La langue française

Sensibiliser

Sommaire

  • Définitions du mot sensibiliser
  • Étymologie de « sensibiliser »
  • Phonétique de « sensibiliser »
  • Citations contenant le mot « sensibiliser »
  • Traductions du mot « sensibiliser »
  • Synonymes de « sensibiliser »
  • Antonymes de « sensibiliser »

Définitions du mot sensibiliser

Trésor de la Langue Française informatisé

SENSIBILISER, verbe trans.

A. − Rare, littér.
1. Rendre sensible, douer de sensibilité. La chapelle du couvent était devenue comme le pôle autour duquel tournait la terre. Autour d'elle-même, la contemplative sensibilisait et animait toutes choses parce qu'elle croyait (Teilhard de Ch.,Milieu divin, 1955, p. 167).
En partic. Rendre plus sensible, plus facile à émouvoir, plus rapide à réagir. La maladie (nous ne parlons ici bien entendu ni des psychoses ni des névroses) sensibilise (...) l'affectivité (Mounier,Traité caract., 1946, p. 220).Ma joie sensibilise mon regard et le rend apte à lire sur la physionomie des choses et surtout des personnes la grandeur d'être qui y est peinte (Ricœur,Philos. volonté, 1949, p. 244).
Empl. pronom. La misère était-elle plus désespérée ici que dans les autres villes? Ou bien est-ce qu'au lieu de s'endurcir on se sensibilise au malheur? Le bleu du ciel semblait cruel au-dessus de l'ombre malsaine (Beauvoir,Mandarins, 1954, p. 87).
2. Rendre perceptible. L'imagination (...) viendra altérer les conceptions pures de l'entendement, et répondra, par quelque représentation plus ou moins vague, aux termes écrits ou parlés qui les sensibilisent à l'œil ou à l'ouïe (Maine de Biran,Influence habit., 1803, p. 166).
B. − Spécialement
1. MÉD., BIOL. [Corresp. à sensibilisation A 1] Faire subir une sensibilisation. Une (...) tuberculination sous-cutanée (...) sensibilise le sujet, qui répond alors par une réaction thermique précoce et de courte durée (Brion,Jurispr. vétér., 1943, p. 274).
Empl. pronom. L'individu infecté souvent se « sensibilise » vis-à-vis du germe (Quillet Méd.1965, p. 194).
2. PHOT. [Corresp. à sensibilisation A 2] Rendre un support sensible à la lumière ou à une radiation. Des recherches effectuées dans ces dernières années ont permis de découvrir des colorants dérivés de la classe des cyanines, lesquels sensibilisent le gélatino-bromure pour le rouge et même pour les régions du spectre dites infrarouges (Arts et litt., 1935, p. 30-13).Ce diapositif est copié par contact à la lumière de lampes à arc sur un papier à couche sensible dit papier charbon (...). La couche est de la gélatine que l'on sensibilise avant usage au bichromate de potassium (Civilis. écr., 1939, p. 10-10).
C. − Au fig. [Le compl. désigne une pers. ou un groupe de pers.] Rendre sensible, réceptif, attentif à quelque chose. Sensibiliser l'opinion, la population. Une exposition sur le livre scolaire dans le but de « sensibiliser » tous les parents (Le Monde, 13 mai 1969ds Gilb. 1980).
Sensibiliser qqn à/sur qqc.Sensibiliser, dès l'âge le plus tendre, les futurs conducteurs aux problèmes routiers (L'Action automobile et touristique, mai 1970ds Gilb. 1980).Cette association aura pour mission de sensibiliser le public sur les problèmes de la vie moderne en société (La Croix, 26 janv. 1972ds Gilb. 1980).
Au passif. Il se trouve que je suis particulièrement « sensibilisé » à l'endroit de cette fameuse question du « temps » (Valéry,Lettres à qq.-uns, 1945, p. 229).
Empl. pronom. Prendre intérêt à. Comment réagira le public? Pas forcément mal. Car il a beau n'être ni éduqué ni informé, et tenir à ses schémas traditionnels, à ses objets chargés de symboles, il se sensibilise peu à peu aux formes nouvelles (L'Express, 27 nov. 1967ds Gilb. 1980).
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃sibilize], (il) sensibilise [-i:z]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. 1. 1803 philos. « rendre perceptible à un organe » (Maine de Biran, loc. cit.); 2. 1839 « pénétrer de sensibilité » (E. de Guérin, Journal, p. 279: viendront les jours où je n'aurai de vie que dans le passé, le passé avec toi, près de toi jeune, intelligent, aimable, sensibilisant tout ce qui t'approchait); 3. 1859 phot. « rendre sensible à l'action de la lumière » ici fig. (Goncourt, Journal, p. 147: la maladie sensibilise l'homme pour l'observation, comme une plaque de photographie). Dér. sav. de sensible*; suff. -iser*. Fréq. abs. littér.: 35.
DÉR.
Sensibilisable, adj.Qui peut être sensibilisé. (Dict. xxes.). [sɑ ̃sibilizabl̥]. 1reattest. 1872 (Littré); de sensibiliser, suff. -able*.
BBG.Arveiller (R.). Contribution à l'ét. du lex. fr. Mél. Gamillscheg (E.) 1968, p. 32.

Wiktionnaire

Verbe

sensibiliser transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se sensibiliser)

  1. Rendre sensible. Il s’emploie spécialement en termes de photographie.
    • Sensibiliser une plaque, la rendre sensible à l’action de la lumière.
    • Il existe deux méthodes pour sensibiliser le papier; l'une permet de le conserver plusieurs jours, l'autre donne un papier plus sensible mais qui jaunit rapidement. — (Société chimique de France, Société chimique de Paris, Bulletin de la Société chimique de Paris, 1864)
  2. Rendre quelqu'un ou un groupe, sensible à une chose pour laquelle il ne manifestait pas d'intérêt.
    • Ce programme a permis de sensibiliser les diverses communautés ethniques aux risques de contamination par le virus HIV, et de sensibiliser les services de santé aux besoins des non-anglophones. — (Xavier Pons, Le multiculturalisme en Australie, 1996)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SENSIBILISER. v. tr.
Rendre sensible. Il s'emploie spécialement en termes de Photographie. Sensibiliser une plaque, La rendre sensible à l'action de la lumière.

Littré (1872-1877)

SENSIBILISER (san-si-bi-li-zé) v. a.
  • Terme de photographie. Rendre sensible à l'action de la lumière la surface d'une feuille de papier.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

SENSIBILISER. Ajoutez :
2 Fig. Donner de la sensibilité. Je sais bien que les anciens aussi ont sensibilisé, animé la nature, Ch. Durier, Journ. offic. 31 oct. 1871, p. 4248, 1re col. Ce théisme, doucement rationalisé et sensibilisé à ravir un Bernardin de Saint-Pierre, Sainte-Beuve, Causeries du lundi, t. XV (l'abbé de Saint-Pierre)
3 Fig. Aviver la sensation, le sentiment. En somme, il n'y a pas de profession où l'on se déchire d'aussi bon cœur [qu'au théâtre] ; aucun art ne sensibilise à ce point l'amour-propre, Daudet, Journ. offic. 24 janv. 1876, p. 720, 1re col.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sensibiliser »

Sensible.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Dérivé de sensible et du suffixe -iser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sensibiliser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sensibiliser sɑ̃sibilize

Citations contenant le mot « sensibiliser »

  • Tout l'été, l'Office français de la biodiversité arpente les départements de Loire-Atlantique et de Vendée pour sensibiliser les citoyens à la préservation de la biodiversité. Une biodiversité qui a pris ses aises grâce au confinement et qu'il convient donc de protéger. France Bleu, Tout l'été, opération de sensibilisation de la nature par l'Office français de la biodiversité

Traductions du mot « sensibiliser »

Langue Traduction
Anglais sensitize
Espagnol sensibilizar
Italien sensibilizzare
Allemand sensibilisieren
Chinois 敏化
Arabe توعية
Portugais sensibilizar
Russe сенсибилизировать
Japonais 感作する
Basque sentiberatzea
Corse sensibilizà
Source : Google Translate API

Synonymes de « sensibiliser »

Source : synonymes de sensibiliser sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « sensibiliser »

Partager