La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « se confesser »

Se confesser

Définitions de « se confesser »

Wiktionnaire

Verbe - français

se confesser \sə kɔ̃.fe.se\ ou \sə kɔ̃.fɛ.se\ 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Religion) Avouer et regretter ses péchés par la confession sacramentelle que le catholique fait au prêtre.
    • […] accusez-vous de vos péchés, comme si c’étoit à Jésus-Christ que vous vous confessassiez, que ce fut la dernière Confession de votre vie […] — (Catéchismes ; ou, Abrégés de la doctrine chrétienne, 2e éd., François Toubeau, Bourges, 1690, p. 260)
    • Le concile Ier de Milan sous saint Charles, ordonna que les prêtres se confessassent au moins une fois la semaine […] — (Louis Thomassin, Des fonctions, des obligations et des biens des dignitaires ecclésiastiques, Librairie ecclésiastique, Paris, 1838, p. 531)
    • Il y a des vicieux parmi ceux qui se confessent ! — (L’Écho de la chaire, nouveau cours complet d’instructions familières sur toutes les vérités de la Religion, Éd. Lelaurin, Mézières, 1840, t. 1, page 292)
    • Il resta trois mois couché sur le dos, dans son lit, blasphéma dans la souffrance […] se confessa, bien qu’il fût voltairien, reçut l’extrême-onction. Finalement, il ne mourut point. — (Octave Mirbeau, Contes cruels : Mon oncle)
    • Tous se confessèrent, c’étaient de bons catholiques ; certains firent part de leur trouble, mais la réalité leur échappait… ils ne pouvaient comprendre. — (Anne Perry, Funérailles en bleu, Éditions 10/18 (Univers Poche), 2004)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Étymologie de « se confesser »

 Composé de se et de confesser.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « se confesser »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
se confesser sœ kɔ̃fɛse

Évolution historique de l’usage du mot « se confesser »

Source : Google Books Ngram Viewer, application linguistique permettant d’observer l’évolution au fil du temps du nombre d'occurrences d’un ou de plusieurs mots dans les textes publiés.

Citations contenant le mot « se confesser »

  • Le suicide réussi est le seul péché mortel dont on ne puisse pas se confesser. De François Cavanna / Le saviez-vous ?
  • A quoi sert de se confesser lorsqu'on aime le fruit de sa faute ? De Graham Greene / La puissance et la gloire
  • Les curés sont consolés de ne pas s'être mariés quand ils entendent les femmes se confesser. De Armand Salacrou / Une Femme libre
  • En France l'argent est un vilain péché. C'est pourquoi de plus en plus de Français vont se confesser en Suisse. De Jacques Mailhot / La politique d'en rire
  • Faire de la poésie, c'est se confesser. De Friedrich Klopstock / Odes
  • S'expliquer, c'est se confesser. De Jean-Marie Poupart / Ma tite vache a mal aux pattes
  • Les jours qui précèdent Pâques sont l’occasion de recevoir le sacrement de réconciliation afin d’accueillir pleinement la joie du Christ ressuscité. Avant d’aller voir le prêtre, il est bon de prendre un temps pour relire sa vie, spirituelle, familiale, professionnelle… La Parole de Dieu aide à se mettre sous son regard et à se demander ce que l’Évangile appelle à vivre. Une manière de discerner et de formuler un regret de ce qui, dans sa vie, va contre l’amour de Dieu, du prochain et de soi-même. L’Esprit saint est à même d’assister celui qui se prépare à se confesser. Aleteia, Prière à l'Esprit saint pour préparer sa confession
  • Padre Pio confesse jusqu’à sa mort en 1968, en conseillant de nombreux fils et filles spirituels. Il recommandait de se confesser tous les dix jours pour conserver une âme saine. Et rien de tel qu’une sérieuse confession pour célébrer Pâques. Aleteia, Le "tribunal" de la confession salvatrice de Padre Pio
  • Mais comment expliquer le passage de la Pâque au singulier à Pâques au pluriel ? Le mystère demeure. L’une des pistes explicatives serait la volonté de marquer l’universalisme en ajoutant un « s ». Le théologien luthérien Jacques-Noël Pérès émet une autre hypothèse : « Avant le XVIe siècle, les catholiques parlent de Pâque. Il est possible que, par la suite, on ait ajouté un “s” pour signifier le rituel selon lequel le croyant est tenu de faire “ses  Pâques.” Il s’agit alors de se confesser, de recevoir l’absolution pour pouvoir communier une fois dans l’année. » Les catholiques procèdent également au lavement des pieds le jeudi saint et font le chemin de croix le vendredi, rituels inconnus des protestants (lire ci-contre). La troisième branche du christianisme, l’orthodoxie, applique, elle, un autre calendrier, dit julien, différent du grégorien. C’est pourquoi la Pâque orthodoxe est fêtée 15 jours plus tard. Enfin certains protestants reprennent, lors du jeudi saint, les symboles du seder, la Pâque juive, pour signifier la filiation entre Ancien et Nouveau Testaments. Reforme.net, Fêtes de Pâques : de Pessah à Pâques - Reforme.net

Images d'illustration du mot « se confesser »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Se confesser

Retour au sommaire ➦

Partager