Raquer : définition de raquer


Raquer : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

RAQUER, verbe trans.

Arg., pop. Payer, débourser. Synon. arg., pop. casquer, cracher.N'empêche que tout à l'heure vous étiez pas prête à raquer un rond pour un taxi (Queneau, Zazie, 1959, p. 153).
Absol. J'hésiterais pas, mais alors là, pas du tout, à les faire raquer (Aragon, Beaux quart., 1936, p. 366).Claude rêvait: − Places à cent balles (...) Dois-je raquer pour elle? (Fallet, Banl. Sud-Est, 1947, p. 82).
Prononc.: [ʀake], (il) raque [ʀak]. Étymol. et Hist. [1893 (s. réf. ds Esn.); 1894 (s. réf. ds Chautard Vie étrange Argot, p. 428)] 1897 (A. Bruant, Les Bas-Fonds de Paris, Paris, J. Rouff, t. 2, s.d. [1897], p. 1194); 1900 (Nouguier, Notes manuscr. dict. Delesalle, p. 240: Raquer v. a. et n. payer − acquitter une dette). Mot d'orig. dial.: pic. raquer « cracher », prov. racá et lyonn. raco « vomir », d'où raquá « être forcé de payer » (Gard), rakọ́ « débourser » (Rhône), raccâ, racar « payer » (arg. des maçons de la Tarentaise ds Pont, Vocab. du terratsu de la Tarentaise, Chambéry, 1869 d'apr. A. Dauzat, Les Arg. de métiers fr.-prov., Paris, 1917, p. 201). Toutes ces formes correspondent à l'a. fr. rachier « cracher » (1174-76, Guernes de Pont-Ste-Maxence, St Thomas, éd. E. Walberg, 1938: li unt escopi e rachié), rakier « cracher » (fin xiiie-déb. xives. [date ms.] Suite de Merlin, éd. G. Paris et J. Ulrich, t. 2, p. 232: elle rakoit et escopissoit), issu d'un rad. onomat. rakk- (v. FEW t. 10, p. 35). Bbg. Chautard Vie étrange Argot 1931, p. 428. − Gossen (C. T.). Zur lexikalen Gliederung des pikardischen Dialektraumes. Mél. Wartburg (W. von) 1968 t. 2, p. 135.

Raquer : définition du Wiktionnaire

Verbe

raquer \ʁa.ke\ intransitif et transitif 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. (Régional) (Désuet) Vomir.
    • Sur quoi Merdanson disait, comme étonné :
      — Holà ! Mais que sont ces marauds ? […] Ils ont vilaine trogne et leurs pieds leur puent à raquer (
      raquer voulant dire vomir dans le parler de Montpellier).
      — (Robert Merle, En nos vertes années, VIII., 1979)
  2. (Argot) et (Populaire) Payer à contrecœur, casquer.
    • Y a même souvent jusqu’à des chauffeurs d’bonne maison qu’on est forcé d’raquer pour les tuyaux qu’ils donnent… — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • Attention ! Garez-vous ! Ce soir on les attaque
      Les bourgeois, les salauds, va bien falloir qu’ils raquent
      On n’est pas sur le tas pour jouer d’l’ophicléide
      On va prendre un gros coffre et lui crever le bide

      — (Boris Vian, Le Tango interminable des perceurs de coffres-forts. Chanson interprétée en 1958 par Les Frères Jacques.)
    • C’était du racket mais je tiens à ma peau, j’ai raqué sans discuter.

Verbe

raquer \ʁa.ke\ transitif

  1. (Économie) (Fiscalité) Payer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Raquer : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAQUER, (Marine.) c’est se gâter. On dit que deux cables se raquent, quand ils se touchent, & s’écorchent en se frottant.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « raquer »

Étymologie de raquer - Wiktionnaire

De l’ancien français rachier (« cracher »), dont les variantes régionales remplaçaient souvent le -ch- \ʃ\ par un -k- \k\. Dans le sud de la France, le mot vient de l'occitan racar (« vomir »).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « raquer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
raquer rake play_arrow

Conjugaison du verbe « raquer »

→ Voir les tables de conjugaisons du verbe raquer

Citations contenant le mot « raquer »

  • Un étudiant français "normal" n'accèdera jamais aux logements du CROUS, qui sont réservés en priorité aux étudiants étrangers et aux boursiers. Parents, il faut raquer pour que vos enfants puissent suivre un minimum d'études hors de votre ville (expérience vécue). ladepeche.fr, Toulouse : tensions sur le logement étudiant - ladepeche.fr

Images d'illustration du mot « raquer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « raquer »

Langue Traduction
Corse arrabbiatu
Basque snatch
Japonais スナッチ
Russe рывке
Portugais arrebatar
Arabe خطف
Chinois 抢夺
Allemand schnappen
Italien strappare
Espagnol arrebatar
Anglais snatch
Source : Google Translate API

Synonymes de « raquer »

Source : synonymes de raquer sur lebonsynonyme.fr

Mots similaires