La langue française

Trébuchet

Sommaire

  • Définitions du mot trébuchet
  • Étymologie de « trébuchet »
  • Phonétique de « trébuchet »
  • Citations contenant le mot « trébuchet »
  • Traductions du mot « trébuchet »
  • Synonymes de « trébuchet »

Définitions du mot « trébuchet »

Trésor de la Langue Française informatisé

TRÉBUCHET, subst. masc.

A. − HIST. [Au Moy. Âge] Machine de guerre à contrepoids utilisée pour lancer des pierres contre les murailles des châteaux et des villes. Cet engin est (...) une espèce de fronde gigantesque. On l'appelait, au moyen âge, chatte, bricole, trébuchet etc. (...) le trébuchet étant mis en batterie, il fallait tenir pendant quelque temps la poutre immobile pour diriger le coup (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge, 1870, pp. 370-371).
B. −
1. Vx. Petite balance de précision dont la moindre augmentation de poids faisait trébucher, pencher le plateau chargé, et qui servait à vérifier le poids des pièces de monnaie. Regarde-le donc ton fils. C'est à croire, mon Dieu, qu'il va peser de l'or au trébuchet dans le bureau des farines, comme le pauvre défunt (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 62).
2. Mod. Petite balance de grande précision servant aux pesées délicates (bijoux, pierres précieuses; pesées de laboratoire). (Dict. xxes.).
C. −
1. Piège à bascule pour oiseaux et petits animaux nuisibles (belettes, fouines, rats). Échapper au trébuchet. Raboliot chassait toujours, car il fallait manger, colletait, furetait, posait des trébuchets (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 304).
Dans des loc. fig. Donner dans le trébuchet. Il était irrité contre elle et lui prêtait des pensées de triomphe: « J'ai tout de même décroché un mari malgré nos malheurs » Lui, il était le maladroit tombé dans le panneau, pris au trébuchet (Mauriac, Chemins mer, 1939, p. 160).
2. Arg. Guillotine. Faire le trébuchet. Être guillotiné. Quand on nous découvrirait [comme faux-monnayeurs], qu'est-ce qu'il en serait? Il y en a bien d'autres qui ont fait le trébuchet sur la place de Grève (Vidocq, Mém., t. 2, 1828-29, p. 263).
Prononc. et Orth.: [tʀebyʃ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1174-77 « piège dont le mécanisme de déclenchement consiste en un assemblage de bûchettes en équilibre » (Renart, éd. M. Roques, VII b, 6437); b) 1403 au fig. « piège » (Eustache Deschamps, Œuvres compl., éd. G. Raynaud, t. 8, p. 190); 2. ca 1200 « machine de guerre qui lance des pierres pour abattre les murailles » (Renart, éd. E. Martin, XI, 2545); 3. a) 1326 « petite balance de précision qui sert à vérifier le poids des pièces de monnaie » (Arch., JJ 64, fo237 vods Gdf., s.v. atrebuchier); b) 1949 « balance de haute précision utilisée pour les pesées délicates de laboratoire » (Brunerie, Industr. alim., p. 161). Dér. de trébucher*; suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 34. Bbg. (Cf. bbg. trébucher).

Trésor de la Langue Française informatisé

TRÉBUCHET, subst. masc.

A. − HIST. [Au Moy. Âge] Machine de guerre à contrepoids utilisée pour lancer des pierres contre les murailles des châteaux et des villes. Cet engin est (...) une espèce de fronde gigantesque. On l'appelait, au moyen âge, chatte, bricole, trébuchet etc. (...) le trébuchet étant mis en batterie, il fallait tenir pendant quelque temps la poutre immobile pour diriger le coup (Mérimée, Ét. arts Moy. Âge, 1870, pp. 370-371).
B. −
1. Vx. Petite balance de précision dont la moindre augmentation de poids faisait trébucher, pencher le plateau chargé, et qui servait à vérifier le poids des pièces de monnaie. Regarde-le donc ton fils. C'est à croire, mon Dieu, qu'il va peser de l'or au trébuchet dans le bureau des farines, comme le pauvre défunt (Adam, Enf. Aust., 1902, p. 62).
2. Mod. Petite balance de grande précision servant aux pesées délicates (bijoux, pierres précieuses; pesées de laboratoire). (Dict. xxes.).
C. −
1. Piège à bascule pour oiseaux et petits animaux nuisibles (belettes, fouines, rats). Échapper au trébuchet. Raboliot chassait toujours, car il fallait manger, colletait, furetait, posait des trébuchets (Genevoix, Raboliot, 1925, p. 304).
Dans des loc. fig. Donner dans le trébuchet. Il était irrité contre elle et lui prêtait des pensées de triomphe: « J'ai tout de même décroché un mari malgré nos malheurs » Lui, il était le maladroit tombé dans le panneau, pris au trébuchet (Mauriac, Chemins mer, 1939, p. 160).
2. Arg. Guillotine. Faire le trébuchet. Être guillotiné. Quand on nous découvrirait [comme faux-monnayeurs], qu'est-ce qu'il en serait? Il y en a bien d'autres qui ont fait le trébuchet sur la place de Grève (Vidocq, Mém., t. 2, 1828-29, p. 263).
Prononc. et Orth.: [tʀebyʃ ε]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. a) 1174-77 « piège dont le mécanisme de déclenchement consiste en un assemblage de bûchettes en équilibre » (Renart, éd. M. Roques, VII b, 6437); b) 1403 au fig. « piège » (Eustache Deschamps, Œuvres compl., éd. G. Raynaud, t. 8, p. 190); 2. ca 1200 « machine de guerre qui lance des pierres pour abattre les murailles » (Renart, éd. E. Martin, XI, 2545); 3. a) 1326 « petite balance de précision qui sert à vérifier le poids des pièces de monnaie » (Arch., JJ 64, fo237 vods Gdf., s.v. atrebuchier); b) 1949 « balance de haute précision utilisée pour les pesées délicates de laboratoire » (Brunerie, Industr. alim., p. 161). Dér. de trébucher*; suff. -et*. Fréq. abs. littér.: 34. Bbg. (Cf. bbg. trébucher).

Wiktionnaire

Nom commun

trébuchet \tʁe.by.ʃɛ\ masculin

  1. (Armement) Engin militaire offensif à contre-poids utilisé au Moyen Âge pour le siège des places fortifiées, souvent confondu avec la catapulte.
  2. Piège à oiseaux, en forme de cage.
    • Cet oiseau a donné dans le trébuchet, a été pris au trébuchet.
    • Au commencement de l'automne, Firmin dit : "Ça y est, j'ai placé mon trébuchet. La planche est graissée. Maintenant, le premier qui touche aux ficelles, dans la trappe ! Il n'y a plus qu'à attendre." — (Jean Giono, Les Âmes fortes, 1950)
  3. (Vieilli) Petite balance comportant deux plateaux suspendus à un fléau et destinée à peser avec précision de faibles quantités de matière.
    • Le trébuchet est rentré dans sa boîte de laque aux brillantes figures chinoises, messire Blasius s’est levé à demi de son fauteuil de velours d’Utrecht […] — (Aloysius Bertrand, Gaspard de la nuit, 1842)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TRÉBUCHET (tré-bu-chè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des tré-bu-chè-z ingénieux ; trébuchets rime avec traits, succès, paix, etc.) s. m.
  • 1Dans le moyen âge, machine de guerre qui lançait des pierres, et qui servait à faire trébucher les murailles.
  • 2Piége à prendre les petits oiseaux, qui consiste en une cage dont la partie supérieure, couverte de grains, fait bascule, trébuche quand l'oiseau vient s'y poser, et l'enferme. Cet oiseau a donné dans le trébuchet.

    Fig. Votre maîtresse, en ses nobles projets, Peut à d'autres oiseaux tendre ses trébuchets, Regnard, Ménechm. II, 3.

    Fig. Prendre quelqu'un au trébuchet, l'amener par adresse à faire une chose qui lui est désavantageuse ou désagréable. Plus fins que vous sont pris au trébuchet, Rousseau J.-B. Allég. I, 2. Il nous servait de protecteur et d'avocat, quand il nous arrivait d'être pris au trébuchet, Lesage, Guzm. d'Alfar. IV, 9.

  • 3Se dit aussi pour traquenard. Trébuchet à prendre des quadrupèdes. Maraudeurs obstinés, faméliques rongeurs, En vain s'arment contre eux les trébuchets vengeurs, Delille, Trois règ. VIII.
  • 4Petite balance pour peser des monnaies ou des objets de peu de poids, ainsi nommée parce que l'un des plateaux trébuche. Par différents moyens, tels que la pierre de touche et le trébuchet, on examine si elles [des monnaies] ne sont pas altérées, tant pour le titre que pour le poids, Barthélemy, Anach. ch 55.

HISTORIQUE

XIIIe s. Mistrent la main à assieger le chastel et faire engins, et firent un grand trebuchet qui gettoit le pesant d'un quintax, Du Cange, trebuchetum. D'un trebukiet fit trebukier Mult grant partie de lor murs, Du Cange, ib. Et sont en une vigne entré Où un vilein avoit planté Un pochon comme trebuchet, Ren. 23169.

XIVe s. Dresse ton trebuchet, qui soit clos de bois par derriere, en telle maniere que le chevreul qui venra pour mengier voise [aille] par l'entrée du trebuchet, Modus, f° LXX. Prendre la pertrix au trebusquet, ib. f° CXVIII, verso.

XVe s. Icelluy Simon fist le trebuchet de son pié parmi les jambes de Jehannet, dont icellui feust chu à terre, Du Cange, trebuchare. Or es tu prins au trebuchet, Deschamps, Poésies mss. f° 451.

XVIe s. Portant avec nous un trebuchet, et nous pesissions nos escus, Despériers, Contes, CIV. Il ne profite point au lecteur, de voir le visage et les lineamens de celui qui l'enseigne ; mais bien ceux de l'ame, pour recevoir les jugements des choses avec le trebuchet en la main, D'Aubigné, Hist. préf. 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRÉBUCHET, s. m. (Hist. mod.) cage ou selle dans laquelle on baignoit autrefois les femmes méchantes & querelleuses par un ordre de la police d’Angleterre. Voyez Querelleur.

Trébuchet, s. m. (terme de Balancier.) petite balance très-fine & très-juste, que le plus petit poids fait trébucher ou pencher plus d’un côté que d’autre. Les trébuchets servent particulierement à peser les monnoies d’or & d’argent, les diamans & choses prétieuses. L’on prétend que les Affineurs en ont de si justes, que la quatre mille quatre-vingt-seizieme partie d’un grain est capable de la faire trébucher. (D. J.)

Trébuchet, s. m. (Chasse.) petite cage qui sert à attrapper des oiseaux, dont la partie supérieure est couverte & arrêtée si délicatement, que pour peu qu’on y touche, le ressort se lâche & la ferme, ensorte que l’oiseau qui le fait lâcher en entrant dans cette cage pour y prendre du grain que l’on y a mis pour amorce, se trouve pris & ne peut plus en sortir.

On prend des compagnies entieres de perdreaux sous une espece de trébuchet qui est une cage sans fond, de simple osier, que l’on tend à-peu-près comme une souriciere, avec une marchette dont un bout est attaché de long par une ficelle au bas d’un des côtés de la cage, & à l’autre bout de la marchette qui est plus longue que la cage n’est large. On fait une coche qui arrête délicatement la fourchette sur laquelle la cage est tendue ; on met du grain par terre au milieu par tas, afin que les perdrix montant dessus les unes les autres pour prendre le grain avec avidité, touchent la marchette & détendent la cage ; on couvre cette cage de feuilles, pour qu’elle ne soit point apperçue ; il faut quelques jours avant que de tendre la cage, laisser les perdrix s’accoutumer à venir prendre du grain dans cet endroit.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « trébuchet »

(1,2,3) De trébucher avec le suffixe -et. Ces trois définitions sont proches dans le sens où elles utilisent un même mécanisme à bascule.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Voy. TRÉBUCHER ; bourguig. traibuchô ; provenç. trabuquet ; espagn. trabuquete ; ital. trabocchetto. Trébuchet est un diminutif de l'anc. mot trabuc, machine de guerre pour renverser.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « trébuchet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
trébuchet trebyʃɛ

Citations contenant le mot « trébuchet »

  • Ce spectacle propose à tous de découvrir les armes que sont l’arc et l’arbalète, concurrentes et emblématiques de la guerre de Cent Ans. Au château de Calmont, un archer costumé vous présentera différents modèles d’arcs de l’époque médiévale, vous apprendrez ce qu’est un coupe-jarret, mais aussi le paradoxe de l’archer, et vous pourrez entendre siffler les flèches et claquer l’arbalète ! Jusqu’au 30 août ouverture tous les jours de 10 h 30 à 19 h 30. 11 h-13 h, visite guidée, démonstration d’archerie, tir de la pierrière et du trébuchet. 14 h 30-16 h 30, vie quotidienne au Moyen-Âge, visite guidée thématisée, tournoi d’archerie, 17 h 30-19 heures, drôle d’artillerie (canon et trébuchet), visite guidée. Plus d’information sur www.chateaucalmont.org ou par mail : [email protected] Contact au 05 65 44 15 89. centrepresseaveyron.fr, Les archers au château de Calmont - centrepresseaveyron.fr
  • Les spectacles des Aigles de Château-Thierry au Vieux-Château existent depuis 2014. Le show intitulé « La Plume enchantée » a été mis en scène par Christophe Dagobert en 2018. La scénographie raconte l’histoire de la ville en s’inspirant de l’univers du fabuliste local : Jean de La Fontaine. Les représentations intègrent aussi une séquence pédagogique détaillant le travail d’un chien de berger auprès de moutons et une démonstration d’utilisation d’un trébuchet. Journal L'Union abonné, Pour tout savoir : prix, horaires...
  • Tout l’été, au château de Calmont, découvrez la pierrière et le trébuchet, deux machines de guerre du Moyen Âge, et assistez à une démonstration de leur tir. Le public est invité à participer pour aider à actionner ces engins utilisés lors des sièges, devenez un artilleur ! Vous avez toujours cru que ces machines servaient à détruire les châteaux ? Venez découvrir des méthodes bien plus fourbes pour prendre une place forte ! centrepresseaveyron.fr, Devenez un artilleur du château ! - centrepresseaveyron.fr
  • S’engager pour le féminisme est une tâche difficile, car il faut déjà sortir de chez soi, trouver un lieu approprié et s’équiper en conséquence : tuba, bouclier, trébuchet. Didier, peut-être futur féministe, a eu samedi dernier la brillante idée de se demander s’il pourrait peut-être devenir féministe pour mieux s’intégrer dans la sphère féminine. Cependant, le problème est que Didier n’a absolument pas envie de céder sur la question du droit des femmes, ainsi que celui des libertés individuelles des femmes. Francheinfo, Il est féministe sauf sur la question des droits des femmes
  • Allez passer une journée hors du temps en pénétrant dans l’enceinte du Château de Calmont-d’Olt. Tout l’été, petits et grands peuvent s’immerger dans le Moyen-Âge grâce à différentes animations qui permettent de mieux comprendre cette période. Chaque jour à 14 h 30, c’est la vie quotidienne qui vous est présentée. Pour imaginer le quotidien de cette époque, des animateurs costumés vous font découvrir de manière vivante, humoristique, et avec pédagogie, mille petits détails de la vie de tous les jours, loin des clichés parfois véhiculés sur cette période de l’histoire. Vous apprendrez beaucoup sur l’hygiène, l’alimentation, les techniques pour faire du feu ou la façon de se vêtir… Ouvert tous les jours de 10 h 30 à 19 h 30. De 11 à 13 heures, visite guidée, démonstration d’archerie, tir de la pierrière et du trébuchet. De 14 h 30 à 16 h 30, vie quotidienne au Moyen-Âge. De 17 h 30 à 19 heures, drôle d’artillerie et visite guidée. centrepresseaveyron.fr, Les animations estivales se poursuivent au château - centrepresseaveyron.fr

Traductions du mot « trébuchet »

Langue Traduction
Anglais trebuchet
Espagnol trebuchet
Italien trabucco
Allemand trebuchet
Chinois 投石机
Arabe المقلاع
Portugais catapulta
Russe требюше
Japonais 投石機
Basque trebuchet
Corse trebuchet
Source : Google Translate API

Synonymes de « trébuchet »

Source : synonymes de trébuchet sur lebonsynonyme.fr
Partager