La langue française

Sparadrap

Définitions du mot « sparadrap »

Trésor de la Langue Française informatisé

SPARADRAP, subst. masc.

MÉD., PHARM.
A. − Vieilli. Pansement fait de toile ou de papier recouvert d'une couche médicamenteuse ou d'un emplâtre. Sparadrap adhésif; sparadrap d'ichthyocolle, de diachylon. Les pansements étaient compliqués et difficiles, la fixation des appareils et des linges par le sparadrap n'ayant pas encore été imaginée à cette époque (Hugo, Misér.,t. 2, 1862, p. 595).Le pharmacien Bézuquet lui confectionna une petite pharmacie portative bourrée de sparadrap, d'arnica, de camphre (A. Daudet, Tartarin de T.,1872, p. 44).
B. − Bande de tissu, de papier ou de matière plastique, plus ou moins poreuse, élastique, perforée ou non, enduite sur une face de matière adhésive, qui s'applique sur la peau par simple pression et sert à maintenir un pansement. Bande, ruban de sparadrap. [Corte] est en train de téléphoner. Il n'a plus de bandages, mais seulement un pansement de sparadrap (Camus, Cas intéress.,1955, 2etemps, 7etabl., p. 672).
Prononc. et Orth.: [spaʀadʀa]. Littré, DG [-dʀap]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1314 speradrapu (Henri de Mondeville, Chirurgie, éd. A. Bos,1688). Empr. au lat. médiév.sparadrapum, d'orig. obsc. (Bl.-W.1-5). D'apr. Garnier-Del. 1972 il serait comp. du lat. spargere « étendre » et du fr. drap*. Guir. Lex. fr. Étymol. obsc. 1982 y voit l'anc. verbe esparer « étendre » (Gdf.; v. aussi. T.-L., s.v. espare et FEW t. 11, p. 623a étymon parare), formé de parer « garnir, préparer » et du préf. es- « dans toute son étendue ». Le sparadrap, dans cette hyp., serait un « drap esparé » c'est-à-dire un drap sur lequel on a étendu un onguent. Fréq. abs. littér.: 13.

Wiktionnaire

Nom commun

sparadrap \spa.ʁa.dʁa\ masculin

  1. (Médecine) (Désuet) Tissu recouvert d’une sorte d’emplâtre agglutinatif.
    • Le taffetas d’Angleterre est un sparadrap.
    • Le sparadrap, collé sur sa joue, en tirait obliquement la peau tendue. — (Gustave Flaubert, Madame Bovary, Michel Lévy frères, Paris, 1857)
  2. Bandage plus ou moins poreux, élastique, adhésif, qui s'applique sur la peau par simple pression et sert à maintenir un pansement ou sert de pansement.
    • Les pansements étaient compliqués et difficiles, la fixation des appareils et des linges par le sparadrap n’ayant pas encore été imaginée à cette époque. — (Victor Hugo, Les Misérables, 1862)
    • [Corte] est en train de téléphoner. Il n'a plus de bandages, mais seulement un pansement de sparadrap. — (Albert Camus, Un Cas intéressant, 1955)
    • Papa n'avait plus son bandeau sur la tête, mais, pour ne pas exhiber son sparadrap et son crâne passé à la tondeuse, il avait mis sa grande viscope d'ouvrier sellier. — (Jean Amila, Pitié pour les rats, Éditions Gallimard, 1964, chap. 6)

Nom commun

sparadrap \Prononciation ?\ masculin

  1. Sparadrap.
    • En defaut d'iceux, faut user de sparadrap, dont voicy la composition… — (Ambroise Paré, VIII, 28)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SPARADRAP. n. m.
T. de Chirurgie et de Pharmacie. Tissu recouvert d'une sorte d'emplâtre agglutinatif. Le taffetas d'Angleterre est un sparadrap.

Littré (1872-1877)

SPARADRAP (spa-ra-drap') s. m.
  • Terme de chirurgie. Feuille de papier ou tissu de toile, de coton, de soie, qu'on recouvre uniformément d'une couche médicamenteuse, ou qu'on imprègne de quelque mélange résineux ou emplastique. Le taffetas d'Angleterre est un sparadrap.

HISTORIQUE

XIVe s. Sparadrapa est emplastre visqueux, lequel est embreuvé par teile [toile], H. de Mondeville, f° 80 bis.

XVIe s. En defaut d'iceux, faut user de sparadrap, dont voicy la composition…, Paré, VIII, 28.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SPARADRAP, s. m. terme de Chirurgie & de Pharmacie, sorte de toile enduite d’emplâtre de chaque côté. Elle se fait en trempant de la toile demi-usée dans une composition emplastrique, fondue & un peu refroidie. On la polit en la raclant avec une longue spatule. Il y a autant de sortes de sparadrap qu’il y a d’emplâtres dans lesquels on trempe cette toile. On l’appelle communément toile à Gautier, probablement du nom de son inventeur. Elle sert à couvrir le pois qu’on met dans le trou d’un cautere, & peut être employée alternativement plusieurs fois, d’un côté & d’un autre. On préfere dans ce cas, une feuille fraîche de lierre. Le sparadrap sert à former des bougies pour le canal de l’urethre, & des sondes ou tentes emplastriques pour les sinus, &c. (Y)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sparadrap »

(XIVe siècle) En ancien français[1], le latin médiéval a sparadrapum[1] ; on trouve aussi spandarapum dans le Lexique de Castelli[2]. Probablement un composé dont drap forme la seconde partie, la première étant esparer[1] (« préparer ») avec le sens de « drap esparé » ou espardre (« étendre, répandre ») du latin spargere (« répandre ») avec le sens de « drap sur lequel on a étendu un onguent[1] ».
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Origine inconnue. On trouve aussi spandarapum dans le Lexique de Castelli.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Voir sparadrap.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sparadrap »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sparadrap sparadra

Citations contenant le mot « sparadrap »

  • On a parfois de la chance dans son malheur. Moi par exemple je me suis blessé avec une boîte de sparadraps. De Philippe Geluck / Et vous, chat va ?
  • À Beauvau, d’aucuns constatent pourtant que la polémique «ne retombe pas» et craignent que l’affaire ne se transforme en «sparadrap qui reste collé» au ministre. Libération.fr, La majorité confrontée au «sparadrap» de l’affaire Darmanin - Libération
  • Angélique participait à des messes noires, affolait le roi de France et le Shah de Perse, était vendue au marché aux esclaves. Elle donnait parfois son corps (avec les sparadraps rouges) mais gardait son cœur (avec les bleus à l’âme) pour son Geoffrey. midilibre.fr, Michèle Mercier, beauté érotique - midilibre.fr
  • C'est un sparadrap qui colle plus longtemps que prévu, s'inquiète un conseiller. Lassitude, chez certains ministres, d'être, dans les médias, sans cesse questionnés sur le sujet, malgré le soutien affiché au plus haut niveau de l'État. Soutien du Premier ministre Jean Castex, qui "assume totalement cette désignation". Soutien aussi d'Emmanuel Macron, celui qui a fait en 2017 de l'égalité femmes-hommes la grande cause du quinquennat, tout en se disant "garant de la présomption d’innocence". France Inter, De la gauche à la droite, la question Darmanin de plus en plus épineuse pour l’exécutif

Images d'illustration du mot « sparadrap »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sparadrap »

Langue Traduction
Anglais sticking plaster
Espagnol esparadrapo
Italien cerotto
Allemand heftpflaster
Chinois 狗皮膏药
Arabe شريط لاصق
Portugais esparadrapo
Russe лейкопластырь
Japonais 絆創膏
Basque igeltsu itsatsita
Corse appiccicà gesso
Source : Google Translate API

Synonymes de « sparadrap »

Source : synonymes de sparadrap sur lebonsynonyme.fr

Sparadrap

Retour au sommaire ➦

Partager