La langue française

Tank

Sommaire

  • Définitions du mot tank
  • Étymologie de « tank »
  • Phonétique de « tank »
  • Citations contenant le mot « tank »
  • Images d'illustration du mot « tank »
  • Traductions du mot « tank »

Définitions du mot « tank »

Trésor de la Langue Française informatisé

TANK1, subst. masc.

Réservoir de stockage pour produits liquides. Synon. citerne.Tank à eau, à lait. La bière [est] (...) envoyée dans un tank calorifugé (...) où elle séjourne pendant douze heures (...) [pour la clarification] (Boullanger, Malt., brass., 1934, p. 525).Des tanks à gaz, à pétrole (Van der Meersch, Empreinte dieu, 1936, p. 76).
En partic.
Citerne d'un navire pétrolier. Les divers tanks [d'un navire pétrolier] sont pourvus de dispositifs de réchauffage, utiles lorsque la température est basse et le produit visqueux (Chartrou, Pétroles natur. et artif., 1931, p. 70).Les tanks d'un pétrolier (Lexis1975).
[Dans le sud de l'Inde] Réservoir d'eau destiné à l'irrigation. Ces barrages hydrauliques et ces tanks innombrables qu'on admire dans le Sud de l'Inde (Vidal de La Bl., Princ. géogr. hum., 1921, p. 99).Les tanks dans le sud de l'Inde sont utilisés pour l'irrigation (CabanneGéogr.1984).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃:k]. Plur. des tanks. Étymol. et Hist. 1617 plur. Tanques « réservoirs, citernes » [à Goa] (Mocquet, Voyages, pp. 350-351 ds Arv., p. 469); 1689 un Tanke, ou cisterne [chez les Anglais, en Inde] (Wicquefort, traducteur de l'Allemand Mandelso, Relation, p. 113, ibid.); 1663 Tanque (Id., traducteur de l'Anglais Herbert, Relation, p. 53 [var. Tancque, p. 81], ibid.); 1667 Tanquié (J. de Thévenot, Troisième partie des Voyages, p. 71, ibid.); attest. isolées; cf. aussi 1829 tanque « réservoir pour les ablutions des Indiens » (Boiste); 1857 plur. tanks en Inde (R. des Deux Mondes, t. 8, 15 mars, p. 265); 1889 aux États-Unis piscine (ou tank) de « Yale University » (G. de Saint-Clair, Jeux et exercices en plein air, p. 324 ds Höfler Anglic.); 1911 tanks de sédimentation (R. scientif., p. 210, c. 1 ds Bonn., p. 152); 1965 spéc. « bassin d'entraînement de rameurs » (Aviron, avr., p. 9 ds Becker 1970, p. 273). Empr. d'abord au port.tanque att. dep. la fin du xves. (Dalg. t. 2; Mach.3) puis à l'angl. tank att. dep. le déb. du xviies. (NED) et dont les 1resformes laissent supposer une infl. du port. L'orig. du terme port. n'est pas clairement établie, le lien avec estancar corresp. au fr. étancher* n'étant pas certain. L'hyp. d'une orig. indienne n'est pas à exclure. Dans ce cas, les formes corresp. relevées en Inde (v. NED et Dalg.t. 2) seraient autochtones et le terme angl. aurait été directement empr. à une lang. de l'Inde après avoir d'abord été introduit dans l'usage par l'intermédiaire du portugais.

TANK2, subst. masc.

ARM., vieilli et lang. cour. Char d'assaut. Canon, chenilles, tourelle d'un tank; colonne de tanks. Une masse énorme et trapue, un tank bariolé (...) montrant encore (...) de grands trous dans sa coque de tôle, les marques de l'obus qui l'avait tué (Van der Meersch, Invas. 14, 1935, p. 454).Des tanks légers dévalaient la colline en crachant le feu (Ambrière, Gdes vac., 1946, p. 370).
Prononc. et Orth.: [tɑ ̃:k]. Att. ds Ac. 1935. Plur. des tanks. Étymol. et Hist. 1916 « char d'assaut » (Polybe, Figaro, p. 1, c. 5, 22 sept. ds Bonn., p. 152), subst. fém. ds Le Matin, 23 sept. 1916 et subst. masc. ds La Vie Parisienne, 4 nov. 1916, p. 814 et Le Matin, 16 nov. 1916, p. 1, col. 2 (Esn. Poilu, p. 426 et 507). Empr. à l'angl.tank (tank1) utilisé en déc. 1915 comme appellation du char d'assaut motorisé dans le but de préserver le secret sur la construction de ce véhicule de guerre (v. NED Suppl.2, s.v. tank 7 et Encyclop. brit. t. 21, p. 661a), la coque de l'engin ayant été désignée comme une citerne à eau, le terme tank fut ensuite appliqué à l'ensemble du véhicule. L'arrêté du 12 août 1976 recommande l'empl. du mot char et du mot réservoir pour traduire tank (Lang. fr. 1985, p. 182 et 202). Fréq. abs. littér.: 179. Bbg. Arv. 1963, p. 469. − Becker 1970, p. 273, 334, 343. − Quem. DDL t. 36.

Wiktionnaire

Nom commun 1

tank \tɑ̃k\ masculin

  1. (Anglicisme) (Transport) Char d’assaut, char de combat.
    • Le 2 novembre, tandis que les avions de bombardement italiens versent leur déluge d’acier, et que les trois cent mille hommes massés en Érythrée et en Somalie (…) poursuivaient leur avance dans le Tigré et l’Ogaden, à grand renfort de tanks et d’automobiles blindées, l’assemblée décidait que les sanctions économiques et financières seraient appliquées à partir du 18 novembre. — (Victor Margueritte, Avortement de la S.D.N., 1936)
    • Il me dit que les tanks avaient percé les lignes de défense allemandes et avaient entrepris un raid à l’arrière des lignes ennemies. — (Alexandre Tchakovski, C’était à Léningrad, traduit du russe par Julia et Georges Soria, 1951)
  2. (Marine) Réservoir d’un tanker.
    • Il dégaze, purge ses tanks. C’est interdit en mer… seulement c’est plus économique. — (Pierre Schoendoerffer, Le Crabe-tambour, 1976, page 236)

Nom commun 2

tank \tɑ̃k\ masculin

  1. (Anglicisme) (Élevage) Cuve réfrigérée permettant de stocker le lait dans l’intervalle de temps entre la traite et le passage du camion citerne prenant livraison du lait.
    • Tu veux un peu de lait pour chez toi ? Prends-en quelques louches dans le tank.

Nom commun 3

tank \tɛŋk\ féminin

  1. (Belgique) (Canada) (Anglicisme) Citerne ; réservoir.
    • Ces tanks, situés contre la digue, au sud […] de la borne 15, sont deux immenses réservoirs à pétrole en forme de gazomètres, déjà troués comme des écumoires, […]. — (Marguerite Baulu, La Bataille de l'Yser, Paris, Perrin & Cie, 1918, page 247)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TANK. n. m.
Mot emprunté de l'anglais. Char d'assaut. Une attaque de tanks.

Étymologie de « tank »

(Nom commun 1) À l’origine, c’était le nom de code secret du blindé alors récemment inventé (Première Guerre mondiale).
(Nom commun 2 et 3) De l’anglais tank (« réservoir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « tank »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
tank tɑ̃k

Citations contenant le mot « tank »

  • On peut descendre en enfer avec un tank, mais le diable finit toujours par vous mettre la main dessus. De Dean Koontz / Midnight
  • Dès la rentrée, Marion Maréchal prendra donc la tête d’un nouveau think tank, inspiré, selon elle, par L’Institut Montaigne ou encore la Fondapol, sans la « ligne très pro-UE, libérale et progressiste ». Adossé à son école lyonnaise et notamment sur son conseil scientifique, le CAP disposera de fonds propres pour payer des experts à produire des études et des dossiers, indique Le Parisien. La première publication portera d’ailleurs sur « les leçons d’avenir du Covid-19 » et sera disponible d’ici quelques jours. « Il ne s’agit pas de recherche doctorale mais de notes très opérationnelles afin de contribuer au débat public, influencer les réseaux politiques », confie l’ex-députée au quotidien francilien, annonçant qu’elle ne « rechignerait pas à retourner dans les médias pour porter et faire connaître ces analyses ».  Valeurs actuelles, Marion Maréchal va lancer un think tank pour “influencer les réseaux politiques” | Valeurs actuelles
  • Dans une étude que « Les Echos » se sont procurée, le think tank libéral Génération Libre propose que les étudiants ne versent plus de frais d'inscription mais remboursent 3 % de leurs revenus futurs pendant vingt-quatre ans. Chaque université ou école publique gérerait ces fonds de manière autonome, mettant ainsi les établissements en concurrence. Les Echos, La proposition choc d'un think tank pour révolutionner le financement de l'enseignement supérieur | Les Echos
  • Dix tonnes d’acier avec la puissance d’un tank sans besoin d’aucun pilote ou d’équipage. Il s’agit du Ripsaw M5, le nouveau bijou technologique de l’entreprise américaine Textron. Ce drone se présente sous la forme d’un char d’assaut pouvant être piloté à distance, via un centre de commande. Il sera équipé d’un canon et de deux drones volants qui l’assisteront dans ses missions. L’armée américaine a montré son intérêt pour cet engin futuriste, mais n’a pas encore précisé de date d’achat. Capital.fr, Découvrez le Ripsaw M5, un drone mastodonte à l'allure de tank - Capital.fr
  • Le char T-14 Armata sera sans doute le futur blindé principal de l’armée russe. Son développement a commencé au début des années 2010 et il s’agit du premier tank véritablement conçu par les industriels russes depuis la chute de l’URSS. Le ministère de la Défense espérait recevoir plus de 2.000 tanks Armata d’ici 2025, mais un surcoût de production a nettement freiné les ambitions des hauts gradés. Ce projet n’est pas arrêté pour autant puisque l’agence de presse gouvernementale TASS vient de révéler qu’un prototype de ce char est actuellement testé en Syrie. Capital.fr, Le prototype du puissant char russe Armata testé en Syrie - Capital.fr
  • Un vrai tank ? Ou juste un véhicule de transport de troupes ? Le Tesla Cybertruck semble avoir la carrure pour se transformer en véhicule militaire. Selon Tesla, l'extérieur du Cybertruck est fabriqué en acier inoxydable ultra-dur laminé à froid, le même matériau utilisé par SpaceX pour la conception d'engin spatiaux. Dans sa configuration haut de gamme à trois moteurs, le Cybertruck Tesla développera environ 800 chevaux et 1.355 Nm de couple. Rien que ça !  Turbo.fr, Quand le Tesla Cybertruck se transforme en Tank !
  • Une bonne nouvelle n’arrive jamais seule : depuis fin mai le centre d’interprétation de la Bataille de Cambrai vient de rouvrir ses portes, et de façon gratuite jusque fin août. C’est l’occasion de découvrir ou redécouvrir ce musée inauguré le 25 novembre 2017 et qui sert d’écrin au tank Déborah D51 découvert par Philippe Gorczynski. Ce tank de type Mark IV de 28 tonnes, 8 m de long, 2,5m de haut, est l’un des 378 tanks engagés dans la Bataille de Cambrai le 20 novembre 1917 mené par le Général Hugh. Jérôme Vaillant responsable du site nous a confirmé que toutes les précautions sanitaires sont prises avec 2 sens de circulation et le port du masque obligatoire. Les salles de l’exposition temporaire sur l’invasion de mai 1940 et des écrans tactiles, sont fermées. Vous pourrez découvrir les panneaux, le tank bien sûr, les vitrines retraçant son équipage de 8 tankistes dont 4 qui ont laissé leur vie lors de la destruction du tank par les tirs ennemis. Ils reposent dans le cimetière du Commonwealth jouxtant le musée.  , Flesquières : le musée du Tank Deborah 1917 est ouvert tous les jours | L'Observateur

Images d'illustration du mot « tank »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « tank »

Langue Traduction
Anglais tank
Espagnol tanque
Italien serbatoio
Allemand panzer
Chinois 坦克
Arabe خزان
Portugais tanque
Russe бак
Japonais タンク
Basque depositua
Corse cisterna
Source : Google Translate API
Partager