Recteur : définition de recteur


Recteur : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RECTEUR1, subst. masc.

A. − Rare. Celui qui dirige. Ces quatorze élus [de la ville de Besançon], que d'abord on appela Prud'hommes, ensuite Recteurs et en dernier lieu Gouverneurs, étaient le Conseil ordinaire exerçant la police et la justice municipales (Thierry,Tiers État, 1853, p. 337):
... cet impérialisme de l'espèce est bien, au fond, ce que prêchent les grands recteurs de la conscience moderne; c'est l'homme, ce n'est pas la nation ou la classe, que Nietzsche, Sorel, Bergson exaltent dans son génie à se rendre maître de la terre... Benda,Trahis. clercs, 1927, p. 246.
B. − RELIG. CATH.
1. Prêtre desservant une église ni paroissiale, ni capitulaire, ni conventuelle. (Ds Foi t. 1 1968).
En partic., région. (Bretagne). Curé desservant d'une paroisse. Le recteur ou curé de Combourg. L'abbé Sévin, celui-là même dont j'écoutais le prône (Chateaubr.,Mém.,t. 1, 1848, p. 72).Lisette pouvait dire ses fautes à un recteur officiel, à un prêtre délégué par l'évêque (Queffélec,Recteur,1944, p. 212).
2. Celui qui est à la tête d'un établissement d'enseignement religieux. Synon. supérieur, chef d'établissement (v. établissement II A 2 b).Recteur de séminaire, de collège, d'université. J'ai reçu dernièrement de Mgr Baudrillart, Recteur de l'Université Catholique, le sermon de rentrée qu'il a fait à ses étudiants (Claudel,Corresp.[avec Gide], 1911, p. 187).Le P. Lezeau, recteur des jésuites d'Alençon (Bremond,Hist. sent. relig., t. 3, 1921, p. 620).
En partic. Chez les Jésuites celui qui dirige un collège classique de garçons. Le Père Sixte parut. − Rentrez à l'étude! fit-il d'une voix tonnante (...). Vous attendrez là que le Révérend Père Recteur ait statué sur les incidents abominables qui viennent de se passer (Estaunié,Empreinte, 1896, p. 69).
C. −
1. HIST. Recteur de l'Université. Représentant élu d'une université au Moyen Âge, ayant pour mission de défendre les intérêts de sa corporation et représentant l'université lors des conflits qui pouvaient l'opposer au pouvoir central. Comme il allait monter à cheval au sortir de la messe, le recteur de l'Université, en grand appareil, à la tête de sa compagnie, vint le haranguer (Barante,Hist. ducs Bourg., t. 3, 1821-24, p. 184).V. dignitaire ex. de Hugo.
2. Région. (Belgique). Chef de l'administration académique de l'université où il est professeur, élu par l'assemblée des professeurs ou nommé par l'autorité supérieure sur présentation de candidats classés, chargé de présider les assemblées générales du corps enseignant, de veiller à la discipline ainsi qu'à la régularité et au progrès de l'enseignement et au développement de la recherche. Recteur d'une université libre. Statuts organiques. − Titre IV, Du Recteur. Art. 30. − Le Recteur représente le corps professoral, il en convoque et en préside les assemblées générales. Art. 31. En cas de décès ou de démission du Recteur, ses fonctions sont exercées provisoirement par le Pro-Recteur (Université Libre de Bruxelles. Programme général des cours 1974-1975, pp. 37-38).
3. Recteur magnifique. [Titre porté par le recteur de certaines universités catholiques en Belgique, en Italie, aux Pays-Bas] Louvain. Le merveilleux hôtel de ville à cinq rangs de fenêtres (...). Vu le recteur magnifique, M. de Ram, bel homme, jeune encore, fort et fin. Il prépare une Belgica sacra, veut compléter l'Hagiographie belge de Geneskier (Michelet,Journal, 1837, p. 223).
4. Recteur d'Académie. Haut fonctionnaire ayant le grade de docteur, nommé à la tête d'une académie par le pouvoir central qu'il représente, qui dépend du ministère de l'Éducation et exerce un pouvoir de contrôle et d'inspection sur l'enseignement dispensé dans son ressort. Michelet nous a invités à ses soirées (...). Tout ce monde de républicains et de libéraux a l'air de professeurs: on se croirait à une soirée chez un recteur d'académie de province. C'est de la bourgeoisie la plus petite, la plus étroite, la plus ordinaire (Goncourt,Journal, 1864, p. 17).
Prononc. et Orth.: [ʀ εktœ:ʀ]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. [1261 « chef d'une université » d'apr. Bl.-W.1-5] 1. a) ca 1270 rectur « directeur d'école » (Pierre de Peckam, Vie St Richard, 390 ds R. Lang. rom. t. 53, p. 333); b) déb. xives. rectour « chef d'une université » (Ovide moralisé, éd. C. de Boer, V, 2566); c) 1808 « chef de chacune des Académies qui composent l'Université de France » (Décret du 17 mars ds Demn.-Fourm. Enseign. 1981); 2. a) ca 1300 rector « chef spirituel, celui qui dirige » (Macé, Bible, éd. J. R. Smeets, Exode, 4057); b) 1575 en Bretagne « curé d'une paroisse » (Cout. de Bret., Coust. génér., II, 790, éd. 1604 ds Gdf. Compl.); 3. 1558 subst. fém. rectrice « celle qui dirige » (Marot, Riche en pauvreté, 44, Œuvres lyriques, éd. C. A. Mayer, p. 400). Empr. au lat.rector (de regere « diriger ») « celui qui dirige », « précepteur » et « gouverneur d'une province »; le sens 2 b est issu du sens de « supérieur ecclésiastique, prélat, directeur de certaines maisons religieuses » que le mot avait pris aux ive-ves. (v. Blaise Lat. chrét.); v. Nierm. pour les attest. des différents sens en lat. médiéval.

RECTEUR2, -TRICE, adj.

Qui dirige. Pôle recteur (Sully Prudh.,Justice, 1878, p. 241).Éléments sociaux qui ont dans cet ensemble le rôle recteur et prépondérant (Maritain,Human. intégr., 1936, p. 50).Tout se passe au contraire comme s'il y avait un principe moteur et recteur qui gouverne notre matière organisée, et s'il y a en nous quelqu'un qui est maître et qui sait ce qu'il a à faire de tout, c'est ça (Claudel,Poète regarde Croix, 1938, p. 224).
CHIM. ANC. Esprit recteur. ,,Corps que l'on considérait comme le principe et la source de l'odeur dans toutes les substances odorantes`` (Littré-Robin 1865).
Au fig. Il y a dans chaque empire un esprit recteur (laissez-moi voler ce mot à la chimie en le dénaturant) qui l'anime comme l'âme anime le corps, et qui produit la mort lorsqu'il se retire (J. de Maistre,Soirées St-Pétersb., t. 1, 1821, p. 234).
ZOOL. Pennes/plumes rectrices. Grandes plumes rigides de la queue des oiseaux, en nombre pair, qui servent à diriger le vol. Les grandes plumes rectrices de sa queue, le gouvernail sûr de son vol (Pergaud,De Goupil, 1910, p. 223).Empl. subst. fém. plur. Les rectrices déterminent la direction du vol chez la plupart des oiseaux (Animaux1981).
Prononc. et Orth.: [ʀ εktœ:ʀ], fém. [-tʀis]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1355 « qui dirige » (Bersuire, Tit. Liv., B. N. 20312ter, f o20 v ods Gdf. Compl.), rare; 2. en partic. a) 1762 chim. esprit recteur (Ac.); b) 1803 subst. fém. rectrice « grande plume de la queue » (Boiste); 1824 pennes rectrices (Raymond). V. recteur1.
STAT. Recteur1 et 2. Fréq. abs. littér.: 235. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 343, b) 373; xxes.: a) 197, b) 387.

Recteur : définition du Wiktionnaire

Nom commun

recteur \ʁɛk.tœʁ\ masculin (pour une femme on dit : rectrice)

  1. Chef d'une université ou d'un autre établissement d’enseignement supérieur, dans certains pays et à certaines époques (en France jusqu'en 1969).
    • Sa Magnificence le recteur de l'université a ouvert la session.
    • C’était en effet le recteur et tous les dignitaires de l’Université qui se rendaient processionnellement au-devant de l’ambassade. — (Victor Hugo, Notre-Dame de Paris, 1831)
  2. (Religion) Chef de certains établissements confessionnels d’enseignement supérieur.
    • Le recteur de l’Institut catholique de Paris.
  3. Chef, nommé par le président de la République sur proposition des ministres en charge de ces secteurs, d’une des académies, qui sont les circonscriptions organisant l’éducation nationale, l’enseignement supérieur et la recherche en France.
    • Le recteur de l’Académie de Paris, de l’Académie de Lyon, de l’Académie de Bordeaux.
  4. (Bretagne) Curé.
  5. Chef d’une mosquée.
    • Le recteur de la mosquée de Paris.

Adjectif

recteur

  1. (Rare) Qui dirige, dirigeant.
  2. (Spécialement) (Zoologie) Qualifie les plumes ou pennes de la queue des oiseaux qui servent à diriger leur vol.
    • Pennes rectrices.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Recteur : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RECTEUR. n. m.
Il se dit du Chef de chacune des Académies qui composent l'Université de France. Le recteur de l'Académie de Paris, de Lyon, de Bordeaux. Il se dit également des Chefs d'établissements libres d'enseignement supérieur. Le recteur de l'Institut Catholique de Paris. Il se dit, dans quelques provinces, du Curé d'une paroisse.

Recteur : définition du Littré (1872-1877)

RECTEUR (rè-kteur) s. m.
  • 1Celui qui dirige, régit. Le pape peut être appelé le recteur de l'Église universelle, parce qu'en vertu de sa primauté, il a une inspection générale sur l'Église universelle, Dumarsais, Lib. égl. gall. part. II, max. 8.
  • 2Autrefois, chef d'une université. …Marchant à pas comptés, Comme un recteur suivi des quatre facultés, Boileau, Sat. III. Charles Rollin, ancien recteur de l'université et professeur royal, est le premier homme de l'université qui ait écrit purement en français pour l'instruction de la jeunesse, Voltaire, Temple du Goût.
  • 3Aujourd'hui, chef d'une des académies qui composent l'université de France. Le recteur de l'académie de Bordeaux.
  • 4Il se dit dans quelques provinces, particulièrement en Bretagne, du curé d'une paroisse ; dans les lieux où le curé d'une paroisse s'appelle recteur, on nomme curé celui qui est dit ailleurs vicaire. Il vint une grande assemblée de recteurs pour assister à la cérémonie de notre chapelle [aux Rochers près Vitré], Sévigné, 15 déc. 1675.
  • 5Titre que les jésuites donnaient aux supérieurs de leurs colléges.

    On donne aussi, dans plusieurs couvents, communautés et hôpitaux, le nom de recteur à ceux qui gouvernent la maison.

HISTORIQUE

XIVe s. Suy les diex conduiseurs et retteurs, qui jadis signifierent que ton chief [tête] auroit clarté royal, Bercheure, f. 20, verso.

XVe s. Le roi manda le recteur et les maistres et docteurs de l'université de Paris, Froissart, II, II, 48.

XVIe s. Les tyrans spirituels, qui contrefont les evesques et recteurs des ames, Calvin, Instit. 927. Titus fut eleu juge et recteur des jeux, Amyot, Flamin. 23. J'ay veu en mon temps cent artisans, cent laboureurs plus sages et plus heureux que des recteurs de l'université, et lesquels j'aimerois mieulx ressembler, Montaigne, II, 207. S'il [un testament] est faict durant la maladie, ou par personne qui ne sache signer, sera requis qu'il soit signé du recteur [curé] de la paroisse et d'un notaire, Coust. génér. t. II, p. 790.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Recteur : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RECTEUR, s. m. (Hist. mod. Jurisprud.) est un titre commun à plusieurs sortes de personnes.

Le chef des universités est qualifié de recteur ; il a le pouvoir d’ordonner ce qu’il estime convenable pour le progrès des études, & pour la police des colleges, & de tous ceux qui sont au nombre des suppôts de l’université. Sa fonction ne dure qu’un an, mais quelquefois il est continué. Dans l’université de Paris, il préside au tribunal de l’université établi par le roi, en 1600. Il a pour conseillers les doyens des quatre facultés, & les procureurs des quatre nations qui composent la faculté des arts. Le procureur syndic y assiste comme partie publique avec le greffier & le receveur. Ce tribunal se tient chez le recteur le premier samedi du mois, & toutes les fois qu’il y a des contestations à juger entre les suppôts de l’université. L’appel des sentences de ce tribunal se releve au parlement. Voyez College, Faculté, Université.

Dans quelques académies celui qui préside est aussi qualifié de recteur : par exemple, dans l’académie royale de peinture & sculpture, la dignité de recteur est réunie dans quatre recteurs, qui l’exercent chacun par quartier, avec le conseil des trois autres. Voyez Academie.

En quelques provinces, comme en Bretagne, on appelle recteurs ceux que l’on appelle communément ailleurs curés, & l’on y donne aux vicaires le titre de curés. (A)

Recteur, (Histoire de Venise.) titre qui est commun au podestat, au capitaine des armées des Vénitiens ; il signifie celui qui gouverne les villes de l’état.

Recteur, (Esprit.) Voyez Eaux distillées, Odorant (Principe), Mercure (Principe), & Inodore (Chimie).

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « recteur »

Étymologie de recteur - Littré

Provenç. et espagn. rector ; port. reitor ; ital. rettore ; du lat. rectorem, de regere (voy. RÉGIR).

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de recteur - Wiktionnaire

Du latin rector.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « recteur »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
recteur rɛktœr play_arrow

Citations contenant le mot « recteur »

  • Un nouveau recteur ou une nouvelle rectrice devrait être nommé(e) pour l’académie de Toulouse dans les prochains jours. Benoît Delaunay, actuel titulaire de la fonction, vient en effet d’être nommé chef de pôle Education au cabinet du Premier ministre Jean Castex, par arrêté du 13 juillet 2020. La valse des recteurs continue dans l’académie, qui attend donc son quatrième recteur en à peine trois ans. La Gazette Ariégeoise, L'académie de Toulouse va changer de recteur, Benoît Delaunay nommé au cabinet du Premier ministre - La Gazette Ariégeoise
  • Les parents d’un jeune autiste scolarisé en classe de seconde jusqu’en novembre 2019 viennent d’obtenir, par un jugement en référé du tribunal administratif de Rennes, la suspension de la décision du recteur d’académie de Rennes qui refusait son redoublement. Le Telegramme, À Brest, le lycéen autiste voulait redoubler, le tribunal suspend le refus du recteur - Brest - Le Télégramme
  • Benoît Delaunay, âgé de 40 ans, n'aura fait qu'une seule rentrée des classes dans l'académie de Toulouse. Il avait été nommé recteur, le 30 juillet 2019, après avoir occupé le même poste à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). La nouvelle de son départ a été publiée par arrêté du 13 juillet 2020, relatif à la composition du cabinet du Premier ministre. ladepeche.fr, Le recteur de d'académie de Toulouse Benoît Delaunay nommé au cabinet du Premier ministre - ladepeche.fr
  • Ce mercredi, le Conseil des ministres a nommé Raphaël Muller comme recteur de l’académie d’Amiens en lieu et place de Stéphanie Dameron qui était arrivée en juillet 2019. Le nouvel arrivant était jusque-là conseiller référendaire à la Cour des comptes. Journal L'Union, Un nouveau recteur pour l’académie d’Amiens
  • Le directeur de cabinet de Jean-Michel Blanquer, ministre de l’Éducation nationale, va devenir recteur de l’académie de Paris et d’Île-de-France. La nomination de Christophe Kerrero a été acté mercredi 22 juillet 2020 en Conseil des Ministres. , Christophe Kerrero, directeur de cabinet de Jean-Michel Blanquer, nommé recteur de l'académie de Paris | Actu Paris
  • Le père Planche est natif de Lyon. Sa famille est arrivée en Haute-Loire en 1975, au Puy, lorsqu’il avait 11 ans. Il fait Sciences Po Lyon, puis il entre au séminaire à 21 ans. Bernard Planche a ensuite été ordonné à 28 ans. Son premier ministère le ramène en Haute-Loire et le conduit à Yssingeaux : il collabore à la vie de la paroisse tout en assurant un mi-temps de documentaliste, au collège du Sacré-cœur, et d’animation spirituelle. Puis, il est envoyé deux ans à Monistrol-sur-Loire avant de revenir au Puy où, pendant seize ans, il occupe la charge de responsable de la communication du diocèse à la Maison de la providence. Il y a quatre ans, il est nommé recteur de la cathédrale du Puy, succédant au père Gobilliard, envoyé à Lyon. www.leveil.fr, Le recteur de la cathédrale du Puy, Bernard Planche, s'en va pour Rome - Le Puy-en-Velay (43000)
  • Depuis février 2018, ce professeur des universités, occupait le poste de recteur de l’académie de la Guadeloupe. , Qui est Mostafa Fourar, le nouveau recteur de l'académie de Toulouse ? | Actu Toulouse
  • Il devient alors Inspecteur général de l’Education nationale, puis est nommé Directeur général des services adjoint de la région Ile-de-France, chargé des lycées, en 2016. VousNousIls, Christophe Kerrero nouveau recteur de l'académie de Paris - VousNousIls
  • Mostafa Fourar, 56 ans, nommé recteur de l’académie de Toulouse en conseil des ministres le 21 juillet dernier, arrivé dimanche à Toulouse en provenance de Guadeloupe, était hier, déjà, sur le terrain. Pour sa première sortie officielle il a choisi le Tarn et Puycelsi. "On m’a dit que c’était un des plus beaux villages de France. Je n’ai pas hésité" commente-t’il en riant. Avant, plus sérieusement, de rappeler l’importance "d’allier activités ludiques et socialisation" depuis la sortie du confinement pour les élèves décrocheurs. "Ce que j’apprécie dans ce que j’ai vu ici, c’est le profil très divers de ces enfants" insiste Mostafa Fourar. ladepeche.fr, Puycelci. Le domaine de Lascroux accueille le nouveau recteur - ladepeche.fr
  • Le cabinet de Jean-Michel Blanquer est un formidable accélérateur de carrière. Le mercredi 22 juillet, le président de la République a procédé à plusieurs nominations, dont celle de Christophe Kerrero, ancien directeur de cabinet du ministre de l'Education nationale, comme recteur de l'académie de Paris. Le haut fonctionnaire est parachuté à la tête de la plus grande région scolaire, avec plus de deux millions d'élèves et le plus vaste regroupement d'universités de tout le territoire. Il remplace Gilles Pécout, nommé il y a quatre ans, qui a été démis de ses fonctions. Cette nomination bouscule le petit monde de l'éducation, où l'arrivée de Christophe Kerrero fait grincer. Marianne, Le nouveau recteur de Paris est au conseil scientifique d'un lobby qui veut... payer les profs à la "performance"
  • J'ai vu en mon temps cent artisans, cent laboureurs, plus sages et plus heureux que des recteurs de l'université. De Michel de Montaigne / Essais
  • […] Marchant à pas comptés, Comme un recteur suivi des quatre Facultés. Nicolas Boileau dit Boileau-Despréaux, Satires

Images d'illustration du mot « recteur »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « recteur »

Langue Traduction
Corse rettore
Basque errektorea
Japonais 学長
Russe ректор
Portugais reitor
Arabe عميد
Chinois 校长
Allemand rektor
Italien rettore
Espagnol rector
Anglais rector
Source : Google Translate API

Synonymes de « recteur »

Source : synonymes de recteur sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires