La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « sous-entendu »

Sous-entendu

Définitions de « sous-entendu »

Trésor de la Langue Française informatisé

SOUS-ENTENDU, -UE, part. passé, adj. et subst. masc.

I. − Part. passé de sous-entendre*.
A. − Empl. impers. Il est sous-entendu que + complét. à l'ind. Il est inutile de préciser que. Synon. il va sans dire que.Elle lui écrivit (...) que (...) elle aurait enfin, après avoir été si souvent reçue chez eux, le plaisir de les inviter à son tour. De lui, elle ne disait pas un mot, il était sous-entendu que leur présence excluait la sienne (Proust,Swann,1913, p. 301).
B. − Empl. ell. à valeur de prop. part. Sous-entendu (inv., le locuteur suppléant ce qui n'est pas exprimé mais suggéré). Ce qui signifie par là (que). Mon cher Ami, Encore une! sous-entendu: demande de croix d'honneur (Flaub.,Corresp.,1871, p. 287).
II. − Adjectif
A. − Synon. implicite, tacite; anton. avoué, explicite, formulé.
1. Qu'on laisse entendre sans l'exprimer. Le lendemain, à table, mon mari me dit (je me demandai d'abord s'il n'y avait pas là quelque dessein sous-entendu): − Sais-tu ce que m'a annoncé Brassy? Gurgine a essayé de se tuer (Daniel-Rops,Mort,1934, p. 291).
2. Qui reste implicite. Je me rappelle (...) d'avoir lu dans la déclaration des droits de l'homme cette maxime sous-entendue dans tous les codes qu'on nous a donnés depuis: « Tout ce qui n'est pas défendu par la loi ne peut être empêché, et nul ne peut être contraint à faire ce qu'elle n'ordonne pas » (Bonald,Législ. primit.,t. 1, 1802, p. 152).Toute mélodie commence par une anacrouse exprimée ou sous-entendue (D'Indy,Compos. mus.,t. 1, 1897-1900, p. 35).
B. − GRAMM. Qui n'est pas exprimé, mais que le sens ou la syntaxe pourrait suppléer aisément. Observez qu'ainsi est tantôt adverbe, tantôt conjonction. (...) Il est encore adverbe dans celle-ci [cette phrase], ainsi que la vertu, le crime a ses degrés; il signifie de la même manière. C'est que, qui est la conjonction qui lie ensemble la phrase exprimée, le crime a ses degrés, avec la phrase sous-entendue, la vertu a ses degrés (Destutt de Tr.,Idéol. 2,1803, p. 140).L'intelligence fait donc naturellement usage des rapports d'équivalent à équivalent, de contenu à contenant, de cause à effet, etc., qu'implique toute phrase, où il y a un sujet, un attribut, un verbe, exprimé ou sous-entendu (Bergson,Évol. créatr.,1907, p. 149).
III. − Subst. masc.
A. − Au sing. Comportement de celui qui sous-entend les choses sans les exprimer explicitement. C'est la plus immense personnalité que je connaisse [Zola], mais elle est toute dans le sous-entendu: l'homme ne parle pas de lui, mais toutes les théories, toutes les idées, toutes les logomachies qu'il émet combattent uniquement, à propos de tout et de n'importe quoi, en faveur de sa littérature et de son talent (Goncourt, Journal, 1883, p. 251).
B. − P. méton.
1. Parfois péj. Ce qui est sous-entendu, insinué dans des propos ou dans un texte, ou p. ext., par un comportement. Synon. allusion, insinuation.Plus libre que ses confrères, il ne craignait pas, − bien timidement encore, avec des clignements d'yeux et des sous-entendus, − de fronder les gens en place (Rolland,J.-Chr.,Adolesc., 1905, p. 365).
Au sing. à valeur de neutre. Henry Céard a passé avec moi toute la journée, causant du roman qu'il fait, − et qu'il veut faire dans le gris, le voilé, le sous-entendu (Goncourt,, Journal1878, p. 1276).
En partic. Allusion grivoise. Les conversations fourmillaient d'allusions et de sous-entendus dont la grivoiserie me choquait (Beauvoir,Mém. j. fille,1958, p. 165).
2. Ce qui n'est pas exprimé explicitement. Synon. restriction, réticence.Personne ne dit: « Je suis », si ce n'est dans une certaine attitude très instable et généralement apprise, et on ne le dit alors qu'avec quantité de sous-entendus: il y faut parfois un long commentaire (Valéry, Variété IV,1938, p. 228).
REM.
Sous-entente, subst. fém.,vx. a) Action de sous-entendre par artifice; p. méton., ce qui est ainsi sous-entendu. Il ne parle jamais qu'il n'y ait quelque sous-entente à ce qu'il dit. Il y a quelque sous-entente à cela (Ac. 1798-1878). b) Gramm. Synon. de sous-entendu. (Ds Bally 1951).
Prononc. et Orth.: [suzɑ ̃tɑ ̃dy]. Ac. 1694: sousentendu, -ue, 1718: sousentendu, -üe, dep. 1740: sous-entendu, -ue. Fréq. abs. littér.: 249. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 189, b) 230; xxes.: a) 480, b) 484. Bbg. Ducrot (O.). Le Dire et le dit. Paris, 1984, pp. 13-31. − Kerbrat-Orecchioni (C.). L'Énonciation. De la subjectivité ds le lang. Paris, 1980, 290 p., passim.

Wiktionnaire

Nom commun - français

sous-entendu \su.z‿ɑ̃.tɑ̃.dy\ masculin

  1. Non-dit, quelque chose d’implicite.
    • Il y a dans cette lettre bien des sous-entendus.
    • Mon père, qui ne pouvait pas deviner ce qu’il y avait de sous-entendu dans cette réponse, s’en montra satisfait. — (Hector Malot, Sans famille, 1878)
    • Tacite le sait, il ne dit d’ailleurs pas vraiment le contraire, mais fidèle à son habitude générale il manie le sous-entendu avec un art consommé. — (Pierre Renucci, Claude, Perrin, Paris, 2012, page 228)
  2. Allusion grivoise.
    • Cette chanson est pleine de sous-entendus.

Adjectif - français

sous-entendu \su.z‿ɑ̃.tɑ̃.dy\

  1. Non dit, mais implicite.
    • C'est (existant), proposition principale absolue et elliptique.
      Le sujet est
      ce, simple et incomplexe; le verbe est est; l'attribut est existant, il est sous-entendu ; il est simple et incomplexe. — (Leçons d'analyse logique, par François Noël et swahili, 30e éd., Paris : chez Maire-Nyon, chez Roret, chez Delalain & chez L. Hachette, 1865, p. 24)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

SOUS-ENTENDU (sou-zan-tan-du, due) part. passé de sous-entendre
  • 1Qui n'est point exprimé. Cette clause qui est sous-entendue en toutes leurs lettres, Pascal, Prov. XVIII. Il est toujours sous-entendu que la Providence est la maîtresse, Sévigné, 139. Votre art, très peu connu, de faire valoir le médiocre, et d'escamoter le mauvais par un mot heureusement substitué à un autre, par une phrase heureusement accourcie, par une expression sous-entendue, enfin par tous les secrets que vous avez, Voltaire, Lett. d'Alemb. 13 août 1776. La conversation des esprits supérieurs est inintelligible aux esprits médiocres, parce qu'il y a une grande partie du sujet sous-entendue et devinée, Chateaubriand, Pens. réfl. et max.
  • 2 S. m. Ce qui est sous-entendu. Il ne s'épargne point, comme font quelquefois les grands hommes, le travail de l'arrangement, il ne recherche point par des sous-entendus hardis la gloire de paraître profond, Fontenelle, Varignon. La plupart des amitiés sont hérissées de si et de mais, et aboutissent à de simples liaisons qui subsistent à force de sous-entendus, Chamfortiana, p. 25.

    Au plur. Des sous-entendus.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sous-entendu »

Participe passé du verbe sous-entendre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sous-entendu »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sous-entendu susɑ̃tɑ̃dy

Citations contenant le mot « sous-entendu »

  • Il n'y a pas vraiment de littérature sans suggestion, sans sous-entendu. De Jean-Marie Poupart / Ruches
  • Elon Musk a sous-entendu que Tesla pouvait proposer le Cybertruck en plusieurs couleurs, en jouant sur la température de la coque en acier. Numerama, Comment Tesla pourrait commercialiser le Cybertruck en différentes couleurs
  • Un fameux proverbe américain dit que, lorsque la vie t'offre des citrons (sous-entendu des problèmes), il faut en faire une citronnade. Enfermée dans sa bulle au coeur d'un État (la Floride) parmi les plus gros producteurs d'agrumes du pays, la NBA a décidé de faire sien cet adage. « Avec trois salles, il n'aurait pas été possible de finir la saison dans un temps aussi court en n'ayant que des matches disputés en soirée à Orlando, détaille Elsa Memmi, vice-présidente de NBA Europe et Moyen-Orient, chargée de la distribution des médias. Pendant la préparation, il est devenu évident que nous avions une opportunité de réimaginer notre programmation. » L'Équipe, La NBA plus visible en Europe grâce à ses nouveaux horaires - NBA - L'Équipe

Images d'illustration du mot « sous-entendu »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sous-entendu »

Langue Traduction
Anglais implied
Espagnol implícito
Italien implicito
Allemand impliziert
Chinois 默示
Arabe ضمني
Portugais implícita
Russe подразумеваемые
Japonais 暗黙の
Basque inplikatzen
Corse implicatu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sous-entendu »

Source : synonymes de sous-entendu sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sous-entendu »

Sous-entendu

Retour au sommaire ➦

Partager