La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « retardement »

Retardement

Variantes Singulier Pluriel
Masculin retardement retardements

Définitions de « retardement »

Trésor de la Langue Française informatisé

RETARDEMENT, subst. masc.

A. − Action de mettre en retard, fait d'être retardé. Synon. atermoiement, délai, retard.Comme l'évolution de notre amour avait été rapide, et, malgré quelques retardements, interruptions et hésitations du début (...) le dénouement rapide! (Proust, Fugit., 1922, p. 500).
TECHN. MILIT. Action militaire destinée à retarder la progression ennemie. La stratégie anglaise, à base d'actions navales et d'opérations terrestres de diversion et de retardement, finirait par l'emporter dès que la France serait épuisée par ses triomphes (Billotte, Consid. strat., 1957, p. 40-02).
B. − Loc. adj. À retardement
1. TECHN. MILIT. [En parlant d'un engin explosif] Dont la mise à feu est retardée par un mécanisme spécial. Fusée, mine, obus à retardement. Tout le monde descend! Des bombes à retardement sur la voie (Triolet, Prem. accroc, 1945, p. 415).
2. Qui ne survient qu'après coup. La fatigue vient en général brusquement, sans transition. Souvent elle est à retardement, et présente sur l'activité qui la provoque un décalage pouvant aller de quelques jours à plusieurs mois (Mounier, Traité caract., 1946, p. 263).Qui survient à contre-temps, trop tard. Pourquoi ce miracle à retardement! Pourquoi de cette nuit de parjure et de stupre faire tout à coup une nuit sainte! (Giraudoux, Judith, 1931, III, 7, p. 246).
Prononc. et Orth.: [ʀ ətaʀdəmɑ ̃]. Barbeau-Rodhe 1930: à retardement [aʀtaʀdəmɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1345 « action de renvoyer à plus tard » (Ordonnances des Rois de France, t. 2, p. 231); 2. 1384 « retard » (texte ds Varin, Arch. administr. de Reims, V, 599 ds Gdf. Compl.); 1765 retardement des marées (Encyclop., t. 10, s.v. marée); 3. 1923 à retardement (Lar. univ.); 1931 fig. se dit d'un fait qui se manifeste après disparition de la cause (Giraudoux, loc. cit.). Dér. de retarder*; suff. -ment1*. Fréq. abs. littér.: 51.

Wiktionnaire

Nom commun - français

retardement \ʁə.taʁ.də.mɑ̃\ masculin

  1. Action de retarder, de causer du retard.
    • Causer, apporter du retardement à quelque chose.
    • Il n’y aura point de retardement de ma part.
    • Le retardement de cette affaire vient de ce que…
    • Le retardement d’un départ, d’un paiement.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RETARDEMENT. n. m.
Action de retarder, de causer du retard. Causer, apporter du retardement à quelque chose. Il n'y aura point de retardement de ma part. Le retardement de cette affaire vient de ce que... Le retardement d'un départ, d'un paiement. Bombe à retardement, Engin préparé pour éclater après un temps déterminé.

Littré (1872-1877)

RETARDEMENT (re-tar-de-man) s. m.
  • 1Action de rendre tardif. C'est un motif pressant qui m'oblige à cette visite ; et ce que j'ai à vous dire ne veut point du tout de retardement, Molière, Fest. IV, 9. Faites-lui écrire [à un marchand] quelque honnêteté ; il ne faut pas joindre le silence avec le long retardement, Sévigné, 27 mai 1672. Je ne suis pas de trop bonne humeur sur le retardement de la paix, qu'on croit pourtant immanquable, Maintenon, Lett. à Mme de Bouju, t. V, p. 268, dans POUGENS. Tous vos retardements sont pour moi des refus, Racine, Andr. IV, 3. Pour retourner sans retardement en notre pays, Fénelon, Tél. I.
  • 2État de ce qui est en retard, de ce qui tarde. D'où peut venir ce retardement de mon fils ? Sacy, Bible, Tobie, X, 1. J'espère… que vous serez guérie pour jamais des inquiétudes que donnent les retardements de la poste, Sévigné, 25 mai 1680. Le roi [Charles XII], qui n'avait point encore éprouvé de revers, ni même de retardement dans ses succès, croyait qu'une année lui suffirait pour détrôner le czar, Voltaire, Charles XII, 3. Cette accélération et ce retardement du mouvement de la lune sont un effet de l'attraction du soleil combinée avec l'attraction de la lune, Condillac, Art de rais. III, 7. Roemer osa conclure que le retardement des éclipses [des satellites de Jupiter] est le temps que la lumière emploie à traverser cet orbe [de la terre] ; et, comme le retardement, lorsqu'il est le plus grand, lui parut d'environ onze minutes, il annonça aux savants que la lumière… parcourait le diamètre de l'orbe de la terre en onze minutes, Bailly, Hist. astron. mod. t. II, p. 417.

HISTORIQUE

XVe s. Comme le retargement soit moult perilleux et nullement à souffrir, Monstrelet, t. II, p. 74, dans LACURNE.

XVIe s. Il emeut une sedition entre les Sabins, qui fut cause du retardement de ceste guerre contre les Romains, Amyot, Publ. 38. Nostre retardement et sejour au bourg de Faye la Vineuse, Lanoue, 684. Elle apporta retardement au procès, D'Aubigné, Hist. I, 103.

SUPPLÉMENT AU DICTIONNAIRE

RETARDEMENT. Ajoutez : XIVe s. Lesquelles choses pourroient redonder ou [au] retardement des livres et registres dessusdis (1384), Varin, Archives administr. de la ville de Reims, t. V, p. 599.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « retardement »

Retarder ; prov. retardamen ; port. retardamento ; ital. ritardamento. On trouve aussi retardance.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(Siècle à préciser) Mot dérivé de retarder, avec le suffixe -ment.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « retardement »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
retardement rœtardœmɑ̃

Citations contenant le mot « retardement »

  • La dignité est une vertu à retardement. De Claire France / Et le septième jour
  • La démogagie est toujours une bombe à retardement. De Serge Uzzan
  • Toute destinée est une suite d'accidents à retardement avec le coup de grâce au bout. De Henri Fauconnier / Malaisie
  • L'Anglais pense assis, le Français debout, l'Américain en marchant, l'Irlandais à retardement. De Proverbe irlandais
  • Dieu est aussi peu la cause du péché que le courant de la rivière est la cause du retardement du bateau. De Proverbe

Images d'illustration du mot « retardement »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « retardement »

Langue Traduction
Anglais delay
Espagnol retrasar
Italien ritardo
Allemand verzögern
Chinois 延迟
Arabe تأخير
Portugais demora
Russe задержка
Japonais ディレイ
Basque atzerapenik
Corse ritardu
Source : Google Translate API

Synonymes de « retardement »

Source : synonymes de retardement sur lebonsynonyme.fr

Retardement

Retour au sommaire ➦

Partager