La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « rationalisé »

Rationalisé

Définitions de « rationalisé »

Trésor de la Langue Française informatisé

RATIONALISER, verbe trans.

A. − Rare. Rationaliser qqn.Faire acquérir de la raison, donner des habitudes de conduite rationnelle. L'une des suites du mouvement d'instruction et d'étude qui a lieu en France dans le clergé, sera de nous rationaliser un peu (Renan,Souv. enf.,1883, p. 386).
B. − Rationaliser qqc.
1. Rendre rationnel, conforme à la raison. L'architecte, parvenu au sommet de la puissance créatrice éprouve, comme tous les créateurs, le besoin de rationaliser les émotions qui l'y conduisent (Faure,Espr. formes,1927, p. 169).On rationalisa de plus en plus les problèmes artistiques − comme les encyclopédistes rationalisaient les problèmes religieux − (Malraux, Voix sil.,1951, p. 88).
En partic. [Le compl. désigne qqc. qui, par nature, semble devoir échapper à toute tentative d'explication rationnelle] Tenter d'expliquer, de justifier ou de comprendre d'une manière rationnelle, cohérente, logique. Rationaliser la poésie, le rêve. Une révolution au fond de laquelle agissent de puissants courants irrationnels, et qui vit d'un héroïsme irrationnel et d'un mysticisme retourné, mais qui se donne pour but de rationaliser la vie jusqu'au point d'en éliminer le moindre élément de mystère (Maritain,Human. intégr.,1936, p. 77):
1. La beauté n'est que volupté. C'est pour cela que malgré sa grandeur et sa force, malgré qu'elle nous tienne si solidement, on ne peut songer à en faire un critérium de sagesse. Quand on veut l'épurer, quand on la rationalise, on s'aperçoit vite qu'elle n'existe plus, que toutes choses deviennent à volonté également belles ou laides. Rivière,Corresp. [avec Alain-Fournier], 1906, p. 313.
PSYCHANAL. Justifier par des motifs rationnels des faits ou une conduite motivés par des éléments non rationnels ou inconscients. Ernest Jones pense que l'agressivité réelle des parents est un facteur négligeable comparé à son « exploitation » par l'enfant pour rationaliser ses angoisses fantastiques (Choisy,Psychanal.,1950, p. 129).
2. Organiser d'une manière logique, rationnelle. Arnauld essayera de faire prévaloir la logique dans les discours et de rationaliser, comme il sied à un disciple de Descartes, ces choses du langage (Sainte-Beuve,Nouv. lundis, t. 6, 1863, p. 357):
2. Le manuscrit médiéval maintenait dans le livre toute la souplesse, toute la palpitation communicative du dessin de la lettre; les graphies, les sigles laissaient la part belle à l'intervention personnelle du copiste. La poussée du latinisme de la Renaissance carolingienne répudiait déjà cette intrusion et tendait à rationaliser les caractères, à les neutraliser en les obligeant à un conformisme géométrique plus régulier, revenu au modèle lapidaire de l'Antiquité. Huyghe,Dialog. avec visible,1955, p. 34.
Empl. pronom. Tout « obstacle est un appel » (Le Senne) dans l'ordre des actions humaines qui se rationalisent sans que leurs ressorts s'épuisent (Perroux,Écon. XXes.,1964, p. 264).
ÉCON. Soumettre à la rationalisation (v. ce mot B 1). Rationaliser la production. Ce qui est certain, c'est que l'Europe est surpeuplée, que le monde le sera bientôt, et que si l'on ne « rationalise » pas la production de l'homme lui-même comme on commence à le faire pour son travail, on aura la guerre (Bergson,Deux sources,1932, p. 309).
Empl. abs. Conséquences ambiguës du monopole capable de rationaliser et d'innover, mais aussi de restreindre le débit et d'élever le prix (Perroux,Écon. XXes.,1964p. 216).
Prononc. et Orth.: [ʀasjɔnalize], (il) rationalise [-i:z]. Étymol. et Hist. 1. 1826 le protestantisme rationalisé (Eckstein, Le Catholique, n o26, févr., p. 342 ds Quem. DDL t. 18); 1839 rationaliser « donner de la rationalité » (Comte, Philos. posit., t. 4, p. 519); 2. spéc. a) écon. 1930 industries rationalisées (Lar. comm., s.v. rationalisation); 1932 rationaliser la production (Bergson, loc. cit.); b) psychanal. 1946 la personnalité rationalisée (Mounier, Traité caract., p. 20). Dér. de rationnel*; suff. -iser*. Rationalize est att. en angl. au sens 2 a en 1926 et au sens 2 b en 1922 (NED Suppl.). Fréq. abs. littér.: 48. Bbg. TLF. Nancy. Notes de lexicogr. crit. Trav. Ling. Litt. Strasbourg. 1986, t. 24, n o1, p. 230.

Phonétique du mot « rationalisé »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
rationalisé ratjɔ̃alise

Citations contenant le mot « rationalisé »

  • Concrètement, la structure rationalisée amènera à la suppression d’environ 700 postes dans les opérations mondiales de la société, et environ 500 employés devraient quitter l’organisation d’ici 2020. Dans le communiqué, la marque évoque une restructuration qui lui permettra d’économiser jusqu’à 42 millions de dollars… Paddock GP, [Street] Harley Davidson : on rationalise, on s’allège et l’électrique passe à contre-courant - Paddock GP
  • Résultat rationalisé N (hors effets identifiés des faits significatifs de la période) , Lafuma : Information financièresemestrielle au 30 juin 2020 | Zone bourse

Images d'illustration du mot « rationalisé »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « rationalisé »

Langue Traduction
Anglais streamlined
Espagnol simplificado
Italien snellito
Allemand rationalisiert
Chinois 精简
Arabe مبسطة
Portugais simplificado
Russe рационализировать
Japonais 合理化された
Basque azkartu
Corse simplificata
Source : Google Translate API

Synonymes de « rationalisé »

Source : synonymes de rationalisé sur lebonsynonyme.fr

Rationalisé

Retour au sommaire ➦

Partager