La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « professionnel »

Professionnel

Définitions de « professionnel »

Trésor de la Langue Française informatisé

PROFESSIONNEL, -ELLE, adj. et subst.

I. − Adjectif
A. −
1. Relatif à une profession ou à un métier, à son exercice. C'est pour cette raison qu'en général les fautes proprement professionnelles n'ont pas le même degré de gravité que les autres (Durkheim,Divis. trav., 1893, p.290).Sa myopie, et une certaine façon qu'il avait de rajuster son lorgnon avant de répondre, lui donnaient l'air d'avoir l'esprit fin; il n'avait guère que des connaissances professionnelles et l'habitude du monde (Martin du G.,Devenir, 1909, p.16).La manière même dont je menais cette défense me donnait de grandes satisfactions. J'étais vraiment irréprochable dans ma vie professionnelle (Camus,Chute, 1956, p.1483).
SYNT. Panonceau, outil, costume, instrument professionnel; maladie, intoxication, risque professionnel(le); secret, morale, devoir, honneur, discrétion, obligation professionnel(le); fonction, activité, spécialité, pratique responsabilité, vocation, carrière, réputation professionnelle; promotion, sélection, solidarité, débouché professionnel(le); intérêt, souci, revendication, revenu, besoin, concurrence, relation, droit professionnel(le); statut professionnel; argot, langage professionnel.
2. Qui concerne l'enseignement d'une profession, d'un métier. Enseignement, école professionnel(le); diplôme professionnel; certificat d'aptitude professionnel (C.A.P.); brevet professionnel (B.P.); lycée d'enseignement professionnel (L.E.P.). Les écoles nationales professionnelles ont fourni plus de trente mille techniciens extrêmement qualifiés à l'industrie française (Hist. instit. et doctr. pédag., 1947, p.368).Si la machine libère l'homme des tâches anonymes, elle exigera de plus en plus d'hommes qualifiés pour son entretien et pour son contrôle, elle imposera une formation professionnelle plus poussée (Univers écon. et soc., 1960, p.52-8).Orientation scolaire d'abord, puis orientation professionnelle doivent aboutir à mettre chaque travailleur, chaque citoyen au poste le mieux adapté à ses possibilités, le plus favorable à son rendement (Capelle,Éc. demain, 1966, p.74).
3. Qui concerne une profession ou des professions dans une branche, un secteur d'activité particulier. Branche, groupe, groupement professionnel(le); organisme, union, association professionnel(le); milieu, journal professionnel. Les journaux dits spécialisés sont ordinairement publiés par les commissariats du peuple en collaboration avec les syndicats professionnels correspondants (Civilis. écr., 1939, p.40-2). Beaucoup de travail reste à faire dans le domaine de la collaboration entre le musée et les collectivités professionnelles ainsi que les sociétés de culture populaire (Musées Fr., 1950, p.25).Les centres collectifs créés par des associations pour la formation professionnelle, par des organisations professionnelles d'employeurs et d'ouvriers ou par des collectivités publiques (Encyclop. éduc., 1960, p.273).
En partic. Entente professionnelle. Fait pour des entreprises industrielles ou commerciales de s'entendre sur des quotas de productions des tarifs de vente, une politique salariale, pratique qui est strictement contrôlée par l'État. L'ordonnance du 14 août 1945, portant réorganisation des pêches maritimes, a retenu le principe des ententes professionnelles déjà admis par le décret-loi du 24 mai 1938 (Boyer,Pêches mar., 1967, p.23).
Taxe* professionnelle.
B. −
1. [En parlant d'une pers.] Qui exerce un métier, une profession donnée; qui a les qualités, l'habileté requises pour les exercer. Synon. pro (infra rem.), de profession, de métier; anton. amateur, occasionnel.Écrivain, journaliste, musicien professionnel. Il serait temps que l'on se rende à cette vérité: ce que le peintre peut apercevoir de l'homme est encore plus mince que ce qu'en perçoit le psychologue professionnel, et ce n'est pas peu dire (Lhote,Peint. d'abord, 1942, p.123).La loi du 6 septembre 1947 (...) distingue les ouvriers dockers professionnels et les ouvriers dockers occasionnels (M. Benoist, Pettier,Transp. mar., 1961, p.175).
[En parlant du comportement d'une pers.] Qui relève de la personne de métier, de la compétence, de l'habitude à exercer un métier. Agilité, froideur, sourire professionnel(le); conscience, expérience, habileté, valeur professionnelle. Chaque savant, grâce à une déformation professionnelle bien connue, s'imagine connaître l'être humain, tandis qu'il n'en saisit qu'une partie minuscule (Carrel,L'Homme, 1935, p.43).Je ne me sentais pas encore par ce geste professionnel suffisamment ancré à ces fonctions d'écrivain qu'il m'a toujours paru si désirable de remplir (J. Bousquet,Trad. du sil., 1936, p.89).Je n'étais pas son médecin; mais je n'étais plus son amie tandis que je montais son escalier avec des mensonges au bout de mes lèvres, et un regard professionnel tapi au fond de mes yeux (Beauvoir,Mandarins, 1954, p.410).
En partic. Beauté professionnelle. Personne dont la beauté est nécessaire à l'exercice d'une profession (acteur, modèle); p.ext., femme reconnue et acceptée dans certains milieux à cause de sa beauté. Il a fait figurer [dans son musée] avec leur permission toutes les beautés professionnelles de sa ville (Bourget,Outre-Mer, i, 1895, p.112 ds Bonn. 1920, p.110).
2. P. ext. Qui fait sa principale activité de quelque chose, qui en tire ou non ses revenus. L'homme n'est pas un assassin professionnel. Il était trop affolé (Romains,Hommes bonne vol., 1932, p.133).Je comprends que nos rêves naïfs aient donné à rire aux techniciens, aux révolutionnaires professionnels (Guéhenno,Journal «Révol.», 1938, p.115).Tel autre est sournoisement guetté par le fisc, l'escroc, l'intelligence service et le tapeur professionnel, parce que son chasseur se fait cinq cent mille francs de revenus par an (Fargue,Piéton Paris, 1939, p.237).
3. [P. méton.; en parlant d'une discipline, d'un corps de métier] Qui est exercé par des gens de métier. La médecine professionnelle considère simplement les relations et les devoirs du médecin dans l'exercice de la médecine en tant que profession (Cl. Bernard, Princ. méd. exp., 1878, p.32).L'armée professionnelle, qui fut un état dans l'état, a dû céder la place à l'armée de tous les citoyens (Clemenceau,Iniquité, 1899, p.257).L'autocratie est l'ennemi; sa force principale, la police, corps professionnel de soldats politiques (Camus,Homme rév., 1951, p.281).
P. iron. ou p.plaisant. Ainsi le patriotisme professionnel est désormais satisfait, et la France est grande et forte au delà de toute mesure (Clemenceau,Vers réparation, 1899, p.94).
− Dans le domaine sportif.Footballeur, tennisman professionnel; équipe professionnelle. Il avait acquis une droite redoutable, une gauche foudroyante, un jeu de jambes vertigineux. Dans ces conditions pourquoi ne serait-il pas devenu professionnel? (Queneau,Loin Rueil, 1944, p.61).Par contre, le joueur professionnel est à la disposition du club et de l'entraîneur du club (J. Mercier,Footb., 1966, p.91).
[P. méton.] Boxe. −(...) 20 h 45 au Stadium: réunion professionnelle et amateur (Combat, 19-20 janv. 1952, p.6, col. 1).[Le terme] «jeu d'argent» est trop étroit puisqu'il exclurait les mises en nature comme vêtements, villas, propriétés, bateaux de plaisance, etc., mais trop large puisqu'il ferait entrer sous sa rubrique, les sports professionnels (Jeux et sports, 1967, p.457).
[En parlant d'un objet, d'un outil, d'un instrument] Qui est utilisé par des gens de métier, par des spécialistes ou qui en a les caractéristiques. Coronamatic 7000 [machine à écrire]. Ultra-professionnelle sans en avoir l'air (L'Express, 19 avr. 1976, p.125, col. 1).Platine magnétophone à cassettes Hi-Fi (...). Présentation en pupitre, ligne «professionnelle», finition noire (Le Point, 19 avr. 1976, p.36, col. 1).
II. − Substantif
A. −
1. Personne qui exerce, qui connaît parfaitement un métier donné. Synon. pro (infra rem.), spécialiste; anton. amateur.De Buffon ou de Mmede Staël il ne reste pour ainsi dire pas d'oeuvre, en ce sens que leurs livres ne sont plus lus que par des professionnels (Thibaudet,Réflex. litt., 1936, p.114):
1. Pour les travaux extérieurs, une solide échelle simple suffira, car on laissera au professionnel le soin d'exécuter les ravalements à grande hauteur (périlleux pour le non-spécialiste) et l'on pourra se passer, par conséquent, d'une échelle à coulisse. Bonnel-Tassan1966, p.136.
Professionnel de + subst. (désignant une discipline, un corps de métier).Ils possèderont tout l'équipement correspondant aux besoins de la technique moderne et porteront au peuple l'art des grands professionnels du théâtre (Becquet,Organ. loisirs travaill., 1939, p.54).Si, dans l'ensemble, les professionnels de la biologie se déclarent contre Needham et Buffon, il s'en faut que l'unanimité se fasse contre la génération spontanée des animalcules (J. Rostand,Genèse vie, 1943, p.47).Les limonadiers, cafetiers, hôteliers, vendeurs de maillots de bain font aussi grise mine que le temps. (...) Les professionnels du soleil voudraient bien présenter au gouvernement la note de l'été pourri (Le Nouvel Observateur, 5 sept. 1977, p.51, col. 1).
2. P. ext. Personne qui exerce une activité quelconque à la façon d'un métier, habituellement. Il est un peu drôle... Mais, comme professionnel, il est vraiment bon. Je viens de le voir travailler, eh ben, tu peux me croire: il sait ce que c'est que des déclenchements successifs de grèves! (Malraux,Conquér., 1928, p.33).L'assassin était un professionnel qui adorait son métier (Aymé,Uranus, 1948, p.147).
Professionnel de + subst. (désignant une activité, une occupation).Je suis surpris qu'il n'y ait pas de professionnels des grèves, qui se chargeraient de dresser les tableaux des revendications ouvrières (Sorel,Réflex. violence, 1908, p.87).Elles se trouvaient être l'une et l'autre, filles de cheminots. Avant de devenir professionnelles de la conspiration, la blonde travaillait dans les postes, la brune dans l'administration préfectorale (Vailland,Drôle de jeu, 1945, p.135).
B. − Dans le domaine sportif.Sportif qui pratique un sport en tant que métier, qui est rétribué pour cette activité. Synon. pro (infra rem.) ; anton. amateur.Les Anglais répondent que seuls ils ont conservé le véritable esprit sportif (...), que seuls ils défendent l'amateurisme désintéressé contre l'âpreté ou la brutalité des professionnels (Morand,Londres, 1933, p.141).
Professionnel de + subst. (désignant un sport):
2. Le sportif amateur reçoit une médaille ou une coupe, et bon nombre de jeux d'adresse et de hasard supposent la possibilité d'un gain. Par ailleurs, rien n'empêche un professionnel du tennis ou du bridge de se prendre à son jeu, et, dans telle ou telle circonstance, de jouer pour le plaisir de jouer. Jeux et sports, 1967, p.1161.
C. − Au plur. Ensemble de personnes appartenant à la même branche d'activité. L'affiliation à un syndicat est une nécessité pratique pour la masse des professionnels (Jocard,Tour. et action État, 1966, p.75).Les Halles centrales font l'objet d'une réglementation ancienne et très précise distinguant les différentes catégories de professionnels (Belorgey,Gouvern. et admin. Fr., 1967, p.409).
D. − Subst. fém., fam. Prostituée, fille publique. Si les conquêtes galantes étaient rares et difficiles, cela tenait d'abord à ce que les Bulgares, peuple paysan et militaire, ont pour capitale une ville plus austère qu'une sous-préfecture française bien pensante. Il restait pourtant quelques professionnelles (Vercel,Cap. Conan, 1934, p.167).Quelqu'un l'avait pris par le bras, l'entraînait. Une femme. Il suivait l'impulsion, réalisant à peine que ça devait être une professionnelle. Elle soufflait, d'une voix rauque, éraillée: «Marche, petit, t'arrête pas... à gauche...» (Aragon,Beaux quart., 1936, p.354).
REM. 1.
Pro, subst. et adj.,fam. [Gén. avec une connotation valorisante] Professionnel, professionnelle. a) [En parlant d'une pers.] α) [Dans le domaine des médias] Serait-il aventurier lui-même [P. Bellemare]? Sourire énigmatique et bourru... Non, il est trop sage, trop «pro». Et s'il consent à rêver c'est pour faire rêver un public qu'il ne méprise jamais (Le Point, 22 août 1977, p.54, col. 3).Principal atout de Pierre Sabbagh, toujours responsable d'«Au théâtre ce soir»: c'est un «pro», passé maître ès télévision populaire (Le Point, 5 sept. 1977, p.42, col. 3). β) Dans le domaine sportif.−Hé! dit Mathieu à voix basse... Tu étais goal?... Il ajouta: Ça gazait? −Avec de la chance, je serais passé pro (Sartre,Mort ds âme, 1949, p.174).Très doué, invaincu depuis ses débuts chez les pros, ce Marseillais de 22 ans compte des victoires avant la limite sur Dobin, Denis (L'Humanité, 19 janv. 1952, p.3, col. 5). γ) Pro de + subst. Spécialiste de quelque chose. Il y a de jolis ballets [dans «Féfé de Broadway»], des quiproquos attendus, des chansons qu'on ne retient pas, et des acteurs rompus aux ficelles du Boulevard. Des «pro» de la gaudriole (L'Express, 14 mars 1977, p.16, col. 4).Élisabeth, «Lizzy» comme disent ses sujets affectueux, est une «pro» de la royauté. Elle fait avec conscience le métier pour lequel elle a été élevée (Elle, 5 sept. 1977, p.32, col. 1).b) P. anal. (Outil, appareil, instrument) qui concerne les professionnels, digne d'un professionnel. Le support de perçage. C'est un outil pro. Les lumières permettent la fixation de tous les types d'étaux (Le Nouvel Observateur, 19 avr. 1976, p.9, col. 3).C'est du Akaï. C'est du «pro». Ce sont des chaînes dont chaque maillon est conçu et construit pour assurer pendant très longtemps un service tout-terrain (L'Express, 11 oct. 1980, p.22, col. 3).
2.
-professionnel, -elle, élém. de compos. entrant dans la constr. d'adj. qui expriment un rapport avec la ou les professions.V. extra-professionnel (s.v. extra I A 2 b), interprofessionnel, socioprofessionnel et aussi :a)
Paraprofessionnel, -elle. Qui est extérieur, en marge d'une profession. Il s'agirait (...) de combiner la possession de titres professionnels (...), la pratique du métier comme apprenti, ouvrier et chef d'entreprise, d'activités de perfectionnement professionnel et d'activités para-professionnelles (Robert,Artis., 1966, p.85).
b)
Préprofessionnel, -elle. Qui est avant l'exercice d'une profession. La formation de l'ouvrier qualifié (...) s'oriente de plus en plus vers une méthodologie comportant trois phases: une phase préprofessionnelle... (Capelle,Éc. demain, 1966, p.87).
c)
Pseudo-professionnel, -elle. Qui est en dehors d'une profession, qui feint de lui appartenir. Parallèlement, un nombre croissant de jeunes chômeurs se réfugie dans le marginalisme pseudo-professionnel (Le Point, 28 août 1978, p.29, col. 3).
d)
Ultra-professionnel, -elle. Qui est très performant. V. supra I B 3 ex. de L'Express.
3.
Professionnaliser, verbe trans.Donner les caractères de spécialisation, de technicité d'une profession à un domaine, une discipline, un phénomène. Alice Saunier-Séïté, nouveau secrétaire d'État aux universités, cherche à «professionnaliser» l'enseignement supérieur, c'est-à-dire à rapprocher la formation à l'université des besoins économiques (Le Point, 15 mars 1976, p.88, col. 1).
Prononc. et Orth.: [pʀ ɔfεsjɔnεl]. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist.1. 1842 adj. «qui se rapporte à, qui est fait selon le métier, la profession» (Reybaud, J. Paturot, p.417); 2. 1872 subst. sports, p.réf. à l'Angleterre (Pearson, Dict. du Sport fr. ds Petiot); 1876 les professionals (La Revue des Sports, no23, 30 sept., 2b ds Bäcker 1975, p.291); 1876 en France les professionnels (ibid., no24, 7 oct., 1c, ibid., p.292); 3. 1885 beautés professionnelles (Mandat-Grancey, Chez l'Oncle Sam, p.91 ds Bonn., p.110); 1923 professionnelle beauté (Barrès, Pays Lev., t.2, p.52). Dér. de profession* (suff. -el, v. -al), prob. d'apr. l'angl. professional adj. «relatif à, concernant une profession» (mil. xviiies. ds NED) «de profession, dont c'est le métier» (1798, 1838 en sports ds NED Suppl.2), et dans le syntagme professional beauty (1887 ds NED) dont l'empl. 3 est la trad. Le subst. du vocab. du sport (2) est att. en angl. dep. 1848 (ibid.). Fréq. abs. littér.: 829. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 4, b) 222; xxes.: a) 1986, b) 2207.
DÉR. 1.
Professionnalisation, subst. fém.État, caractère de ce qui est rendu professionnel, le fait de devenir un professionnel. La persistance de l'habitude favorise la spécialisation de la personnalité et la professionalisation [sic] (Mounier,Traité caract., 1946, p.297).La «professionnalisation» de la politique amène les élus à rechercher l'accord de leurs électeurs pour être réélus (Vedel,Dr. constit., 1949, p.140).On s'est aperçu très tôt, dès le XIXesiècle, que la prison, la plupart du temps, faisait d'un condamné un délinquant à vie. Croyez-vous qu'on n'aurait pas trouvé d'autres moyens de punir, si précisément cette professionnalisation du délinquant n'avait pas permis de constituer une «armée de réserve du pouvoir» (Le Nouvel Observateur, 26 janv. 1976, p.35, col. 2). [pʀ ɔfεsjɔnalizasjɔ ̃]. 1reattest. 1946 professionalisation (Mounier, loc. cit.); de professionnel, suff. -isation (v. -iser et -tion); cf. aussi angl. professionalisation, -ization (1901) et professionilising, -izing (1907) ds NED et NED Suppl.2
2.
Professionnalisme, subst. masc.[P. oppos. à amateurisme] Caractère professionnel d'une activité; en partic., dans le domaine sportif. Le Hyères F. C. [Football-Club] qui adhéra au professionnalisme il y a quelques années, maintenant redevenu amateur, semble posséder cette saison une formation pleine de jeunesse et d'allant (L'OEuvre, 4 févr. 1941).L'importance des confrontations internationales et leur influence sur les rapports entre pays, leur succès de masse et de popularité sur tous les continents, a encouragé, imposé même un entraînement qui a poussé certaines fédérations nationales à créer le professionnalisme (J. Mercier,Footb., 1966, p.85). [pʀ ɔfεsjɔnalism̭]. 1resattest. 1881 professionalisme (Le Sport vélocipédique, no25, 3 févr., 18 ds Bäcker 1975, p.290), 1893 professionnalisme (Les Sports Athlétiques, no180, 9 sept., 16a, ibid.); de professionnel (suff. -isme*) prob. d'apr. l'angl. professionalism (1856 «caractère professionnel de quelque chose», 1884 sports ds NED), v. Bäcker, loc. cit.
3.
Professionnellement, adv.a) Du point de vue de la profession, par profession. On dirait que, professionnellement, aujourd'hui, les philosophes se défient du mécanisme comme système philosophique (Ruyer,Esq. philos. struct., 1930, p.2).Quelle formation peut-on demander à de tels ouvriers? Professionnellement, elle est assez indéterminée (Traité sociol., 1967, p.451).b) Au titre de la profession. Sauf une minorité de Français qui, professionnellement et par souci d'information critique, lisent plusieurs journaux par jour, la plupart des lecteurs lisent seulement un journal, au maximum deux (Civilis. écr., 1939, p.36-9).Simon se trouvait donc dans la petite cour intérieure de l'Institut, en compagnie d'une quinzaine de journalistes venus professionnellement attendre les résultats (Druon,Gdes fam., t.2, 1948, p.25).c) De façon professionnelle. Même lorsqu'il avait eu à juger professionnellement ses réponses, était-il sûr de n'avoir rien dit qui l'eût blessée? Un tel examen, à supposer qu'il retrouvât la froideur de la voir ainsi devant lui, serait aujourd'hui au-dessus de ses forces (Malègue,Augustin, t.2, 1933, p.110).Dans le jeu des courants créés et dirigés ainsi au profit de certains intérêts particuliers ou collectifs, une classe d'hommes intervient professionnellement: ce sont les jongleurs, auteurs et colporteurs des écrits de propagande et de polémique (Faral,Vie temps st Louis, 1942, p.213). [pʀ ɔfεsjɔnεlmɑ ̃]. 1reattest. 1845 (Richard); de professionnel, suff. -(e)ment2*. Fréq. abs. littér.: 37.

Wiktionnaire

Nom commun - français

professionnel \pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl\ masculin (pour une femme, on dit : professionnelle)

  1. Celui qui fait profession d’un métier, d’un art ou d’un sport.
    • Les troubles tout récents de Russie ont contribué à populariser l’idée de grève générale dans les milieux des professionnels de la politique. — (Georges Sorel, Réflexions sur la violence, chapitre V, La grève générale politique, 1908, page 215)
    • Une professionnelle de la chaussure présente un savoir-faire unique et différentes techniques de tressage du cuir.
  2. (En particulier) Prostitué(e)
    • […] François se dévoyait auprès des filles publiques, […]. On dit que ces professionnelles ont des charmes secrets, des recettes magiques pour exaspérer la volupté de leurs clients et leur procurer des extases sans pareilles que honnêteté de leurs épouses est incapable de leur offrir. — (Jean Rogissart, Hurtebise aux griottes, L’Amitié par le livre, Blainville-sur-Mer, 1954)

Adjectif - français

professionnel \pʁɔ.fɛ.sjɔ.nɛl\

  1. Qui est relatif à une profession.
    • La création des jurandes et des maîtrises leur fut funeste, car ces organisations n'étaient pas seulement professionnelles mais religieuses. — (Léon Berman, Histoire des Juifs de France des origines à nos jours, 1937)
    • Dans le Nord-Ouest amazonien, par exemple, environ un siècle après l'abattis, il devient à peu près impossible à un botaniste professionnel de distinguer la végétation secondaire de la forêt primaire environnante (Sastre 1975). — (Philippe Descola, La nature domestique: symbolisme et praxis dans l'écologie des Achuar, Paris, ‎Maison des sciences de l'Homme & Fondation Singer-Polignac, 1986, page 171)
    • Le prêtre, habituellement peu bavard, évoqua en long et en large son cursus professionnel. — (Hervé Jourdain, Sang d'encre au 36, Éditions Les Nouveaux Auteurs/Éditions Prisma, 2010, chap. 15)
  2. (En particulier) Qualifie la formation des apprentis à leur métier.
    • Enseignement professionnel.
    • Cours professionnels.
    • École professionnelle.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PROFESSIONNEL, ELLE. adj.
Qui est relatif à une profession. Conscience professionnelle. Le pli professionnel. La déformation professionnelle. Le secret professionnel. École professionnelle, École où l'on prépare à différents métiers. On dit de même : Enseignement professionnel. Cours professionnels. Il s'emploie aussi substantivement et se dit de Celui qui fait profession d'un art ou d'un sport, par opposition au Simple amateur qui le cultive. Ce n'est pas un amateur, c'est un professionnel. Un professionnel de la boxe.

Littré (1872-1877)

PROFESSIONNEL (pro-fè-sio-nèl, nè-l') adj.
  • Néologisme. Qui concerne une profession, qui tient à une profession. Des préjugés professionnels.

    Enseignement professionnel, cours, établissements où l'on prépare aux différents métiers.

    On dit de même : cours professionnels, écoles professionnelles pour les jeunes filles.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « professionnel »

 Dérivé de profession, avec le suffixe -el, suffixe adjectival.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « professionnel »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
professionnel prɔfɛsjɔnɛl
professionnelle prɔfɛsjɔnɛl

Citations contenant le mot « professionnel »

  • Un curriculum vitae efficace murmure doucement : je suis un professionnel. De Anonyme
  • Un acteur professionnel ressent une sorte de tension. Cela désarçonne l'amateur, mais le professionnel en a besoin. De Carrol O'Connor
  • Un professionnel est quelqu’un qui peut donner le meilleur de lui-même sans en avoir envie. De Anonyme
  • L'homme de théâtre est un hypocrite professionnel alors que les autres hommes sont des hypocrites occasionnels. De Jacques Fabbri / Etre saltimbanque
  • On reconnaît facilement le photographe professionnel au milieu d'un troupeau de touristes : c'est celui qui cache son appareil. De Roland Topor
  • Un amateur est un artiste qui travaille pour pouvoir peindre. Un professionnel est quelqu'un dont la femme travaille pour qu'il puisse peindre.
  • L’optimiste ressemble à ce boxeur professionnel qui, venant de se marier, annonçait à ses amis qu’il ne se battrait plus. De John Steinbeck
  • Dans le sport professionnel actuel, il est deux certitudes : sans fric, on ne va nulle part, mais avec du fric, on ne va pas nécessairement quelque part. De Jean Dion / Le Devoir - 7 Décembre 1999
  • Alors que la société se montre généralement sévère à l'égard de l'échec professionnel, elle continue de manifester un certain respect pour le malheur affectif. De Alain de Botton / Le Plaisir de souffrir
  • Le statut professionnel d'un homme semble être le meilleur indicateur de la beauté de la femme qu'il épousera. De Divid Buss / Les stratégies de l'amour
  • Un amateur est une personne qui trouve un travail pour pouvoir peindre. Un professionnel est une personne dont la femme travaille pour qu’il puisse peindre. De Ben Shahn
  • Je connais un monsieur, c’est un auto-stoppeur professionnel. Il lui est arrivé un accident de travail... il a perdu le pouce ! De Raymond Devos / Les gens sont très marqués par ce qu’ils font
  • Voyager, c'est être une sorte d'enfant professionnel. L'étonnement est une vertu première, y compris vis-à-vis de sa propre langue. De Jacques Meunier / Entretien avec Catherine Argand - Juin 1992
  • A propos du sport professionnel : tant et aussi longtemps que l'opium moderne du peuple fera planer, on se bousculera pour en acheter. Et les vendeurs riront jusqu’à la banque. De Jean Dion / Liberté - Octobre 1998
  • S'ils arrêtaient de penser que le sport professionnel est un service essentiel, ils auraient peut-être moins l'impression qu'on se moque d'eux, les amateurs. De Jean Dion / Le Devoir - 13 Septembre 1997
  • 5 conseils pour mieux équilibrer vie personnelle et professionnelle , 5 conseils pour mieux équilibrer vie personnelle et professionnelle - Courrier Cadres
  • Ce regain d’intérêt pour le centre de Strasbourg contraste avec sa situation commerciale. « Beaucoup de boutiques y sont à vendre, mais les repreneurs sont peu nombreux, relève Pascal Hardy, le responsable du secteur immobilier professionnel d’Immoval. Si les restaurants aux emplacements touristiques se vendent toujours très bien, les locaux commerciaux, eux, sont à la peine. Bien qu’à la baisse, les tarifs de vente et de location restent chers et rendent difficile l’installation d’indépendants. Les cessions ne se font quasiment plus qu’au profit d’enseignes alimentaires. » Déploré également dans d’autres villes de province, ce phénomène résulte, entre autres, du boom des ventes sur Internet, de la progression des zones commerciales périphériques ainsi que de la concentration des murs et des fonds commerciaux entre les mains de quelques groupes. , Paroles d'experts | Strasbourg : un immobilier professionnel en demi-teinte
  • De plus en plus de professionnels de santé ouvrent leur cabinet de consultation directement chez eux. Mais comment cela doit-il se faire ? Quelles sont les démarches et les réglementations en vigueur pour ce type de projet ? Se Loger Bureaux & Commerces, Comment ouvrir un cabinet médical à domicile ? | Cabinet professionnel Se Loger Bureaux & Commerces
  • Auront-ils droit à davantage que des médailles et des applaudissements aux fenêtres ? Alors que la publication du décret définissant les contours de la prise en charge du Covid-19 en tant que maladie professionnelle se fait encore attendre ce mercredi 29 juillet, représentants syndicaux et associatifs ne cachent pas leurs inquiétudes après la révélation d'un projet de texte revenant en grande partie sur les premières annonces du gouvernement. Marianne, Reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle : "Tout est fait pour limiter le nombre de bénéficiaires"
  • Ce premier meeting de boxe professionnel post Covid va se dérouler dans un lieu insolite, le Cirque Bormann, transformé pour l'occasion en véritable scène de combat! Le ring sera installé au milieu de la piste de cirque, pour garantir un spectacle idéal au public. "Il y a 800 places, pas une de plus! Et la distance sera de rigueur pour les spectateurs" assure Arnaud Romera, ancien président de la Ligue de boxe professionnelle et organisateur de l'événement. Le port du masque sera également obligatoire pour le public tout au long de la soirée.  France Bleu, Paris : les boxeurs professionnels français remontent sur le ring ce jeudi soir, après quatre mois sans combat
  • En décembre 2017, Edouard Philippe avait lui affrété un vol à 350 000 euros entre Tokyo et Paris pour le ramener, lui et sa délégation d'une cinquantaine de personnes de Nouvelle-Calédonie. Même s'il s'agissait d'un déplacement professionnel, il avait alors reconnu qu'il était « compliqué » et « cher » de déplacer un Premier ministre : « Je comprends parfaitement à la fois la surprise et les interrogations que se posent les Français ». leparisien.fr, En avion ou en train, privé ou professionnel… Des déplacements des ministres très encadrés - Le Parisien
  • Visite exceptionnelle du lycée professionnel des métiers du bâtiment Jean Monnet – Architecture des années 50 le samedi 19 septembre à Lycée professionnel Jean Monnet Unidivers, Visite exceptionnelle du lycée professionnel des métiers du bâtiment Jean Monnet – Architecture des années 50 Lycée professionnel Jean Monnet Montrouge samedi 19 septembre 2020
  • Auront-ils droit à davantage que des médailles et des applaudissements aux fenêtres ? Alors que la publication du décret définissant les contours de la prise en charge du Covid-19 en tant que maladie professionnelle se fait encore attendre ce mercredi 29 juillet, représentants syndicaux et associatifs ne cachent pas leurs inquiétudes après la révélation d'un projet de texte revenant en grande partie sur les premières annonces du gouvernement. Marianne, Reconnaissance du Covid-19 comme maladie professionnelle : "Tout est fait pour limiter le nombre de bénéficiaires"

Images d'illustration du mot « professionnel »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « professionnel »

Langue Traduction
Anglais professional
Espagnol profesional
Italien professionale
Allemand fachmann
Chinois 专业的
Arabe المحترفين
Portugais profissional
Russe профессиональный
Japonais プロフェッショナル
Basque profesionala
Corse prufessiunali
Source : Google Translate API

Synonymes de « professionnel »

Source : synonymes de professionnel sur lebonsynonyme.fr

Antonymes de « professionnel »

Professionnel

Retour au sommaire ➦

Partager