Pommeau : définition de pommeau


Pommeau : définition du Trésor de la Langue Française informatisé

POMMEAU, subst. masc.

A. − Boule arrondie, en forme de petite pomme, terminant la poignée d'un sabre, d'une épée. Ces mains musculeuses crispées sur des pommeaux d'épées (Faure, Hist.art, 1914, p.444).L'épée qu'elle tient de la dextre a son pommeau orné d'un soleil rayonnant (Fulcanelli, Demeures philosophales, t.2, 1929, p.195):
. Des sabres à pommeaux, arrangés en fémurs, des lames à manches d'ivoire et d'acier niellé (...) se levait une espèce de squelette sinistre de la guerre... Goncourt, Man. Salomon, 1867, p.131.
P. anal.
Boule située à l'extrémité d'une canne, d'une cravache, d'un parapluie et servant de poignée. L'enfant envoya de loin un baiser; sa mère lui répondit d'un signe avec le pommeau de sa cravache (Flaub., MmeBovary, t.1, 1857, p.180).Il portait avec ostentation une canne dont le pommeau travaillé au tour avait pour ombre la silhouette de l'empereur (A. France, Bonnard, 1881, p.286).Jaloux tenait à la main (...) une canne à pommeau de cornaline d'une beauté prodigieuse (Green, Journal, 1939, p.214).
Extrémité renflée de pistolets anciens. Synon. pommette. (xxes.).
PÊCHE. ,,Espèce de boule, généralement de caoutchouc, terminant la canne à pêche à lancer`` (Lar. encyclop.).
B. − Partie antérieure, légèrement arrondie, de l'arçon d'une selle de cheval. Sais-tu monter à cheval? (...) Tu te tiendras au pommeau de la selle d'une main (Dumas père, Halifax, 1842, ii, 11, p.70).Marie fit trois pas vers le fermier, qui lui dit, en se penchant sur le pommeau de sa selle et en baissant la voix: −Petite, voilà un beau louis d'or pour toi! (Sand, Mare au diable, 1846, p.136).
Prononc. et Orth.: [pɔmo]. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist.1. «pommette, petite boule décorant, surmontant un objet» a) fin xies. judéo-fr. pomel un chandelier (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D.S. Blondheim, 840b); b) ca 1160 un casque (Eneas, 4437 ds T.-L.); c) av. 1188 la garde d'une épée (Partonopeus de Blois, éd. J. Gildea, 3570); d) ca 1200 le pomel de la bocle [de l'écu] (1reContinuation de Perceval, éd. W. Roach, t.1, 8459); e) 1448-49 un pemiel de sielle (doc. Arch. de Tournai ds Gdf. Compl.); f) 1834 d'une canne (Raymond); 2. a) ca 1160 «ornement en forme de boule surmontant un tombeau» (Eneas, 6433 ds T.-L.); b) ca 1165 une tente, un pavillon (Benoît de Ste-Maure, Troie, 14305, ibid.); ca 1200 Un tref a un ponmiau doré (1reContinuation de Perceval, t.2, 2719); c) av. 1188 un toit (Partonopeus de Blois, 841). Dér. de l'a. fr. pom «pommeau (de l'épée)», v. pomme; suff. -el, -eau*. Fréq. abs. littér.: 115.

pommeau .« Tête arrondie de la poignée d'un sabre, d'une épée »

Pommeau : définition du Wiktionnaire

Nom commun 1

pommeau \pɔ.mo\ masculin

  1. Extrémité supérieure de la poignée d’une épée, d’un sabre, d’une canne ou d’un parapluie, dans laquelle est rivée, selon les cas, soit : la soie de la lame, soit le bâton.
    • Ils commencèrent à frapper avec le pommeau de leurs épées à la porte de chêne qui fermait l’église ; …. — (Alexandre Dumas, Othon l’archer, 1839)
    • Charles allongea doucement derrière lui une main qui se porta sur un pommeau de pistolet de nouvelle invention, […]. — (Alexandre Dumas, La Reine Margot, 1845, volume I, chapitre III)
  2. Éminence qui est au milieu de l’arçon de devant d’une selle, et qui est de forme arrondie.
    • Posant une main sur le pommeau de la selle, le chevalier Déshérité sauta sur le dos du cheval sans faire usage de l’étrier, […]. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)
    • Pris au dépourvu, je suis projeté violemment en avant; le pommeau de ma selle arabe m’empêche de passer pardessus la tête de ma monture, mais me donne une contusion à l’épigastre […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 155)
  3. (Suisse) (Romande) (Familier) Apprenti, celui ou celle qui apprend un métier au sein d’une entreprise.
    • Le pommeau ne vient pas à l’atelier aujourd’hui, il suit les cours de l’école professionnelle.

Nom commun 2

pommeau \pɔ.mo\ masculin

  1. Alcool apéritif obtenu par l’assemblage de jus de pommes non fermenté et de calvados.
  2. Élément de douche servant à diffuser l’eau et monté généralement au bout d’un flexible.
    • Le pommeau de douche est un élément indispensable à une bonne diffusion de l’eau provenant d’une robinetterie. — (site www.leroymerlin.fr)
    • Je me rendis dans la salle de bains, reconnus le pommeau de douche et n’eus aucun mal à manier les robinets. — (Octavia E. Butler, Novice, traduit de l’anglais américain par Philippe Rouard, Au diable vauvert, 2008, page 37)
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Pommeau : définition du Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POMMEAU. n. m.
Extrémité supérieure de la poignée d'une épée ou d'un sabre, dans laquelle est rivée la soie de la lame. Le pommeau de cette épée représente une tête de Minerve. Coup de pommeau d'épée. Mettre la main sur le pommeau de son épée.

POMMEAU se dit aussi de l'Éminence qui est au milieu de l'arçon de devant d'une selle, et qui est de forme arrondie. Il serait tombé, s'il ne s'était tenu au pommeau de la selle.

Pommeau : définition du Littré (1872-1877)

POMMEAU (po-mô) s. m.
  • 1Dans les épées et dans quelques sabres, la partie de la monture qui est au-dessus de la poignée, et sur laquelle est rivée la soie de la lame. Le pommeau de son épée lui servait de sceau et de cachet, Guez de Balzac, 7e disc. sur la cour.
  • 2Éminence qui est au milieu de l'arçon de devant d'une selle, et qui est de forme arrondie. Nous avons laissé Ragotin assis sur le pommeau d'une selle, fort empêché de sa contenance, et fort en peine de ce qui arriverait de lui, Scarron, Rom. com. I, 20.

HISTORIQUE

XIIe s. Je commandai, el mustier fust mes trez [ma tente] Tenduz laienz et li pommiaus dorez, Raoul de C. 51.

XIIIe s. Quiconques veut estre fesieres de viroles de heus [poignées] et de poumiaus, Liv. des mét. 166. Atant cueilli en la gaudine Jehans d'une herbe la racine ; Si l'a au pumel de s'espée Broiie et d'auwe destrempée, Bl. et Jeh. 3516.

XVe s. Le suppliant d'une faux ou daille frappa icellui Pierre environ le genoil près du pommel de la jambe [la rotule], Du Cange, pomellus.

XVIe s. Deux sergens l'emmenerent, lui donnant du pommeau de la dague dans le croupion pour le faire aller, D'Aubigné, Faen. III, 6. Autres plusieurs [muscles] ne font qu'un tendon, comme les trois du pommeau [mollet] de la jambe, Paré, I, 8.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Pommeau : définition du Encyclopédie, 1re édition (1751)

POMMEAU, s. m. terme général d’ouvriers, ce mot se dit, par exemple, en parlant de selle de cheval, d’épée, de fleuret, &c. C’est pour l’épée ce qui est en forme de petite pomme au bout de la poignée de l’épée ; pour la selle, c’est ce qui est en maniere de pomme au haut, & sur le milieu du devant de la selle du cheval. (D. J.)

Pommeau, en terme de Manege, est une piece de cuivre qui est au haut & au milieu de l’arçon de la selle où l’on attache les pistolets, le chapelet ou quelques hardes qu’on porte. Voyez Selle.

Pommeau, est aussi un gros bouton de fer ou d’argent, que l’on met au bout de la poignée ou de la garde d’une épée pour y servir en quelque façon de contrepoids.

Balzac observe qu’on trouve encore des privileges accordés par Charlemagne, & scellés du pommeau de son épée, lequel lui servoit de sceau & de cachet ; & il promet de les garantir avec cette même épée. Voyez Sceau, Signature.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « pommeau »

Étymologie de pommeau - Littré

Pomme ; wallon, poumai ; prov. pomel ; ital. pomello.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de pommeau - Wiktionnaire

(Nom 1) De l’ancien français pom (« pommeau d’épée ») avec le suffixe -eau[1].
(Nom 2) De pomme (le fruit).
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pommeau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pommeau pɔmo play_arrow

Citations contenant le mot « pommeau »

  • 1 poulet coupé en morceaux, 1/2 l de cidre, 1/2 verre + 3 cuil. à soupe de pommeau de Normandie, 2 cuil. à soupe de calvados, 20 cl de crème fraîche, 6 pommes, 300 g de champignons de Paris, 1 bouquet garni (thym, laurier, romarin, persil), 2 échalotes, 25 g de beurre demi-sel, sel et poivre. Camping-car Magazine, Cuisiner en camping-car - Nos actus | Camping-car Magazine
  • Il en est de même pour le pommeau de vitesse qui peut se changer facilement. Webcarnews, Changer le pommeau de vitesse d'un Peaugot 3008 : comment faire ?

Images d'illustration du mot « pommeau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pommeau »

Langue Traduction
Corse perno
Basque knob
Japonais つまみ
Russe ручка
Portugais botão
Arabe مقبض الباب
Chinois 旋钮
Allemand knopf
Italien pomello
Espagnol mando
Anglais knob
Source : Google Translate API

Synonymes de « pommeau »

Source : synonymes de pommeau sur lebonsynonyme.fr


mots du mois

Mots similaires