Titrer : définition de titrer


Titrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TITRER, verbe trans.

A. −
1. [Corresp. à titre III] Donner un titre (à un ouvrage, un article, un film, etc.). Titrer un roman, un film; titrer sur cinq colonnes. (Dict. xixeet xxes.).
2. [Corresp. à titre I] Conférer un titre de noblesse (à quelqu'un). D'Aldrigger fut alors baronifié par S.M. l'Empereur et Roi, car sa fortune se doubla; mais il se passionna pour le grand homme qui l'avait titré (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 621).
B. − [Corresp. à titre IV] Déterminer le titre (de quelque chose). Titrer un alliage. Cet acide borique est alors titré par la soude et la phénolphtaléine comme indicateur en présence de polyalcools comme le glycérol ou le mannitol (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 15).
[Le suj. désigne une chose] Avoir pour titre. Chaque homme avait droit par jour à quatre litres de cette boisson plus désaltérante qu'enivrante car elle ne titrait pas 7 degrés (Hamp, Champagne, 1909, p. 137).La formule [de Gastine] se recommande particulièrement pour les hydromels liquoreux, qui doivent titrer 11 à 13 d'alcool avec une proportion assez élevée de sucre restant (Boullanger, Malt., brass., 1934, p. 658).
REM. 1.
Titreur, -euse, subst.a) Impr. Personne qui compose les titres. b) Cin. Personne chargé de rédiger ou de réaliser les titres ou les sous-titres des films. Le métier de titreur est essentiellement ingrat (Cinéma, 22 juill. 1921, 22/2 ds Giraud 1956).
2.
Composeur-titreur, subst. masc.La société 3M (...) possède une gamme complète de matériels « périphériques »: des écrans; des tables télescopiques; des composeurs-titreurs qui permettent de réaliser des textes à la typographie « professionnelle » (Le Point, 18 févr. 1985, p. 25).
3.
Titreuse, subst. fém.a) Impr. Machine utilisée pour la composition des titres. (Dict. xxes.). b) Cin. Appareil permettant de composer, cadrer et filmer les titres de film (d'apr. Pollet Cin. 1971). Synon. banc-titre.V. banc II C 5.
Prononc. et Orth.: [titʀe], (il) titre [titʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1778. Étymol. et Hist. 1. Fin xiiies. titler « mettre un titre à, intituler » (Tr. d'écon. rur., 36, Lacour, Bibl. Ec. des Ch., 4esér., II, 376 ds Gdf.); 2. mil. xves. se tiltrer « se donner un titre (de noblesse) » (J. Chartier, Chron. de Charl. VII, c. ii. ds Gdf. Compl.); 3. 1872 chim. (Littré). Dér. de titre*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 17. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 262.

Titrer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

TITRER, verbe trans.

A. −
1. [Corresp. à titre III] Donner un titre (à un ouvrage, un article, un film, etc.). Titrer un roman, un film; titrer sur cinq colonnes. (Dict. xixeet xxes.).
2. [Corresp. à titre I] Conférer un titre de noblesse (à quelqu'un). D'Aldrigger fut alors baronifié par S.M. l'Empereur et Roi, car sa fortune se doubla; mais il se passionna pour le grand homme qui l'avait titré (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 621).
B. − [Corresp. à titre IV] Déterminer le titre (de quelque chose). Titrer un alliage. Cet acide borique est alors titré par la soude et la phénolphtaléine comme indicateur en présence de polyalcools comme le glycérol ou le mannitol (Cl. Duval, Verre, 1966, p. 15).
[Le suj. désigne une chose] Avoir pour titre. Chaque homme avait droit par jour à quatre litres de cette boisson plus désaltérante qu'enivrante car elle ne titrait pas 7 degrés (Hamp, Champagne, 1909, p. 137).La formule [de Gastine] se recommande particulièrement pour les hydromels liquoreux, qui doivent titrer 11 à 13 d'alcool avec une proportion assez élevée de sucre restant (Boullanger, Malt., brass., 1934, p. 658).
REM. 1.
Titreur, -euse, subst.a) Impr. Personne qui compose les titres. b) Cin. Personne chargé de rédiger ou de réaliser les titres ou les sous-titres des films. Le métier de titreur est essentiellement ingrat (Cinéma, 22 juill. 1921, 22/2 ds Giraud 1956).
2.
Composeur-titreur, subst. masc.La société 3M (...) possède une gamme complète de matériels « périphériques »: des écrans; des tables télescopiques; des composeurs-titreurs qui permettent de réaliser des textes à la typographie « professionnelle » (Le Point, 18 févr. 1985, p. 25).
3.
Titreuse, subst. fém.a) Impr. Machine utilisée pour la composition des titres. (Dict. xxes.). b) Cin. Appareil permettant de composer, cadrer et filmer les titres de film (d'apr. Pollet Cin. 1971). Synon. banc-titre.V. banc II C 5.
Prononc. et Orth.: [titʀe], (il) titre [titʀ ̭]. Att. ds Ac. dep. 1778. Étymol. et Hist. 1. Fin xiiies. titler « mettre un titre à, intituler » (Tr. d'écon. rur., 36, Lacour, Bibl. Ec. des Ch., 4esér., II, 376 ds Gdf.); 2. mil. xves. se tiltrer « se donner un titre (de noblesse) » (J. Chartier, Chron. de Charl. VII, c. ii. ds Gdf. Compl.); 3. 1872 chim. (Littré). Dér. de titre*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 17. Bbg. Blochw.-Runk. 1971, p. 262.

Titrer : définition du Wiktionnaire

Verbe

titrer \ti.tʁe\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Donner un titre honorifique à une personne, à une terre.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Chimie) Déterminer le titre d’une solution.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  3. Mettre un titre dans un journal ou une revue.
    • […], l’accueil fut surprenant et chaleureux. Comme on dit chez nous, le public fut «déçu en bien». Sauf peut-être le critique musical dépêché sur place par «La Liberté», le quotidien fribourgeois, et qui titra le lendemain sur cinq colonnes : «Pitié Seigneur, ils ne savent pas ce qu’ils font!» [N.B. : typographie suisse] — (Alain Morisod, La vie, c’est comme une boîte de chocolat, La Sarine, 2009, p. 119)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Titrer : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TITRER. v. tr.
Donner un titre honorifique à une personne, à une terre. En termes de Chimie, il signifie Déterminer le titre d'une solution. Le participe passé

TITRÉ s'emploie comme adjectif et se dit d'une Personne qui porte un titre de noblesse. Un homme titré. Terre titrée, Terre qui a le titre de duché, de marquisat, de comté, etc.

Titrer : définition du Littré (1872-1877)

TITRER (ti-tré) v. a.
  • 1Donner un titre d'honneur à une personne, à une terre. Les voyageurs et les missionnaires qui ont titré de royaume le petit pays de Travancor [Indes], Voltaire, Pol. et lég. Fragm. hist. Inde, 10.

    Donner à une personne les prérogatives attachées à certains titres.

  • 2 Terme de chimie. Titrer une liqueur, y mettre en dose déterminée une certaine substance qui sert à doser d'autres substances.
  • 3 V. n. Prendre le titre de. De petits capelans et de petits tondus qui titrent d'abbés, Anti-Ménagiana, p. 130.
  • 4Se titrer, prendre un titre de dignité, de noblesse. C'est une gueuse Qui gagne ses habits au métier de coureuse, Et qui, poussant le leurre autant qu'elle pourra, Se titrera marquise et vous attrapera, Th. Corneille, Galant doublé, I, 1.

HISTORIQUE

XVe s. Qui me honore, grandement me diffame, Quant je vois droit, lors est que me devoye ; Pour loz et pris, je tiltre de diffame ; Grief desplaisir m'est excessive joye, Orléans, Ball. 104.

XVIe s. Le roy l'appelloit son cousin, et le titroit amiral de France et gouverneur en chef de Rouen, Sully, Mém. t. II, p. 177.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TITRER.
2Ajoutez :

Neutralement, être à un certain titre, et, en parlant du sucre, marquer au saccharimètre. Les sucres nos 10/14, pour descendre dans la catégorie des 7 à 9, ne devraient pas titrer plus de 80 pour 100, Douanes, Lettre commune du 14 août 1875, n° 262. Soit, par exemple, un sucre titrant [au saccharimètre] 95 degrés, De Parville, Journ. offic. 28 fév. 1875, 2e col.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « titrer »

Étymologie de titrer - Littré

Titre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « titrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
titrer titre play_arrow

Conjugaison du verbe « titrer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe titrer

Citations contenant le mot « titrer »

  • Le procédé est inhabituel : titrer une biographie du prénom de son sujet, surtout quand il n’est pas très connu. Armen suffit à Hélène Gestern, qui montre ainsi comment elle s’est approchée de l’écrivain exilé Armen Lubin, Arménien sans patrie, exilé en France, malade pendant quarante ans d’une tuberculose osseuse – et poète apprécié de ses pairs qui l’aidaient d’ailleurs volontiers quand ses conditions de vie devenaient trop difficiles. , A la découverte d’Armen Lubin - Nouvelles d'Arménie en Ligne
  • Nous aurions pu aussi titrer « De Billancourt en banlieue parisienne à Solihull dans la verdure » ou même « Du Kadjar dCi 115 Bose au Range Rover V8 Autobiography »…Après son pénible départ de chez Renault, il y a neuf mois, Thierry Bolloré rebondit après quelques mois durant lesquels il s’est fait discret puisqu’il vient d’être nommé directeur général de Jaguar Land Rover. The Automobilist, Jaguar Land Rover : Thierry Bolloré devient le patron - The Automobilist
  • Le ministre a demandé à cette circonscription foncière de titrer tous les biens de l’Etat et les biens des entreprises publiques qui sont transformées en entreprise commerciales. Politico.cd, Kongo-Central : Molendo Sakombi clôture sa tournée de sensibilisation sur la maximisation des recettes et la gestion des conflits fonciers | Politico.cd
  • Pourquoi titrer "...malgré son accent". L'accent n'a rien à voir dans la valeur de la personne; et les imbéciles qui en rient ont lequel ? ladepeche.fr, 55% des Français satisfaits de Jean Castex (malgré son accent)... - ladepeche.fr
  • Ce même pic de chaleur pousse Nord littoral à titrer en une sur les piscines et les spas qui connaissent un grand succès :  les vendeurs du nord de la France sont débordés. Quand on ne possède pas de piscine, on va du côté des lacs et rivières : attention aux conditions de baignades, nous dit La Nouvelle République, les noyades accidentelles sont encore nombreuses cet été.  Franceinfo, Pic de chaleur, incendies et explosion des ventes de piscines et spa : la revue de presse de France 2
  • Happy Scribe a été conçu afin d’améliorer la productivité des personnes qui doivent sous-titrer du contenu vidéo. C’est pourquoi un accent particulier a été mis sur la rapidité de traitement, la simplicité d’utilisation et la qualité du sous-titrage. Siècle Digital, Happy Scribe : un logiciel pour automatiser la création de sous-titres en 119 langues

Traductions du mot « titrer »

Langue Traduction
Corse titrate
Basque punturekin baloratzeko
Japonais 滴定する
Russe titrate
Portugais titular
Arabe معايرة
Chinois 滴定
Allemand titrieren
Italien titrate
Espagnol valorar
Anglais titrate
Source : Google Translate API

Synonymes de « titrer »

Source : synonymes de titrer sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires