La langue française

Toquet

Sommaire

  • Définitions du mot toquet
  • Étymologie de « toquet »
  • Phonétique de « toquet »
  • Traductions du mot « toquet »
  • Synonymes de « toquet »

Définitions du mot « toquet »

Trésor de la Langue Française informatisé

TOQUET, subst. masc.

A. −
1. HIST. DU COST. Petite toque de tenue d'apparat. Il (...) était devenu page de la princesse. (...) « Est-ce possible! s'écria Vladimir. Je pourrai donc porter caleçon et toquet de velours grenat, maillot bleu de ciel et dague à manche de nacre! » (Cocteau, Fin Potomak, 1940, p. 30).
2. Vieilli. Petite toque. Je ne l'ai jamais vu si drôle qu'allant au bal de l'Opéra, en Alsacien, avec un gros toquet de fourrure sur la tête (Goncourt, Journal, 1855, p. 196).J'assignais la première place à la simplicité dans l'ordre des mérites esthétiques et des grandeurs mondaines, quand j'apercevais MmeSwann à pied, dans une polonaise de drap, sur la tête un petit toquet agrémenté d'une aile de lophophore (Proust, Swann, 1913, p. 419).
Pop. En avoir dans le toquet. Être ivre. (Ds Larchey, Excentr. lang., 1865, p. 312).
B. − ICHTYOL. Petite vive. Petite Vive (...), appelée aussi Toquet (...) Pas d'épine sur le bord antérieur du sourcil (Coupin, Animaux de nos pays, 1909, p. 187).
Prononc. et Orth.: [tɔkε]. Homon. formes de toquer. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1596 toquet « sorte de bonnet, de coiffure » (Hulsius); 1609 tocquet « sorte de bonnet d'intérieur » (M. Régnier, Satyre XII, 160 ds Œuvres, éd. G. Raibaud, p. 159: [Macette] Sans collet, sans beguin et sans autre affiquet, Ses mules d'un costé, de l'autre son tocquet); 1611 toquet « petit bonnet porté surtout par les enfants » (Cotgr.); 2. 1876 ichtyol. (Lar. 19e). Dér. de toque*; suff. -et*. Le sens 2, d'orig. pic., est dû à l'anal. de forme des rayons venimeux de la vive (sur la première dorsale) avec une sorte de coiffure; cf. FEW t. 21, 1, p. 531a. Fréq. abs. littér.: 20. Bbg. Boulan 1934, p. 211.

Wiktionnaire

Nom commun 1

toquet \Prononciation ?\ masculin

  1. Sorte de petite toque, de bonnet.
    • […] : puis il […] se coiffa d’un toquet de velours noir sans plume ni pierreries, s’enveloppa d’un manteau de couleur sombre, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre II)
    • Elle était charmante en tweed farine de lin, coiffée d’un petit toquet de cuir fauve. — (Maurice Dekobra, La Madone des sleepings, 1925, réédition Le Livre de Poche, page 72)
    • Quelques hommes seulement prirent part aux obsèques et peu de femmes même, de celles qui profitent de toutes les occasions pour sortir leurs vêtements noirs, leurs toquets de crêpe et qui aiment renifler l'odeur de l'encens. — (Jean Rogissart, Passantes d’Octobre, Librairie Arthème Fayard, Paris, 1958)

Nom commun 2

toquet \tɔ.kɛ\ masculin

  1. (Musique) Quatrième partie de trompette d’une fanfare de cavalerie.
    • Dans les fanfares de quatre trompettes, les instruments sont divisés comme suit : 1er trompette (clarino 1°), 2e trompette (clarino 2°), 3e trompette (principale), et 4e trompette (toccato) ou toquet. — (Georges Kastner, Manuel général de musique militaire à l’usage des Armées, 1848)
    • On ne saurait parler de sonorisation de t- en d- dans le cas de toquet et doquet (plus rare) « quatrième partie de trompette, la plus grave, d’une fanfare de cavalerie ». Ces deux mots correspondent à deux verbes distincts, quoique de même signification (« frapper ») : dial. toquer (xves.) refait sur toc, et pic., wall. doquer, provenant du moyen néerl. docken. — (Pierre Fouché, Phonétique historique du français, éditeur C. Klincksieck, 1952)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

TOQUET (to-kè ; le t ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des to-kè-z élégants) s. m.
  • Coiffure, espèce de bonnet de femmes et d'enfants. Ses mules d'un côté, de l'autre son toquet, Régnier, Sat. X. Je lève les yeux au ciel, je baise le louis devant lui [un enfant] ; et, pour lui faire entendre mieux encore l'importance de la pièce sacrée, je lui bégaye de la voix, je lui désigne du doigt tout ce qu'on peut acquérir, un beau fourreau, un beau toquet, un bon biscuit, Diderot, le Neveu de Rameau.

    Populairement. En avoir dans le toquet, être ivre.

    Terme de musique. Voy. DOQUET.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TOQUET. Ajoutez : - HIST. XIIIe s. Leur maison qui siet vers Fontaines au toket de le [la] rue ki monte vers le [la] grange de l'ostellerie, Charte du Vermandois, dans Bibl. des ch. 1874, XXXV, p. 443. (le toket, le sommet, la coiffure dite toket étant sur le sommet de la tête).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TOQUET, s. m. (Marchande de modes.) petit bonnet d’enfant ; il est fait de taffetas, d’étoffe de soie, de toile garnie de dentelles, &c.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « toquet »

Dimin. de toque.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Nom commun 1) Dérivé de toque avec le suffixe diminutif -et.
(Nom commun 2) Dérivé de toquer avec le suffixe -et
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « toquet »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
toquet tɔkɛ

Traductions du mot « toquet »

Langue Traduction
Anglais toquet
Espagnol toquet
Italien toquet
Allemand toquet
Chinois 托特
Arabe توكيت
Portugais toquet
Russe toquet
Japonais トーク
Basque toquet
Corse toquet
Source : Google Translate API

Synonymes de « toquet »

Source : synonymes de toquet sur lebonsynonyme.fr
Partager