La langue française

Truite

Définitions du mot « truite »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRUITE, subst. fém.

A. − ICHTYOL. Poisson physostome, de la famille des Salmonidés, comprenant plusieurs espèces, au corps fusiforme couvert de petites écailles argentées, parsemé de taches ou d'ocelles variant du gris-jaune au brun foncé, vivant surtout dans les eaux claires et vives, et dont la chair est très estimée. Truite des lacs, des montagnes, des rivières; vivier à truites; élevage de(s) truites; pêcher la truite. De temps en temps, une truite passait au-dessus d'elles [les pierres] d'un trait vif, puis allait se mettre la tête en avant sous un surplombement de la rive, se laissant balancer, immobile, dans le mouvement de l'eau (Ramuz, Gde peur mont., 1926, p. 154).Cette belle truite rose sous sa peau d'argent comme une nymphe comestible (Claudel, Soulier, 1944, 1repart., 1rejournée, 14, p. 990).
Truite arc-en-ciel*
Truite commune ou truite de rivière. Truite très répandue dans les cours d'eau et les lacs, dont la taille, qui varie de vingt à soixante centimètres, peut parfois atteindre un mètre. La T[ruite] de rivière ou T[ruite] commune (...), que l'on trouve partout en Europe, est une espèce commerciale importante, elle est très largement élevée en pisciculture (Animaux1981).
Truite de mer. Truite très proche du saumon et qui effectue de fréquents séjours en mer. La conformation de la truite de mer est semblable à celle du saumon mais un peu plus trapue. (...) Son aire de dispersion s'étend sur toutes les mers du nord-ouest de l'Europe, des côtes de la France jusqu'à la mer blanche (Schreiner1975).
Truite saumonée. Truite à chaire rosée comme celle du saumon. V. saumoné A ex. de Mallarmé et de T'Serstevens.
ART CULIN. Truite farcie, frite; truite au bleu; truite à la genevoise; truite meunière. Truites à la bordelaise. Habillez six petites truites saumonées, c'est-à-dire ratissez-en les écailles, enlevez les ouïes et videz les entrailles en faisant une très petite incision sur le ventre, ficelez la tête; mettez-les sur un plat de terre, jetez dessus thym, laurier, persil, deux échalotes émincées, sel, poivre, un jus de citron (Gdes heures cuis. fr.,Carême,1833, p. 137).
P. anal. Truite noire (des lacs). Saumon lacustre. (Ds Littré, Nouv. Lar. ill., Rob.).
B. − TECHNOL. ,,Partie du fourneau de la touraille d'une brasserie`` (Peyroux Techn. Métiers 1985).
REM. 1.
Truitelle, subst. fém.,ichtyol. Jeune truite. Il ne faut pas confondre ces zébrures que l'on rencontre même chez les grosses truites avec les marques juvéniles que présentent très souvent les truitelles (digitations bleuâtres diffuses et verticales sur les flancs) (H. Chaumeton, La Pêche et les poissons d'eau douce, 1985, p. 196).
2.
Truiticole, trutticole, adj.Qui a rapport à l'élevage des truites. Élevage « truiticole ». Plus cher vivant que mort (...). Chacun veut voir sa truite dans l'aquarium avant de l'acheter (L'Express, 8-14 juill. 1968, p. 26, ill. et col. 3).Trutticole est att. ds Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr., Lexis 1985 et Rob. 1985.
3.
Truiticulteur, -trice, trutticulteur, -trice, subst.Personne qui élève des truites. (Dict. xxes.). Trutticulteur, -trice est att. ds Rob. Suppl. 1970 et Lar. Lang. fr.
4.
Truiticulture, trutticulture, subst. fém.Élevage de truites. Réservée à quelques artisans installés à proximité des ports de pêche, la « truiticulture » ne comprenait alors [vers 1958] que 350 établissements. Aujourd'hui, ils sont 1 000, attirés par l'extraordinaire rentabilité d'une profession dont les méthodes modernes ont diminué sensiblement les coûts de production (L'Express, 8-14 juill. 1968, p. 26, col. 2).Trutticulture est att. des Rob. Suppl. 1970, Lar. Lang. fr., Rob. 1985 et GDEL.
Prononc. et Orth.: [tʀ ɥit]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Ca 1170 (Chrétien de Troyes, Erec, éd. M. Roques, 4239); 1564 truite soulmonnée (Thierry); 2. 1751 « partie d'un fourneau de brasserie » (Encyclop. t. 2, p. 401, s.v. brasserie). Du b. lat. tructa « id. » 2emoit. ives. chez St Ambroise dont les mss donnent aussi la forme trocta (v. Cor.-Pasc., s.v. trucha), prob. empr. (mais qui semble sans rapport avec le gr. τ ρ ω ́ χ τ η ς, autre nom pour α ̓ μ ι ́ α « thon », d'abord adj. « qui mange », v. Ern.-Meillet); cf. le lat. sc. truttae salmonatoe 1555 (Rondelet, Universae aquatilium historiae pisces, p. 161); le sens 2 s'explique prob. par une analogie de forme. Fréq. abs. littér.: 224. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 338, b) 254; xxes.: a) 247, b) 378. Bbg. Gardette (P.). Fr.-prov. truite « rouleau de foin ». In: [Mél. Henry (A.)]. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1970, t. 8, pp. 57-60. − Honincthun (S. C. d'). Terminol. de la pisciculture et salmoniculture en eaux douces. Banque Mots. 1980, no19, p. 86, 89 (s.v. truitelle).

Wiktionnaire

Nom commun 1

truite \tʁɥit\ féminin

  1. (Ichtyologie) Poisson de la famille des salmonidés à peau tachetée, qui se trouve ordinairement dans les eaux vives et dans les lacs, à la chair très estimée.
    • Les poissons qu'on trouve dans la Charente sont la tanche, la truite, l’anguille, la plie, le barbeau, le chabot, l’âton, le dard, la brème, le goujon, l’ablette et l’écrevisse. Ceux qui remontent de la mer sont la lamproie, le meuil, qui s'arrêtent le plus ordinairement à Jarnac; la gathe, et rarement l’alose. — (J.-P. Quénot, Statistique du département de la Charente, Paris : chez Deterville & Angoulème : chez Trémeau & Cie & chez J. Broquisse, 1818, p. 6)
    • Sans doute, il n’y a pas que vous qui aimez les truites. — Je ne sais pas pourquoi même, mais tous les voyageurs aiment les truites, — un mauvais poisson plein d’arêtes ! enfin il ne faut pas disputer des goûts. — (Alexandre Dumas, Impressions de voyage, La Revue des Deux Mondes T.1, 1833)
    • […] n’avait-il point remarqué une superbe truite qui se calait sous un rocher de la rive.
      Son coup d’œil l’avait soupesée : deux ou trois livres au moins, fameux morceau qu’il pourrait vendre facilement chez l’un ou l’autre de ses clients, […].
      — (Louis Pergaud, L’Évasion de Kinkin, dans Les Rustiques, nouvelles villageoises, 1921)
  2. (Héraldique) Meuble représentant l’animal du même nom dans les armoiries. Elle se blasonne comme un poisson.
    • D’azur à une truite courbée d’or contournée en barre, hameçonnée du même, qui est d’Enquin-sur-Baillons → voir illustration « armoiries avec une truite »

Forme de verbe

truite \tʁɥit\

  1. Première personne du singulier du présent de l’indicatif de truiter.
  2. Troisième personne du singulier du présent de l’indicatif de truiter.
  3. Première personne du singulier du présent du subjonctif de truiter.
  4. Troisième personne du singulier du présent du subjonctif de truiter.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif de truiter.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRUITE (trui-t') s. f.
  • 1Nom vulgaire du salmo fario, malacoptérygiens abdominaux. Vous trouverez [à Ferney] la plus belle situation de la terre, un château magnifique, des truites qui pèsent dix livres, et moi qui ne pèse guère davantage, Voltaire, Lett. Thiriot, 23 janv. 1755. Les truites du lac de Genève, fameuses par l'excellence de leur chair et par leur grosseur, commencent au printemps à abandonner le lac pour descendre dans le Rhône et y frayer, Bonnet, Contempl. nat. XII, 27.

    Truite saumonée, truite qui a la couleur et le goût du saumon, salmo trutta.

  • 2Truite brune, nom donné à la variété sylvatique du salmon fario.

    Truite noire, un des noms vulgaires du saumon alpin.

    Truite de montagne, autre nom vulgaire du saumon alpin.

    Truite de mer, salmo Schiefermulleri.

  • 3Partie du fourneau de la touraille d'une brasserie.

HISTORIQUE

XIIIe s. Eles me mangeront… Tout ainsi volentiers com li lus [brochet] fait la truite, Berte, XXXVII. N'i menjue [elle n'y mange] saumon ne trute, Rutebeuf, II, 195.

XVIe s. La truite ne peut vivre qu'en eau de fontaine… cest excellent poisson, estimé la perdrix d'eau douce…, De Serres, 425.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « truite »

(1175, Chrétien de Troyes) troite, truite, du gaulois tructa.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Wallon, trûtt ; bourguign. trute ; du lat. tructa ; grec, τρώϰτης, de τρώγειν, manger : proprement le poisson vorace.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « truite »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
truite trµit

Citations contenant le mot « truite »

  • Une truite dans la marmite vaut plus que deux saumons dans la rivière. De Proverbe irlandais
  • La truite et le mensonge, plus c’est gros, meilleur c’est. De Proverbe espagnol
  • Quelle soit pêchée en montagne ou élevée en ferme piscicole, la truite est un mets raffiné que l’on trouve sur toutes les bonnes tables de restaurant des Hautes-Pyrénées où elles faisant souvent partie des menus servis dans les hôtels du Pays Toy aux premiers pyrénéistes. ladepeche.fr, La truite des Pyrénées dans votre assiette - ladepeche.fr
  • Lila Raisson, 19 ans, ne se doutait pas de la tournure des événements lorsqu’elle a commencé, pendant le confinement à tourner des petites vidéos : « j’étais tout le temps dehors et je me suis mise à faire la truite ». La demoiselle, qui n’a pas froid aux yeux, saute dans les rivières, piscines et autres étendues d’eau et frétille… , Insolite | Buzz de "la truite" sur TikTok : une Savoyarde appelle à la prudence
  • La Préfecture de Charente vient de prendre en date du 16 juillet un arrêté modifiant la taille minimum de pêche à la truite fario dans la Touvre… CharenteLibre.fr, La taille de capture de la truite fario dans la Touvre passe à 40 cm - Charente Libre.fr
  • L’espèce de truite appelée fario correspond à la truite commune européenne, de son nom scientifique Salmo trutta forme fario. La truite fario est la forme de cette espèce qui se développe dans les rivières. La truite est de la famille des salmonidés, soit des saumons. Chez ces poissons, la couleur est variable selon l’habitat, assez foncée sur une roche sombre, elle peut être plus claire dans des cours d’eau bien ensoleillés. Elle se caractérise par les points de couleur que l’on peut observer sur ses flancs : noir, vert, bleu ou rouge. La truite apprécie les eaux froides et bien oxygénées. Vigoureuse, elle peut remonter les cours d’eau. En montagne, on la trouve jusqu’à 2 000 mètres d’altitude. Sa pêche est réglementée. ladepeche.fr, La truite fario - ladepeche.fr
  • Les pêcheurs de la Touvre ont gagné. Un arrêté préfectoral vient de porter de 30 à 40 cm la taille minimale pour pêcher la truite fario. CharenteLibre.fr, Pêche: la truite de la Touvre, c’est désormais 40 cm - Charente Libre.fr
  • Située en pleine nature à six kilomètres de Valence, à Beaumont-lès-Valence, la truite du père Eugène est l’endroit idéal pour passer d’agréables moments de détente en famille. , Culture - Loisirs | Notre coin fraîcheur : la truite du père Eugène à Beaumont-lès-Valence
  • La truite de Montferrier élevage et pisciculture ouverte depuis des années s’est mise à développer un petit point de restauration où l’on peut depuis quelques jours découvrir et apprécier des filets de truites à la plancha accompagnées de frites ou de riz…une diversification poussée pour cause de crise sanitaire et de marchés fermiers annulés sur le territoire. , Truite Bio de Montferrier, la diversification se joue en cuisine – Actualités en Ariège sur Azinat.com

Images d'illustration du mot « truite »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « truite »

Langue Traduction
Anglais trout
Espagnol trucha
Italien trota
Allemand forelle
Chinois 鳟鱼
Arabe سمك السلمون المرقط
Portugais truta
Russe форель
Japonais マス
Basque amuarrain
Corse trota
Source : Google Translate API

Synonymes de « truite »

Source : synonymes de truite sur lebonsynonyme.fr

Truite

Retour au sommaire ➦

Partager