La langue française

Taffetas

Définitions du mot « taffetas »

Trésor de la Langue Française informatisé

TAFFETAS, subst. masc.

A. − Étoffe de soie serrée, sans envers, d'aspect sec et craquant quand on la froisse, utilisée dans l'ameublement et dans la confection des vêtements. Taffetas de Chine, d'Italie, de Florence; taffetas moiré, ondé; bourse, cravate, jupe, rideau, robe, ruban de taffetas. Le père Goriot n'eut que le temps de se jeter en arrière pour n'être pas écrasé. Le taffetas du parapluie avait effrayé le cheval, qui fit un léger écart en se précipitant vers le perron (Balzac, Goriot, 1835, p. 69).Il existe aussi des sièges recouverts de tapisserie à l'aiguille, au gros ou au petit point ou plus simplement encore d'étoffe (velours, satin, brocart, taffetas...) (Viaux, Meuble Fr., 1962, p. 67).
Taffetas ordinaire ou uni. Taffetas dont les deux faces sont semblables. Les taffetas. Soieries au tissage toile, lisse, ayant les deux faces semblables. Les taffetas se divisent en deux catégories:les taffetas unis,les taffetas fantaisie (Coulon, Technol. gén. modiste, 1951, p. 37).
Taffetas changeant. Taffetas dont la chaîne et la trame sont de nuances différentes. Elles portaient des corsages en taffetas changeant (Beauvoir, Mém. j. fille, 1958, p. 123).
P. métaph. Le vent passe à travers les arbres avec un bruit de taffetas (T'Serstevens, Itinér. esp., 1933, p. 128).
Arg., rare, p. anal. (avec le bruit du taffetas froissé). Billet de banque. C'est des menteries! hurla le « bourgeois », je l'ai vu recevoir des taffetas de cette brune-là, de la main à la main! (J. Galtier-Boissière, La Fleur au fusil, 1928, p. 46 ds Cellard-Rey 1980).
B. TEXT. Armure taffetas. ,,Armure simple équivalente de l'armure-toile`` (Nér. Hist. Art 1985).
C. − PHARMACIE
1. Vieilli. Taffetas anglais ou d'Angleterre. Bande de taffetas dont l'une des faces était enduite d'une solution de colle de poisson et que l'on employait pour le pansement et la cicatrisation des coupures. Du taffetas anglais pour les coupures (Balzac, Ferragus, 1833, p. 108).Elle tira un petit carré de taffetas d'Angleterre pour le mettre à mon doigt qui saignait (A. France, Pt Pierre, 1918, p. 100).
2. Taffetas gommé. ,,Tissu adhésif pour pansements, tout à fait imperméable, dont la partie gommée est constituée par un mélange d'huile de lin, de gomme arabique et de litharge`` (Méd. Biol. t. 3 1972). De gros marlous nègres aux cheveux laineux ornés d'emplâtres carrés, en rose taffetas gommé. Ces messieurs s'étaient disputés la veille dans la rue et le policeman noir lui avait donné sur le crâne quelques coups de sa massue de nuit, plombée (Morand, New-York, 1930, p. 238).
3. Taffetas liquide. ,,Préparation pharmaceutique, officinale, renfermant: colloxyline (4 parties), alcool (8 p.), acétone (12 p.), térébenthine de Venise (1 p.), mastic (2 p.), éther (73 p.). (Duval 1959) Synon. collodion composé`` (Duval 1959).
Prononc. et Orth.: [tafta]. Passy 1914, Barbeau-Rodhe, [-ftɑ], ou [-fta]; Martinet-Walter. 1973 [-a-, -ɑ-] (13, 3). Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1314 tafuta « tissu de soie à armure unie » (Arch. du Pas-de-Calais ds Gay); 1316 taffetat (Compte de Geoffroi de Fleuri ds L. Douët d'Arcq, Comptes de l'argenterie des Rois de France, p. 35: pour 4 aunes de taffetat vert); 1317 tafeta, tafetas, tapheta, taphetas (ibid. ds Id., Nouv. rec. de comptes de l'argenterie des Rois de France, pp. 11, 8, 11, 10); 1328 taffetas (Inventaire des biens de Clémence de Hongrie ds Id., ibid., p. 70: robe [...] fourrée de taffetas); 2. a) 1785 taffetas gommé « morceau de tissu que l'on applique sur une plaie, une coupure » (Beaumarchais, Mariage de Figaro, acte II, scène 8, éd. M. Allem, p. 294); 1787 taffetas d'Angleterre (I. de Charrière, Caliste, éd. 1845, p. 103); 1833 taffetas anglais (Balzac, loc. cit.); 1904 taffetas médicamenteux (Nouv. Lar. ill.); 1854 absol. taffetas (Nerval, Filles feu, Émilie, Paris, Champion, 1931, p. 307); b) 1821 taffetas épispastique (Codex, p. 596); 3. 1875 text. « genre de croisement ou d'armure » (Lar. 19e). Empr. au pers.tāfta « taffetas », propr. « ce qui est tissé », du verbe tāftan « tisser, filer, tordre » (Lok. no1981), peut-être par l'intermédiaire de l'ital. taffettà (xves. ds Prati, DEI); d'apr. Hope, p. 51, le mot est att. en lat. médiév. en Italie au xives. Fréq. abs. littér.: 171.
DÉR.
Taffetatier, -ière, subst.,text., vieilli. Ouvrier, ouvrière qui fabriquait le taffetas. (Dict. xixeet xxes.). Var. taffetassier(A. Daudet, Tartarin de T., 1872, p. 105). [taftatje], [-jε:ʀ]. 1reattest. 1611 (in H. Chobaut, Soie, généralités, XVI-XXes., Fonds Chobaut, ms 5902, fo719, Musée Calvet, Avignon ds Quem. DDL t. 2); de taffetas, suff. -ier*, intercalation d'un -t-.
BBG.Gohin 1903, p. 244 (s.v. taffetatier). − Hasselrot 20es. 1972, p. 15 (s.v. taffetatier). − Hope 1971, p. 51. − Sain. Arg. 1972 [1907] p. 58. − Wind 1928, p. 200.

taffetas < ital. taffeta -

Wiktionnaire

Nom commun 1

taffetas \taf.ta\ masculin (pluriel à préciser)

  1. Étoffe de soie très mince et tissée comme de la toile.
    • Madame Grandet mettait constamment une robe de levantine verdâtre, qu'elle s'était accoutumée à faire durer près d'une année ; elle portait un grand fichu de cotonnade blanche, un chapeau de paille cousue, et gardait presque toujours un tablier de taffetas noir. Sortant peu du logis, elle usait peu de souliers. — (Honoré de Balzac, Eugénie Grandet, 1834)
    • Voici d’abord, assis dans les stalles sculptées qui entourent le chœur, le sire de Trinquelage, en habit de taffetas saumon, et près de lui tous les nobles seigneurs invités. — (Alphonse Daudet, Les trois messes basses, dans Contes du lundi, 1873, Fasquelle, collection Le Livre de Poche, 1974, page 198.)
    • Rappelons cependant que Chardon était de tenue négligée. En 1780, il possédait :
      Un surtout de sirsacas rayé jaune et blanc.
      Une redingote de taffetas à petits carreaux.
      — (André de Maricourt, « Un intendant de Corse sous Louis XVI : Daniel-Marc-Antoine Chardon et sa famille (1731-1805) », dans la Revue des questions historiques, vol. 77, Librairie de Victor Palmé, 1905, p. 538)
    • Telcide est arrêtée par Marie, qui s’est enfoncé une aiguille dans le doigt et qui cherche le carnet de taffetas gommé. — (Germaine Acremant, Ces dames aux chapeaux verts, Plon, 1922, collection Le Livre de Poche, page 160.)
  2. (Pharmacie) Pansement, morceau d'étoffe imprégné d'un cicatrisant.
    • Taffetas d’Angleterre, taffetas gommé, taffetas gommé d’un côté qu’on applique sur les coupures.

Nom commun 2

taffetas \Prononciation ?\ masculin (pluriel à préciser)

  1. (Vieilli) (Argot) Peur.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

TAFFETAS. n. m.
Étoffe de soie fort mince et tissée comme de la toile. Taffetas blanc, gris, noir. Taffetas rayé. Taffetas à fleurs. Robe de taffetas. Rideau de taffetas. Doublure de taffetas. Taffetas d'Angleterre, taffetas gommé, Taffetas gommé d'un côté qu'on applique sur les coupures.

Littré (1872-1877)

TAFFETAS (ta-fe-tâ) s. m.
  • 1Étoffe de soie unie et brillante. Robe de taffetas. Ruban de taffetas. Voyez ce taffetas ; la mode en est nouvelle ; C'est œuvre de la Chine, Régnier, Sat. VIII. Un taffetas de jaune et de rouge barré, Bahier, le Cabinet de Quinault, p. 53.
  • 2 Terme de pharmacie. Tissu de fil, très fin, imprégné d'un principe agglutinatif ou vésicant, et fréquemment appliqué chez l'homme sur les solutions de continuité ou sur la peau, pour un but thérapeutique.

    Taffetas d'Angleterre ou taffetas gommé, sparadrap préparé en appliquant, au moyen d'un pinceau, sur du taffetas, une couche de colle de poisson dissoute dans la teinture de benjoin à chaud ; il sert à rapprocher les bords des petites plaies.

    Taffetas vésicatoire ou épispastique, sparadrap agglutinatif rendu vésicant et remplaçant assez bien les emplâtres vésicatoires.

  • 3Coquille univalve.

HISTORIQUE

XVe s. Une piece de taffetas changeant de Levant estroit, contenant neuf aulnes, estimée l'aulne vingt sols, Bibl. des ch. 6e série, t. I, p. 347.

XVIe s. Pourtant le jour de la reveue il bailla ce taffetas [le drapeau blanc du vicomte de Turenne] à garder au vicomte de Lavedan, D'Aubigné, Hist. II, 183. Avec les lances si pleines de tafetas qu'elles portoient ombre, D'Aubigné, ib. III, 54.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

TAFFETAS. - HIST. Ajoutez : XIVe s. Quatre pieces de taphetas tenans Ljjjj aunes, dont l'en fist deus pere de robes à madame la duchesse et à damoiselle Maheut de Suylli (1317), Nouveau recueil des comptes de l'argenterie des rois, publié par Douët-d'Arcq, p. 6.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

TAFFETAS, s. m. (Soierie) on donne le nom de taffetas à toutes les étoffes minces & unies, qui ne sont travaillées qu’avec deux marches, ou faites comme la toile, de façon que toutes les étoffes de cette espece pourroient être travaillées avec deux lisses seulement ; si la quantité de mailles dont chaque lisse seroit composée, & qui doit être proportionnée au nombre de fils, ne gênoient pas le travail de l’étoffe, chaque maille occupant plus de place que le fil dont la chaine est composée, qui doit être très-fin, surtout dans les taffetas unis. C’est uniquement pour parer aux inconvéniens qui proviendroient de la quantité de mailles, si cette étoffe étoit montée avec deux lisses, qu’on s’est déterminé à les monter sur quatre, afin que le fil de la chaîne ait plus de liberté, & ne soit point coupé par le resserrement des mailles beaucoup plus fortes & plus grosses que le même fil. Les moëres qui ne sont qu’une espece de taffetas, ont jusqu’à dix lisses, pour lever moitié par moitié ; & cela, pour que les mailles ne soient pas serrées.

L’armure du taffetas est donc la même que celle du poil du double fond, ou de la persienne ; & quoiqu’elle soit très-simple, nous en ferons la démonstration, parce qu’on se servira du terme d’armer les poils en taffetas, dans les étoffes riches dont nous parlerons, de même que de les armer en raz de saint Maur, dans les occasions où il sera nécessaire.

Démonstration de l’armure des taffetas.
Encyclopedie-15-p828-taffetas.png

Les fils sont passés dans la maille du taffetas, comme il est démontré ailleurs.

Il est établi par cette démonstration, que la premiere lisse répond à la troisieme, & la seconde à la quatrieme, & qu’il se trouve toujours un fil entre les lisses qui se rapportent, ou qui doivent lever ensemble, ce qui fait que suivant l’armure, & le passage, ou remettage des fils, chacun doit lever alternativement, & l’étoffe doit être de même façon dessus que dessous ; ce qui ne sauroit être de même dans les satins, soit à cinq lisses, soit à huit, où la trame dominera toujours à l’envers, n’étant couverte ou arrêtée que par la cinquieme ou huitieme partie de la chaine. Par la même raison, si la trame se montre plus d’un côté que d’autre, ou domine d’un côté, suivant les termes de l’art, il faut que le côté opposé soit dominé par la chaîne, comme la partie qui garnit davantage.

Tous les taffetas, sous quelque dénomination qu’ils puissent être, sont montés & travaillés comme il vient d’être démontré ; est-ce un taffetas noir, tramé d’organsin, il sera nommé taffetas lustré ; est-il chiné par la chaine, c’est un taffetas flambé ; a-t-il d’aunes de large, ou une aune, c’est une laise ; a-t-il de large, & de couleur, c’est un taffetas d’Angleterre ; a-t-il demi-aune de large, & des bandes de différentes couleurs, c’est un taffetas rayé ; a-t-il soixante portées & tramé à deux bouts, c’est un taffetas à la bonne femme ; est-il tramé à un bout, & de large, c’est un taffetas mince ; a-t-il demi-aune, & cinquante-quatre portées, c’est la même chose ; est-il très-mince, c’est un armoisin ; est-il tramé de coton, c’est une toulousine ; la chaîne est-elle teinte par parties, c’est un taffetas flambé ; est-elle tramée de fil blanc, c’est une bourre ; est-il à chaîne & trame crue, c’est une gase ; a-t-il un poil de couleur, c’est un simpleté ; en a-t-il deux, c’est un doubleté ; en a-t-il trois, c’est un tripleté ; a-t-il une chaîne double & tramée à trois bouts, c’est un petit gros-de-tours ; est-il tramé à cinq, c’est la même chose ; est-il tramé à huit bouts, c’est un gros-de-naple ; est-il tramé à douze bouts, c’est un poulx de soie ; la chaîne est-elle d’un grand nombre de fils, c’est une moire. Enfin le taffetas, & le gros-de-tours n’ayant d’autre différence que l’un est à chaîne double, & a moins de portées ; & l’autre à chaine simple ; on donne autant de noms à ces étoffes, qu’il y a de portées, de largeurs différentes, & de brins de fil à la trame, quoique le tout ne soit que taffetas.

Taffetas façonnés. On donne le nom de taffetas façonnés à tous les taffetas brochés, soit en soie, soit en dorure, soit dorure & soie. Ces taffetas sont distingués des gros-de-tours, & par la trame, & par le liage.

Un taffetas broché doit recevoir deux coups de trame, chaque fois qu’on passe les espolins, ou qu’on broche les lacs, de façon que la trame doit être fine, afin que les croisures des deux duites, ou des deux coups passés, n’empêchent pas la jonction de la dorure & de la soie. Le liage d’ailleurs doit être de trois à quatre, par conséquent doit se trouver toujours sur la même lisse, ce qui fait que l’ouvrier doit toujours avoir soin de faire lever au premier coup de navette, la lisse sur laquelle se trouve le liage, afin qu’elle baisse au second, & que le fil qui doit baisser pour lier, ne se trouve pas contrarié, étant nécessaire de répéter que dans toutes les étoffes en général, il est d’une nécessité indispensable que le fil qui doit lier ou la dorure ou la soie, n’ait point levé au coup qui a précédé le broché ; ce qui gâteroit totalement l’étoffe, & la rendroit invendable, à quelque prix qu’on voulût la donner.

Il est inutile de faire la démonstration de l’armure du taffetas, qui est de deux marches à l’ordinaire pour la navette, & quatre marches pour le liage. Elle est d’ailleurs suffisamment expliquée.

Il se fabrique actuellement à Lyon des taffetas lisérés ou rebordés & cannelés. Le liséré est celui dont une navette particuliere passe sous un lac tiré qui forme des mosaïques, des feuilles, des tiges, même des fruits, & dont la trame est de la couleur de la chaîne ou d’une nuance qui en approche. Le taffetas rebordé est celui dont la trame qui est ordinairement obscure sert à former le terne dans les fleurs, les feuilles & les fruits nuancés. Le taffetas cannelé est celui dont une portée de la couleur de la chaîne ne travaillant que par intervalle, forme un cannelé qui s’exécute en ne faisant lever le poil que tous les quatre coups une fois. Il se fait encore des taffetas cannelés à bandes. Ces bandes sont composées d’une certaine quantité de portées ombrées & dispersées dans des parties séparées de la chaîne, suivant le goût du fabriquant. Les portées ombrées sont ourdies d’une quantité de fils de différentes couleurs dans la bande, commençant par un fil brun d’un côté, finit de l’autre par un fil très-clair, en suivant une dégradation très-exactement menagée. Il y a aussi des taffetas unis, rayés & ombrés.

On a dit plusieurs fois que la chaîne du taffetas étoit composée de quarante portées doubles, ainsi que celle du gros-de-tour, ce qui vaut autant pour la quantité de fils que quatre-vingt portées simples. Or comme dans le taffetas liséré ou rebordé l’organsin est un peu plus fin que dans le gros-de-tour, & que la navette qui passe pour l’une de ces deux couleurs, principalement celle qui reborde, est garnie d’une trame différente pour la couleur de celle de la chaîne, & que cette chaîne n’est passée que sur quatre lisses ; si l’on passoit la trame sur une des quatre lisses levées qui contient le quart de la chaîne, il arriveroit que la trame transpireroit (c’est le terme) au-travers du fond de l’étoffe, c’est-à dire que si la chaîne étoit d’une couleur claire, elle noirciroit le fond ; on a trouvé le moyen pour parer à cet inconvénient de monter le métier d’une autre façon.

On ourdit la chaîne avec un fil double & un fil simple, ce qui ne compose à la fin de l’ourdissage que quarante portées, moitié doubles & moitié simples, ou pour la quantité des fils soixante portées ; on ourdit ensuite avec la même soie un poil ou une seconde chaîne de vingt portées simples, lesquelles avec les soixante composent la quantité ordinaire de quatre-vingt portées simples, qui cependant ne font ensemble que la même quantité de quarante portées doubles.

Au-lieu de quatre lisses pour passer la chaîne à l’ordinaire, on en met six pour faire cette étoffe, deux desquelles sont destinées pour les fils doubles de la chaîne, les quatre autres servent à y passer les fils simples de la premiere chaîne & ceux du poil ; de façon qu’au remettage le premier fil étant un fil double passé dans la lisse, viennent ensuite le fil simple de la chaîne & celui du poil qui sont passés sur deux lisses différentes, ensuite un fil double qui est suivi de deux autres fils simples passés comme les premiers, qui remplissent les six mailles des six lisses qui composent le course ou les six mailles des six lisses.

Pour travailler l’étoffe, on fait lever au premier coup de navette les quatre lisses qui contiennent les fils simples, & au second coup les deux lisses qui contiennent les fils doubles, & baisser à chaque coup pour le rabat les lisses qui se rapportent à celles qui ne levent pas. Les deux coups de navette étant passés, l’on fait lever une des quatre lisses simples, & on passe la rebordure ou liséré. On comprend aisément qu’une lisse simple ne contenant que la huitieme partie de la chaîne, les sept huitiemes qui restent empêchent que la trame obscure ne noircisse le fond. Il se trouve un second avantage dans cette façon de monter le métier, qui est que le liage étant pris sur une des quatre lisses simples, la dorure ou la soie ne se trouve jamais liée par un fil double comme dans les autres taffetas ou gros-de-tours qui ne sauroient lier que par un fil double ; ce qui n’est pas aussi beau que par un fil simple. L’on entend les gros-de-tours & taffetas qui n’ont point de poil pour lier la figure, qui est comprise par le broché, le rebordé ou le liséré.

Les taffetas cannelés sont montés comme les gros-de-tours de semblable espece. Dans les uns le poil qui fait le cannelé n’est passé que dans le corps ; dans les autres, il est passé dans le corps & dans les lisses. Pour faire le cannelé dans les taffetas dont le poil n’est passé que dans le corps, on fait lire le fond qui doit être peint sur le dessein par une barre qui est peinte tous les quatriemes lacs ; & comme ce poil n’a point travaillé pendant trois coups en tirant le fond, tout le poil étant levé, on passe un coup de navette entre le poil levé & la partie de la chaîne qui est baissée, ce qui arrête le poil au-travers de la piece & forme le cannelé.

A l’égard de ceux dont le poil est passé dans les lisses, au-lieu de faire tirer le fond pour le lier, on fait lever au quatrieme coup toutes les lisses dans lesquelles le poil est passé, & on passe la navette pour qu’il soit arrêté par la trame.

Les taffetas cannelés ombrés sont fabriqués comme les précédens, avec cette différence néanmoins que les bandes ombrées doivent être passées dans les lisses à jour. On a expliqué la façon de faire ces lisses dans le détail qui contient la méthode de faire les moires à bandes satinées, ainsi on ne la répétera pas.

On fait encore des taffetas avec un liage à l’angloise pour lier des parties brochées qui ne font qu’un fond, dans lequel fond on broche des nuances de différente façon ; ce liage qui n’a peut-être jamais été connu en Angleterre, n’est autre chose que deux lisses de liage passées à l’ordinaire comme dans les autres taffetas qui forme une espece de gaze, & qui ne vaudroit rien pour les autres nuances qui composent des fleurs, des feuilles & des fruits, mais qui fait très-bien dans cette espece de fond, qui ordinairement fait bande, ou droite, ou en forme de S.

Taffetas simpletés, doubletés & tripletés. Dans les taffetas de cette espece, la chaîne n’est point passée dans le corps. On appelle taffetas simpleté celui qui n’a qu’un seul corps dans lequel est passé le poil, qui seul se tire & fait la figure.

Les taffetas de cette espece ont un poil ou uni, ou à bandes de différentes couleurs ou ombrées. Le poil uni ou d’une seule couleur fait les fleurs, feuilles ou fruits de même. Les taffetas à bandes de différentes couleurs donnent des fleurs conformes à la disposition de l’ourdissage ; cette disposition doit être marquée sur le dessein pour que l’ourdissage la suive. Les taffetas dont le poil est ombré donnent des fleurs de même dans l’étoffe, mais il faut observer que l’ombrure ou les parties ombrées des fleurs ne peuvent se trouver que sur le côté, & non dans la hauteur de l’étoffe, puisque le poil ombré ne sauroit en former que les côtés, attendu son égalité suivie pendant la longueur de l’ourdissage.

Les taffetas doubletés donnent deux couleurs aux fleurs dans la hauteur de l’étoffe. Dans cette étoffe, il faut deux corps & deux poils, conséquemment le dessein doit être lu deux fois, & disposé de façon qu’une couleur de la fleur soit lue sur le cordage relatif à un corps, & l’autre couleur sur le cordage relatif à l’autre.

Les taffetas tripletés donnent trois couleurs aux fleurs dans la hauteur de l’étoffe, & doivent être lus trois fois ; ce lisage se fait de suite, c’est-à-dire que quand on a lu une couleur une fois seulement, il faut sur le champ passer aux autres avec la même embarbe si le dessein est lu sur un semple ; & s’il est lu au bouton, il faut que le même bouton retienne les trois couleurs lues pour qu’un même lac tire le tout.

On a essayé de faire des quadrupletés, mais la quantité des poils fait que l’étoffe ne peut pas se serrer aisément, attendu que chaque poil doit contenir quarante portées simples pour que les fleurs soient garnies ; cependant comme il arrive que toutes les couleurs ensemble ne sauroient paroître dans la largeur de l’étoffe suivant la disposition du dessein, s’il se trouve disposé tel, pour-lors le fabriquant fait ourdir le poil, de façon qu’il ne met de portées précisément que dans les parties où il voit que la couleur devra paroître, de façon que certains poils n’auront que dix, quinze, vingt portées plus ou moins ; pour-lors il faut que l’ouvrier ait un grand soin de faire plier le poil quand il le met sur l’ensuple de derriere, de façon que chaque partie se trouve à droit ou vis-à-vis des mailles du corps dans lequel elle doit être passée ; c’est pour cela qu’il doit se trouver des vuides lorsque le poil est tendu à proportion de la soie qui manque dans les poils, par la même raison il doit s’en trouver de même dans les corps dès que le dessein est disposé pour cela.

Les taffetas de cette espece ne sauroient être faits à grands desseins, parce que pour un tripleté il faudroit 1200 cordes de rames & de semples, pour un doubleté 800, &c. ils sont tous à 8, 10 & 12 répétitions de fleurs dans la largeur de l’étoffe ; de sorte qu’un dessein sur 100 cordes fera 8 répétitions dans la réduction ordinaire de 800 mailles de corps ; s’il contient 10 répétitions, il faudra 1000 mailles & 500 arcades à cinq arcades chaque corde de rame ; s’il contient 12 répétitions, il faudra 1200 mailles & 600 arcades à 6 chaque corde de rame, pour-lors un tripleté contiendroit 3600 mailles de corps, & un doubleté 2400, ainsi des autres en diminuant à proportion ou en augmentant. Il faut néanmoins observer qu’il n’est pas possible de porter la réduction du taffetas plus haut que 1200 mailles, attendu que ce genre d’étoffe ayant à chaque lac deux coups de navette qui croisent, il seroit impossible de serrer, si elle étoit portée plus haut. Tous les fabriquans sont au fait d’une semblable manœuvre ; il y a d’ailleurs à Lyon des monteurs de métiers pour ces genres d’étoffes, de même que pour les droguets de toute espece, qui lisent les desseins, attachent les cordages, enseignent au dessinateur la distribution de son ouvrage ; de façon que s’il y a deux mille métiers travaillant dans ce genre, peut-être ne se trouveroit-il pas dix maîtres en état de les monter. Il y en a actuellement plus de deux mille travaillant qui fabriquent les uns dans les autres, à raison de trois aunes & plus sur chaque métier, dont il y en a eu jusqu’à trois mille travaillant dans ce seul genre, mais beaucoup plus de droguets que de taffetas.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « taffetas »

tissu : (XIVe siècle) De l’italien taffetà, lui-même du persan تافته, tafte (« tissu, ce qui est tissé »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Bourguig. taiffetar ; espagn. tafetan ; ital. taffetà ; du persan tâftah, part. passé du verbe taften, tresser, entrelacer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « taffetas »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
taffetas tafta

Citations contenant le mot « taffetas »

  • Côtes de BordeauxCHATEAU MARSAU 2019Nez exquis, très expressif et gai, qui offre à la fois des fleurs, des épices et des fruits - surtout fraises des bois, prunes et tarte aux myrtilles. Tout en douceur. Texture svelte et caressante comme le taffetas, avec néanmoins une énergie abondante et une élégance indéniable. Des notes sapides et florales apportent une fraîcheur en fin de bouche.14,90€ la bouteilleNote : 16,5/20 Le Figaro - Le Figaro Vin, Retour sur les Bordeaux 2019 en primeur : le top dix du millésime floral - Le Figaro Vin
  • De la complexité, de la sophistication, de l'opulence. C'est ce que voulait Virginie Viard, directrice artistique de la maison Chanel, pour cette nouvelle collection haute couture automne-hiver 2020/2021. En trente looks présentés dans une vidéo de Mikael Jansson, photographe et réalisateur de mode suédois, cette saison exalte en effet la volonté de s'habiller, de briller. "Je pensais à une princesse punk sortant du Palace à l'aube, poursuit la créatrice. Avec une robe en taffetas, des cheveux volumineux, des plumes et beaucoup de bijoux."  LExpress.fr, Chanel : collection haute couture automne-hiver 2020/2021 - L'Express Styles
  • Une tenue que les admirateurs de la princesse ont pu découvrir sur une série de clichés inédits, partagés au lendemain de la cérémonie sur le compte Twitter de la famille royale. La robe de mariée, faite de taffetas de soie, est bordée de satin duchesse ivoire, a précisé le Palais. Brodée de parures diamantées, elle possède des manches en organza et un corsage géométrique à damiers. Une tenue qu’Elizabeth II arborait à l’avant-première de Lawrence d’Arabie, en 1962, à Londres. Madame Figaro, La robe de mariée de la princesse Beatrice est une tenue vintage d’Elizabeth II - Madame Figaro
  • Fleur fétiche de Mademoiselle Chanel, le camélia reste l’incontournable symbole du 31 rue Cambon. Décliné en tweed, laine ou taffetas, du prêt-à-porter à la haute couture voire haute joaillerie, ce dernier adopte cette saison une forme précieuse calibrée pour le quotidien. Aux côtés d'une autre version trois doigts, ce modèle se pare de deux boutons de fleurs en guise de néo solitaire. Un duo irrésistible qui se hisse dans le rang des incontournables design à fleur de peau. Madame Figaro, Six néo solitaires à glisser entre les doigts - Madame Figaro
  • Tamara Ralph a également tenu à s’imprégner de la palette naturelle de notre planète, notamment au travers de sa flore aussi délicate que diversifiée. En résulte des teintes éclatantes et pastels pour satisfaire les envies et besoins de toutes les femmes, quelles que soient leur carnation : bleu azur, vert sapin, lilas, jaune ensoleillé nous dessinent un paradis bel et bien sur Terre. Les motifs végétaux se succèdent, alternant avec des silhouettes tout en taffetas ou organza.  Toutelaculture, La maison Ralph & Russo innove avec son avatar, Hauli - Toutelaculture
  • Doté d’une grande voilure en taffetas, il garantit une protection optimale pour une ou deux personnes. Sa poignée en noyer a été pensée pour permettre au parapluie de rentrer dans tous les supports prévus pour les chariots de golf. Il se distingue également par ses finitions haut de gamme, sa solidité extrême en toute circonstances et son esthétisme épuré… Autant de caractéristiques que les sportifs et sportives chics sauront apprécier. Swing Féminin, Le Parapluie de Cherbourg présente son nouveau modèle Golf • Swing Féminin
  • La collection rappelle la palette de nuances qu’offre la planète, en se référant aux sept lieux les plus uniques et impressionnants du globe, et en mettant en valeur des silhouettes avec une intrication de détails floraux. L’organza tridimensionnel éclot en bandes florales de taffetas et tweed - chacune distendue, trouble comme de l’aquarelle, et imprimée numériquement - et confère à la collection un air de défi à la singularité, qui rapproche la technologie des éléments. , Ralph & Russo célèbre les 7 merveilles du monde dans une collection haute couture digitale
  • Quand la mousseline est à son paroxysme d’élégance, elle rime avec ce modèle de la collection automne-hiver de 1995, qui conjugue les talents des maisons Hurel, Buche, et Sfate & Combier. Il faut s’imaginer les mannequins défiler dans cette robe de soir fuchsia, en taffetas de qualité mousseline, soie et organza de soie, pour saisir toute la délicatesse et la fluidité des tissus. Connaissance des Arts, Taffetas, velours et damassés : Yves Saint Laurent sculpteur de lumière au musée des tissus de Lyon | Connaissance des Arts
  • Le temps a passé, bien sûr. Plus de «vin pineau» mais celui de son cépage: le «chenin» (ou pineau de la Loire); on n’écrit plus «tafetas» mais «taffetas». Plus précisément on écrivait. «Vin de taffetas»? Qui pourrait dire de quoi il retourne via ce terme utilisé par Rabelais à une époque où les métaphores sur les vins n’étaient pas légion? On ne parlait alors que d’«acerbe» ou d’«aqueux», de «grossier» ou de «verdeur». Reflets d’une époque où l’on sait certes faire des pains, des fouaces et des fromages mais où l’on ne sait rien de l’intimité microbiologique de la fermentation alcoolique. Pasteur n’est pas né. Il n’empêche. Dans la révolution de la Renaissance, Rabelais ose le taffetas. Il nous dit en substance ce qu’il pouvait en être de l’onctueuse structure de ces vins de chenins de sa chinonaise Devinière. «Taffetas» que nous n’osons plus métaphoriser. «Taffetas» qui précédait Gargantua et qui traversera les siècles et la Révolution française. Slate.fr, Taffetas (en parler ou pas?) | Slate.fr
  • Le deuxième chapitre est, lui, constitué d'une série de photographies de Teller, où les silhouettes monochromes, les logos triangle de la griffe, les blousons zippés et les chemises boutonnées jusqu'au menton font écho au décor déshumanisé de salle des machines. Quand surgit une robe bustier en taffetas technique s'ourlant de broderies romantiques. Plus loin, des robes de soie imprimée frottent les volumes New Look à des détails zippés contemporains. Le Figaro.fr, Prada dévoile en ligne la dernière collection de Miuccia Prada en cavalier seul
  • Installée rue Pierre-Mauroy depuis neuf ans, la mercerie « Fils et taffetas » fermera ses portes le 26 octobre. Travaux, Gilets jaunes, loyer… Aïda ne peut plus faire face. Un crève-cœur pour cette couturière-modéliste et ses clientes. La Voix du Nord, L’une des dernières merceries de Lille ferme ses portes
  • Je fais un cercle de 14 pieds de diamètre avec une grande corde, j’attache tout autour un cône de toile dont la hauteur est de six pieds. Je double le cône de papier en le collant sur la toile pour le rendre imperméable à l’air. Ou mieux, au lieu de la toile, j’utilise du taffetas recouvert de gomme élastique. Je mets tout autour du cône des petites cordes qui sont attachées par le bas à une petite charpente d’osier et forment avec cette charpente un cône tronqué et renversé. C’est sur cette charpente que je me place. Par ce moyen, j’évite les baleines et le manche qui feraient un poids considérable. Je suis si sûr de risquer si peu, que j’offre d’en faire moi-même l’expérience, après avoir cependant éprouvé le parachute sur divers poids pour être assuré de sa solidité. » , Série de l'été. Ces Montpelliérain(e)s illustres (1/8) : Lenormand, l'inventeur du parachute | Métropolitain
  • Sac en cuir verni, sac de ceinture Nano Pliage, en cuir façon croco, et combinaison en taffetas de nylon, l’ensemble Longchamp, Cape en nylon, Issey Miyake, visière Fusalp. Madame Figaro, Codes antipodes : les plus beaux sacs pour vous accompagner sous le soleil - Madame Figaro
  • Même si les robes de mariée bustier sont très jolies, elles ne conviennent pas si vous vous mariez en hiver. Il faudra également porter une attention particulière aux matières. En été, le tulle, la guipure et l’organza de soie sont tout à fait indiqués lors des beaux jours. En revanche, en hiver, le taffetas, le velours ou encore le satin duchesse sont parfaits pour vous protéger du froid. Biba Magazine, Comment choisir sa robe de mariée ? - Biba Magazine
  • Les tissus "sont la base de tout, (ce sont) eux qui déterminent la pensée, la ligne. Si je me trompe dans leur emploi, mes modèles sont ratés et je dois les abandonner. Leur choix c'est pour moi l'un des temps les plus forts de la création, celui qui requiert la plus forte concentration et lui donne aussi le maximum de joie", confiait Yves Saint Laurent au journal Le Figaro en 1979. Et c'est ce savoir-faire original que le Musée des Tissus de Lyon s'efforce de mettre en avant. Mousseline chez Bianchini-Férier, Cigaline et taffetas chez Bucol, Velours chez Bouton-Renaud... Au total, huit maisons lyonnaises sont mises en lumière à travers des silhouettes mannequinées et accessoirisées, des échantillons de textiles, des croquis originaux, des photographies ou encore des documents d'archives parfois jamais dévoilés.   LExpress.fr, Expo : les tissus au coeur du travail d'Yves Saint Laurent - L'Express Styles
  • Katia Krief vient du sud-est. Sa peinture nous plonge dans une profonde intimité où le temps n’a plus cours. Les corps représentés, principalement féminins, semblent figés dans une sorte d’attente silencieuse, énigmatique voire hypnotique, habillés de robes de mariée, de simples taffetas ou d’élégants kimonos. Elle a une façon totalement unique d’écrire leurs visages. ladepeche.fr, Montjoi. Art Galerie 27 reçoit Katia Krief ce samedi - ladepeche.fr
  • Parmi les symboles : un imprimé “Journaux”, qui reprend les gros titres de l’international Herald Tribune dédiés à Dior, plaqués sur des taffetas de soie. Aussi subversif que surprenant, l’imprimé “Journaux” marquera d’une empreinte indélébile les esprits. Une simple apparition sur une robe coupe en biais sur Sarah Jessica Parker dans Sex And The City achèvera de le rendre iconique – à l'instar du “Saddle”. Numéro Magazine, L'imprimé “Journaux” de Dior fait son grand retour
  • Robe de taffetas et costume noirs, c’est bien à un concert classique que les violonistes nous invitent. Mais voilà, rien ne se passe comme prévu. Unidivers, 1 air 2 violons Espace Nelson Mandela La Chapelle-d'Armentières samedi 30 mai 2020
  • La collection présente des robes du soir légères en tulle et taffetas recyclés et en soie biologique bleu nuit et sable, des robes aux imprimés mosaïque bleu cobalt, ainsi que des chemises et des tailleurs polyvalents dans des tons de beige et de blanc. Les rayures Riviera, les références aux ballerines et les détails de passementerie délicats, dessinent également une silhouette élégante et féminine, pour un printemps tout en délicatesse et en élégance. (voir le diaporama photos) bioaddict.fr, H&M "Conscious Exclusive", une nouvelle collection éco-friendly pour le Printemps 2020 - Bioaddict
  • Fenty upgrade les basiques du quotidien de satin, taffetas et tulle pour les détourner en pièces du soir. De quoi arborer un look sans fausse note bien loin des vestimentaires traditionnels pour la saison des fêtes. Vogue Paris, Rihanna crée le parfait vestiaire de fêtes signé Fenty | Vogue Paris
  • Au total, quatre toiles ont donc été choisies, déclinées sur plusieurs chemises, costumes oversize et jupes en lin, un trench en taffetas et un tee-shirt en organza ainsi que plusieurs accessoires. Afin de retranscrire l’univers onirique et romantique des paysages du peintre, le label suédois a fait appel au photographe de mode Johnny Dufort pour capturer les pièces de cette collection. Ce dernier a choisi de mettre en scène les modèles dans des décors tapissés par les peintures de Strindberg, abolissant ainsi les frontières entre le réel des corps et des vêtements et les paysages imaginaires dessinés par les œuvres d’art.  Numéro Magazine, Acne Studios intègre les paysages de Strindberg sur sa collection
  • Robe en taffetas de soie et boucle d’oreille, ALEXANDER MCQUEEN.  Numéro Magazine, La série mode “Surréaliste” par Camille Vivier | Numéro Magazine
  • Dès sa première collection (printemps-été 2019), Kim Jones déclarait s’inspirer de l’héritage féminin légué par Monsieur Dior pour construire le vestiaire masculin. Depuis, il réinterpréte saison après saison les archives de la maison : la toile de Jouy, le cannage, le gris perle, les fleurs… À l'époque où Christian Dior présentait ses collections entre 1947 et 1957, le prêt-à-porter n’existe pas encore (il apparait dans la seconde moitié des années 60) – de ce fait, les créations de Kim Jones sont indéniablement inspirées par la haute couture, et cette nouvelle collection automne-hiver n’aura jamais été autant marqué par l’artisanat et le savoir-faire : des manteaux, vestes et costumes en taffetas moiré, de longs gants d’opéra déclinés en velours ou brodés, des motifs arabesques et paisley ornent des manteaux ou de longues chemises, les boutons sont recouverts de tissus, les revers des vestes s’habillent de tissus satinés et les écharpes s’agrémentent de glands ton sur ton... Apothéose du show, le manteau final brodé d'une pluie de strass. En exploitant de la sorte les archives de la maison Dior, Kim Jones a forgé une identité masculine fortement imprégnée de la mode couture des années 50, tout en préservant une énergie contemporaine bien ancrée dans son époque. Numéro Magazine, Le défilé Dior par Kim Jones automne-hiver 2020-2021
  • Chemise en taffetas de coton et pantalon en laine, FENDI. Col roulé en laine, HAIDER ACKERMANN. Numéro Magazine, Lys Lorente photographiée par Valentin B. Giacobetti pour Numéro
  • Robe rouge et cor set en taffetas de soie, KENZO. Robe en taffetas de soie portée en jupe, STELLA MCCARTNEY. Chaussures, NINA RICCI. Numéro Magazine, La série mode “50 degrés à l’ombre” par Katja Mayer pour Numéro
  • Depuis la création de leur label berlinois, Christa Bösch et Cosima Gadient ont fait de la déconstruction du vêtement leur fer de lance. Comme chaque saison, les deux fondatrices d’Ottolinger mettent à l’épreuve chaque pièce, qu’elles découpent, brûlent et réassemblent inlassablement. Pour cette saison hivernale, l’horizon des Alpes Suisses se dessine en filigrane derrière la collection : les empiècements de maille sont rassemblés en patchworks sur des pulls alpins, portés sous des vestes Sherling modernisées. La structure du vêtement se trouble : les revers des manteaux se dédoublent et se superposent tandis que des lambeaux brulés de taffetas de soie pendent des vestes de tailleur. Sur la plupart des pièces, de longs fils s’invitent et s’enroulent délicatement sur les robes. Numéro Magazine, Le défilé Ottolinger automne-hiver 2020-2021
  • Manteau à capuche en taffetas de soie, BALENCIAGA.  Numéro Magazine, Jazelle par Rory Payne pour Numéro
  • La profusion de motifs et de textures est pourtant loin de se limiter à une même base : tour à tour, Dries Van Noten propose des capes scintillantes ornée de lignes pailletées, des châles en dévoré, des costumes en brocart, en taffetas de soie brodés, en tissus agrémentés de Lurex ou en popeline agrémentées de sequins, mais également des pantalons et robes en tartans. Les détails dévoilent des vestes en quilting, une technique anglaise de matelassage quadrillé, des robes et vestes froncées afin de leur attribuer du volume ou encore des petites pièces circulaires iridescentes cousues aux tissus afin d’y dessiner des arabesques. On découvre également l’utilisation de motifs reptile en trompe l’œil : l’imprimé python qui décore un manteau est en réalité peint sur le drap de laine, tandis que l’imprimé crocodile est intégré au coton. Des boas et vestes décorés de plumes de coq complètent des silhouettes qui, ici rassemblées, déroulent une collection lumineuse d’une grande richesse visuelle. Numéro Magazine, Le défilé Dries Van Noten automne-hiver 2020-2021
  • Moulin à vent en taffetas de soie plissée, AUGUST GETTY ATELIER. Numéro Magazine, La série ”Pure Couture“ par Babeth Djian et Jean-Baptiste Mondino
  • Cette tenue est un retour à la terre. La terre d'Afrique évidemment avec le taffetas marron. Une terre qui produit le coton cultivé dans le respect absolu de la nature. Et la touche finale appartient à la France avec une étoffe au rose poudré léger et doux. Un mélange des matières, des cultures comme une évidence. France 3 Grand Est, Reims capitale de la mode fière et solidaire
  • Hostile au mariage qui la destine à un homme qu’elle n’a jamais vu, la jeune fille en question (Adèle Haenel) refuse de se laisser tirer le portrait. Sa mère recrute une jeune femme comme dame de compagnie (Noémie Merlant) chargée de la peindre en secret. Voilà pour le pitch qui sent bon les robes en taffetas, la mousseline de soie… Mais pas la naphtaline. , «Portrait de la jeune fille en feu»: Pourquoi les costumes servent la modernité du film
  • Laine recyclée et réutilisée parmi les modèles des collections précédentes, tailleurs victoriens revisités, empiècement, bustiers et chaussures en cuir : les modèles ont défilé, arborant des looks romanesques et célébrant l'orfèvrerie. Sarah Burton joue également sur les antagonismes, imaginant des looks qui allient des matières diamétralement opposées – elle associe du métal à de la dentelle ou du taffetas à la mousseline – ou utilisant la technique du patchwork – des empiècement de cuir noir sur du cuir rouge ou du tissu noir parsemé sur un costume entièrement en tartan gris. Les mannequins, quant à elles, ont toutes défilé coiffées de rouge, un autre clin d'oeil à l'imagerie celtique où les Bonnets Rouges sont des créatures humanoïdes malveillantes vivant dans les ruines de châteaux entre l'Angleterre et l'Écosse. Une collection qui renvoie à une certaine idée de la nostalgie : celle des mythes d'une autre époque liée au deuil d'un créateur et d'un modèle, Lee Mc Queen, disparu il y a dix ans cette année. Numéro Magazine, Le défilé Alexander McQueen automne-hiver 2020-2021
  • Cette veste cintrée associée à un pantalon est confectionné en soie de laine noire avec une doublure en volants éclatés en jacquard de soie, organza lavé, taffetas et dentelle issus d'anciennes collections.  Vogue Paris, Ces créations Alexander McQueen prouvent que l'upcycling est l'avenir de la mode | Vogue Paris
  • En mémoire de l’illustre danseuse, chanteuse et actrice, l’hôtel Bristol inaugure quelques années plus tard la suite 1925, année de création de l’établissement comme de l’arrivée de Joséphine Baker à Paris. Dans l’aile Matignon, cette suite de 70m2  a été totalement repensée par le cabinet d’architecture MM-Design dans un esprit très parisien : consoles Louis XVI, toile de Jouy, duvets en taffetas et rideaux de velours. Hommage à la figure emblématique du music-hall, un portrait de 1934 du photographe George Hoyningen-Huene fait face à une série de clichés pris lors de la fameuse soirée, comme autant de témoins de la vie illustre de l’artiste. Numéro Magazine, La suite Joséphine Baker à l'hôtel Bristol
  • Avec son jardin à la française et sa piscine turquoise, cette maison de famille du XVIIIe siècle possède le cachet des demeures d'époque que l'on ne voudrait jamais quitter. Piloté par le chef étoilé Lucas Vannier, la table gastronomique marie un cadre historique – on dîne entre de lourds rideaux de taffetas et du mobilier précieux, et assiettes généreuses. AD Magazine, Notre sélection d'hôtels avec piscine près de Paris | AD Magazine
  • C'est seulement lorsque les mannequins ont commencé à s'avancer dans cette cathédrale de béton brut, sur la musique du film Barry Lyndon (le trio n°1 de Schubert), que les pièces du puzzle se sont assemblées. Bien sûr, on retrouve les silhouettes hiératiques et nonchalantes du créateur belge, son goût pour les motifs floraux dans ces manteaux en jacquard lyonnais, les imprimés animaliers aussi, revus dans des tonalités fauves électriques. Mais il y a ces châles en soie à longues franges, ces vestes emperlées de torero, ces cascades de volants et de pois à la gitane qui tourbillonnent autour d'un pantalon, ces demi-poufs et ces parkas en taffetas à traîne rose fuchsia...Un air d'opéra et de folklore arlésien, de couture exubérante, des années 80, de Christian Lacroix en un mot !  LExpress.fr, Dries Van Noten : "Surtout, ne mettez pas de fuchsia !", nous disait Christian Lacroix - L'Express Styles
  • Le couturier Giambattista Valli a choisi des surprendre pour présenter sa nouvelle collection. Volumineuses, prodigieuses, ses robes de taffetas, de tulle ou de plumes — et en particulier son modèle Birds of Paradise décliné en bleu ciel, menthe ou pêche —prennent ainsi place dans l’une des pièces du palace parisien Shangri-La. Numéro Magazine, Le défilé Giambattista Valli haute couture automne-hiver 2019-2020
  • Blouson et robe en taffetas imprimé, et haut en jersey, KENZO. Maillot de bain, CALZEDONIA. Numéro Magazine, Mariam Eya par Suzie et Léo pour Numéro magazine
  • Les vingt-huit looks suivants – majoritairement blancs à l’exception de trois silhouettes noires – suggèrent davantage la fraîcheur et la délicatesse, à l'aide de matières légères telles que le taffetas, le crêpe, la dentelle, ou de la soie parfois superposées. Le blanc, l’ivoire et le bleu ciel dominent ensuite, tandis que quelques motifs floraux s’invitent sur un tailleur ou un jupon. On y trouve des emprunts au kimono ou des références aux robes gitanes imaginées par Chanel dans les années 30, des col Berthe, Claudine encore, tablier, Mao ou montants, et bien sûr des fleurs, notamment brodées et floquées. La collection se poursuit avec treize silhouettes noires, qui conservent cependant la délicatesse et la légèreté des précédentes.  Numéro Magazine, Le défilé Chanel haute couture printemps-été 2020
  • «La journée du mariage fut splendide, rappelant les fêtes de Louis XIV», signale l’historien de l’art et conservateur général du patrimoine Georges Poisson dans son livre «La grande histoire de Versailles»*. Et les mariés l’étaient tout autant à en croire la description donnée par Elisabeth Reynaud dans sa biographie de Marie-Antoinette**. A propos de leurs tenues pour la cérémonie religieuse célébrée dans la chapelle du château de Versailles, la romancière et scénariste indique que Marie-Antoinette, alors âgée de 14 ans, porte une «large robe à paniers en taffetas de soie argenté». Laquelle est «criblée de diamants, de nœuds de soie qui scintillent». Et d’ajouter: «sa chevelure est tressée d’une guirlande de petites roses blanches, surmontée d’une aigrette de plumes fines de cygne, sertie de diamants». , Il y a 250 ans, le futur Louis XVI et Marie-Antoinette somptueux à leur mariage
  • En janvier dernier, par exemple, un tailleur en ottoman noir, Yves Saint Laurent haute couture, a été adjugé 260 euros et un manteau du soir en taffetas violet à manches bouffantes (griffe blanche et graphisme noir) est parti à 220 euros dans la vente orchestrée par la maison Gros et Delettrez. Le Revenu, Enchères : la mode défile aussi en salles des ventes | Le Revenu
  • Indissociable du Second Empire, la crinoline était un jupon tendu sur des cerceaux parallèles au sol qui permettait de soutenir l’ampleur de la jupe dont la circonférence ne cessa d’augmenter jusqu’à atteindre des proportions impressionnantes peu avant la guerre de 1870. Les tissus employés étaient des moires et des taffetas dans des teintes chatoyantes et les robes étaient garnies de franges de soie, de petits pompons, de galons disposés en brandebourg et de dentelles. , Insolite | La robe à crinoline contre le coronavirus
  • La collection allie parfaitement la mentalité et la culture séculaires tchétchènes et les traditions vestimentaires du Caucase, qui s’appuient sur les exigences d'élégance, de grâce et de modestie chez la femme. Soie, dentelle, taffetas, cuir, broderies de perles et pétales de fleurs cousus main : les ensembles de soirée et de tous les jours, réalisés dans les techniques de couture chics et modernes, ont été portés par des mannequins venus d'Allemagne, d'Australie, du Belarus, de Chine, du Kenya, des Pays-Bas, de France et de Russie. , La maison de couture tchétchène Firdaws se produit à Paris (Vidéo) - Russia Beyond FR
  • Béret en laine, robe bustier en taffetas et pull en maille, Dior.Ceinture en léopard, Sandro.Boucles d’oreilles et bague panthère en or jaune serties de diamant, Cartier. femmesdumaroc, Laila Aziz : ICON LEVEL – femmesdumaroc
  • «Le parfumeur livre à la Maison de la Reine plusieurs douzaines de gants blancs, des paires de mitaines en peau de chien, des bouteilles de lavande, des litres d’esprit-de-vin, des pots de pommade à la fleur d’orange et de pâte d’amande, de la poudre à la fleur d’orange et des corbeilles de senteur en taffetas parfumé à la poudre de violette et au chypre, sans compter moult accessoires», dont des éventails parfumés, rapporte Elisabeth de Feydeau dans le livre «La grande histoire du parfum», récemment paru aux éditions Larousse*. L’historienne spécialisée dans ce domaine signale que Marie-Antoinette, pour qui il crée «un vinaigre radical ou esprit de Vénus», apprécie aussi, parmi les produits que lui procure son parfumeur officiel, les «pommades au citron, à la fleur d’orange double, au concombre, les bâtons aux mille parfums, ou encore les eaux spiritueuses de lavande, les pommades au jasmin, les eaux de Cologne et les sachets parfumés». , Quand Jean-Louis Fargeon parfumait la reine Marie-Antoinette
  • « C'est magnifique », commente cette dernière avec des yeux de petite fille. Dans l'ancienne salle de bal, dix-huit mannequins costumés à la mode du Second Empire semblent prêts à s'animer. Musique, lumière, accessoires… l'illusion est là. Les costumes, essentiellement en taffetas de soie, éblouissent. leparisien.fr, Le collectionneur russe aux 100 000 costumes expose dans la Somme - Le Parisien
  • Robe en taffetas rose orangé fluo à manches papillonnantes, VALENTINO HAUTE COUTURE. Numéro Magazine, Les plus belles créations haute couture printemps-été 2019 photographiées par Katja Mayer | Numéro Magazine
  • Robe en taffetas, VALENTINO. Gants, MAX MARA. Cuissardes, SAINT LAURENT PAR ANTHONY VACCARELLO. Numéro Magazine, Estelle Nehring par Hans Feurer
  • Robes de cour en taffetas de soie pékiné période directoire, robes du soir en mousseline ou robes de bal figurent, parmi tant d’autres, au catalogue de l’exposition « Modes et Textiles 2019 ». D. U. Var-Matin, Les trésors de l’histoire des textiles et de la mode à la Villa Rosemaine - Var-Matin
  • Combinaison en taffetas, LONGCHAMP. Turban, SAINT LAURENT PAR ANTHONY VACCARELLO. Montre en sautoir, PIAGET. Numéro Magazine, Sasha Luss par Hans Feurer de Chanel à Luc Besson
  • Les célèbres robes Delphos et Éléonora. Toujours sur le signe de l'Hellénisme, la robe Delphos est créée dans cet esprit en 1909. C'est vraisemblablement Henriette qui est à l'origine de ce plissé inégalable. Elle est réalisée en taffetas de soie qui épouse la forme de la silhouette. De magnifiques manteaux ou des capes complètent la tenue. Ces tissus sont fabriqués artisanalement dans son Palazzo Pesaro-Orfei de Venise avec une équipe de cent ouvriers. Fortuny utilise des velours unis et de la soie naturelle sur lesquels il va réaliser un travail de teintures très subtiles. Il les peint avec des couches de colorant puis les imprime grâce à des procédés multiples et complexes. Les dessins sont influencés par l'Orient ou l'Asie dont Venise est le carrefour ou encore par la magnificence des tableaux de Carpaccio ou Bellini. Avec la robe Éléonora, les Fortuny libèrent le corps de la femme avec des lignes médiévales, droites et souples. Réservées pour l'intérieur comme tenue intime, elles sont portées pour des sorties à partir de 1920. Les clientes sont illustres, de Jeanne Lanvin à Denise Poiret en passant par Alma Malher et Cécilia et Eléonore Sorolla. Proust en fait l'éloge. Le Figaro.fr, Fortuny, un Espagnol à Venise au Musée Galliera

Traductions du mot « taffetas »

Langue Traduction
Anglais taffeta
Espagnol tafetán
Italien taffettà
Allemand taft
Chinois 塔夫绸
Arabe التفتا
Portugais tafetá
Russe тафта
Japonais タフタ
Basque taffeta
Corse taffeta
Source : Google Translate API

Synonymes de « taffetas »

Source : synonymes de taffetas sur lebonsynonyme.fr

Taffetas

Retour au sommaire ➦

Partager