La langue française

Pourpier

Sommaire

  • Définitions du mot pourpier
  • Étymologie de « pourpier »
  • Phonétique de « pourpier »
  • Citations contenant le mot « pourpier »
  • Traductions du mot « pourpier »
  • Synonymes de « pourpier »

Définitions du mot pourpier

Trésor de la Langue Française informatisé

POURPIER, subst. masc.

BOTANIQUE
A.− Plante herbacée, annuelle, dont il existe plusieurs espèces, l'une d'elles (pourpier doré) à tige couchée, aux feuilles épaisses et charnues étant le plus souvent cultivée comme plante potagère, une autre aux tiges rouges, aux fleurs très larges de différentes couleurs (rouge, jaune, orangé, violet) étant cultivée pour sa valeur ornementale. Les sentiers, sables jadis, sont remplis de pourpier (Balzac, Autre ét. femme,1842, p. 407).Devant le parloir, des pourpiers (...) rampent et fleurissent entre les pavés (Larbaud, F. Marquez,1911, p. 218).Ajouter une laitue détaillée en grosse julienne, une poignée de feuilles de pourpier et saler (Gdes heures cuis. fr.,P. Montagné, 1948, p. 187).
P. méton. Feuilles de pourpier. Yassiguindja avait préparé le manioc habituel. Elle avait fait bouillir en même temps, mais en deux autres marmites, des patates douces et du pourpier sauvage (Maran, Batouala,1921, p. 35).
B.− Pourpier de mer. Arbrisseau buissonnant d'aspect blanc argenté, aux feuilles alternes ovales aiguës ou triangulaires, persistantes, aux fleurs jaunâtres, disposées en épis allongés formant une grappe composée, vivant dans les terrains salés du sud de l'Europe (d'apr. Becker-Picard 1982). Synon. arroche* halime.Le terrain [de Boghar au Rocher de sel] est alternativement coupé de marécages, sablonneux comme aux approches du Rocher de sel, ou bien couvert de graminées touffues (...), d'absinthes (...), de pourpiers de mer (Fromentin, Été Sahara,1857, p. 51).
Prononc. et Orth. : [puʀpje]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. Fin du xies. polpier (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t. 1, 839); 2emoit. du xiiies. porpié (Guillaume de La Villeneuve, Les Crieries de Paris, 31 ds T.-L.); 1314 pourpié (Henri de Mondeville, Chirurgie, 2978, ibid.); 1538 pourpier (Est. d'apr. FEW t. 9, p. 529a); 2. 1752 pourpier de mer (Trév.). Du lat. pop. *pullipedem, acc. de *pullipes « pourpier » littéral. « pied de poulet » (pullus « poulet », pes « pied »). Fréq. abs. littér. : 15.

Wiktionnaire

Nom commun

pourpier \puʁ.pje\ masculin

  1. Portulaca, genre de plantes à feuilles épaisses et à tige couchée de la famille des portulacacées.
    • Cela fit, avec quelques plants de pourpier qui croissaient au fond d’un ravin, tout le déjeuner du 22. — (Jules Verne, Les Enfants du capitaine Grant, 1846)
    • Le pâturin a envahi les allées. Devant le parloir, des pourpiers qui se sont échappés, sans doute, des grands pots d’orangers où on les avait plantés, rampent et fleurissent entre les pavés. — (Valery Larbaud, Fermina Márquez, 1911, réédition Le Livre de Poche, page 250)
  2. (Spécialement) Portulaca oleracea, le pourpier potager, que l’on cultive comme plante potagère.
    • Une couche de pourpier.
    • Gregory Cobwell avait terminé son solitaire repas composé de salade de pourpier et d’oignons frits, cuisiné dans un infâme petit réduit qu’il dénommait pompeusement "office". — (Jean Ray, La Cité de l’indicible peur, 1943)
  3. (Spécialement) Portulaca grandiflora, le pourpier à grandes fleurs.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POURPIER (pour-pié ; l'r ne se prononce pas et ne se lie pas) s. m.
  • Genre de la famille des portulacées.

    Plante potagère à feuilles épaisses (portulaca oleracea, L.).

    Pourpier doré, pourpier naissant qui se mange en salade. À côté de ce plat paraissaient deux salades, L'une de pourpier jaune, et l'autre d'herbes fades, Boileau, Sat. III.

    Pourpier sauvage, sorte de pourpier dont les feuilles sont plus petites que celles du pourpier ordinaire.

    Pourpier de mer, nom vulgaire d'une espèce d'arroche.

HISTORIQUE

XVIe s. Les myrmecies seront curées, y appliquant dessus du pourpied pilé, Paré, V, 21.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POURPIER, s. m. (Hist. nat. Bot.) portulaca ; genre de plante à fleur en rose, composée de plusieurs pétales disposés en rond. Le pistil sort du calice qui est d’une seule feuille & fourchu ; il devient dans la suite avec le calice un fruit ordinairement ovoïde, qui renferme de petites semences, & qui a sur la partie supérieure deux sortes de têtes, dont l’extérieure n’est autre chose que la partie fourchue du calice ; l’intérieure est formée par le pistil qui a pris de l’accroissement. Cet têtes s’ouvrent transversalement en deux pieces : la partie inférieure du fruit, c’est-à-dire l’autre partie du calice, est attachée à un pédicule. Tournefort, inst. rei herb. Voyez Plante.

Ses feuilles sont assez charnues & succulentes ; le calice est d’une seule piece, découpée en deux segmens ; il embrasse étroitement l’ovaire ; la fleur est en rose, & composée de cinq pétales. L’ovaire qui est au fond du calice, se change en un vaisseau de figure ovoïde, composé de deux coques l’une sur l’autre. La coque extérieure quand elle a atteint sa maturité, s’ouvre horisontalement par le milieu, ou forme une ouverture horisontale sur celle de dessous, qui s’ouvre à son tour de la même maniere, & laisse voir une infinité de semences menues.

Il y a selon Tournefort, neuf especes de pourpier cultivé ou sauvage. On peut quand elles ne sont pas en fleur les reconnoître les unes & les autres, d’avec d’autres plantes, par leurs feuilles épaisses, charnues, placées alternativement sur les tiges.

Le pourpier sauvage, portulaca sylvestris, I. R. H. 236. ne differe presque du cultivé, que par la petitesse de toutes ses parties. Il ne fait que s’améliorer par la culture ; on le trouve fréquemment dans les terres sablonneuses en friche, le long des chemins, & ailleurs où il se seme de lui-même.

Le pourpier cultivé, portulaca sativa, I. R. H. 236. en anglois, the garden-purcelain, est presque connu de tout le monde. Il pousse des tiges rondes, lisses, rougeâtres & fragiles. Ses feuilles sont grosses, charnues, rondes, assez larges à leur extrémité, polies, luisantes, de couleur blanchâtre ou jaunâtre, d’un goût visqueux, tirant un peu sur l’acide. Ses fleurs naissent aux sommités des tiges parmi ses feuilles ; elles sont petites, jaunes ou pâles, composées de cinq pétales disposés en rose, soutenues par un calice d’une seule piece, semblables en quelque maniere à une mitre. Il leur succede de petits fruits ou capsules, arrondies, de couleur herbeuse, qui contiennent des semences menues, noires & striées.

Pourpier, (Diete & Mat. méd.) pourpier des jardins, domestique ou cultivé, petit pourpier ou pourpier sauvage.

Ces deux plantes sont regardées comme ayant à-peu-près les mêmes propriétés, elles ont aussi les mêmes usages tant en cuisine qu’en médecine ; mais on employoit la premiere par préférence, & la seconde seulement au besoin.

Les feuilles & les semences sont en usage : l’une & l’autre de ces parties est regardée comme très-rafraichissante, humectante, émolliente, relâchante & adoucissante. La semence est une des quatre semences froides mineures. Voyez Semences froides. Elle est regardée d’ailleurs, mais assez gratuitement, comme un bon vermifuge.

Les feuilles de pourpier se mangent crues en salade ; elles sont indigestes, & ne peuvent convenir qu’aux meilleurs estomacs. On les fait entrer aussi dans les potages ; la cuite qu’elles subissent dans ce dernier usage, corrige entierement leur mauvaise qualité, & les rend à-peu-près indifférentes, ou si l’on veut, même salutaires.

Les feuilles de pourpier sont un des ingrédiens les plus ordinaires des bouillons médicamenteux, appellés frais ou rafraichissans.

L’abondance du suc a queux & aigrelet qu’elles renferment, les rend en effet très-propres à cet usage. Le suc exprimé de ces feuilles, est regardé comme très-utile contre les vers, surtout chez les enfans : on attribue la même propriété, aussi bien que celle d’arrêter les hémorrhagies, & de calmer la fougue des fievres ardentes, à l’eau distillée de ces mêmes feuilles, qui certainement n’est bonne à rien.

Les semences de pourpier entrent dans l’électuaire de Psyllio, le requies Nicolaï, la confection d’hyacinthe, le diaprun, les especes diarrhodon, la poudre composée contre les vers, &c. (b)

Pourpier de mer, (Botan.) nom vulgaire de l’espece d’arroche maritime, appellée par Ray, atriplex maritima, fructicosa, halimus dicta ; & par Tournefort, atriplex maritima, angustissimo folio. Voyez Arroche.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pourpier »

Ménage le tire du lat. pulli pes, pied de poulet, qui est un des noms de cette plante ; étymologie confirmée par piépou, nom du pourpier en Anjou, et par l'orthographe de Paré pourpied.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Du latin vulgaire *pullipes (« pourpier ») composé de pullus et de pes, signifiant littéralement « pied de poulet ».
(XIe siècle) polpier ;
(seconde moitié du XIIIe siècle) porpié ;
(1314) pourpié.
(Ambroise Paré) pourpied [3].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pourpier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pourpier purpje

Citations contenant le mot « pourpier »

  • Les pourpiers sont des plantes méconnues, particulièrement rustiques et résistantes, ce qui rend leur culture facile en plus d’offrir de très belles fleurs ! Alors, laissez-vous tenter par le pourpier fleur sur votre rebord de fenêtre ou votre balcon ! ConsoGlobe, Le pourpier : une plante d'ornement pour fenêtres et balcons
  • Très répandu dans nos jardins, le pourpier passe pourtant inaperçu. Et ça, c’est vraiment dommage tant le pourpier est intéressant, d’un point de vue gustatif comme nutritionnel. ConsoGlobe, Le pourpier, un légume oublié aux multiples bienfaits
  • Presser le jus de citron (avec parcimonie !  Le poisson ne doit pas être inondé de citron !) sur chaque assiette. Saler et poivrer. Laisser reposer au frais entre 30 minutes et une heure. Déposer les pousses de salicorne et les feuilles de pourpier sur le poisson, ajouter le sarrasin torréfié.  Arroser d’un filet d’huile d’olive et servir. France Inter, Carpaccio de bar
  • "Une chose importante est de bien manger !" Haricots verts et (étonnante) salade de pourpier du jardin, bichonné durant ce satané confinement, ont ravi les papilles. La conversation plus encore. Engagée afin de présenter les quelques sorties locales de ses mystérieuses et envoûtantes machines, elle ne pouvait pas éviter d’évoquer cette crise sanitaire qui anéantit le travail des artistes intermittents du spectacle. midilibre.fr, Les sirènes de Franz Clochard en Cévennes : "Le truc, c’est de donner envie !" - midilibre.fr
  • Le pourpier à fleurs (Portulaca umbraticola) est une plante herbacée succulente, pour jardinière et couvre sol, de la famille des portulacacées. C'est une plante annuelle à croissance rapide pouvant atteindre jusqu'à 30 centimètres de haut. Les feuilles sont charnues et spatulées, contrairement aux Portulaca grandiflora à feuilles cylindriques. Il est souvent cultivé sous les climats tempérés comme plante ornementale annuelle pour les plates-bandes ou comme plante en pot. Il exige un climat chaud, beaucoup de lumière et un sol bien drainé pour fleurir abondamment tout l'été. Les fleurs ont cinq pétales et sont parfois panachées dans les tons rouge, orange, rose, blanc, jaune. Tout comme le Portulaca Oleracea, il est parfaitement comestible. , Tout savoir sur le portulaca, une succulente à fleurs de toute beauté
  • Tous les automobilistes circulant sur la RD 840 entre Decazeville et Firmi ont pu profiter d’un magnifique spectacle près du Plégat : un opulent et superbe pourpier s’étale sur plusieurs dizaines de mètres. Un régal visuel que l’on doit à la propriétaire des lieux dont la main verte fait merveille depuis des années. centrepresseaveyron.fr, Un pourpier régale les yeux - centrepresseaveyron.fr
  • Légèrement acidulé, croquant et frais, le pourpier est riche en vitamines, minéraux et antioxydants. Il se consomme cru en salade, mais aussi frit ou poêlé. Le Monde.fr, Le pourpier, un légume spontané
  • Vous avez dit mauvaise herbe ? Le pourpier est en réalité une plante très tendre, riche en oméga-3 et en antioxydants. Au lieu de la piétiner, prenez le temps de cueillir cette “bonne herbe” et de profiter de tous ses bienfaits. Bio à la une, Le pourpier, une plante à ne (surtout) pas piétiner | Bio à la une
  • Originaire du sud de l'Europe et du pourtour méditerranéen où il peut pousser aussi bien sur les côtes, les marais salants ou les zones désertiques, le pourpier de mer affiche une rusticité moyenne qui peut quand même descendre ponctuellement jusqu'à -15°C. Binette & Jardin, Arroche halime (Atriplex halimus), pourpier de mer : plantation, culture
  • Claytonia perfoliata, la claytone de Cuba ou pourpier d'hiver, est une petite plante annuelle, aux feuilles légèrement succulentes, appartenant à la famille des Portulacées, comme le pourpier... auJardin.info, Pourpier de rocaille, Calandrinia en ombelle, Calandrinia umbellata : planter, cultiver, multiplier

Traductions du mot « pourpier »

Langue Traduction
Anglais purslane
Espagnol verdolaga
Italien porcellana
Allemand purslane
Chinois 马齿苋
Arabe الرجلة
Portugais beldroega
Russe портулак
Japonais スベリヒユ
Basque purslane
Corse purslane
Source : Google Translate API

Synonymes de « pourpier »

Source : synonymes de pourpier sur lebonsynonyme.fr
Partager