Transitif : définition de transitif


Transitif : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSITIF, -IVE, adj.

A. −
1. LINGUISTIQUE
a) [En parlant d'un verbe] Qui se construit avec un complément d'objet. Le français moderne rend la notion de complément direct uniquement par la position du substantif après le verbe transitif (cf. je cueille une fleur), tandis que le latin et d'autres langues le font par l'emploi de l'accusatif, caractérisé par des désinences spéciales (Sauss.1916, p. 191).V. intransitif ex. 1:
Nous connaissons une autre langue où un verbe transitif, tel que tuer, aimer, a son régime direct au génitif s'il s'agit d'êtres animés, et à l'accusatif pour les objets inertes. On tue un homme, un bœuf, un cheval, au génitif; on détruit un mur, on lance une flèche, de la boue, à l'accusatif. Bally, Lang. et vie, 1952, p. 51.
Verbe transitif direct. Verbe construit avec un complément d'objet direct (ex. lire quelque chose). Verbe transitif indirect. Verbe construit avec un complément d'objet indirect (ex. succéder à quelqu'un).
Rem. Dans une grammaire vieillie, ce cas est classé parmi les verbes intransitifs. Verbe transitif en construction absolue. Verbe dont le complément d'objet n'est pas exprimé (ex. il lit). Les syntagmes nominaux compléments des verbes transitifs peuvent être effacés: Pierre mange quelque chose Pierre mange; sans cesser d'être transitifs, ces verbes sont alors employés intransitivement (Ling. 1972).
Empl. subst. V. intransitif ex. 2.
b) Qui est propre à cette catégorie de verbes. Emploi transitif d'un verbe; construction, tournure transitive. Il est enfin possible de parler d'une construction doublement transitive, avec un objet direct et un objet indirect: J'accorde cette possibilité à Jacques, je pousse Jacques à cette action (Lang.1973).
2. MATH., LOG. Relation transitive. ,,Relation R dans un ensemble E telle que, pour tout triplet (x, y, z) d'éléments de E, R(x, y) et R(y, z)R (x, z)`` (Chamb. 1981). Les relations « égale », « plus grand que », « plus petit que », « antérieur à », « postérieur à », « implique », sont des relations transitives. Une relation transitive concerne trois termes: elle est ternaire. (...) Elle se caractérise en effet par le fait que, si le premier terme a la relation avec le second et si le second l'a avec le troisième, le premier l'a avec le troisième (Jolley, Trait. inform., 1968, p. 217).Une relation d'ordre présente quelques analogies avec une relation d'équivalence. En particulier c'est une relation réflexive et transitive (Warusfel, Math. mod., 1969, p. 77).
3. PHILOS. ,,Se dit des causes qui modifient ou agissent sur autre chose que l'agent lui-même`` (Aur.-Weil 1981). Anton. immanent.L'ennemi nous attaquera encore, le voleur volera. Telle est l'idée de la « cause efficace », opposée en philosophie à la « cause efficiente » ou transitive, qui se dépense en produisant son effet, à la manière d'un bien fongible (Lalande, Raison et normes, 1948, p. 55).Pour Aristote, la causalité pratique est immanente, la causalité poétique transitive (Aur.-Weil1981).
Action transitive. Selon cette conception traditionnelle, si Vénus, par exemple, « influe » sur les amours de monsieur Dupont, ce n'est pas en tant que corps céleste exerçant une action transitive, en l'occurrence en irradiant quelque rayon: c'est en tant que cet astre est un symbole de ce qui se déroule dans le cœur de cet homme (Barbault, De psychanal. à astrol., 1961, p. 24).
4. PSYCHOL. Mouvement transitif. Mouvement spontané (ou réaction motrice) exécuté en fonction d'un but (par exemple le saut, la préhension d'un objet) (d'apr. Thinès-Lemp. 1975).
B. − Vieilli
1. GRAMM. Conjonction transitive. Conjonction qui marque un passage ou une transition d'une chose à une autre. Or, au reste, cependant sont des conjonctions transitives (Ac. 1835, 1878).
2. GÉOL. Terrain transitif. Terrain, couche qui forme passage entre deux formations successives. (Dict. xixeet xxes.).
3. MUS. ,,On nomme (...) A[ccords] transitifs ou de passage ceux qui servent de liaison entre deux tonalités`` (Brenet Mus. 1926, p. 8).
REM. 1.
Transitivement, adv.a) Ling. D'une manière transitive. Verbe qui se construit transitivement. Monter, descendre peuvent s'employer transitivement (Ac.1935).b) Math., log. Groupe opérant transitivement. ,,Groupe d'opérateurs sur E tel que, pour tout couple (x, y) ∈ E2, il existe α ∈ G vérifiant y = α x`` (Bouvier-George Math. 1979).
2.
Transitivisme, subst. masc.,psychol. ,,Transfert d'une sensation ou d'un sentiment sur un objet ou une personne extérieure, reposant sur la perte des limites strictes entre le sujet et le monde extérieur`` (Thinès-Lemp. 1975). Possible chez le jeune enfant normal, le transitivisme pathologique se rencontre dans la schizophrénie, les bouffées délirantes et les délires chroniques (Thinès-Lemp. 1975).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃zitif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1310 [date du ms.] « passager, changeant » (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 17, var. ms. S); b) 1845-46 géol. (Besch.); 2. a) 1550 verbe transitif (Meigret, Traité de la grammaire fr. ds Gdf. Compl.); b) av. 1715 cause transitive « dont l'action se transmet du sujet à un objet distinct de celui-ci » (Malebranche ds Lal.). Empr. au lat.transitivus « transitif », dér. de transitum, supin de transire « passer de l'autre côté » (transir*); cf. pour le sens 2 b causa immanens (1677, Spinoza, Ethique, I, 18 ds Lal.). Fréq. abs. littér.: 41.
DÉR.
Transitivité, subst. fém.Caractère de ce qui est transitif. a) Ling. ,,Propriété d'un verbe transitif``. On distingue une transitivité de relation, qui est l'aspect le plus général du phénomène, et une transitivité d'inhérence, qui est celle des verbes dits attributifs: devenir grand, paraître triste (Mar.Lex.1951).b) Log. Propriété d'une relation transitive. La transitivité est moins visible; mais chacun de nous en connaît une forme populaire, dans le célèbre adage « les amis de nos amis sont nos amis » (Warusfel, Math. mod., 1969, p. 75). [tʀ ɑ ̃zitivite]. 1reattest. 1879 (A. Klint, La Transitivité du verbe fr.); de transitif, suff. -ité*.
BBG.Corbin (D.). Le Monde étrange des dict. Lexique. 1982, no1, p. 41 (s.v. transitivement). − Dub. Dér. 1962, p. 39 (s.v. transitivité). − Quem. DDL t. 26 et 39 (s.v. transitivité).

Transitif : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TRANSITIF, -IVE, adj.

A. −
1. LINGUISTIQUE
a) [En parlant d'un verbe] Qui se construit avec un complément d'objet. Le français moderne rend la notion de complément direct uniquement par la position du substantif après le verbe transitif (cf. je cueille une fleur), tandis que le latin et d'autres langues le font par l'emploi de l'accusatif, caractérisé par des désinences spéciales (Sauss.1916, p. 191).V. intransitif ex. 1:
Nous connaissons une autre langue où un verbe transitif, tel que tuer, aimer, a son régime direct au génitif s'il s'agit d'êtres animés, et à l'accusatif pour les objets inertes. On tue un homme, un bœuf, un cheval, au génitif; on détruit un mur, on lance une flèche, de la boue, à l'accusatif. Bally, Lang. et vie, 1952, p. 51.
Verbe transitif direct. Verbe construit avec un complément d'objet direct (ex. lire quelque chose). Verbe transitif indirect. Verbe construit avec un complément d'objet indirect (ex. succéder à quelqu'un).
Rem. Dans une grammaire vieillie, ce cas est classé parmi les verbes intransitifs. Verbe transitif en construction absolue. Verbe dont le complément d'objet n'est pas exprimé (ex. il lit). Les syntagmes nominaux compléments des verbes transitifs peuvent être effacés: Pierre mange quelque chose Pierre mange; sans cesser d'être transitifs, ces verbes sont alors employés intransitivement (Ling. 1972).
Empl. subst. V. intransitif ex. 2.
b) Qui est propre à cette catégorie de verbes. Emploi transitif d'un verbe; construction, tournure transitive. Il est enfin possible de parler d'une construction doublement transitive, avec un objet direct et un objet indirect: J'accorde cette possibilité à Jacques, je pousse Jacques à cette action (Lang.1973).
2. MATH., LOG. Relation transitive. ,,Relation R dans un ensemble E telle que, pour tout triplet (x, y, z) d'éléments de E, R(x, y) et R(y, z)R (x, z)`` (Chamb. 1981). Les relations « égale », « plus grand que », « plus petit que », « antérieur à », « postérieur à », « implique », sont des relations transitives. Une relation transitive concerne trois termes: elle est ternaire. (...) Elle se caractérise en effet par le fait que, si le premier terme a la relation avec le second et si le second l'a avec le troisième, le premier l'a avec le troisième (Jolley, Trait. inform., 1968, p. 217).Une relation d'ordre présente quelques analogies avec une relation d'équivalence. En particulier c'est une relation réflexive et transitive (Warusfel, Math. mod., 1969, p. 77).
3. PHILOS. ,,Se dit des causes qui modifient ou agissent sur autre chose que l'agent lui-même`` (Aur.-Weil 1981). Anton. immanent.L'ennemi nous attaquera encore, le voleur volera. Telle est l'idée de la « cause efficace », opposée en philosophie à la « cause efficiente » ou transitive, qui se dépense en produisant son effet, à la manière d'un bien fongible (Lalande, Raison et normes, 1948, p. 55).Pour Aristote, la causalité pratique est immanente, la causalité poétique transitive (Aur.-Weil1981).
Action transitive. Selon cette conception traditionnelle, si Vénus, par exemple, « influe » sur les amours de monsieur Dupont, ce n'est pas en tant que corps céleste exerçant une action transitive, en l'occurrence en irradiant quelque rayon: c'est en tant que cet astre est un symbole de ce qui se déroule dans le cœur de cet homme (Barbault, De psychanal. à astrol., 1961, p. 24).
4. PSYCHOL. Mouvement transitif. Mouvement spontané (ou réaction motrice) exécuté en fonction d'un but (par exemple le saut, la préhension d'un objet) (d'apr. Thinès-Lemp. 1975).
B. − Vieilli
1. GRAMM. Conjonction transitive. Conjonction qui marque un passage ou une transition d'une chose à une autre. Or, au reste, cependant sont des conjonctions transitives (Ac. 1835, 1878).
2. GÉOL. Terrain transitif. Terrain, couche qui forme passage entre deux formations successives. (Dict. xixeet xxes.).
3. MUS. ,,On nomme (...) A[ccords] transitifs ou de passage ceux qui servent de liaison entre deux tonalités`` (Brenet Mus. 1926, p. 8).
REM. 1.
Transitivement, adv.a) Ling. D'une manière transitive. Verbe qui se construit transitivement. Monter, descendre peuvent s'employer transitivement (Ac.1935).b) Math., log. Groupe opérant transitivement. ,,Groupe d'opérateurs sur E tel que, pour tout couple (x, y) ∈ E2, il existe α ∈ G vérifiant y = α x`` (Bouvier-George Math. 1979).
2.
Transitivisme, subst. masc.,psychol. ,,Transfert d'une sensation ou d'un sentiment sur un objet ou une personne extérieure, reposant sur la perte des limites strictes entre le sujet et le monde extérieur`` (Thinès-Lemp. 1975). Possible chez le jeune enfant normal, le transitivisme pathologique se rencontre dans la schizophrénie, les bouffées délirantes et les délires chroniques (Thinès-Lemp. 1975).
Prononc. et Orth.: [tʀ ɑ ̃zitif], fém. [-i:v]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. a) 1310 [date du ms.] « passager, changeant » (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, p. 17, var. ms. S); b) 1845-46 géol. (Besch.); 2. a) 1550 verbe transitif (Meigret, Traité de la grammaire fr. ds Gdf. Compl.); b) av. 1715 cause transitive « dont l'action se transmet du sujet à un objet distinct de celui-ci » (Malebranche ds Lal.). Empr. au lat.transitivus « transitif », dér. de transitum, supin de transire « passer de l'autre côté » (transir*); cf. pour le sens 2 b causa immanens (1677, Spinoza, Ethique, I, 18 ds Lal.). Fréq. abs. littér.: 41.
DÉR.
Transitivité, subst. fém.Caractère de ce qui est transitif. a) Ling. ,,Propriété d'un verbe transitif``. On distingue une transitivité de relation, qui est l'aspect le plus général du phénomène, et une transitivité d'inhérence, qui est celle des verbes dits attributifs: devenir grand, paraître triste (Mar.Lex.1951).b) Log. Propriété d'une relation transitive. La transitivité est moins visible; mais chacun de nous en connaît une forme populaire, dans le célèbre adage « les amis de nos amis sont nos amis » (Warusfel, Math. mod., 1969, p. 75). [tʀ ɑ ̃zitivite]. 1reattest. 1879 (A. Klint, La Transitivité du verbe fr.); de transitif, suff. -ité*.
BBG.Corbin (D.). Le Monde étrange des dict. Lexique. 1982, no1, p. 41 (s.v. transitivement). − Dub. Dér. 1962, p. 39 (s.v. transitivité). − Quem. DDL t. 26 et 39 (s.v. transitivité).

Transitif : définition du Wiktionnaire

Adjectif

transitif \tʁɑ̃.zi.tif\ masculin

  1. (Grammaire) Se dit d’un verbe, ou d’un emploi d’un verbe, qui accepte ou attend un complément d’objet.
    1. Transitif direct si c’est un complément d’objet direct.
      • Dans la phrase « Il mange une pomme. », le verbe manger est transitif direct.
    2. Transitif indirect si c’est un complément d’objet indirect.
      • Dans la phrase « Il rêve qu’il vole, il rêve d’un oiseau. », le verbe rêver est transitif indirect.
  2. (Philosophie) Se dit d’une cause dont l’action s’exerce sur un objet étranger au sujet agissant.
  3. (Mathématiques) Se dit d’une relation qui s’appliquant d’un premier élément à un second et du second à un troisième, s’applique également du premier au troisième. Formellement la relation ℛ est telle que : si (x ℛ y) et si (y ℛ z), alors (x ℛ z).
    • L’égalité est une relation transitive car, si x=y et si y=z, alors x=z.

Adjectif

transitif \Prononciation ?\

  1. Passager, changeant.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Transitif : définition du Littré (1872-1877)

TRANSITIF (tran-zi-tif, ti-v') adj.
  • 1 Terme de grammaire. Il se dit des verbes exprimant une action qui, du sujet, est transmise directement au complément.
  • 2En philosophie, cause transitive, cause dont l'action s'exerce sur un objet étranger, par opposition à cause immanente.
  • 3Conjonctions transitives, celles qui expriment une transition, comme or, au reste, etc.
  • 4 Terme de géologie. Se dit des roches ou terrains que l'on considère comme formant le passage d'un terrain à un autre de formation plus récente.
  • 5 Néologisme. Qui a un caractère de transition.

SYNONYME

ACTIF, TRANSITIF. Actif a rapport au sens propre du verbe ; transitif, à sa fonction dans la phrase.

HISTORIQUE

XVIe s. Nous appelons un verbe actif transitif, quand son action se peut transferer en un autre, Meigret, dans LIVET, la Gramm. franç. p. 82.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Transitif : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

TRANSITIF, adj. (Gram.) terme de grammaire hébraïque. Il se dit des verbes qui marquent une action qui passe d’un sujet qu’il a fait, dans un autre qui la reçoit.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « transitif »

Étymologie de transitif - Littré

Prov. transitiu ; esp. et it. transitivo ; du lat. transilivus, transitivum verbum, verbe transitif, de transire, passer (voy. TRANSIT).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « transitif »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
transitif trɑ̃zitif play_arrow

Citations contenant le mot « transitif »

  • On pourrait dire également que l’on ne "permet pas quelqu’un", on "permet à quelqu’un". Le verbe permettre est transitif indirect : il se construit avec un complément introduit par la préposition "à". , Pourquoi écrit-on "elle s’est permis d’entrer" et "elle s’est fait avoir" ? - L'Etudiant
  • Quand faut-il préférer le verbe «apporter» à «amener» et «emmener»? Qu’en est-il du verbe «postuler»? Est-il transitif ou intransitif? Florilège de ces verbes qui posent toujours un problème à l’écrit comme à l’oral. Le Figaro.fr, Cinq verbes que l’on utilise toujours mal
  • Dans le même genre, il y a le verbe "pallier" (avec deux L, pas comme le palier de l’escalier qui n’en prend qu’un même si l’escalier a plein de marches). Le verbe pallier est transitif direct, et tout le monde semble vouloir en faire un indirect. C’est vrai qu’on entend souvent "pour pallier à cet inconvénient"… Sans doute par rapprochement avec "remédier à", transitif indirect. On remédie à un inconvénient, mais on pallie un inconvénient. Sur le même modèle, il y a aussi "lorgner". Les gens veulent toujours "lorgner sur" quelque chose, mais non. On lorgne la femme de son voisin, on ne lorgne pas sur elle. RTL.fr, Semaine de la langue française : ces erreurs de grammaire fréquentes à éviter
  • Le verbe «se rappeler» est transitif direct. Cela signifie que le verbe se construit directement et que son complément d'objet est introduit sans préposition. Exemple: «Je me rappelle bien cette femme». Si la faute est fréquente, et serait due selon l'Académie française à une confusion avec le verbe «se souvenir», rappelons toutefois que le verbe «se rappeler» peut parfois aussi se construire avec «de». Le Figaro.fr, Se rappeler «de» : ne faites plus la faute !
  • Enfumer (verbe transitif) Les Inrockuptibles, Elsa Dorlin : “La petite classe moyenne est sortie de sa torpeur idéologique”
  • Bonjour, est-ce que les verbes N + する sont tous transitifs ou intransitifs ? Parce que sur Tagaini Jisho, si je vais sur 勉強 par exemple, il dit juste que ce nom peut prendre l'auxiliaire, mais il ne précise pas s'il est intransitif. Kanpai, Verbe N + する transitif ?
  • Ce ELLE marque le début de nos numéros d'été. Et c'est une joie ! Un peu de légèreté. Ces derniers mois, le mot d'ordre, au bureau comme à la maison, a été de s'adapter. Verbe transitif, pour une transition qui semble vouloir durer. S'adapter aux nouvelles règles de travail, aux nouvelles règles d'hygiène, aux nouvelles règles d'entrées et de sorties (enfin d'entrées, surtout), aux nouvelles règles de grammaire… Puis s'adapter à l'évolution de ces règles, et encore, et encore. Le grand dérèglement. Le nouvel ordre mondial ? « Les espèces qui survivent ne sont pas les espèces les plus fortes, ni les plus intelligentes, mais celles qui s'adaptent le mieux aux changements », écrivait Darwin. , L’Édito : « C’est le moment de souffler, de partir, de s’évader » - Elle
  • Notre âme est transitive. Il lui faut un objet, qui l'affecte, comme son complément direct, aussitôt. Francis Ponge, Nouveau Recueil, Gallimard

Traductions du mot « transitif »

Langue Traduction
Corse transitivu
Basque iragankorra
Japonais 推移的
Russe переходный
Portugais transitivo
Arabe متعد
Chinois 及物
Allemand transitiv
Italien transitivo
Espagnol transitivo
Anglais transitive
Source : Google Translate API

Synonymes de « transitif »

Source : synonymes de transitif sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires