La langue française

Sanscrit

Sommaire

  • Définitions du mot sanscrit
  • Étymologie de « sanscrit »
  • Phonétique de « sanscrit »
  • Citations contenant le mot « sanscrit »
  • Images d'illustration du mot « sanscrit »
  • Traductions du mot « sanscrit »

Définitions du mot « sanscrit »

Trésor de la Langue Française informatisé

SANSCRIT, -ITE, SANSKRIT, -ITE, subst. masc. et adj.

LINGUISTIQUE
I. − Subst. masc. Langue littéraire et sacrée de la civilisation brahmanique de l'Inde, appartenant à la famille des langues indo-européennes. Ah! Vous lisez couramment le sanscrit, dit le vieillard. Peut-être avez-vous voyagé en Perse ou dans le Bengale? (Balzac,Peau chagr., 1831, p. 36).Oh! Tout apprendre, oh tout savoir, toutes les langues! Avoir lu tous les livres et tous les commentaires; oh, le sanscrit, l'hébreu, le grec et le latin! (Larbaud,Barnabooth, 1913, p. 88).
II. − Adj. Écrit en cette langue; relatif à cette langue ou à cette civilisation. Le dictionnaire très médiocrement philosophique par lequel Wilson a rendu possible en Europe les études sanskrites (Renan,Avenir sc., 1890, p. 121).Le professeur Abramovitch épelait une inscription sanscrite de son affreuse voix nasale (Bernanos,Joie, 1929, p. 690).
Prononc. et Orth.: [sɑ ̃skʀi], fém. [-it]. Ac. 1835, 1878: sanscrit et samscrit; 1935: sanscrit. Littré: sanscrit, samscrit ,,quelques-uns écrivent sanskrit``. Lar. Lang. fr.: sanskrit ou sanscrit. Rob. 1985: sanscrit ou sanskrit ,,la graphie moderne (didact.) est sanskrit``. Prop. Catach-Golf. Orth. Lexicogr. 1971, p. 296: sanscrit. Étymol. et Hist. 1. 1667 subst. hanscrit « langue sacrée et littéraire de l'Inde, du groupe des langues indo-européennes » (Bernier, Lettre à Monsieur Chapelain, enuoyee de Chiras en Perse, le 4 oct. recueillie à la suite de son Hist. de la dernière Révolution des États du grand Mogol, p. 70 ds Arv., p. 443); 1754 le sanscrit (Volt., Essai sur les mœurs, III ds Rob.); 1870 sanskrit (Littré); 2. 1803 adj. les poëmes Sanscrit [sic] (Chateaubr., Génie, t. 1, p. 473). Skr. samskr(i)ta, propr. « parfait », c'est-à-dire observant toutes les règles fixées par les gramm., p. oppos. à prakr(i)ta, v. prâkrit. Fréq. abs. littér.: 60.
DÉR. 1.
Sanscritisme, sanskritisme, subst. masc.Ce qui se rapporte au sanscrit, à son étude ou à la civilisation brahmanique. La haute vallée du Gange jusqu'à la ville sacrée de Bénarès, qui dans le sanscritisme brahmanique est la contrée bénie (Vidal de La Bl.,Princ. géogr. hum., 1921, p. 63). [sɑ ̃skʀitism̭]. Rob., Lar. Lang. fr.: v. sanscrit. 1resattest. a) 1849 « caractère sanscrit d'une langue » (J. Mohl, Rapport sur les travaux du conseil pendant l'année 1848-49 ds Journal asiatique, 4esérie, t. 14, p. 40: M. Luzzato [...] a fait paraître un mémoire intitulé: Sur le sanscritisme de la langue assyrienne), b) 1867 « ensemble des disciplines se rapportant à l'étude et à la connaissance du sanscrit » (É. Burnouf ds Rev. des Deux-Mondes, p. 283 ds Littré); de sanscrit, suff. -isme*.
2.
Sanscritiste, sanskritiste, subst.Spécialiste de la langue et de la civilisation sanscrites. (Ds Littré et dict. xxes.). [sɑ ̃skʀitist]. Littré, Rob., Lar. lang. fr.: v. sanscrit. 1reattest. 1846 (Besch.); de sanscrit, suff. -iste*.
BBG.Quem. DDL t. 13 (s.v. sanscritiste), 26, 31.

Wiktionnaire

Nom commun

sanscrit \sɑ̃s.kʁi\ masculin

  1. Langue morte indienne d’origine indoeuropéenne.
    • En effet, chacune des expressions philosophiques ou des dénominations mythologiques qui se rapportent à Bouddha, est là en cinq langues : en sanscrit, en chinois, en mantchou, en mongol et en thibétain. — (Jean-Jacques Ampère, La Chine et les travaux d’Abel Rémusat, Revue des deux Mondes, 1832, tome 8)
    • Ah ! vous lisez couramment le sanscrit, dit le vieillard. Peut-être avez-vous voyagé en Perse ou dans le Bengale ? — (Honoré de Balzac, La Peau de chagrin, 1831)
    • Le sanscrit védique est la forme archaïque de sanskrit dans lequel les quatre Vedas (le Rig-Veda, le Yajur-Veda, le Sama-Veda et le Atharva-Veda) ont été composés.

Adjectif

sanscrit \sɑ̃s.kʁi\

  1. Il se dit de l’ancienne langue des brahmanes, qui est restée la langue sacrée de l’Hindoustan.
    • La langue sanscrite.
  2. Relatif à cette langue.
    • Les livres, les poèmes sanscrits.
    • Grammaire sanscrite.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

SANSCRIT, ITE. adj.
Il se dit de l'Ancienne langue des brahmanes, qui est restée la langue sacrée de l'Indoustan. La langue sanscrite. Il se dit également de Ce qui a rapport à cette langue. Les livres, les poèmes sanscrits. Grammaire sanscrite. Il s'emploie aussi comme nom masculin pour désigner la Langue sanscrite. L'étude du sanscrit. Ce livre est en sanscrit. Professeur de sanscrit.

Littré (1872-1877)

SANSCRIT (san-skri, skri-t') adj.
  • La langue sanscrite, l'ancienne langue des brahmanes, langue sacrée de l'Indostan.

    S. m. Le sanscrit, la langue sanscrite. Étudier le sanscrit.

    Quelques-uns écrivent sanskrit.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « sanscrit »

Sanscrit, sanskrita, parfait, de sam, ensemble, avec, le même que ἃμα, des Grecs, et krita (avec une s épenthétique), fait, de kri, faire, radical du latin creare, créer.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Francisation de sanskrit.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « sanscrit »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
sanscrit sɑ̃skri

Citations contenant le mot « sanscrit »

  • Femmes et déesses occupent une place mineure dans l'art bouddhique jusqu'au VIIe siècle environ. La seule femme d'importance qui apparaît régulièrement est la reine Maya, mère du futur Bouddha, que les artistes figurent donnant naissance à son fils, événement qui allait marquer l'histoire spirituelle de l'humanité. À partir du VIIe siècle, un nouveau courant s'épanouit, celui du tantrisme, de nature ésotérique, né en Inde puis accepté par le Tibet. Il porte le nom de "Véhicule de Diamant" ou Vajarayâna, en sanscrit le diamant étant un emblème de pureté, de lumière et d'inaltérabilité, qualités auxquelles aspire l'esprit du pratiquant. LaProvence.com, Digne : David-Neel et le Tibet, une histoire à découvrir | La Provence
  • Jusqu’où les techniques de l’espionnage vont-elles se cacher ? Dans ce vénérable recueil hindou relatif à la « vie privée », écrit en sanscrit entre les VIIe et VIIIe siècles ! Au-delà de soixante-quatre positions particulières ayant fait sa célébrité, l’ouvrage conseille aux femmes l’utilisation des écritures secrètes pour organiser harmonieusement leurs aventures humaines... Marie Stuart s’en était-elle inspirée pour sa correspondance qu’elle chiffrait systématiquement avec ses partisans ? , Onirik - Dictionnaire renseigné de l’espionnage de Sun Tzu à James Bond – Avis +/
  • « Une telle préservation peut être considérée comme analogue à la préservation et à l’utilisation de langues dormantes dans les contextes liturgiques ou religieux, comme l’utilisation du latin par l’Église catholique, l’hébreu biblique dans les traditions juives, l’arabe classique dans l’islam ou le sanscrit dans les religions de l’Inde. « , ont écrit les chercheurs dans le document. Betanews.fr, Le voyage spatial interstellaire aura des complications linguistiques pour les astronautes - Betanews.fr
  • Les Grecs et l’héritage de l’Orient Concernant l’écriture, il y a plusieurs hypothèses qui, au lieu de se contredire, se complètent. Pour les uns, les signes d’écriture grecs seraient d’origine phénicienne. Pour d’autres chercheurs, les Grecs ont repris l’écriture sumérienne de Babylone. Mais, dans tous les cas de figure, les signes du code de transcription de la Grèce sont d’origine orientale. On peut dire que la mère de tous les alphabets que le monde connaît aujourd’hui, est sumérienne, comme le sanscrit l’est pour toutes les langues parlées et écrites dans le monde. Les Babyloniens ont inspiré les Grecs dans tous les domaines particulièrement dans les sciences et la littérature. Thalès dont les théorèmes sont incontournables, reste à la base des mathématiques d’aujourd’hui. Ce mathématicien et philosophe de fin du 7e et début du 6e siècle avant J.-C. qui aurait rapporté de l’Egypte ancienne les fondements de la géométrie et qui a inventé la mesure exacte du temps avec le gnomon ainsi que certaines connaissances sur les rapports des angles avec les triangles auxquels ils appartiennent, n’aurait jamais réalisé ses calculs s’il ne s’était pas appuyé sur les recherches babyloniennes. Les Babyloniens d’Assyrie, héritiers des Sumériens éliminés par les Sémites, ont laissé en héritage des tablettes en terre portant des inscriptions cunéiformes sur les éclipses solaires, qui ont permis d’entrevoir pour la première fois en Occident, les signes d’un monde mathématique. Alexandre Le Grand (356-323 avant l’ère chrétienne), roi de Macédoine, élève d’Aristote, proclamé chef des grecs contre les Perses avant qu’il n’ait pris Tyr, l’Egypte et le Tigre, ordonna qu’on traduise le babylonien en grec, au 4e siècle avant l’ère chrétienne. C’est lui qui fonda la ville d’Alexandrie, portant son nom et qui rendit les Grecs célèbres dans la recherche et les productions dans tous les domaines de la science, de la connaissance de la philosophie et de la littérature. Toutes les connaissances ont été transmises à l’Europe. La civilisation grecque qui avait atteint son apogée avait été marquée par l’invention du syllogisme d’Aristote, encore d’actualité comme mode de raisonnement scientifique et la naissance du théâtre sous forme de tragédies et de comédies. Les pièces théâtrales dont le lieu de naissance est la Grèce ont continué d’inspirer les écrivains, même d’aujourd’hui. Et en traduisant le babylonien, les grecs ont appris à mesurer les angles en degrés. Ils ont découvert les fractions ainsi que le calcul des équations, les nombres premiers, le système décimal. La Nouvelle République Algérie, Evolution de la culture occidentale – La Nouvelle République Algérie
  • Narendra Modi s'est lui-même photographié allumant une lampe traditionnelle et a posté un message sur twitter en sanscrit, «saluant la lumière qui amène la chance, la santé et la prospérité et chasse les pensées négatives». Le Figaro.fr, L'Inde s'illumine contre les «ténèbres du coronavirus»
  • Avant le déclenchement de la Deuxième Guerre mondiale, le svastika (orthographe française rectifiée) était traditionnellement réputé en tant que symbole sacré auprès de nombreux peuples, cultures et communautés spirituelles. Depuis plusieurs millénaires, ce symbole sanscrit était utilisé pour souhaiter bonne santé et bonne fortune. l-express.ca, Le village ontarien de Swastika: gênant pour certains, identitaire pour d’autres - l-express.ca

Images d'illustration du mot « sanscrit »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « sanscrit »

Langue Traduction
Anglais sanskrit
Espagnol sánscrito
Italien sanscrito
Allemand sanskrit
Chinois 梵文
Arabe السنسكريتية
Portugais sânscrito
Russe санскрит
Japonais サンスクリット
Basque sanskrito
Corse sanscrittu
Source : Google Translate API
Partager