La langue française

Sixte

Sommaire

  • Définitions du mot sixte
  • Étymologie de « sixte »
  • Phonétique de « sixte »
  • Citations contenant le mot « sixte »
  • Images d'illustration du mot « sixte »
  • Traductions du mot « sixte »
  • Synonymes de « sixte »

Définitions du mot « sixte »

Trésor de la Langue Française informatisé

SIXTE, subst. fém.

A. − MUS. ,,Sixième degré de la gamme; intervalle à distance de 6 degrés`` (Mus. 1976). Sixte augmentée, diminuée, majeure, mineure; accord, intervalle de sixte. Sous l'influence des hormones sexuelles, les dimensions du larynx augmentent de façon plus importante chez l'homme que chez la femme. La voix des garçons baisse d'une sixte ou d'un octave, celle des filles d'une seconde ou d'une tierce (Arts et litt., 1935, p. 36-6).Une disposition en sixte harmonique (mi au ténor, do au soprano) sonne mieux qu'une disposition en dixième (do au ténor, mi au soprano) (Potiron,Mus. église, 1945, p. 42).
B. − ESCR. ,,Position du dessus, ligne droite haute, main en supination`` (Petiot 1982). Engagez en sixte! Parez sixte! Les parades de base à l'épée sont sixte (demi-circulaire) et contre de sixte (circulaire): ces deux parades permettent de rester protégé derrière la coquille et offrent peu de prise à la remise (Cléry,L'Escrime,1973,ds Petiot 1982).
C. − JEUX. Jeu de cartes qui se joue à six joueurs, en six coups, chaque joueur ayant six cartes. (Dict. xixeet xxes.).
Prononc. et Orth.: [sikst]. Att. ds Ac. dep. 1762. Étymol. et Hist. 1. 1611 mus. (Cotgr.); 2. 1752 jeu de cartes (Trév.); 3. 1888 escr. (Castle-Fierlants, L'Escrime et les escrimeurs ds Petiot). De l'anc. adj. sixte « sixième » (ca 1256, Aldebrandin de Sienne, Rég. du corps, 95, 27 ds T.-L.); var. de siste « id. » (ca 1100, Roland, éd. J. Bédier, 3052), francisation, d'apr. six* (sis en a. fr.), du lat. sextus « sixième ». Fréq. abs. littér.: 14. Bbg. Bellenger (Y.). Le Vocab. de la journée et des moments dans la poésie du xvies. R. belge Philol. Hist. 1977, t. 55, p. 30, 48. − Quem. DDL t. 22.

Wiktionnaire

Nom commun 1

sixte \sikst\ féminin

  1. (Musique) Intervalle de six notes consécutives, y compris les deux extrêmes.
    • Intervalle de sixte.
    • Sixte majeure, celle dont la valeur est de quatre tons et demi.
    • Sixte mineure, celle dont la valeur est de trois tons et deux demi-tons.
    • Sixte augmentée, celle dont la valeur est de quatre tons et deux demi-tons.
    • Sixte diminuée, celle dont la valeur est de deux tons et trois demi-tons.
  2. (Escrime) Type de parade.

Nom commun 2

sixte \sikst\ masculin

  1. (Droit) Sixième partie de la dîme appartenant au seigneur.
    • Dix autres déclarations de terres tenues du prieuré de S.-Martin, à la condition de la dixme au 12e, plus le sixte des fruits à fief des Cinq- Noyers — (La Dime Ecclesiastique en France, 1694, dîme du prieuré S.-Martin de Ligugé)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SIXTE. n. f.
T. de Musique. Intervalle de six notes consécutives, y compris les deux extrêmes. Intervalle de sixte. Sixte majeure, Celle dont la valeur est de quatre tons et demi. Sixte mineure, Celle dont la valeur est de trois tons et deux demi-tons. Sixte augmentée, Celle dont la valeur est de quatre tons et deux demi-tons. Sixte diminuée, Celle dont la valeur est de deux tons et trois demi-tons.

Littré (1872-1877)

SIXTE (sik-st') s. m.
  • Terme de musique. Note qui suit la quinte et qui précède la septième, dans la nomenclature des notes par ordre d'acuité. La sixte est le renversement de la tierce. Quand cinq ondes d'une note entrent dans l'oreille dans le même temps que trois ondes d'une autre, l'intervalle entre ces deux notes est une sixte majeure.

    Sixte majeure, intervalle formé de neuf demi-tons ; c'est le renversement de la tierce mineure.

    Sixte mineure, intervalle formé de huit demi-tons ; c'est le renversement de la tierce majeure.

    Sixte augmentée, intervalle formé de dix demi-tons ; c'est le renversement de la tierce diminuée.

    Sixte diminuée, intervalle formé de sept demi-tons ; c'est le renversement de la tierce augmentée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

SIXTE, s. f. en Musique, est une des deux consonnances imparfaites, appellée par les Grecs hexacorde, parce que son intervalle est formé de six sons, c’est-à-dire, de cinq degrés diatoniques. Il y en a de quatre sortes : deux consonnantes & deux dissonnantes.

Les consonnantes sont 1°. la sixte mineure, composée de trois tons & de deux semi-tons majeurs, comme de mi à ut : son rapport est de 5 à 8. 2°. La sixte majeure, composée de quatre tons & un semiton majeur, comme sol, mi : son rapport est de 3 à 5.

Les sixtes dissonnantes sont 1°. la sixte diminuée, composée de deux tons & trois semi-tons majeurs, comme ut dièse, la bémol ; & dont le rapport est de 125 à 192. 2°. La sixte superflue, composée de quatre tons, un semi-ton majeur, & un semi-ton mineur ; le rapport de cette sixte est de 72 à 125.

Ces deux derniers intervalles ne s’employent jamais dans la mélodie, & la sixte diminuée ne s’employe point non plus dans l’harmonie.

Il y a sept accords qui portent le nom de sixte : le premier s’appelle simplement accord de sixte. C’est l’accord parfait dont la tierce est portée à la basse ; sa place est sur la médiante du ton, ou sur la note sensible. Le second s’appelle accord de sixte quarte ; c’est encore l’accord parfait dont la quinte est portée à la basse ; il ne se fait guere que sur la dominante ou sur la tonique. Le troisieme est appellé accord de petite sixte ; c’est un accord de septieme, dont la quinte est portée à la basse. La petite sixte se met ordinairement sur la seconde note du ton & sur la sixieme. Le quatrieme est l’accord de sixte & quinte ou grande sixte, qui est encore un accord de septieme, mais dont la tierce est portée à la basse ; si l’accord de septieme est dominant, alors l’accord de grande sixte perd ce nom, & s’appelle accord de fausse quinte ; la grande sixte ne se met communément que sur la quatrieme note du ton. Enfin, le cinquieme est l’accord de sixte ajoutée, qui est un accord fondamental composé, ainsi que celui de grande sixte, de tierce, quinte, sixte majeure, & octave, & qui se place de même sur la tonique, ou sur la quatrieme note du ton. On ne peut donc distinguer ces deux accords que par la maniere de les résoudre sur l’accord suivant ; car si la quinte descend, & que la sixte reste en place, c’est l’accord de grande sixte, & la basse fondamentale fait une cadence parfaite. Mais si la quinte reste & que la sixte monte, c’est l’accord de sixte ajoutée, & la basse fondamentale fait une cadence irréguliere. Or, comme après avoir frappé cet accord, on est maître de le sauver de l’une de ces deux manieres ; cela tient l’auditeur en suspens sur le vrai fondement de l’accord jusqu’à ce que la suite l’ait déterminé ; & c’est cette liberté de choisir que M. Rameau appelle double emploi. Enfin, le cinquieme accord de sixte, est celui de sixte superflue ; c’est une espece de petite sixte, qui ne se pratique jamais que sur la sixieme note d’un ton mineur, descendant sur la dominante ; comme alors la sixte de cette sixieme note est naturellement majeure, on la rend quelquefois superflue en y ajoutant encore un dièse. Voyez au mot Accord. (S)

Sixte, (Jeu du) le sixte a beaucoup de rapport au jeu de la triomphe : le nom de sixte lui a été donné parce qu’on y joue six, qu’on donne six cartes, & que la partie va en six jeux. L’on joue les cartes à ce jeu comme à la triomphe. Après être convenu de ce qu’on doit jouer, on voit à qui mêlera, & celui qui doit faire bat & donne à couper à sa gauche, & distribue ensuite six cartes à chacun par deux fois trois ; après quoi il tourne la carte du fond qui lui revient, & dont il fait la triomphe, lorsque le jeu n’est composé que de trente-six cartes, comme il doit être ordinairement ; & lorsqu’on veut qu’il y ait un talon, on joue avec les petites cartes ; en ce cas, on tourne la carte de dessus le talon qui fait la triomphe ; cela dépend de la volonté des joueurs. Le jeu est plus beau, & il faut plus de science à le jouer, lorsqu’on le joue avec trente-six cartes. Nous allons donner quelques regles qui acheveront de donner une intelligence plus complete de ce jeu.

Celui qui donne mal perd un jeu qu’il démarque, & remêle ; lorsque le jeu se trouve faux, le coup où il est découvert faux ne vaut pas, mais les précédens sont bons, & celui-là aussi si le coup étoit fini, & les cartes brouillées : qui tourne un as marque un jetton pour lui ; l’as emporte le roi, celui-ci la dame, la dame le valet, & ainsi des autres cartes, suivant leur ordre naturel.

Celui qui joue jettant une triomphe, ou telle autre carte que ce soit, on est obligé d’en jetter si on en a ; sinon on renonce, & l’on perd deux jeux dont on est démarqué, si on les a ; ou on le fera d’abord qu’on en aura de cette partie.

Celui qui jette d’une couleur jouée doit lever, s’il est possible, la carte la plus haute jouée ; autrement il perd un jeu qu’on lui démarque ; celui qui fait trois mains marque un jeu ; si deux joueurs ont fait chacun trois, c’est celui qui les a plutôt faites qui marque un jeu. Si tous les joueurs avoient fait une main chacun, celui qui auroit fait la premiere marqueroit le jeu ; de même que quand le prix est partagé par deux mains, celui qui a le plutôt ses deux mains marque le jeu.

Celui qui fait seul six mains gagne la partie : voilà de quelle maniere se joue le jeu de sixte : celui qui est le premier en carte a l’avantage, puisqu’il commence à jouer la carte qui lui est plus convenable.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « sixte »

Lat. sextus, sixième, de sex, six.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Francisation d'après six du latin sextus.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sixte »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sixte sikst

Citations contenant le mot « sixte »

  • Le 38e tournoi de sixte de Quillan, cher à son organisateur, le Football avenir de la Haute Vallée de l’Aude (Fahva), vous attend en nombre durant tout le week-end afin d’encourager les équipes en lice " Toutes les règles de sécurité seront observées… Veillez à garder vos distances ". Comme chaque année, de nombreuses équipes, composées d’amateurs de ballon rond, de ballon ovale et autres fous furieux, ont fait acte de candidature. En trente-sept ans d’existence, la manifestation a peu changé avec un mélange de compétition de football et d’ambiance de fête. Dès le vendredi 31 juillet au soir, la coupe du tournoi mettra les sportifs en jambes. Elle se déroulera avec poules de brassage et élimination directe. Rendez-vous au stade à 18 heures et début des rencontres à 19 heures. lindependant.fr, Tournoi de sixte 2020 au stade Jean-Bourrel ce week-end à Quillan - lindependant.fr

Images d'illustration du mot « sixte »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sixte »

Langue Traduction
Anglais sixth
Espagnol sexto
Italien sesto
Allemand sechste
Chinois 第六
Arabe السادس
Portugais sexto
Russe шестой
Japonais 第六
Basque seigarren
Corse sestu
Source : Google Translate API

Synonymes de « sixte »

Source : synonymes de sixte sur lebonsynonyme.fr
Partager