La langue française

Reverdir

Sommaire

  • Définitions du mot reverdir
  • Étymologie de « reverdir »
  • Phonétique de « reverdir »
  • Citations contenant le mot « reverdir »
  • Images d'illustration du mot « reverdir »
  • Traductions du mot « reverdir »
  • Synonymes de « reverdir »

Définitions du mot « reverdir »

Trésor de la Langue Française informatisé

REVERDIR, verbe

A. − Empl. trans.
1.
a) [Le compl. d'obj. dir. désigne un végétal, la nature, etc.] Rendre sa verdure, sa verdeur à. La forêt (...) entièrement dépouillée de feuilles, mais reverdie çà et là par des plantations de pins qui occupent aujourd'hui les vastes espaces des coupes sombres pratiquées naguère (Nerval,Filles feu, Angélique, 1854, p. 584).L'automne qui rougissait les arbres et reverdissait les pâturages (Fromentin,Dominique, 1863, p. 75).
Au fig. Rendre sa fraîcheur, sa gaîté juvénile à. Son Abisaïg venait d'entrer dans sa vie finissante, qu'elle reverdissait et qu'elle embaumait (Zola,Dr Pascal, 1893, p. 187).
b) Repeindre en vert. Ces barreaux ne sont plus verts, il les faut reverdir (Ac.1798).
2. TANN. Tremper les peaux jusqu'à saturation complète, pour les préparer au tannage. Un reverdissage incomplet n'est plus susceptible d'être complété et achevé par la suite et, comme le derme ne peut être tanné que s'il est complètement reverdi, il peut en résulter un grave manque de tannage (Bérard, Gobilliard,Cuirs et peaux, 1947, p. 38).
B. − Empl. intrans.
1.
a) [Le suj. désigne un végétal, la nature, etc.] Retrouver sa verdure, sa verdeur, repousser. Tandis que les palmes que portent tous les autres fidèles sont desséchées et fanées, celle que tient sa jeune main reverdit et refleurit tout-à-coup (Montalembert,Ste Élisabeth, 1836, p. LIV).Les champs de bataille reverdissent, les coquelicots et les roses poussent autour des tombeaux (Flaub.,1reÉduc. sent., 1845, p. 223).
b) [Le suj. désigne une chose ternie] Retrouver sa couleur verte. Une pluie longue (...) fait reverdir les volets des hautes maisons neuves (Larbaud,Barnabooth, 1913, p. 138).
2. P. anal. ou au fig.
a) [Le suj. désigne une pers., sa vitalité physique ou mor.] Reprendre des forces, de l'entrain. Anton. décliner, faiblir.Ô vous, qui (...) versez sa fraîcheur à la plante épuisée, Faites d'un corps vieilli reverdir la vigueur. Voyez, je suis mourant, ranimez ma langueur (Delavigne,Louis XI, 1832, IV, 6, p. 170).Les vieilles maisons où l'on s'aime rajeunissent, et M. de Seigneulles lui-même s'y est senti reverdir (Theuriet,Mariage Gérard, 1875, p. 220).
P. iron., pop. Laisser/planter là qqn pour reverdir. V. planter B 5 a ex. de Balzac.
b) [Le suj. désigne une chose gén. abstr.] Reprendre de la vivacité, de l'éclat. Synon. renaître, ressusciter, se réveiller.La faculté de jouir, que glaçait l'inquiétude, se relève et reverdit (Sainte-Beuve,Vie et pens. J. Delorme, 1829, p. 18).Cette ardeur que les soins du commerce et du ménage avaient amortie venait d'éclater de nouveau; le babil reverdissait: la pétulance avait reparu (Reybaud,J. Paturot, 1842, p. 193).
REM.
Reverdissant, -ante, part. prés. en empl. adj.a) [En parlant d'un végétal, de la nature] Qui retrouve sa verdure, sa verdeur. Nous étions aux beaux jours. Et l'on entendait (...) des moineaux francs pépier dans le jardin reverdissant (Pesquidoux,Livre raison, 1928, p. 39).b) P. anal. ou au fig. α) [En parlant d'une pers.] Qui retrouve des forces, de l'entrain. Anton. déclinant.MmeZola, toute guillerette, toute reverdissante (Goncourt,Journal, 1895, p. 871). β) [En parlant d'une qualité humaine] Qui se ranime, se ravive. Les plaisirs scélérats du vieillard qui ne sont que lutte secrète, souhaits homicides, espoirs vifs et sans cesse reverdissants en des catastrophes qui n'épargneraient qu'un seul être (Colette,Chéri, 1920, p. 196).
Prononc. et Orth.: [ʀ əvε ʀdi:ʀ], (il) reverdit [-di]. Att. ds Ac. dep. 1694. Style poét. ex. de forme anc.: reverdoie (v. E. de Guérin, Journal, 1839, p. 261, Arnoux, Abisag, 1919, p. 294). Étymol. et Hist. 1. a) Ca 1145 « devenir vert à nouveau (d'un végétal) » (Wace, Conception N.-D., éd. W. R. Ashford, 762); b) fin xives. (d'une pers.) « rajeunir » (Troilus, I ds Gdf. Compl.); 2. ca 1220 reverdie part. passé subst. « (dans la poésie du Moyen Âge) pièce de vers dans laquelle le poète célébrait le retour du printemps » (Gautier de Coinci, Chanson pieuse ds P. Meyer, Rec. d'anc. textes, p. 380), également attesté au xiiies. avec les graphies raverdie et renverdie, voir Gdf., cf. p. ext. mettre el cuer grant reverdie « mettre quelqu'un d'humeur joyeuse, remplir le cœur d'allégresse » (1225-30, Guillaume de Lorris, Rose, éd. F. Lecoy, 706); 3. 1904 technol. reverdir les peaux (Nouv. Lar. ill., s.v. reverdissage). Dér. de verdir*; préf. re-*; sur le genre poét. voir M. Tyssens ds Mél. J. Boutière, t. 1, pp. 589-603. Fréq. abs. littér.: 79.
DÉR.
Reverdissage, subst. masc.,tann. Opération consistant à reverdir les peaux. La peau conservée a perdu par déshydratation (...) sa souplesse (...): une opération préliminaire consistera donc à lui rendre toute cette souplesse en lui restituant l'eau qu'elle a perdue (...). C'est la trempe ou reverdissage (Bérard, Gobilliard,Cuirs et peaux, 1947, p. 31).[ʀ əvε ʀdisa:ʒ]. 1reattest. 1904 (Nouv. Lar. ill.); de reverdir, suff. -age*; le mot est att. au sens de « action de donner à nouveau la couleur verte » en 1894 (Sachs-Villatte, Französisch-deutsches Supplement-Lexikon [Berlin] ds Quem. DDL t. 6).
BBG.Quem. DDL t. 6 (s.v. reverdissage).

Wiktionnaire

Verbe

reverdir \ʁə.vɛʁ.diʁ\ intransitif 2e groupe (voir la conjugaison)

  1. Redevenir vert.
    • Dans les premiers jours de mai, le sol, nettoyé de neige en de certains endroits, commença à reverdir sous l’influence des rayons solaires. — (Jules Verne, Le Pays des fourrures, J. Hetzel et Cie, Paris, 1873)
    • À l'autre extrémité de l'avenue, au-dessus des platanes qui, à cette distance, fondaient leurs feuillages jaunis dans une masse reverdissant avec la tombée du jour, émergeait la cheminée noire et rouge du bateau, qui me rassurait. — (Angelo Rinaldi, L'éducation de l'oubli, Denoël, 1974, p. 222.)
  2. (Figuré) Rajeunir ; revenir à plus de vie.
    • L’Opéra reverdit enfin et fut fréquenté par le grand monde. — (Jules Lan, Mémoires d’un chef de claque, chapitre VI: Les directeurs de théâtre ; Librairie nouvelle, Paris, 1883, page 152)
  3. (Technique) Dans une tannerie, action qui consiste à à plonger une peau dans un bain.
    • Épilage-pelanage de la peau reverdie, autrement dit trempée, par traitement enzymatique en l’absence de sulfure. — (Demande de brevet européen du 03/05/2017, Office Européen des Brevets.)
    • La peau doit être parfaitement reverdie à l'eau froide avec un peu de sel pour retarder l'action bactérienne. — (M.I. Mann, Méthodes artisanales de tannage, Éd. O.N.U., Rome 1962)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

REVERDIR. v. intr.
Redevenir vert. Les arbres reverdissent au mois de mai. Il semblait que ce poirier fût mort, mais le voilà qui reverdit. Il signifie, au figuré, Rajeunir.

Littré (1872-1877)

REVERDIR (re-vèr-dir) v. a.
  • 1Repeindre en vert. Ces barreaux ont perdu leur couleur, il faut les reverdir.
  • 2 V. n. Redevenir vert. Ce que vous dites des arbres qui changent est admirable ; la persévérance de ceux de Provence est triste et ennuyeuse : il vaut mieux reverdir que d'être toujours vert, Sévigné, 7 juin 1675. À ses accords les chênes reverdissent, Rousseau J.-B. Allég. I, 5.

    Fig. et populairement. Planter là, laisser là quelqu'un pour reverdir, le laisser en quelque endroit et ne pas aller le retrouver. Et le laissa là non pas pour reverdir, mais pour maudire cent fois son malheur, qui ne lui venait que de trop bonne fortune, Scarron, Rom. com. I, 9. La dame gagna la guérite. Et le laissa pour reverdir, Scarron, Virg. IV.

  • 3 Fig. Se ranimer. Frappe ! et ces bords [la Grèce], au gré du ciel vengeur, Reverdiront d'abondance et de gloire, Béranger, Anacr. Ainsi, noués en gerbe, Reverdiront mes jours, Hugo, Odes, V, 25.

    Familièrement. Reprendre du crédit. Melfort se fit catholique, et reverdit en crédit et en confiance à St-Germain [la cour de Jacques III], Saint-Simon, 146, 128.

HISTORIQUE

XIIe s. Quant li estés et la douce saisons Font foille et flor et les prés raverdir, Couci, XII. À la douçor du tens qui raverdoie Chantent oisel et florissent vergier, ib. XX.

XIIIe s. Que erbelete poignent et pré sont reverdi, Berte, I. Ce fu en mai en cel termine Que la flor monte en l'aube-espine, Prez reverdissent et li bos, Et oisiel chantent sans repos, Ren. 4867. Toz reverdis et esprandans, [elle] Li a geté ses iex es suens [aux siens], Lai de l'ombre.

XVe s. Et aucunes fois avient que pour les malles noises qu'il li maine, et aussi qu'il la bat, qu'elle se va, et plante son mary pour reverdy, Les 15 joyes de mariage, p. 92.

XVIe s. May qui portoit robe reverdissante, Marot, III, 98. La mesme haine qui y estoit se reverdit de jour à autre, Pasquier, Recherches, IV, p. 438, dans LACURNE.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

REVERDIR, v. neut. (Jardinage.) c’est redevenir verd ; on fait reverdir des pallissades vifs, en jettant à leur pié du jus du fumier de pourceau. Un jeune plant par les arrosemens & les labours reverdit aussitôt.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « reverdir »

De verdir, avec le préfixe re-.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et verdir ; Berry, revard'zir ; provenç. reverdir, reverdeiar ; ital. riverdire.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « reverdir »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
reverdir rœvɛrdir

Citations contenant le mot « reverdir »

  • Il vaut mieux reverdir que d'être toujours vert. De Madame de Sévigné / Lettre
  • Le jasmin donne l'amour à qui ne l'a Et fait reverdir à qui l'a. De Proverbe français
  • Le maire d'Avranches qui souhaite donner un côté écolo à son second mandat a choisi deux adjoints pour reverdir la politique municipale. La liste des délégations : Jacques Lucas 1er adjoint à l'urbanisme, Annie Parent 2e adjointe à l'éducation, culture et patrimoine, Christian Cossec 3e adjoint... lamanchelibre.fr, Avranches. Le portefeuille des adjoints attribué
  • Craquera-t-il pour une paire entièrement en matériaux recyclés? Rien n'est moins sûr, mais l'entreprise de l'Oregon veut marquer les esprits et reverdir au passage son image alors que l'industrie textile pèse lourd dans la pollution mondiale. leparisien.fr, Nike inaugure son grand magasin du futur sur les Champs-Élysées - Le Parisien

Images d'illustration du mot « reverdir »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « reverdir »

Langue Traduction
Anglais green
Espagnol verde
Italien verde
Allemand grün
Chinois 绿色
Arabe أخضر
Portugais verde
Russe зеленый
Japonais
Basque berdea
Corse verde
Source : Google Translate API

Synonymes de « reverdir »

Source : synonymes de reverdir sur lebonsynonyme.fr
Partager