La langue française

Ragréer

Sommaire

Définitions du mot ragréer

Trésor de la Langue Française informatisé

RAGRÉER, verbe trans.

A. −
1. BÂT. Mettre la dernière main à (une construction), en polissant la pierre, en nettoyant les parements; remettre à neuf (un édifice). Synon. ravaler.Ragréer un vieux mur. Ragréer une maison, une façade (Ac.).
P. métaph. Arranger, remettre en ordre quelque chose. Là-dessus, elle ragréa son foulard, et se posa pour conter (Balzac,Autre ét. femme, 1842, p. 424).
2. MENUIS., SERR. Faire disparaître toutes les inégalités en polissant. Ragréer un ouvrage de serrurerie, de menuiserie. La rive d'épaisseur (...) doit être dressée au ciseau et ragréée à la lime (Robinot,Vérif., métré et prat. trav. bât., t. 2, 1928, p. 173).
B. − HORTIC. Ragréer une branche d'arbre. ,,Après qu'une branche a été sciée, couper, unir avec la serpette la surface du moignon`` (Ac.).
C. − MAR., empl. pronom. réfl.
1. Remettre en état son gréement. Se ragréer après une tempête. Nous dûmes nous ragréer (DG).
2. Se ragréer de.Se pourvoir de. Ils travaillèrent à se ragréer d'une grande vergue, d'un mât d'artimon (Ac.).
Prononc. et Orth.: [ʀagʀee], (il) ragrée [ʀagʀe]. Ac. 1718: raggreer; dep. 1740: ragréer. Étymol. et Hist. 1554 « repasser les parements d'un mur pour les rendre unis » (Lettres du Bailli de Blois, 9 mai, Richel., Cab. général, Bret. de Villandry ds Gdf.); 1666 « gréer de nouveau un navire » (Colbert, Lettres, instructions et mém., éd. P. Clément d'apr. FEW t. 16, p. 55b). Dér. de agréer2*; préf. re-*.
DÉR.
Ragrément, subst. masc.[Corresp. à ragréer A 1] Action de ragréer; résultat de cette action. Toutefois, un léger nettoyage du parement, appelé ragrément, se fait d'habitude à l'échafaudage volant, une fois le gros œuvre terminé et couvert. Il consiste en un passage à la brosse métallique ou au rabot chemin de fer pour faire disparaître les coulures de ciment, plâtre ou autres, faites en cours de travaux (Lambertie,Industr. pierre et marbre, 1962, p. 98). [ʀagʀemɑ ̃]. Att. ds Ac. dep. 1762. Lar. Lang. fr.: ragréement. 1reattest. 1548 (Comptes des bâtiments du roi, éd. L. de Laborde, t. 1, 1877, p. 225); de ragréer, suff. -ment1*.
BBG.Gohin 1903, p. 370. − Quem. DDL t. 16.

Wiktionnaire

Verbe

ragréer \ʁa.ɡʁe.e\ transitif 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se ragréer)

  1. (Architecture) Mettre la dernière main à une construction, en repassant le marteau et la ripe aux parements des murs, pour les rendre unis et polis, et en terminant les corniches et les moulures qui ne sont qu’en masse.
    • Exemple d’utilisation manquant. (Ajouter)
  2. (Maçonnerie) Faire un ragréage.
    • J'ai été obliger de ragréer le sol avant de poser la moquette, il y avait trop d'imperfections.
  3. (Par analogie) Faire l’opération analogue par laquelle on remet un édifice à neuf.
    • Ragréer une maison, une façade.
  4. (Arts) Faire disparaître toutes les inégalités avec les outils qui servent à unir, à polir.
    • Ragréer un ouvrage de menuiserie, de serrurerie.
  5. (Arboriculture) Couper et unir avec la serpette la surface du moignon, en parlant d’une branche sciée.
    • Ragréer une branche d’arbre.
  6. (Pronominal) (Marine) Se réparer, se pourvoir de ce qui manque.
    • Ils travaillèrent à se ragréer d’une grande vergue, d’un mot d’artimon.
    • (Absolument) Se ragréer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

RAGRÉER. v. tr.
Il signifie, en termes d'Architecture, Mettre la dernière main à une construction, en repassant le marteau et la ripe aux parements des murs, pour les rendre unis et polis, et en terminant les corniches et les moulures qui ne sont qu'en masse. Il se dit aussi de l'Opération analogue par laquelle on remet un édifice à neuf. Ragréer une maison, une façade. Ragréer un ouvrage de menuiserie, de serrurerie, y mettre la dernière main; en faire disparaître toutes les inégalités avec les outils qui servent à unir, à polir. Ragréer une branche d'arbre, Après qu'une branche a été sciée, couper, unir avec la serpette la surface du moignon. En termes de Marine,

SE RAGRÉER signifie Se réparer, se pourvoir de ce qui manque. Ils travaillèrent à se ragréer d'une grande vergue, d'un mot d'artimon. On dit aussi absolument Se ragréer.

Littré (1872-1877)

RAGRÉER (ra-gré-é) v. a.
  • 1 Terme d'architecture. Mettre la dernière main à une construction, en repassant le marteau et la râpe aux parements des murs, et en terminant les corniches et moulures

    Ragréer une maison, une façade, les remettre à neuf.

    Terme de menuiserie et de serrurerie. Faire disparaître les inégalités d'un ouvrage, le polir.

  • 2 Terme de jardinage. Ragréer une branche d'arbre, unir avec la serpette l'extrémité d'une partie qu'on a sciée.
  • 3 Terme de marin. Gréer de nouveau. J'avais besoin de M. Marcilly pour m'aider à ragréer mon navire qui était tout désemparé, Saint-Pol à Pontchartrain, 3 juill. 1694, dans JAL.
  • 4Se ragréer, v. réfl. Signifie, dans la marine, se pourvoir de ce qui manque. Se ragréer d'une vergue.

    Absolument. Le navire se ragrée.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

RAGRÉER, v. a. (Archit.) c’est après qu’un bâtiment est fait, repasser le marteau & le fer aux parement de ses murs pour les rendre unis & ôter les balévres. En menuiserie & en serrurerie, ragréer, c’est mettre la derniere main à un ouvrage. On dit aussi faire un ragréement, pour ragréer. (D. J.)

Ragréer, (terme de Jardinier.) ce mot se dit des branches d’arbres qui ont été sciées. C’est couper avec la serpette la superficie de la partie sciée & comme brûlée par le mouvement de la scie. Il faut ragréer les parties sciées, parce qu’elles pourriroient autrement & ne se recouvriroient jamais. (D. J.)

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « ragréer »

(Siècle à préciser) Verbe composé de re- et agréer.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Re…, et agréer ?

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « ragréer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
ragréer ragree

Citations contenant le mot « ragréer »

  • Ce n’est, certes, pas le plus gros des travaux quand on refait sa salle de bain mais prévoyez tout de même une enveloppe pour la maçonnerie. En effet, il faut souvent ragréer un sol avant de poser un nouveau carrelage ou installer un faux plafond si vous voulez mettre de jolis spots dans votre nouvelle salle de bain. Figaro Immo, Rénover sa salle de bains : combien ça coûte ?
  • Suivez les instructions de l'emballage concernant les proportions du mélange, en fonction de la surface à ragréer. Faites le mélange dans un seau et remuez lentement le mortier. Laissez reposer quelques minutes. Futura, Comment faire le ragréage d'un carrelage ?
  • Limites : attention aux hauteurs obtenues en conservant un ancien revêtement, en particulier s’il faut ragréer. , Carrelage : attention à la rénovation hors réglementation
  • Il faudra ragréer en commençant par tout arracher. Après on comblera les plus grosses fissures au mortier-colle, puis on appliquera un mortier de ragréage autolissant avant d'effectuer la pose de carreaux.  Cotemaison.fr, Cuisine : remplacer un sol PVC par un carrelage - Côté Maison

Images d'illustration du mot « ragréer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « ragréer »

Langue Traduction
Anglais make up
Espagnol maquillaje
Italien trucco
Allemand bilden
Chinois 补偿
Arabe ميك أب
Portugais maquiagem
Russe составить
Japonais 化粧
Basque makillajea
Corse custituisci
Source : Google Translate API

Synonymes de « ragréer »

Source : synonymes de ragréer sur lebonsynonyme.fr
Partager