La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « potinier »

Potinier

Définitions de « potinier »

Trésor de la Langue Française informatisé

POTINIER, -IÈRE, adj. et subst.

Vieilli, fam. (Personne) qui a l'habitude de faire des potins (v. potin1A). Synon. cancanier (fam.), commère, concierge (fam.), jacassier, mauvaise langue (v. ce mot I B 2).Des cancans extravagants faits par les potiniers de lettres sur les uns et les autres (Goncourt, Journal,1890, p.1184).Cette femme maigre (...) mauvaise comme la gale, bavarde comme une pie et potinière comme une concierge (Gyp, Mariage Chiffon,1894, p.47).Qu'il ait eu vent de certains soupçons et des amours qu'elle étalait, ce n'est point douteux, dans le milieu potinier où il vivait à Vienne, en dépit de sa surdité. Les Cahiers de conversations, d'après 1820, montrent que ses amis, bonnes langues, ne le sevraient d'aucun des commérages viennois (Rolland, Beethoven,t.2, 1937, p.571).
[P. méton. du subst.] La conversation de Mirbeau, volontiers potinière, mais de temps en temps avec des envolées au-dessus des potins (Goncourt, Journal,1890, p.1164).
REM. 1.
Potineur, -euse, subst.,vx et rare, synon.Ah! quel être double que ce potineur hystérique [Lorrain]! (Goncourt, Journal,1894, p.576).
2.
Potinière, subst. fém.,vieilli, fam. Lieu où l'on potine. C'est là un salon original, bien neuf, très vivant et très artiste. On (...) y cause aussi bien que dans les meilleures potinières du dernier siècle (Maupass., Notre coeur,1890, p.302).Rome n'est qu'une potinière, un nid à ragots (Arnoux, Rossignol napol.,1937, p.212).
Prononc. et Orth.: [pɔtinje], fém. [-jε:ʀ]. Att. ds Ac. 1935. Étymol. et Hist. [1871 subst. «personne qui fait des potins» (Goncourt, Journal, 21 nov. ds Fuchs, p.119)]; 1888 «id.» (Id., Journal, p.872). Dér. de potin1*; suff. -ier*, -ière. On note également le dér. potineur, potineuse «id.» (1872, Larch., p.204), formé à l'aide du suff. -eur2*, -euse. Bbg. Pauli 1921, p.22.

Wiktionnaire

Nom commun - français

potinier \pɔ.ti.nje\ masculin (pour une femme, on dit : potinière)

  1. (Familier) Personne qui aime les potins, qui fait des commérages.

Adjectif - français

potinier \pɔ.ti.nje\ masculin

  1. (Familier) Qui aime les potins, qui fait des commérages.
    • Nous avions les mêmes goûts, les mêmes journaux, les mêmes pauvres, et, chose incroyable, les mêmes opinions sur l’affaire Dreyfus !... Et c’était si charmant, si émouvant et si candide, si visiblement candide, qu’il n’était venu à l’idée de personne, même dans notre milieu potinier, de souiller, du plus léger soupçon, de la plus légère parole ironique, cette intimité unique et merveilleuse. — (Octave Mirbeau, Contes et nouvelles – Veuve, réédition Arcadia, 2002, page 64)
    • Les dames de la ville, informées, complimentaient la petite femme avec un regard potinier du côté de sa taille. — (Lucie Delarue-Mardrus, Comme tout le monde, J. Tallandier, page 139)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POTINIER, IÈRE. adj.
Qui aime les potins, qui fait des commérages. Il est familier.

Étymologie de « potinier »

(1871) De potin avec le suffixe -ier.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « potinier »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
potinier pɔtinje
potinière pɔtɛ̃jɛr

Citations contenant le mot « potinier »

  • Entre l'oracle des salons du noble Faubourg, l'aristocrate transcendantal, l'esthète jusqu'au bout des ongles, l'amateur insatiable de frais gibier populaire, le littérateur impénitent qui rêve que sa vie ressemble à un roman de Balzac (et y parvient presque), le potinier incurablement frivole, l'amoureux frappé "d'une atteinte imprévue aussi bien que mortelle" et qui ne s'en remettra pas, Charlus joue d'un immense clavier, qui va de la Grande Mademoiselle au roi Lear. , Ph. Berthier, Charlus
  • « Royer-Collard avait voté pour Victor Hugo. C’était au moins la deuxième fois. Aussi s’étonne-t-on de lire dans une lettre datée du 1er avril 1840 et adressée par M. Xavier Doudan, hugophobe et potinier, à Mme la baronne de Staël : « On a causé de l’Institut ; de M. Royer-Collard qui disait à M. Victor Hugo venant lui demander sa voix : “Monsieur, on ne lit plus à mon âge, on relit”. »  France Culture, A mon âge, on relit - Ép. 11/16 - Proust essayiste
  • 21 heures Côté potinière. Festival dansant avec Michèle Sangla, au jardin de la Potinière. SudOuest.fr, Feria de Dax 2017 : voici le programme complet

Images d'illustration du mot « potinier »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « potinier »

Langue Traduction
Anglais gossip
Espagnol chisme
Italien pettegolezzo
Allemand klatsch
Chinois 八卦
Arabe القيل والقال
Portugais fofoca
Russe слухи
Japonais ゴシップ
Basque esamesak
Corse zingi
Source : Google Translate API

Synonymes de « potinier »

Source : synonymes de potinier sur lebonsynonyme.fr

Potinier

Retour au sommaire ➦

Partager