La langue française

Poudrer

Sommaire

  • Définitions du mot poudrer
  • Étymologie de « poudrer »
  • Phonétique de « poudrer »
  • Citations contenant le mot « poudrer »
  • Images d'illustration du mot « poudrer »
  • Traductions du mot « poudrer »
  • Synonymes de « poudrer »

Définitions du mot « poudrer »

Trésor de la Langue Française informatisé

POUDRER, verbe

I.− Empl. trans.
A.− Couvrir de poussière ou d'une substance poudreuse. La poussière, tourbillonnant sur eux, poudrait de granules cendrées les tables et les verres (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 81).On avait boulangé, ce jour-là. La farine poudrait la table et le vaisselier (Pourrat, Gaspard,1925, p. 162).Il époussetait le sable qui poudrait ses vêtements (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 95).
P. anal. [En parlant d'une neige fine] Le grand salon aux baies vitrées, donnant sur de vieux arbres, que la neige poudrait (Rolland, J.-Chr.,Foire, 1908, p. 734).
B.− COSMÉTOL. Recouvrir d'une fine couche de poudre de riz, de poudre à cheveux. Poudrer son visage; poudrer sa perruque; sac à poudrer. Ses cheveux en ailes de pigeon, que le coiffeur de l'École polytechnique vint lui poudrer tous les matins, dessinaient cinq pointes sur son front bas (Balzac, Goriot,1835, p. 28).Vous avez le nez brillant, lui dit-il, poudrez-le (Montherl., J. filles,1936, p. 1044):
1. Elle portait des robes de brocatelle, ouvertes par devant, poudrait sa chevelure blanche chaque matin, et se posait parfois une mouche au coin de la lèvre si elle donnait à dîner à quelque vieux voisin. Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 404.
[P. méton.] J'aime (...) frotter mes maîtresses après le bain, les poudrer, poncer leurs pieds, parfumer leurs poitrines (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 45).Cette petite a une couleur de cheveux exceptionnelle, ce serait un crime de la poudrer (Anouilh, Répét.,1950, i, p. 24).
Empl. pronom. réfl. Et puis on se moque d'une, tellement grasse qu'elle est obligée de se poudrer d'amidon un peu partout pour ne pas se couper (Colette, Cl. école,1900, p. 140).Germaine se déganta, ouvrit son sac et se poudra. − Je me refais une beauté (Arland, Ordre,1929, p. 402).Les Jacobins avaient délaissé l'usage de se poudrer les cheveux (Stéphane, Art coiff. fém.,1932, p. 148).
Au part. passé en empl. adj. Visage poudré; cheveux poudrés; perruque poudrée. Un général tout poudré, de l'ancien régime, fait rire les vieilles moustaches qui ont vaincu l'Europe entière (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 220).Elle avait (...) le décolleté bien poudré (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 213):
2. ... Alexis, rasé de près, un peu poudré, avec un veston clair et un pantalon de velours bleu-marine, finement côtelé, ressemblait à nouveau au Slavsky de la terrasse du Dôme. Triolet, Prem. accroc,1945, p. 130.
II.− Empl. intrans. ou pronom. réfl.
A.− Empl. intrans. ou pronom. réfl., CHASSE À COURRE. [Le suj. désigne un animal] Par temps de sécheresse, faire voler la poussière en fuyant, ce qui recouvre la voie (d'apr. Duchartre 1973). Cerf qui poudre, se poudre.
B.− Empl. pronom. réfl., CHASSE. [Le suj. désigne un oiseau et, en partic., le faisan ou la perdrix] Se rouler dans la poussière ou le sable pour se débarrasser des parasites logés dans le plumage. Les places où le faisan aime à se poudrer : taches de sable nu ou dans des sols plus argileux, les anciennes places à charbon (Vidron, Chasse,1945, p. 33).
III.− Empl. intrans., région. (Canada). [En parlant de l'eau ou de la neige] Voler, tourbillonner sous l'effet du vent. L'eau poudrait, la neige commence à poudrer (Canada1930).
[En constr. impers.; en parlant de la neige] (...) il va y avoir une tempête, dit Tit'Sèbe. Maria tourna les yeux vers la fenêtre et soupira. − Et justement il a neigé il y a deux jours : ça va poudrer, certain! (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 224).
REM.
Poudreur, -euse, adj.,cosmétol. [Parfois comme 2eélém. d'un mot comp.] Qui sert à verser (une substance poudreuse). Le talc, poudre fine et légère, s'applique en touche finale après le bain ou la douche. (...) Flacon poudreur : 20 F (Elle,14 juin 1976, p. 47, col. 2).Le charme du Talc au Magnolia ou à l'Orange de Molton Brown, aux odeurs délicates, dans « boîte-poudreuse » en carton (Marie-Claire,mars 1984, p. 185, col. 1).
Prononc. et Orth. : [pudʀe], (il) poudre [pu:dʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. « réduire en poussière, pulvériser » part. passé (Lapidaire de Marbode, éd. J. Evans, 651); 2. a) ca 1210 « dégager de la poussière (en parlant des chemins) » (Herbert de Dammartin, Foulque de Candie, 2520 ds T.-L.); b) 1665 chasse « faire voler la poussière en fuyant (des animaux) » (R. Salnove, La Vénerie royale d'apr. FEW t. 9, p. 562a); c) 1667 « dégager une espèce de poudre (d'étoffes teintes en noir qui n'ont pas été bien lavées) » (Réglem. sur les manufact., teinturiers en laine, art. 9 ds Littré); 3. a) xixes. « couvrir d'une couche de poudre » (Moamin et Ghatrif, IV, 20 ds T.-L.); b) 1636 « couvrir de poudre (les cheveux) » (Monet); c) 1895 visage poudré (Renard, Journal, p. 266); 4. 1743 « se soulever en parlant de la neige » (d'apr. Canada 1930). Dér. de poudre*; dés. -er. Fréq. abs. littér. Poudrer : 107. Poudré : 326. Fréq. rel. littér. Poudré : xixes. : a) 438, b) 563; xxes. : a) 572, b) 365.

Trésor de la Langue Française informatisé

POUDRER, verbe

I.− Empl. trans.
A.− Couvrir de poussière ou d'une substance poudreuse. La poussière, tourbillonnant sur eux, poudrait de granules cendrées les tables et les verres (Huysmans, Sœurs Vatard,1879, p. 81).On avait boulangé, ce jour-là. La farine poudrait la table et le vaisselier (Pourrat, Gaspard,1925, p. 162).Il époussetait le sable qui poudrait ses vêtements (Beauvoir, Mandarins,1954, p. 95).
P. anal. [En parlant d'une neige fine] Le grand salon aux baies vitrées, donnant sur de vieux arbres, que la neige poudrait (Rolland, J.-Chr.,Foire, 1908, p. 734).
B.− COSMÉTOL. Recouvrir d'une fine couche de poudre de riz, de poudre à cheveux. Poudrer son visage; poudrer sa perruque; sac à poudrer. Ses cheveux en ailes de pigeon, que le coiffeur de l'École polytechnique vint lui poudrer tous les matins, dessinaient cinq pointes sur son front bas (Balzac, Goriot,1835, p. 28).Vous avez le nez brillant, lui dit-il, poudrez-le (Montherl., J. filles,1936, p. 1044):
1. Elle portait des robes de brocatelle, ouvertes par devant, poudrait sa chevelure blanche chaque matin, et se posait parfois une mouche au coin de la lèvre si elle donnait à dîner à quelque vieux voisin. Ponson du Terr., Rocambole,t. 1, 1859, p. 404.
[P. méton.] J'aime (...) frotter mes maîtresses après le bain, les poudrer, poncer leurs pieds, parfumer leurs poitrines (Mirbeau, Journal femme ch.,1900, p. 45).Cette petite a une couleur de cheveux exceptionnelle, ce serait un crime de la poudrer (Anouilh, Répét.,1950, i, p. 24).
Empl. pronom. réfl. Et puis on se moque d'une, tellement grasse qu'elle est obligée de se poudrer d'amidon un peu partout pour ne pas se couper (Colette, Cl. école,1900, p. 140).Germaine se déganta, ouvrit son sac et se poudra. − Je me refais une beauté (Arland, Ordre,1929, p. 402).Les Jacobins avaient délaissé l'usage de se poudrer les cheveux (Stéphane, Art coiff. fém.,1932, p. 148).
Au part. passé en empl. adj. Visage poudré; cheveux poudrés; perruque poudrée. Un général tout poudré, de l'ancien régime, fait rire les vieilles moustaches qui ont vaincu l'Europe entière (Staël, Consid. Révol. fr.,t. 2, 1817, p. 220).Elle avait (...) le décolleté bien poudré (Aragon, Beaux quart.,1936, p. 213):
2. ... Alexis, rasé de près, un peu poudré, avec un veston clair et un pantalon de velours bleu-marine, finement côtelé, ressemblait à nouveau au Slavsky de la terrasse du Dôme. Triolet, Prem. accroc,1945, p. 130.
II.− Empl. intrans. ou pronom. réfl.
A.− Empl. intrans. ou pronom. réfl., CHASSE À COURRE. [Le suj. désigne un animal] Par temps de sécheresse, faire voler la poussière en fuyant, ce qui recouvre la voie (d'apr. Duchartre 1973). Cerf qui poudre, se poudre.
B.− Empl. pronom. réfl., CHASSE. [Le suj. désigne un oiseau et, en partic., le faisan ou la perdrix] Se rouler dans la poussière ou le sable pour se débarrasser des parasites logés dans le plumage. Les places où le faisan aime à se poudrer : taches de sable nu ou dans des sols plus argileux, les anciennes places à charbon (Vidron, Chasse,1945, p. 33).
III.− Empl. intrans., région. (Canada). [En parlant de l'eau ou de la neige] Voler, tourbillonner sous l'effet du vent. L'eau poudrait, la neige commence à poudrer (Canada1930).
[En constr. impers.; en parlant de la neige] (...) il va y avoir une tempête, dit Tit'Sèbe. Maria tourna les yeux vers la fenêtre et soupira. − Et justement il a neigé il y a deux jours : ça va poudrer, certain! (Hémon, M. Chapdelaine,1916, p. 224).
REM.
Poudreur, -euse, adj.,cosmétol. [Parfois comme 2eélém. d'un mot comp.] Qui sert à verser (une substance poudreuse). Le talc, poudre fine et légère, s'applique en touche finale après le bain ou la douche. (...) Flacon poudreur : 20 F (Elle,14 juin 1976, p. 47, col. 2).Le charme du Talc au Magnolia ou à l'Orange de Molton Brown, aux odeurs délicates, dans « boîte-poudreuse » en carton (Marie-Claire,mars 1984, p. 185, col. 1).
Prononc. et Orth. : [pudʀe], (il) poudre [pu:dʀ ̥]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. 1. 1remoit. xiies. « réduire en poussière, pulvériser » part. passé (Lapidaire de Marbode, éd. J. Evans, 651); 2. a) ca 1210 « dégager de la poussière (en parlant des chemins) » (Herbert de Dammartin, Foulque de Candie, 2520 ds T.-L.); b) 1665 chasse « faire voler la poussière en fuyant (des animaux) » (R. Salnove, La Vénerie royale d'apr. FEW t. 9, p. 562a); c) 1667 « dégager une espèce de poudre (d'étoffes teintes en noir qui n'ont pas été bien lavées) » (Réglem. sur les manufact., teinturiers en laine, art. 9 ds Littré); 3. a) xixes. « couvrir d'une couche de poudre » (Moamin et Ghatrif, IV, 20 ds T.-L.); b) 1636 « couvrir de poudre (les cheveux) » (Monet); c) 1895 visage poudré (Renard, Journal, p. 266); 4. 1743 « se soulever en parlant de la neige » (d'apr. Canada 1930). Dér. de poudre*; dés. -er. Fréq. abs. littér. Poudrer : 107. Poudré : 326. Fréq. rel. littér. Poudré : xixes. : a) 438, b) 563; xxes. : a) 572, b) 365.

Wiktionnaire

Verbe

poudrer \pu.dʁe\ transitif ou pronominal 1er groupe (voir la conjugaison) (pronominal : se poudrer)

  1. Couvrir légèrement de poudre, surtout en parlant du visage, des cheveux ou d’une perruque.
    • Elle se poudra rapidement, passa un peigne dans ses cheveux, donna un coup d’œil prompt dans l'armoire à glace. — (Victor Méric, Les Compagnons de l’Escopette, Éditions de l’Épi, Paris, 1930, pages 10-11)
    • Poudrer à blanc, poudrer à frimas, poudrer à l’extrême.

Verbe

poudrer \Prononciation ?\ transitif (voir la conjugaison)

  1. Réduire en poudre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POUDRER (pou-dré)
  • 1 V. a. Couvrir légèrement les cheveux de poudre. Poudrer une perruque. La dépense que la plus brillante partie de la nation fait en fine farine pour poudrer ses têtes, soit que vous soyez coiffés à l'oiseau royal, soit que vous portiez vos cheveux étalés comme Clodion et les conseillers de la cour, Voltaire, Facéties, Disc. aux Velches.
  • 2 V. n. Terme de chasse. Se dit d'un animal qui, lorsqu'il est poursuivi dans un temps de sécheresse, fait voler la poussière, ce qui recouvre ses voies et empêche les chiens de le suivre.
  • 3 Terme de teinturier. Poudrer, laisser sortir de la poudre. Et après être guédés [les draps], lesdits teinturiers les fouleront aux pieds dans de l'eau, puis les garanceront, et, après qu'ils seront faits noirs, les laveront bien jusqu'à ce qu'ils ne poudrent plus, Règlem. sur les manufact. août 1667, teinturiers en laine, art. 9.
  • 4 Fig. Dans le style très familier, faire un geste moqueur qui consiste à frapper deux ou trois fois l'avant-bras droit sur le poing gauche en se dirigeant du côté de celui qu'on veut bafouer. Léopold tira la langue, le poudra, c'est-à-dire lui adressa ce geste indicible du gamin parisien qui envoie la bravade et la moquerie au nez des passants, comme les perruquiers d'autrefois envoyaient la poudre sur les vénérables perruques de nos aïeux, Soulié, Si Jeunesse savait, XVII.
  • 5Se poudrer, v. réfl. Se couvrir les cheveux de poudre. La duchesse de Bourgogne alla chercher le duc, et revint dire qu'il se poudrait, Saint-Simon, 214, 137.

HISTORIQUE

XIVe s. Quant l'en aura drecié, si pouldrez par dessus une espice que l'en appelle coriandre, Ménagier, II, 5.

XVe s. Que chascun trousse à l'arçon de la selle la cuysse d'un cerf pouldrée, afin qu'il en puisse manger si la faim luy vient, Perceforest, t. II, f° 55.

XVIe s. Piece de bœuf poudrée aux naveaux, Despériers, Contes, III. Pour empescher la putrefaction desdits corps, ils les poudroyent de nitre, Palissy, 22.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POUDRER, v. act. c’est répandre de la poudre sur quelque chose.

Poudrer, (Teinturier.) ce mot se dit d’une certaine poudre qui sort des étoffes après qu’elles ont été teintes en noir, & qui y reste des différentes drogues & ingrédiens qu’on a coutume d’employer à cette teinture.

Poudrer, terme de Chasse ; il se dit lorsqu’on chasse un lievre dans le tems de la sécheresse, & qui passe dans les chemins poudreux & les terres nouvellement labourées, où il fait voler la poudre, qui recouvre ses voies, ce qui en diminue beaucoup le sentiment : ainsi on dit, le lievre poudre trop, les chiens en perdent les voies à tout moment.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « poudrer »

Dénominal de poudre.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Poudre.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « poudrer »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poudrer pudre

Citations contenant le mot « poudrer »

  • Chaque fois que je me fais poudrer, j’essaie de leur tirer les vers du nez. Le Journal de Montréal, Visages à deux faces | Le Journal de Montréal
  • Les clés d'un teint healthy mais velouté ? « poudrer la zone T pour un effet satin et garder le reste du visage hydraté et naturellement un peu brillant », résume Julien Rol. « Si on a une peau normale à sèche, on peut déposer une touche de poudre illuminatrice sur le haut des pommettes et le dessus des lèvres, pour apporter de la lumière sans risque de trop briller », conseille Fanny Maurer. , Comment utiliser la poudre libre - Elle
  • Vous l'avez compris à demi-mot, le choix de sa poudre visage se fait principalement en fonction de son type de peau. Ainsi, la poudre libre convient à tous les types de peau, et plus particulièrement aux peaux mixtes à grasses. Les peaux sèches l'utiliseront avec parcimonie. La poudre compacte est pratique à emporter partout pour se repoudrer le nez tout au long de la journée. Elle s'adapte à tous les types de peau, tout comme la poudre minérale. Marie Claire, Poudre matifiante, poudre minérale, poudre libre : comment choisir ? - Marie Claire
  • Règle N°1.Si on s'y prend mal avec son bronzer, on peut rapidement se massacrer le teint, et obtenir un résultat ne nous mettant pas du tout en valeur. Pour obtenir un résultat naturel, dans un premier temps, on pense à poudrer notre fond de teint. Celui-ci sera ainsi parfaitement matifié et n'accrochera pas la matière. Appliquer son bronzer directement après son fond de teint est une erreur : vous en avez peut-être déjà fait l'expérience, cela laisse de grossières traces de poudre bronzante. aufeminin, Poudre bronzante : comment la choisir et comment l'appliquer ?
  • Le geste de pro : lisser et poudrer les paupières mobiles et les cernes afin d’éviter les dépôts de produits dans les stries de la peau. Marie Claire, Tuto vidéo : un maquillage de jour rapide sur peau claire - Marie Claire

Images d'illustration du mot « poudrer »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poudrer »

Langue Traduction
Anglais powder
Espagnol polvo
Italien polvere
Allemand pulver
Chinois 粉末
Arabe مسحوق
Portugais
Russe порошок
Japonais パウダー
Basque hauts
Corse pudè
Source : Google Translate API

Synonymes de « poudrer »

Source : synonymes de poudrer sur lebonsynonyme.fr
Partager