La langue française

Titillation

Définitions du mot « titillation »

Trésor de la Langue Française informatisé

TITILLATION, subst. fém.

A. − Vieilli. Légère agitation que l'on observe dans certains corps. La titillation du vin de Champagne (Ac. 1798). Un mouvement de titillation; la titillation de la fièvre (Besch. 1845). P. méton. Nous n'entendions que la titillation éloignée et intermittente de la cascade (Lamart., Raphaël, 1849, p. 207).
Être en titillation. Par une juste compensation, l'action de boire peut, (...) nous procurer des jouissances extrêmement vives; et quand on apaise une soif à haut degré, ou qu'à une soif modérée on oppose une boisson délicieuse, tout l'appareil papillaire est en titillation, depuis la pointe de la langue jusque dans les profondeurs de l'estomac (Brillat-Sav., Physiol. goût, 1825, p. 129).
B. − Littér. ou p. plaisant. Action de titiller; état, sensation provoquée.
1. (Sensation de) chatouillement léger et répété. Les titillations produisent des actes réflexes particuliers selon les régions excitées: les nausées et le vomissement, s'il s'agit de l'arrière-bouche, l'éternuement, s'il s'agit des fosses nasales (Méd. Biol.t. 31972).[Avec une résonance érotique] Certaines femmes (...) ont une sensibilité spéciale du mamelon telle que sa titillation provoque la congestion des organes génitaux (Apert dsNouv. Traité Méd.fasc. 81925, p. 418).
2. Sensation physique agréable et légère provoquée par une satisfaction d'ordre mental; excitation. Les jouissances de l'amour-propre d'auteur ont quelque chose d'un plaisir physique. Tous les traits s'épanouissent et il y a visiblement dans toute la personne une titillation voluptueuse (Constant, Journaux, 1804, p. 126).Cette titillation intime que je ressens à la vue d'une statuette ou d'un masque nègre, rappel lancinant de l'idole qui me terrorisait dans mon enfance (Cendrars, Lotiss. ciel, 1949, p. 257).
3. Au fig. Excitation de l'esprit légère et généralement agréable. Cette âme, fière et dure, était plus sensible aux titillations de la haine qu'elle ne l'avait été naguère aux caresses de l'amour (Balzac, Langeais, 1834, p. 291).Il y a le plaisir de passer pour ce qu'on n'est pas, à condition que cela vous déconsidère un peu; je ne sais si ce plaisir est aristocratique, mais il me cause une titillation (Montherl., Pitié femmes, 1936, p. 1196).
Prononc. et Orth.: [titijasjɔ ̃], [-l(l)asjɔ ̃]. Littré, Barbeau-Rodhe 1930 [ll] pour titillation et titiller; Warn. 1968 [ll] parfois [l], Pt Rob. [(l)l] cour. [j]; Martinet-Walter 1973 [j], [(l)] pour titillation mais [j] en majorité pour titiller; Lar. Lang. fr., Rob. 1985 [j] pour titillant, titillation et titiller. V. scintiller. Att. ds Ac. dep. 1778. Étymol. et Hist. 1495 titilation (J. de Vignay, Mir. histor., XX, 107, éd. 1531 ds Gdf. Compl.). Empr. au lat.titillatio, -onis « id. », formé sur le supin titillatum de titillare « titiller ». Fréq. abs. littér.: 13.

Wiktionnaire

Nom commun

titillation \ti.ti.ja.sjɔ̃\ ou \ti.ti.la.sjɔ̃\ féminin

  1. Chatouillement léger.
    • Il voulut se soustraire aux titillations que produisaient sur son âme les réactions de la nature physique. — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Quant à moi, j’observe que ce genre de nouvelles, qui s’abat sur nous depuis quelques jours avec la régularité des averses de novembre, ne produit plus l’effet déprimant que j’ai ressenti le soir d’Anvers, mais une espèce de titillation que je rechercherais presque et que je suis bien obligé de juger plutôt agréable. — (Julien Gracq, Manuscrits de guerre, vers 1941-1942, p. 73)
    • Une titillation agréable.
    • Une titillation incommode.

Nom commun

titillation (sans pluriel)

  1. Titillation (sexuelle), excitation (sexuelle).
    • The film censors would accept moderate titillation, but nothing stronger.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TITILLATION. (Dans ce mot et dans le suivant, on fait sentir les deux L.) n. f.
Chatouillement léger. Une titillation agréable. Une titillation incommode.

Littré (1872-1877)

TITILLATION (ti-til-la-sion ; en vers, de cinq syllabes) s. f.
  • Léger chatouillement qui ne produit qu'une sensation agréable.

REMARQUE

Outre le sens de chatouillement, l'Académie donne à titillation celui de légère agitation qui se remarque dans certains corps (mouvement de titillation ; la titillation de la fibre). Ce sens, qui est étranger au latin, paraît étranger aussi aux ouvrages didactiques, les seuls qui emploient ce terme.

HISTORIQUE

XVIe s. La ridicule titillation de ce plaisir, Montaigne, III, 358.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « titillation »

(Date à préciser) Emprunté au latin titillatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du latin titillatio.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Prov. titillacio ; esp. titillacion ; it. titillazione ; du lat. titillationem, de titillare, titiller.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « titillation »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
titillation titilasjɔ̃

Citations contenant le mot « titillation »

  • Que ce soit via l’utilisation de couleurs attrayantes, d’effets sonores d’un autre monde ou de styles de montage impétueux et non conventionnels, les réalisateurs et leurs équipes peuvent susciter des sentiments de peur et d’anxiété chez le spectateur de nombreuses façons sans recourir à une violence insensée ou à une titillation perverse. . Betanews.fr, 10 films d'horreur qui font la guerre à vos sens - Betanews.fr
  • Tiger King, la nouvelle série dramatique qui a fait ses débuts sur Netflix la semaine dernière, n’est pas un documentaire, c’est un drame quasi fictif, plus axé sur la valeur du choc et la titillation que sur le fait. Tout en se concentrant sur la rivalité de la vie réelle entre Joe «Exotic» et Carole Baskin, l’insinuation selon laquelle TIGERS / Myrtle Beach Safari est un culte qui exploite, euthanasie et incinère des tigres, est un mensonge répréhensible. TIGERS / MBS n’a jamais euthanasié de petits tigres ou de tigres adultes – ni aucun autre animal. L’insinuation est aussi répugnante que sans fondement. L’un de nos programmes d’ambassadeurs les plus populaires est notre interaction avec les tigres. Il est important de comprendre que tous nos oursons sont nés ici dans la réserve et font partie de notre programme d’élevage (Species Survival Trust ou SST) qui est mené en partenariat avec Brian W. Davis, Ph.D, professeur de génomique au Department of Veterinary Integrative Biosciences du Texas A&M University College of Veterinary Medicine, et fondateur du Exotic Genome Repository. Il s’agit d’une distinction importante qui sépare nos programmes des autres. Nos oursons ne sont pas élevés uniquement dans le but de faire partie de nos programmes interactifs. Ils sont élevés dans le cadre de notre programme d’élevage de tigres en captivité, qui est conçu pour créer une sauvegarde génétique pour les populations de tigres sauvages. Et contrairement aux affirmations du roi tigre, nos petits tigres ne finissent jamais dans des sanctuaires et ne sont jamais euthanasiés. Ils restent nos bébés toute leur vie, soit ici sur le site de TIGERS, soit ils sont transférés dans un établissement zoologique agréé partenaire de notre programme d’élevage (SST). Nous avons des relations approfondies avec des dizaines de tigres adultes et nous en avons plus de 30 sur nos safaris de jour et de nuit. Regardez mon fils @KodyAntle sur TikToc et IG. Il a des relations incroyables avec tant de tigres adultes. JAPANFM, « Tiger King »: 6 faits surprenants sur Doc Antle que tout fan devrait savoir – JAPANFM
  • Ce basculement des pratiques est renforcé par une révolution théorique. À la fin des années 1830, le grand physiologue allemand Johannes Müller propose une nouvelle théorie de la perception, montrant qu’on ne voit jamais le monde, mais seulement des stimulations de la rétine. Il insiste beaucoup sur le fait qu’on sait provoquer des sensations visuelles en stimulant le globe oculaire par des produits chimiques, du courant électrique ou de simples pressions. Tout est prêt, dès lors, pour que naisse un observateur d’un genre nouveau : un être humain qui, convaincu que le monde visible n’existe pas, ou n’est que le produit de la titillation de nos nerfs, préférera la suggestion des écrans à son environnement immédiat. Sans étonnement, cette révolution anthropologique est contemporaine de l’avènement du capitalisme industriel… mais c’est une autre histoire. , Techniques de l'observateur. Vision et modernité au XIXe siècle (pour lecteur curieux) • DEHORS • L'essai du mois, Jonathan Crary, vision, Observation • Philosophie magazine
  • il faut punir sévèrement les parents qui pratiqueront encore la titillation l’excision pour mettre fin à cette pratique. ces parent doivent payé trop cher pour avoir effectué ces pratique malsain aux enfants. , mediacongo.net - Actualités - Les excisions et mutilations sexuelles en baisse en Afrique, selon une étude

Traductions du mot « titillation »

Langue Traduction
Anglais titillation
Espagnol excitación
Italien titillation
Allemand kitzel
Chinois 滴定
Arabe دغدغة
Portugais excitação
Russe щекотание
Japonais 動揺
Basque titillation
Corse titilazione
Source : Google Translate API

Synonymes de « titillation »

Source : synonymes de titillation sur lebonsynonyme.fr

Titillation

Retour au sommaire ➦

Partager