ou de colonne qu’ils élevent sur les tombeaux. On les laisse communément ouvertes par le haut ; cette ouverture sert à recevoir la pluie qui arrose les fleurs & les plantes odoriférantes dont ces tombeaux sont ornés, & l’on y met une grille de fer ou de cuivre pour empêcher les oiseaux d’y faire leurs nids ou de s’y loger. Voyez Cantemir, Hist. ottomane.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « turbe »

  1. Du latin turba (« foule »).
  2. Du turc türbe (« tombeau »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Lat. turba, foule (voy. TOURBE).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « turbe »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
turbe tyrb

Citations contenant le mot « turbe »

  •  Contact : Karen Turbé (Relais emploi) au 02 51 59 44 19 – karen.turbe[email protected] , Des emplois saisonniers restent à pourvoir à l'île d'Yeu | Le Courrier Vendéen
  • L’Empire ottoman s’est servi très tôt du quartier d’Eyüp comme une vitrine religieuse. Le premier complexe religieux y a été créé, juste après la conquête d’Istanbul en 1453, en l’honneur d’un compagnon du prophète Mahomet, Mihmandar-i Resulullah Halid Bin Ubu Eyup el-Ensar. Eyüp serait mort durant le siège des Arabes, en 669. Depuis, venir prier sur son turbe (tombeau) est devenu une tradition islamique de haute importance. Mehmet le Conquérant a donc fait construire une mosquée pour abriter ce tombeau. Aujourd’hui rénovée et de style baroque, elle est toujours très fréquentée. Dans la cour, de nombreux fidèles implorent le ciel autour du turbe. Des grands panneaux relatent l’histoire du compagnon de Mahomet. A l’intérieur de la mosquée, il y a une atmosphère paisible et aussi très chaleureuse car beaucoup de monde circule, des enfants jouent. A l’image du quartier dans son ensemble, le côté religieux est très prégnant mais l’animation ambiante le rend vivant. L’aspect sacré est aussi désormais commercialisé et attire les touristes, mais peu de touristes européens, si l’on compare avec le quartier de Sultanahmet. On se sent donc à la fois dans un lieu de vacances, un lieu de tourisme et un lieu où la vie normale, bien qu’animée, suit son cours. Le centre religieux est en effet imposant mais toutes les rues qui partent de la grande place avec la fontaine sont des allées commercantes aux pavés clairs. Dans certaines petites rues, les maisons traditionnelles en bois sont d’origine, prêtes à s’effondrer pour certaines. On se croirait dans un village du sud de la France, ou du sud de la Turquie. C’est le printemps, des familles et des groupes d’amis se promènent en dégustant des glaces. Certains s’engouffrent dans l’allée qui se trouve derrière le complexe et mène vers le cimetière et le café Pierre Loti. Aujourd'hui la Turquie, Une journée à Eyüp - Aujourd'hui la TurquieAujourd'hui la Turquie

Traductions du mot « turbe »

Langue Traduction
Anglais turb
Espagnol turba
Italien turb
Allemand turb
Chinois tur
Arabe تورب
Portugais turbilhão
Russe turb
Japonais 乱れ
Basque turb
Corse turb
Source : Google Translate API

Synonymes de « turbe »

Source : synonymes de turbe sur lebonsynonyme.fr
Partager