La langue française

Tirailleur

Définitions du mot « tirailleur »

Trésor de la Langue Française informatisé

TIRAILLEUR, subst. masc.

A. − Celui qui tiraille, qui fait feu en tous sens à volonté. Péj. Mauvais chasseur. Je pensai qu'un tirailleur maladroit avait pris, à travers les branches, le cheval d'Edmée pour une bête fauve (Sand, Mauprat, 1837, p. 304).Chasseur d'instinct et non pas tirailleur du dimanche (...) insoucieux (...) des tabous dictés par les codes, autrement dit encore: un braconnier (Genevoix, Routes avent., 1958, p. 227).
B. − ART MILIT.
1. Soldat détaché en avant d'une colonne pour tirer à volonté sur l'ennemi. Il ordonna à ses malheureux compagnons de s'éparpiller (...) et de riposter (...) au feu (...) des tirailleurs (Hugo, Han d'Isl., 1823, p. 425).Un grand diable tout habillé de noir (...) a bondi à dix pas de moi. J'ai eu peur. Je croyais avoir affaire à quelque tirailleur bavarois ou saxon. C'était un franc-tireur parisien (A. Daudet, R. Helmont, 1874, p. 52).
En tirailleurs. En ordre dispersé. Marcher, se déployer en tirailleurs. On commença à laisser des piquets qui devaient s'écarter en tirailleurs au commandement à partir d'un point situé à une lieue du village. Ce point-là verrouillait trois vallons qu'il faudrait ensuite remonter en battant les aires (Giono, Roi sans divertiss., 1947, p. 118).
P. anal. Personne qui se bat en franc-tireur. M. de Lamartine s'est posé à la tribune comme un ami du docteur Bowring, espèce de tirailleur politique et bavard que lâche l'Angleterre sur le continent en avant des questions diplomatiques (Balzac, Œuvres div., t. 3, 1836, p. 68).
2. Soldat de certaines troupes d'infanterie, recruté parmi les populations autochtones des anciens territoires ou protectorats français d'outre-mer, encadré par des officiers français. Bataillon de tirailleurs indigènes. Il y a un mois, dans les lointains ports d'Afrique et d'Asie, se sont embarqués des détachements de troupes indigènes, tirailleurs sénégalais et tirailleurs annamites (Barrès, Cahiers, t. 10, 1913, p. 165).Nous avions, en effet, découvert dans un camp en Angleterre un millier de tirailleurs noirs, expédiés de Côte d'Ivoire pendant la bataille de France pour renforcer des unités coloniales et qui, arrivés trop tard, stationnaient en Grande-Bretagne en attendant le rapatriement (De Gaulle, Mém. guerre, 1954, p. 94).
Prononc. et Orth.: [tiʀ ɑjœ:ʀ], [-a-]. Att. ds Ac. dep. 1740. Étymol. et Hist. 1. 1578 « celui qui tiraille quelque chose » (Despence, Apophtegmes eccl., Paris, F. Moul, p. 473); 2. a) 1740 « chasseur ou soldat qui tire mal ou en désordre » (Ac.); b) 1823 en tirailleurs (Las Cases, Mémor. Ste-Hélène, t. 1, p. 438); c) 1836 fig. « personne qui agit, se bat isolément, en franc-tireur » (Balzac, loc. cit.); 3. 1841 « soldat de certaines troupes d'infanterie formées d'autochtones, encadrés par des Français » (Ordonnance du 7 déc. ds B. des Lois, 9esérie, t. 23, no869, p. 507, art. 1: il sera formé en Algérie des bataillons d'infanterie indigène, qui prendront la dénomination de bataillons de tirailleurs indigènes [it. ds le texte]). Dér. de tirailler*; suff. -eur2*. Fréq. abs. littér.: 180.

Wiktionnaire

Nom commun

tirailleur \ti.ʁa.jœʁ\ masculin - Le féminin semble inconnu dans ces sens.

  1. Soldats en ordre dispersé, faisant feu à volonté contre l’ennemi.
    • […] On entamait l’action avec des nuées de tirailleurs à pied et à cheval. — (Maximilien Sébastien Foy, Histoire de la guerre de la Péninsule sous Napoléon, 1827)
    • Un grand diable tout habillé de noir […] a bondi à dix pas de moi. J’ai eu peur. Je croyais avoir affaire à quelque tirailleur bavarois ou saxon. C’était un franc-tireur parisien. — (Alphonse Daudet, Robert Helmont, 1874)
    • (Figuré) Une fois par semaine, elle entraînait donc à travers la garrigue un état-major de vieillardes virginales, que suivait un bataillon de jeunes filles consternées.
      Déployées en tirailleurs, et s’arrêtant au commandement, ces prisonnières grattaient le gravier, et enterraient, sous une poignée de cailloux, un gland.
      — (Marcel Pagnol, Le temps des secrets, 1960, collection Le Livre de Poche, page 32)
  2. (Histoire) (Militaire) Dans différentes armées, soldats appartenant à des unités d’infanterie légère dont la principale caractéristique était l’extrême mobilité.
    • Bushart était natif de Prusse; il avait été tirailleur dans son pays et était fort adroit. Il tua vingt-sept sauvages dans vingt-huit coups, n’en ayant manqué qu’un seul. — (Dillon, Voyage dans la mer du sud, Revue des Deux Mondes, 1830, tome 1)
  3. (Histoire) (Militaire) Dans l’armée française, soldat d’une troupe coloniale indigène.
    • Un jeune tirailleur, d’une beauté féminine, aux longs yeux d’ombre et de langueur, lui servait d’interprète. — (Isabelle Eberhardt, Le Major, 1903)
    • Or j’eus comme voisin de lit un aumônier du genre fier et silencieux, qui s’équipait en musulman pour les tirailleurs marocains. Le croissant sur son calot était un beau sujet de plaisanterie ; […] — (Alain, Souvenirs de guerre, Hartmann, 1937, p. 43)
    • Vous tirailleurs sénégalais, mes frères noirs à la main chaude, couchés sous la glace et la mort. Qui pourra vous chanter si ce n’est votre frère d’armes, votre frère de sang ? — (Léopold Sédar Senghor, Hosties noires, 1948)
    • Un bidonville peuplé de soldats de toute provenance, tirailleurs algériens qui se sont mués en brancardiers volontaires, […], artilleurs antiaériens du Lieutenant Jourdonneau qui bloquent la passe des « Dominique » avec leurs 12,7 quadruples. — (Erwan Bergot, Les 170 jours de Diên Biên Phu, 1979)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TIRAILLEUR. n. m.
Il se dit de Soldats en ordre dispersé, faisant feu à volonté contre l'ennemi. Se déployer en tirailleurs. Il se dit aussi de Soldats d'une troupe coloniale indigène. Les tirailleurs algériens, sénégalais.

Littré (1872-1877)

TIRAILLEUR (ti-râ-lleur, ll mouillées, et non ti-râ-yeur) s. m.
  • 1Celui qui tiraille.

    Chasseur qui tire mal.

    Soldat qui tiraille et combat en avant d'une troupe, ou sans faire partie d'une troupe. [Dans les guerres de la Révolution] on entamait l'action avec des nuées de tirailleurs à pied et à cheval, Foy, Guerre de la Péninsule, t. I, p. 102. Placée en potence sur la division Girard [à la bataille de Ligny], cette brigade avait jeté en avant de son front une forte ligne de tirailleurs cachée dans les moissons, Charras, Waterloo, VIII.

  • 2Adj. m. Terme de zoologie. Se dit de plusieurs coléoptères qui ont la faculté d'émettre avec explosion, par l'anus, une fumée blanchâtre servant à écarter leurs ennemis.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « tirailleur »

Tirailler.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « tirailleur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tirailleur tirajœr

Citations contenant le mot « tirailleur »

  • « Combien de rues sont dédiées (…) aux grandes figures du combat contre l’esclavage ? Combien de monuments aux travailleurs sénégalais et aux soldats des troupes coloniales morts pour la France pendant les deux guerres mondiales ? Combien d’écoles dédiées aux Martiniquaises Jeanne et Paulette Nardal, marraines du mouvement de la négritude ou au Guyanais René Maran, le premier écrivain noir à recevoir un prix littéraire prestigieux en France », s’exclame Aïssata Seck, petite-fille de tirailleur sénégalais et conseillère municipale à Bondy, à l’origine d’une pétition circulant sur la toile pour demander aux maires de France d’accoler aux rues, places, frontons des écoles, bâtiments publics, bref à certains lieux de l’espace public les noms de soldats issus des anciennes colonies. En forme d’hommage à ces anciens combattants venus d’Afrique, des Antilles, de l’Océan indien, du Pacifique pour libérer la France. Toute l'actualité des Outre-mer à 360°, Devoir de mémoire : Une pétition demande aux maires de baptiser des lieux de l’espace public de noms de soldats issus d’anciennes colonies - Toute l'actualité des Outre-mer à 360° - Toute l'actualité des Outre-mer à 360°
  • Interpellé au Sénat sur « l’entrisme communautariste » aux dernières municipales, le nouveau ministre français Gérald Darmanin a évoqué son grand-père tirailleur, Moussa Ouakid. Une référence à l’Algérie mais surtout un hommage au modèle républicain dont il se veut l’incarnation. JeuneAfrique.com, Gérald Darmanin, le plus algérien des nouveaux ministres français – Jeune Afrique
  • Yone a finalement été présenté par Riot Games comme le prochain champion à frapper Summoner’s Rift. Dans le dernier article du blog Champion Insight, Riot a expliqué comment le maître épéiste apportera un profil de dégâts mixte avec ses deux épées tout en jouant comme un «hybride tirailleur-assassin». Betanews.fr, Riot dit que Yone jouera "un peu comme un hybride tirailleur-assassin" avec un profil de dégâts mixte - Betanews.fr
  • L’histoire débute le 2 septembre 1944. L’armée américaine libère Saint-Amand-les-Eaux. Une libération permise en grande partie par les combats lancés par les F.F.I. (Forces Françaises de l’Intérieur) et des Résistants. Parmi les troupes, une poignée de tirailleurs venus du Maghreb, emmenés par un grand gaillard de 37 ans. , Hasnon: Qui était Moussa Ouakid, le grand-père de Gérald Darmanin ? | L'Observateur
  • RécitLes 19 et 20 juin 1940, 188 tirailleurs « sénégalais », 6 tirailleurs nord-africains et 2 légionnaires russe et albanais sont massacrés par l’armée allemande au nord de Lyon. Leur histoire ressurgit aujourd’hui grâce à des photos inédites. Le Monde.fr, Ces tirailleurs africains massacrés par les nazis
  • "Grand honneur, pour le petit-fils d'immigré que je suis, d'être nommé Ministre de l'Intérieur de notre beau pays" a tweeté ce petit-fils de tirailleur algérien, né d'un père tenancier de bar et d'une mère femme de ménage. Le Point, Le gouvernement Castex, deux surprises et Darmanin à l'Intérieur pour relancer le quinquennat - Le Point
  • Un autre groupe de tirailleurs reste retranché non loin de là, dans le château du Plantin, à Chasselay toujours. « Nous étions environ une vingtaine de Blancs d’encadrement et un grand nombre de “tirailleurs sénégalais”, a témoigné le caporal Gaspard Scandariato en 1975. Le capitaine [Gouzy] nous demanda quels étaient les volontaires pour le dernier baroud d’honneur, la coloniale ne se rendant pas sans un dernier combat. Tous répondirent présents et nous prîmes nos dispositions tout autour du parc. » Là encore, les soldats des colonies se battent jusqu’à leurs dernières forces, leurs ultimes cartouches. A court de munitions, ils doivent se rendre. Le Monde.fr, Le village de Chasselay rend hommage à ses tirailleurs africains morts pour la France
  • Ce petit-fils de tirailleur algérien, né à Valenciennes (Nord) d’un père tenancier de bar et d’une mère femme de ménage à la Banque de France, a pourtant connu une ascension sinueuse depuis son engagement au RPR à l’âge de 16 ans. Diplômé de Sciences Po Lille, Gérald Darmanin a commencé sa carrière comme collaborateur de Christian Vanneste, exclu en 2012 de l’UMP après des propos considérés comme homophobes, avant de rejoindre Xavier Bertrand, alors secrétaire général du parti. , Gouvernement Castex : Gérald Darmanin, un ancien lieutenant de Sarkozy à l'Intérieur

Traductions du mot « tirailleur »

Langue Traduction
Anglais tirailleur
Espagnol tirailleur
Italien fuciliere
Allemand tirailleur
Chinois 蒂拉耶
Arabe تيرايلور
Portugais tirailleur
Russe снайпер
Japonais ティレール
Basque tirailleur
Corse tirailleur
Source : Google Translate API

Synonymes de « tirailleur »

Source : synonymes de tirailleur sur lebonsynonyme.fr

Tirailleur

Retour au sommaire ➦

Partager