La langue française

Tatouille

Définitions du mot « tatouille »

Trésor de la Langue Française informatisé

TATOUILLE, subst. fém.

Pop., fam. Raclée, volée de coups. Filer, flanquer une (bonne) tatouille; prendre, recevoir une tatouille. Nana se traînait, empochait toujours des tatouilles de son père, s'empoignait avec sa mère matin et soir, des querelles où les deux femmes se jetaient à la tête des abominations (Zola, Assommoir, 1877, p. 742).Ils en vinrent à se prendre aux cheveux et s'administrèrent mutuellement une tatouille faramineuse (E. Pouget, Le Père Peinard, 1889-1902, p. 61 ds Cellard-Rey 1980).
P. anal. Défaite, déconfiture. Grâce au nouveau succès, on y a son billet! Et l'on s'y reprépare, avec des ratatouilles, À réadministrer au monde des tatouilles (Rostand,Aiglon,1900,III, 7, p. 140).1870, la grande tatouille (Car.Argot1977).
REM.
Tatouiller, verbe trans.,pop., fam. a) Rouer de coups, rosser. (Dict. xxes.). b) P. anal. Battre (une pâte, une préparation). Les bons cuisiniers ne pensent jamais à la recette: ils tatouillent et touillent (La Varende, Cœur pensif, 1957, p. 104).
Prononc.: [tatuj]. Étymol. et Hist. Ca 1812 Mons. [Wallonie, Belgique] « brouille, discussion; volée de coups » (Ph. Delmotte, Essai d'un gloss. wallon, 1907-09 [ms. terminé en 1812] d'apr. FEW t. 13, 2, p. 395a et Beiheft Ortsnamenregister, 1950, p. 36b); 1866 « coups, raclée » (Delvau, p. 372). Déverbal de tatouiller* « rosser » (dep. 1866, Delvau, p. 372), d'abord tatouiller dans la boue « renverser, jeter (quelqu'un) dans la boue » (dep. 1821, J. C. Desgranges, Petit dict. du peuple d'apr. Goug. Lang. pop., p. 171), issu du croisement de touiller* au sens de « traîner dans la boue » avec la particule onomat. tat- évoquant le bruit d'un coup, FEW t. 13, 1, p. 128b; cf. l'a. fr. tatin « coup » (2emoit. xiiies. ds T.-L.).

Trésor de la Langue Française informatisé

TATOUILLE, subst. fém.

Pop., fam. Raclée, volée de coups. Filer, flanquer une (bonne) tatouille; prendre, recevoir une tatouille. Nana se traînait, empochait toujours des tatouilles de son père, s'empoignait avec sa mère matin et soir, des querelles où les deux femmes se jetaient à la tête des abominations (Zola, Assommoir, 1877, p. 742).Ils en vinrent à se prendre aux cheveux et s'administrèrent mutuellement une tatouille faramineuse (E. Pouget, Le Père Peinard, 1889-1902, p. 61 ds Cellard-Rey 1980).
P. anal. Défaite, déconfiture. Grâce au nouveau succès, on y a son billet! Et l'on s'y reprépare, avec des ratatouilles, À réadministrer au monde des tatouilles (Rostand,Aiglon,1900,III, 7, p. 140).1870, la grande tatouille (Car.Argot1977).
REM.
Tatouiller, verbe trans.,pop., fam. a) Rouer de coups, rosser. (Dict. xxes.). b) P. anal. Battre (une pâte, une préparation). Les bons cuisiniers ne pensent jamais à la recette: ils tatouillent et touillent (La Varende, Cœur pensif, 1957, p. 104).
Prononc.: [tatuj]. Étymol. et Hist. Ca 1812 Mons. [Wallonie, Belgique] « brouille, discussion; volée de coups » (Ph. Delmotte, Essai d'un gloss. wallon, 1907-09 [ms. terminé en 1812] d'apr. FEW t. 13, 2, p. 395a et Beiheft Ortsnamenregister, 1950, p. 36b); 1866 « coups, raclée » (Delvau, p. 372). Déverbal de tatouiller* « rosser » (dep. 1866, Delvau, p. 372), d'abord tatouiller dans la boue « renverser, jeter (quelqu'un) dans la boue » (dep. 1821, J. C. Desgranges, Petit dict. du peuple d'apr. Goug. Lang. pop., p. 171), issu du croisement de touiller* au sens de « traîner dans la boue » avec la particule onomat. tat- évoquant le bruit d'un coup, FEW t. 13, 1, p. 128b; cf. l'a. fr. tatin « coup » (2emoit. xiiies. ds T.-L.).

Wiktionnaire

Forme de verbe

tatouille \ta.tuj\

  1. Première personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tatouiller.
  2. Troisième personne du singulier de l’indicatif présent du verbe tatouiller.
  3. Première personne du singulier du subjonctif présent du verbe tatouiller.
  4. Troisième personne du singulier du subjonctif présent du verbe tatouiller.
  5. Deuxième personne du singulier de l’impératif du verbe tatouiller.

Nom commun

tatouille \ta.tuj\ féminin

  1. (Familier) (Populaire) Raclée.
    • Nana se traînait, empochait toujours des tatouilles de son père. — (E. Zola, L'Assomoir)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tatouille »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tatouille tatwj

Citations contenant le mot « tatouille »

  • La formation l'Art à tatouille emmenée par son chanteur Roland Ramade, ancienne figure totémique du groupe Regglys, viendra faire ses adieux à la scène. Après une tournée triomphale initiée à la feria de Béziers, la clôture de cette belle équipe se fera donc samedi 12 octobre à 21 heures dans le gymnase René-Gomila plus à même de contenir la foule annoncée. Depuis 25 ans d'existence la recette restera inchangée avec une musique aux accents du Sud entre cumbia et airs du Languedoc. Un show à ne rater sous aucuns prétextes. ladepeche.fr, Villemoustaussou. L'Art à tatouille fera son show aux accents du Sud - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « tatouille »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tatouille »

Langue Traduction
Anglais tattoo
Espagnol tatuaje
Italien tatuaggio
Allemand tätowierung
Chinois 刺青
Arabe وشم
Portugais tatuagem
Russe тату
Japonais 入れ墨
Basque tatuaje
Corse tatuà
Source : Google Translate API

Synonymes de « tatouille »

Source : synonymes de tatouille sur lebonsynonyme.fr

Tatouille

Retour au sommaire ➦

Partager