La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « romancier »

Romancier

Variantes Singulier Pluriel
Masculin romancier romanciers

Définitions de « romancier »

Trésor de la Langue Française informatisé

ROMANCIER, -IÈRE, subst. et adj.

A. − HIST. LITTÉR. [Au Moy.-Âge; corresp. à roman1A] Subst. masc. Auteur d'ouvrages en roman, en vieille langue française. Vieux romanciers. Une invention de romancier, (...) qui fut lui-même un jongleur et qui (...) resta des années, vers le début du XIIIesiècle, au service d'un haut baron (Faral, Vie temps st Louis, 1942, p. iii).V. aventure ex. 24, mention ex. 1.
B. − LITT. [À l'époque mod. ou contemp.]
1. Subst. masc.
a) [Corresp. à roman1B 1] Homme qui (a) écrit des romans. Romanciers actuels, contemporains; bon, célèbre, grand, jeune, vrai romancier; art, imagination, métier, talent de/du romancier. Le romancier n'a pas pour rôle d'exposer des idées ou même d'analyser des caractères, mais de présenter un événement interhumain, de le faire mûrir et éclater sans commentaire idéologique, à tel point que tout changement dans l'ordre du récit (...) modifierait le sens romanesque de l'événement (Merleau-Ponty, Phénoménol. perception, 1945, p. 177).V. idée ex. 16:
1. Le roman actuel se fait avec des documents, racontés ou relevés d'après nature, comme l'histoire se fait avec des documents écrits. Les historiens sont des raconteurs du passé; les romanciers, des raconteurs du présent. Goncourt, Journal, 1864, p. 96.
b) [Suivi d'un adj. de relation ou d'un compl. déterminatif spécifiant le genre de romans écrits; corresp. à roman1B 2] Romanciers américains, anglais, français, russes; romancier mondain, populaire, psychologue, réaliste. Balzac (...), comme Tourguéniev, était un romancier d'observation, et tous les deux ont essayé de peindre les femmes qu'ils mettaient en scène, avec exactitude et sans lyrisme (Bourget, Nouv. Essais psychol., 1885, p. 241).M. Zola est un poète épique (...) c'est M. Daudet qui est le romancier naturaliste, (...) qui part de l'observation de la réalité et qui est comme possédé par elle (Lemaitre, Contemp., 1885, p. 253).V. galvauder ex. 1, philosophe I A 2 a en appos. ex. de Camus.
c) P. anal., HIST. LITTÉR. [Corresp. à roman1B 3] Écrivain de l'Antiquité, auteur d'ouvrages évoquant les romans de l'époque moderne ou contemporaine. La rudesse et la verdeur de la vie primitive s'effaçaient derrière les fictions des romanciers alexandrins (Faure, Hist. art, 1909, p. 95).V. barbarie ex. 1.
2. Subst. fém. ou (en parlant d'un aut. femme) (vieilli) masc. [Corresp. à roman1B 1] Femme qui (a) écrit des romans. Les femmes, qui ne sont jamais poëtes et qui ne sont que rarement romanciers, portent (...) un instinct remarquable du dialogue (Richepin, MmeAndré, 1879, p. 233).Validité de la tradition du roman féminin en Angleterre, depuis l'impeccable Jane Austen en passant par Charlotte et Émily Brontë, George Eliot, Mrs. Gaskell, jusqu'aux romancières d'aujourd'hui: (...) Katherine Mansfield, May Sinclair (Du Bos, Journal, 1922, p. 94).
3. Adjectif
a) [En parlant d'une pers. ou d'un groupe] Qui (a) écrit des romans. Académicien romancier. Bourget et France sont des romanciers intelligents, et presque toute l'équipe romancière d'après 1885 appartiendra, elle aussi, à la classe des romanciers intelligents (Thibaudet, Hist. litt. fr., 1936, p. 409).C'est l'éminente dignité du roman (...) que seul il nous livre l'âme d'un pays. Un peuple romancier comme le peuple britannique ne sera jamais pour nous « l'étranger » (Mauriac, Bâillon dén., 1945, p. 444).
b) [En parlant d'une chose] Qui est de la nature du roman, qui caractérise le roman ou qui est propre à la création de romans. Imagination romancière. De toute notre œuvre historique, artistique, romancière, il restera (...) quelques pages intéressantes (Goncourt, Journal, 1884, p. 335).Exposer ce que j'entends par l'objectivité romancière, (...) établir deux sortes de romans, ou du moins deux façons de regarder et de peindre la vie (...). L'une, extérieure (...) qui voit d'abord le geste d'autrui, l'événement (...). L'autre qui s'attache d'abord aux émotions, aux pensées (Gide, Journal, 1927, p. 829).
C. − P. anal. ou au fig., subst. masc.
1. [Corresp. à roman1C 1 ] Ce qui évoque un auteur de romans, notamment par la richesse de ses ressources créatives. Le hasard est le plus grand romancier du monde: pour être fécond il n'y a qu'à l'étudier (Balzac, Av.-pr. Com. hum., 1842, p. xxix):
2. Quel bizarre romancier que la vie! (...) comme elle écrit mal! (...) elle oublie le plan qu'elle avait en tête, elle se trompe de destinée (...), elle rate le livre qu'elle tire à des millions d'exemplaires. Et tout à coup, de magnifiques éclairs de génie, des revirements comme Balzac n'en rêva jamais, une audace de fou inspiré... Green, Journal, 1932, p. 114.
2. Péj. [Corresp. à roman1C 2] Personne qui tient des propos mensongers, dénués de preuves, qui se plaît à fabuler. Il s'occupait présentement des menteurs (...). Il y a un romancier dans chaque imbécile (...) Nadal pensa à la phrase de Kipling: « Allons (...) écouter encore des blagues » (Malraux, Espoir, 1937, p. 674).
REM. 1.
Romancier-, -romancier, élém. de compos. entrant dans la constr. de subst. masc. (hapax) désignant une double spécialisation.a)
Romancier- [Le 2eélém. est un subst.] α)
Romancier-doctrinaire. Le mépris de la conformité au réel apparaît aujourd'hui dans (...) le roman. « Nous n'avons à donner que les apparences », dit un de nos romanciers-doctrinaires (Benda, Fr. byz., 1945, p. 129).
β)
Romancier-feuilletoniste. J'emporterai mon secret dans la tombe, comme disent les romanciers-feuilletonistes (Bernanos, Crime, 1935, p. 842).
γ)
Romancier-observateur. Quel est l'homme de lettres parmi nous qui, allant chez un médecin pour l'interroger sur une maladie mortelle (...) resterait un romancier-observateur du diseur de sa destinée? (Goncourt, Journal, 1889, p. 979).
δ)
Romancier-scénariste. Voir Le Point, 13 nov. 1978, p. 23, col. 1.
b)
-romancier, Plus rare. [Le 1erélém. est un subst.] α)
Anthropologue-romancier. Voir Le Nouvel Observateur, 27 mars 1978, p. 69, col. 1.
β)
Journaliste-romancier. Voir Le Nouvel Observateur, 31 mai 1976, p. 19, col. 2.
2.
Romançaillière, subst. fém.,hapax, synon. péj. de romancière.V. philosophailleur dér. s.v. philosophailler ex. de Sand.
3.
Romancièrement, adv.À la manière des romanciers, des romans. Madame (...) Adolphus (...) n'était pas une bonne grosse Allemande (...) enrichie de toutes les vertus patriarcales que la Germanie possède, romancièrement parlant (Balzac, Mais. Nucingen, 1838, p. 616).
Prononc. et Orth.: [ʀ ɔmɑ ̃sje], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694 (le fém. dep. 1878). Étymol. et Hist. 1. 1469 [ms.] « celui qui compose, qui adapte en langue vulgaire » (J. Wauquelin, Girard de Roussillon, éd. de Montille, p. 27 ds DG); 2. 1669 « auteur de romans » (La Fontaine, Psyché ds Œuvres, éd. H. Régnier, t. 8, p. 221). Dér. de l'a. fr. romanz (roman1*); suff. -ier*. Fréq. abs. littér.: 1 149. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 388, b) 777; xxes.: a) 2 247, b) 2 786.

Romancier, -ière, subst.Chanteur, chanteuse spécialisé(e) dans la romance. Les artistes de café-concert se spécialisèrent dans des genres multiples: (...) parmi les femmes, les chanteuses réalistes, les « romancières » (MmeDuparc qui chante Les écrevisses) (Hist. spect., 1965, p. 1545).

Wiktionnaire

Nom commun - ancien français

romancier \Prononciation ?\ masculin

  1. Variante de romanceor.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Verbe - ancien français

romancier \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Écrire, parler, exposer, lire en langue romane.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)

Nom commun - français

romancier \ʁɔ.mɑ̃.sje\ masculin (pour une femme, on dit : romancière)

  1. (Sens étymologique) (Histoire) Auteur d’ouvrages en français, au Moyen Âge.
    • Une invention de romancier, (…) qui fut lui-même un jongleur et qui (…) resta des années, vers le début du XIIIe siècle, au service d’un haut baron. — (Faral, Vie temps St Louis, 1942)
  2. Auteur qui écrit des romans.
    • Aujourd’hui plus que jamais, les romanciers disposent de ces effets, et ils sont dans leur droit ; car la nature s’est, de tout temps, permis d’être plus forte qu’eux. — (Honoré de Balzac, Modeste Mignon, 1844)
    • L'historien n'a pas à délivrer des prix de vertu, […] ; les questions qui intéressent les chroniqueurs et passionnent les romanciers sont celles qu'il laisse le plus volontiers de côté. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence - Avant-propos de la première publication (1906), 1908)
    • Un éditeur […] lui proposa de rafistoler les manuscrits d'un grand faiseur feuilletonnesque. […]. Henri se mit à la besogne, remania l'infâme et crasseuse foutaise du romancier célèbre, pimenta cette ratatouille sans goût. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, page 32)
    • Alors que le romancier, riche de son don d'ubiquité, peut se dédoubler en autant de personnages que son humeur daigne susciter au fil des pages, le poète reste fixé à la finitude de son expérience, à la racine de son cri. — (Jean-Pol Madou, Édouard Glissant: de mémoire d'arbres, 1996, page 16)

Adjectif - français

romancier

  1. Relatif à Acy-Romance, commune française située dans le département des Ardennes.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

ROMANCIER, IÈRE. n.
Celui, celle qui écrit des romans. Balzac est notre grand romancier. Il s'est dit aussi des Auteurs français qui ont écrit au moyen âge.

Littré (1872-1877)

ROMANCIER (ro-man-sié ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas ; au pluriel, l's se lie : des romanciers habiles) s. m.
  • 1Nom donné aux auteurs des anciens romans en vieux langage. Villon sut le premier… Débrouiller l'art confus de nos vieux romanciers, Boileau, Art p. I.
  • 2Auteur de romans modernes. Le divertissement du lecteur, que le romancier habile semble se proposer pour but, n'est qu'une fin subordonnée à la principale, qui est l'instruction de l'esprit et la correction des mœurs, Huet, De l'origine des romans, p. 4.

    Romancière, femme qui compose des romans. Mlle de Scudéri était la grande romancière du temps, et jouissait d'une réputation fabuleuse, Chateaubriand, dans le Dict. de DOCHEZ.

  • 3 Fig. Il se dit de celui dont les idées, les théories sont chimériques comme un roman. Ces physiciens romanciers, qui, prenant leur imagination pour le livre de la nature, érigent leurs visions en découvertes et leurs songes en systèmes suivis, Marmontel, Œuv. t. VI, p. 234.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

ROMANCIER, s. m. (Gram. & Litt.) auteur qui a composé des romans. On donnoit le même nom aux poëtes du dixieme siecle.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « romancier »

Romance, dans le sens de récit ; ital. romanziere.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

De l’ancien français romans (« ouvrage en français ») avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « romancier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
romancier rɔmɑ̃sje

Citations contenant le mot « romancier »

  • Le romancier appartient au monde, il est là pour porter un regard critique. De Philippe Besson / Evene.fr - Février 2007
  • Le romancier est, de tous les hommes, celui qui ressemble le plus à Dieu : il est le singe de Dieu. François Mauriac, Le Roman, L'Artisan du livre
  • Le hasard est le plus grand romancier du monde ; pour être fécond, il n'y a qu'à l'étudier. Honoré de Balzac, La Comédie humaine, Avant-propos
  • le romancier est une sorte de voyant et même de visionnaire. De Patrick Modiano / Discours de réception de son prix Nobel de littérature
  • Le romancier doit montrer le monde tel qu'il est : une énigme et un paradoxe. De Milan Kundera / Entretien avec Antoine de Gaudemar - Février 1984
  • Le romancier est celui qui célèbre la vie humaine et sa complexité. De Eric-Emmanuel Schmitt / Evene.fr - Octobre 2005
  • Jusqu'ici, les romanciers se sont contentés de parodier le monde. Il s'agit maintenant de l'inventer. Louis Aragon, Blanche ou l'Oubli, Gallimard
  • Le hasard est le plus grand romancier du monde ; pour être fécond, il n'y a qu'à l'étudier. Honoré de Balzac, La Comédie humaine, Avant-propos
  • Le romancier est l'historien du présent, alors que l'historien est le romancier du passé. Georges Duhamel, Le Notaire du Havre, Mercure de France
  • Le romancier est, de tous les hommes, celui qui ressemble le plus à Dieu : il est le singe de Dieu. François Mauriac, Le Roman, L'Artisan du livre
  • Le romancier est fait d'un observateur et d'un expérimentateur. Émile Zola, Le Roman expérimental, Charpentier
  • Un romancier ne peut jamais être son lecteur. De Patrick Modiano / Discours de réception de son prix Nobel de littérature
  • Le romancier est indispensable à l'historien et, inversement, il n'y a jamais eu de grand romancier qui n'ait été un peu historien. De Norman Mailer
  • Le malade est au médecin ce qu'est l'homme au romancier : un cas. Plus l'homme est touché, plus le romancier s'intéresse. De Georges Perros / Papiers collés
  • Le romancier est l'historien de ce qui ne se voit pas. De Charles Plisnier
  • Tout romancier, tout cinéaste, a au fond de lui un nombril du monde à exhiber. De Michel Audiard
  • Le romancier a beaucoup de droits, dont celui de mentir pour mieux dire la vérité. De Claude Roy
  • Le romancier n'est ni historien ni prophète : il est explorateur de l'existence. De Milan Kundera / L’Art du roman
  • Le romancier apprend à ses lecteurs à comprendre le monde comme une question. De Milan Kundera / Entretien avec Antoine de Gaudemar - Février 1984
  • La vraie vie pour un romancier, c'est d'en fabriquer de fausses. De Christine Orban / Libération - 15 Septembre 2001
  • Le droit intangible du romancier, c'est de pouvoir retravailler son roman. De Milan Kundera / Le livre du rire et de l’oubli
  • Le romancier espagnol Juan Marsé, décédé samedi à 87 ans, avait été consacré de son vivant comme un magnifique narrateur de sa ville de Barcelone, théâtre d’une enfance au temps du franquisme, sans cesse réinventée dans ses livres. Le Figaro.fr, Mort du romancier espagnol Juan Marsé
  • En tant que romancier, il a été finaliste du prix Rossel pour Le fils du soir, paru aux Éperonniers en 1998. , Mort de Denys-Louis Colaux, poète et romancier
  • Julien Moes et Régine Kerzmann accueillent le romancier Philippe Marcewski, auteur d'un premier roman " Blues pour trois tombes et un fantôme ", Ed. Incultes et reportage au sein de la librairie de voyage Toutes Directions d'Emmanuel Pecqueux, à Liège. , Philippe Marcewski, romancier
  • Bernard Lagarrigue, journaliste-romancier France 3 Occitanie, Montpellier : le journaliste romancier Bernard Lagarrigue signe un très beau roman sur l'exil
  • Le romancier qui pond mécaniquement un best-seller tous les deux ans, en vend à chaque fois un million, traduit en soixante langues (y compris le tagalog). L'Obs, Condition de l’écrivain, par Pierre Jourde
  • Dans un texte au « Monde », la romancière japonaise raconte, avec douceur et ironie, ses déambulations sur une planète bouleversée par un virus qui, transcendant les frontières nationales et religieuses, appelle les pires réponses comme les meilleures. Le Monde.fr, Yoko Tawada, romancière : « Si personne n’en mourait, je ferais du coronavirus la métaphore du citoyen idéal du monde »
  • Mais c'est en tant que jeune romancière qu'Olivia Ruiz était à la Nouvelle Librairie Sétoise, ce samedi, entre 10 h 30 et 12 h 30. Pionnière de la toute première Star Academy (en 2000, vingt ans déjà !), elle vient en effet de publier son premier livre, "La commode aux tiroirs de couleurs" (éd. J.-C. Lattès).  midilibre.fr, Sète : plus de 200 fans pour Olivia Ruiz... la romancière - midilibre.fr
  • Il est vrai que s’appeler Patricia Cornwell, et totaliser 130 millions d’exemplaires écoulés dans cent vingt pays et traduits en trente-six langues, permet d’ouvrir quelques portes. Reste que, depuis ses débuts, la romancière a l’habitude de payer de sa personne et, parfois, de son compte en banque, pour acquérir les compétences et l’expertise dont elle dote ses personnages. Pareillement à Lucy, la nièce de Kay Scarpetta, elle sait piloter un hélicoptère ou une moto. Elle a appris à plonger en eau profonde pour les besoins de l’écriture de Monnaie de sang (Les Deux Terres, 2015) et teste, dès qu’elle le peut, les ultimes innovations en matière d’armes. Le Monde.fr, Patricia Cornwell : « Je ressens une énorme responsabilité, comme romancière »
  • Pour accompagner la lecture, la romancière a composé une playlist musicale sur YouTube. Un condensé des musiques qu’elle a écoutées pendant l’écriture et qui lui ont inspiré des scènes de son roman, comme Feu ! Chatterton, un groupe de rock qu’elle apprécie tout particulièrement. « Je suis allée les voir en concert. Dans la foule, il y avait une jeune fille. Pour moi, c’était Physalis (personnage du roman, NDLR). Elle lui ressemblait tellement avec ses cheveux rouges et ses grands yeux noirs. Je lève la tête et je vois un autre personnage », raconte-t-elle. « Mes inspirations sont à la fois visuelles et musicales, poursuit Florence Desclaux. J’avais besoin d’écrire une scène un peu "hard", alors j’ai regardé "Taken", pour me mettre dans l’ambiance ». Tarentino et Sergio Leone l’ont aussi inspirée, mais pas seulement. « "Carmen" de Mérimée, "La Traviata" de Verdi, "Mme Bovary", "Les Hauts de Hurlevent" avec "Le Seigneur des anneaux", c’est mon univers », souligne-t-elle. Le Telegramme, La double vie de Florence Desclaux, professeure et romancière - Quimper - Le Télégramme
  • Line Papin est une romancière âgée de 24 ans, née au Vietnam. Marc Lavoine l’a décrit comme « la plus belle lumière » que la vie lui ait apportée avec ses enfants, dans une interview accordée à Nice-Matin. En mai, dans l’émission « 50 Minutes inside » sur TF1, il avait même parlé de sa compagne comme de « la femme de (sa) vie  ». LA VDN, Marc Lavoine a épousé la romancière Line Papin
  • Six romans et déjà plusieurs millions de lecteurs à travers le monde… En six ans, Aurélie Valognes est devenue une des romancières désormais préférée des français. La « Cabine de Pages » est allée à sa rencontre à Dinard, sur la côte d’Emeraude où elle vit depuis deux ans.    France 3 Bretagne, "Cabine de Pages", la romancière Aurélie Valognes a choisi la Côte d'Emeraude

Images d'illustration du mot « romancier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.
  • Our copywriter Mads is writing his own book, so when we asked everyone to bring in something that represents them, he cracked out this epic old typewriter. Mads is a legend, be like Mads. Photo de REVOLT via Unsplash

Traductions du mot « romancier »

Langue Traduction
Anglais novelist
Espagnol novelista
Italien romanziere
Allemand romanschriftsteller
Chinois 小说家
Arabe الروائي
Portugais romancista
Russe романист
Japonais 小説家
Basque nobelagile
Corse novelle
Source : Google Translate API

Synonymes de « romancier »

Source : synonymes de romancier sur lebonsynonyme.fr

Romancier

Retour au sommaire ➦

Partager