La langue française

Postillonner

Définitions du mot « postillonner »

Trésor de la Langue Française informatisé

POSTILLONNER, verbe intrans.

Envoyer des postillons en parlant. C'était un gros vieux homme ardent, essoufflé, qui rougeoyait comme une forge, qui bredouillait, sifflait et postillonnait en parlant (Gide, Si le grain, 1924, p.457).
Empl. trans., rare
Dire en postillonnant. Il s'était redressé de toute sa taille, et il me postillonnait dans la figure: «Qu'est-ce que vous voulez de moi, monsieur? Un conseil? (...)» (Martin du G., Thib., Sorell., 1928, p.1237).MeSaint-Germain est au supplice et postillonne en vain des «Voyons, voyons!» du côté de ma mère (H. Bazin, Mort pt cheval, 1949, p.241).
P. anal. Projeter des gouttelettes (de quelque chose). La mèche de ficelle pétillait, postillonnait des gouttelettes chaudes (Genevoix, Raboliot, 1925, p.141).
REM. 1.
Postillonnade, subst. fém.,hapax. Le speech du maire, l'homélie de l'évêque, le compliment des enfants des écoles, le laïus du chef de la branche aînée, à nous, on ne nous en fit pas grâce. Enfin, après trois heures de postillonnades (...) (H. Bazin, Vipère, 1948, p.238).
2.
Postillonnage, subst. masc.,hapax. L'accès de mépris jovial s'achevait peu à peu en gloussement (...) postillonnages d'amplitude et de jet décroissants (Arnoux, Visite Mathus., 1961, p.165).
3.
Postillonnant, -ante, part. prés. en empl. adj.Qui s'accompagne de postillons. Ferdinand se prodiguait en colères postillonnantes (Duhamel, Terre promise, 1934, p.122).
4.
Postillonneuse, adj. fém.Synon. de postillonnante.Une prononciation zézayante et postillonneuse (Duhamel, Jard. bêtes sauv., 1934, p.66).
Prononc. et Orth.: [pɔstijɔne], (il) postillonne [pɔstijɔn]. Étymol. et Hist. 1866 (Delvau). Dér. de postillon2*; dés. -er. Fréq. abs. littér.: 11.

Wiktionnaire

Verbe

postillonner \pɔs.ti.jɔ.ne\ intransitif (parfois utilisé transitivement) 1er groupe (voir la conjugaison)

  1. Émettre des postillons quand on parle.
    • Mais plus tard, je m’aperçus qu’elle croyait tenir sa vie solidement calée sous sa langue, et même le destin de l’Afrique et de ses hommes tout entier ! Qu’elle ne postillonnait pas son existence à gauche, à droite et de travers, en bouts et en fragments, du n’importe quoi, qui allait s’envoler et se perdre quelque part dans le ciel. — (Calixthe Beyala, Les honneurs perdus, Albin Michel, 1996, page 239)
  2. (Rare) Parler maladroitement.
    • Maman s’est levée ce matin à dix heures, elle est descendue déjeuner, elle est restée tout l’après-midi avec nous et, en l’absence de Maurice qui postillonne pour le compte d’un sardinier mécontent de ses huiles, nous aurions pu nous croire revenues à la belle époque. — (Hervé Bazin, Qui j’ose aimer, Grasset, 1956. p. 97.)
  3. (Désuet) Être toujours à courir la poste, employer incessamment les postillons.
    • Voyez donc comment feu M. de Louvois [à propos du masque de fer] aurait passé huit jours à postillonner de Versailles à l'île Sainte-Marguerite, sans qu'on se fût aperçu de rien. — (Souvenirs de Mme de Créquy, t. III, p. 75)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Littré (1872-1877)

POSTILLONNER (po-sti-llo-né, ll mouillées) v. n.
  • Terme familier. Être toujours à courir la poste, employer incessamment les postillons. Voyez donc comment feu M. de Louvois [à propos du masque de fer] aurait passé huit jours à postillonner de Versailles à l'île Sainte-Marguerite, sans qu'on se fût aperçu de rien, Souv. de Mme de Créquy, t. III, p. 75.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « postillonner »

(1866) Dénominal de postillon.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « postillonner »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
postillonner pɔstijɔne

Citations contenant le mot « postillonner »

  • « D’autres sports où il y a du contact ont pu reprendre, mais pas les sports de combat », regrette Jean-Marc Crespy, coach au Boxing club briviste. Légitime, cette libération tardive ? « C’est vrai que les boxeurs en opposition ont tendance à postillonner pendant l’effort. C’est quand même risqué. Donc c’était normal ! » www.lamontagne.fr, Entre plaisir et frustration, les boxeurs de Brive remontent enfin sur le ring - Brive-la-Gaillarde (19100)
  • Reste la question des places. À l'heure d'écrire ces lignes, les spectateurs de bulles différentes doivent laisser entre eux deux sièges d'écart. Une rangée sur deux doit également rester libre. Mais les opérateurs attendent des nouvelles du Conseil de Sécurité qui pourrait revoir ces normes à la baisse, comme en France, en tenant compte du fait que les spectateurs ont le regard tourné vers l'écran, ce qui limite les risques de se postillonner à la figure. DH Les Sports +, Le retour des cinémas montois - DH Les Sports+
  • Pour qu'un climatiseur diffusé des postillons, il faudrait se mettre juste devant et postillonner à fond ! Et puis il faut des personnes infectées dans la pièce ! Les ventilateurs sont plus efficaces pour cela, mais si personne n'est contaminé, où est le problème ? Il faut arrêter d'écrire n'importe quoi que ce soit par des "études" ou autre chose. midilibre.fr, Covid-19 : la climatisation ne transmettrait pas le virus selon Santé publique France - midilibre.fr
  • Je ne suis pas devin, mais franchement je ne crois pas que le théâtre puisse s'accorder avec les mesures barrières. Je ne suis pas compétent pour juger de l'opportunité de ces mesures, je fais ce qu'on me dit. Mais la distanciation physique est à l'opposé de l'esprit d'une salle de théâtre. On y va pour être ensemble. Je ne vois pas comment une salle peut tourner économiquement avec un public disséminé. D'autre part, je ne vois pas comment nous, les comédiens, sur le plateau pouvons jouer à deux mètres de distance sans se toucher, sans postillonner. Ça ne peut pas marcher. Je suis perplexe et j'espère qu'on pourra redémarrer en septembre, en faisant attention. L'entre-deux est impossible. Le Point, Jacques Weber : « Au théâtre, on se touche, on sue, on postillonne ! » - Le Point
  • En Vendée, mercredi, un homme est allé postillonner sur une employée de la poste de Saint-Gilles-Croix-de-Vie avant de revenir jeudi. Il a également enfreint les règles du confinement cinq fois en cinq jours. France Bleu, Coronavirus : il sera jugé pour non-respect du confinement et pour avoir postillonné sur une employée

Traductions du mot « postillonner »

Langue Traduction
Anglais sputter
Espagnol chisporroteo
Italien sputter
Allemand sputtern
Chinois 溅射
Arabe بصق
Portugais engasgar
Russe распыления
Japonais 燻る
Basque sputter
Corse sputter
Source : Google Translate API

Synonymes de « postillonner »

Source : synonymes de postillonner sur lebonsynonyme.fr

Postillonner

Retour au sommaire ➦

Partager