La langue française

Poireau

Sommaire

  • Définitions du mot poireau
  • Étymologie de « poireau »
  • Phonétique de « poireau »
  • Citations contenant le mot « poireau »
  • Images d'illustration du mot « poireau »
  • Traductions du mot « poireau »
  • Synonymes de « poireau »

Définitions du mot poireau

Trésor de la Langue Française informatisé

POIREAU, subst. masc.

A. − BOT. Plante potagère monocotylédone bisannuelle à bulbe, à feuilles longues, aux propriétés diurétiques, de la famille des Liliacées, cultivée pour son pied qui entre dans de nombreuses préparations culinaires. Botte, plant de poireau; blanc de poireau; bouillon, hachis, salade, soupe de/aux poireau(x). Ses asperges, c'est des poireaux. Le poireau, c'est l'asperge du pauvre (A. France,Crainquebille, 1905, 1ertabl., 3).L'odeur insidieuse du poireau se répandait, soudain plus hardie, dans les chambres et l'escalier, et cet appel muet rallia la famille (Duhamel,Terre promise, 1934, p.9):
. J'attends avec impatience la saison des poireaux. Elle vient entre Noël et le jour de l'an. À Cannes les poireaux sont plus gros que le bras. Je compte en envoyer au maréchal Vaillant pour ses étrennes... Mérimée,Lettres ctessede Boigne, 1862, p.169.
Fam. (Décoration du) poireau. Le mérite agricole. Un p'tit brimborion d'décoration pour mon épouse, n'importe quoi: la Légion, le poireau, les palmes, l'mérite (San-Antonio,Laissez pousser les asperges, 1985, p.216).
B. − Loc. fam.
Être planté comme un poireau, faire le poireau. Attendre longuement. Cependant, on n'attendait plus que Mes-Bottes, qui n'avait pas encore paru (...) −Dites donc, il doit rire, s'il est toujours à faire le poireau sur la route de Saint-Denis! (Zola,Assommoir, 1877, p.451).Après avoir fait le poireau sous un tournesol merveilleusement épanoui je me greffai sur une citrouille en route vers le champ Perret (Queneau,Exerc. style, 1947, p.157).
Être comme le poireau: la tête blanche et la queue verte (vx, trivial). Qualification métaphorique du vert galant (d'apr. Rey-Chantr. Expr. 1979).
C. − P. anal.
1. Pop. Verrue. Grand'tante Agnès (...) a, par exemple, la barbe grise, un bouquet de poils ici, une petite mèche qui frisotte par là, et de tous côtés des poireaux comme des groseilles, qui ont l'air de bouillir sur sa figure (Vallès,J. Vingtras, Enf., 1879, p.14).
2. ART VÉTÉR. Excroissance charnue apparaissant sur diverses parties du corps de certains animaux. Un petit chien qui a des poireaux aux joues (Ac.1798-1935).
3. Arg. et pop.
a) P. anal. (avec A supra). Membre viril. ,,Planter son poireau (...) coïter`` (Delesalle, Dict. arg.-fr. et fr.-arg., 1896, p.221).
Locutions
Se chatouiller le poireau. Se masturber. En les voyant arriver avec leurs gros bâtons, ils arrêteraient «de se chatouiller le poireau» (M. Dubromelle, inLibération, 15 avr. 1977, p.6 ds Cellard-Rey 1980).
Souffler, se faire souffler dans le poireau. Pratiquer la fellation, être l'objet d'une fellation. Mais pourquoi cesses-tu de me souffler dans le poireau? (...). Ça allait bien (L. de Neuville,Les Jeux de l'Amour et du Bazar, in Th. Érot.,1864,p.102, ds Cellard-Rey 1980).
b) [P. réf. à la loc. faire le poireau B supra]
Attente. Tu trouves que ça n'est rien, un poireau d'une heure? (G. Herbert ds Bruant1901).
,,Sergent de ville en station`` (Macé ds Larchey, Dict. hist. arg., 2eSuppl., 1883, p.125).
REM. 1.
Poireautage, subst. masc.,fam., région. (Canada). Fait de poireauter (infra dér.). Naturellement, Madame Bessière était en retard. Si nous nous voyons régulièrement, il va falloir que je lui fasse passer cette habitude, car le poireautage n'est pas mon fort (G. Bessette,La Commensale, 1975, p.33 ds Richesses Québec 1982, p.1855).Après une heure de poireautage, les gens changent de couleur (Libération, 16 nov. 1981, p.29 ds Rob. 1985).
2.
Porreau, subst.,var. vieillie ou région. a) [Corresp. à supra A] Les papiers peints me font amèrement regretter les anciennes images d'Épinal naïves et gaies parfois, avec leurs larges plaques de bleu de prusse, de vert-porreau (Huysmans,Art mod., 1883, p.232).b) [Corresp. à supra C] Ces fléaux, les plus humilians et les plus destructeurs de l'espèce humaine, se font remarquer, chez ces insulaires, par les symptômes suivans; savoir: les bubons, les cicatrices défectueuses qui résultent de leur suppuration, les porreaux (Voy. La Pérouse, t.4, 1797, p.15).
Prononc. et Orth.: [pwaʀ ο]. Ac. 1694: porreau ou poireau; 1718-1878: poireau ou porreau; 1935: poireau; Littré: porreau ou poireau; Rob.: poireau; Lar. Lang. fr.: poireau ,,La forme porreau (...) est aujourd'hui régionale et populaire``. Étymol. et Hist.1. Bot. fin du xies. porels (?) plur. bot. (Raschi, Gl., éd. A. Darmesteter et D. S. Blondheim, t.1, no846); 1260 [ms. fin xiiies.] poiriauz plur. (Etienne Boileau, Métiers, 334 ds T.-L.); ca 1393 [ms du xves.] poireaulx plur. (Ménagier, éd. G. E. Brereton et J. M. Ferrier, 180, 4; aussi poreaulx blancs, 178, 4); 2. a) xves. [ms.] «verrue aux pieds des oiseaux» (Cy devise commant on doit affaitier oyseaux de proye et de leurs maladies, ms. BM Lyon 765, fo180 ds G. Tilander, Glanures lexicogr., p.202: les poireaux qui viennent à l'oisel); b) 1487 porreau «verrue» (Vocab. lat.-fr., Genève, L. Garbin d'apr. FEW t.9, p.196b); 3. p.métaph. a) 1866 planter son poireau «attendre» (Delvau, p.305); b) 1877 faire le poireau (Zola, loc. cit.); 4. 1864 arg. souffler dans le poireau (L. de Neuville, loc. cit.). Dér. de l'a. subst. por «poireau» (ca 1225, Pean Gatineau, St Martin, éd. W. Söderhjelm, 2210), du lat. porrum «id.», suff. -eau*. L'altér. de porreau en poireau s'est produite d'abord dans la région parisienne, prob. sous l'infl. de poire*; mais porreau survit encore dans les parlers provinciaux (v. FEW t.9, pp.194b-195a). Fréq. abs. littér.: 97.
DÉR.
Poireauter, poiroter, verbe intrans.,fam. Attendre sans changer de place, faire le poireau. Sans parler de Jusserand que le marquis a commencé par faire poireauter dix minutes (Duhamel,Désert Bièvres, 1937, p.41).Vingt minutes que j'ai poireauté en bas, sur le quai. Vingt minutes, tocante en main (Arnoux,Double chance, 1958, p.198).[pwaʀ οte], [-ɔ-], (il) poireaute, poirote [pwaʀ ο:t], [-ɔ-]. 1reattest. 1883 (Larchey, loc. cit., avec citat. d'aut.: Macé); dér., à l'aide d'un -t- épenthétique (v. Dauzat, Ling. fr., p.30), de [faire le] poireau, dés. -er.

Wiktionnaire

Nom commun

poireau \pwa.ʁo\ masculin

  1. (Botanique) Légume à feuilles longues et vertes, cultivées pour son pied blanc comestible.
    • Épluchez une grande quantité de poireaux, coupez en quatre, supprimez le vert, lavez, faites blanchir à l'eau bouillante. — (Catherine de Bonnechère, La cuisine du siècle, 1900)
    • Ce jour-là, en arrivant à la Souleiade, la vieille Mme Rougon aperçut Martine dans le potager, en train de planter des poireaux — (Émile Zola, Le Docteur Pascal, chap. 7)
    • Le poireau se sème à la volée dès la fin de mars. — (Félix Boncenne, Cours élémentaire d'horticulture, 1861)
    • On entendait, sur le pavé, le craquement des roues des hautes charrettes chargées de choux, de navets, de poireaux, de carottes. — (Francis Carco, Messieurs les vrais de vrai, Les Éditions de France, Paris, 1927)
    • À soixante-dix ans, Louise parlait encore de la salade de poireaux qu’on leur avait servie dans un buffet de gare : « Il prenait tout le blanc et me laissait le vert. » — (Jean-Paul Sartre, Les mots, 1964, collection Folio, page 12.)
  2. (Familier) Médaille du Mérite agricole.
  3. (Populaire) Verrue, excroissance présente sur la peau des hommes ou de certains animaux.
    • Avoir les mains pleines de poireaux.
    • Un cheval qui a des poireaux aux jambes. Un petit chien qui a des poireaux aux joues.
  4. (Au singulier) (Argot) État lorsque l’on attend ; temps qui passe durant cet état[3].
    • — Une plombe et mèche de poireau ! Pas un laune alentoire… j’vois qu’tringle comme pante, et la neuille qui s’débine !…
      — Calletez, v’la un gnière qui rapplique ! Planque toi, contre le bouclard, j’vais l’faire moi-même, et gâfe bien. Si l’gonse se r’biffe prends ta rallonge, on le refroidit ! En cas d’pet, on s’déhotte, et randève à la piôle pour le pied.
      — (Napoléon Hayard, Dictionnaire Argot-Français, Paris, La Maison Hayard, 1907, page 8)
  5. (Argot) Officier général.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

POIREAU. n. m.
Plante potagère du genre des oignons. Planter des poireaux. Une soupe aux poireaux.

POIREAU désigne aussi une Excroissance qui vient sur la peau, particulièrement aux mains. Avoir les mains pleines de poireaux. Il se dit dans le même sens en parlant des Chevaux et des chiens. Un cheval qui a des poireaux aux jambes. Un petit chien qui a des poireaux aux joues.

Littré (1872-1877)

POIREAU (poi-rô) s. m.
  • Voy. PORREAU.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Encyclopédie, 1re édition (1751)

POIREAU, s. m. (Hist. nat. Botan.) porrum, genre de plante à fleur liliacée, presque en forme de cloche, & composée de six pétales. Le pistil occupe le milieu de cette fleur, & devient dans la suite un fruit arrondi & divisé en trois loges, qui renferme des semences arrondies. Ajoutez aux caracteres de ce genre que les étamines sont larges, applaties & terminées par trois filamens ; celui du milieu a un sommet. Les fleurs sont rassemblées en un bouquet presque rond : enfin les racines sont longues, cylindriques & composées de tuniques qui deviennent des feuilles plates ou quelquefois pliées en gouttiere. Tournefort, Inst. rei herb. Voyez Plante.

Le poireau est incisif, pénétrant, apéritif, resolutif ; il excite le crachat, les urines & les mois aux femmes ; il est propre contre la morsure des serpens, pour guérir la brûlure, les hémorrhoïdes, le bruissement d’oreille, pour aider à la suppuration : on s’en sert à l’intérieur & à l’extérieur.

Poireau, (Maréchall.) les Maréchaux appellent ainsi une verrue ou excroissance de chair spongieuse qui vient aux paturons de derriere des chevaux ; elle est grosse à-peu-près comme une noix, & jette & suppure des eaux rousses & puantes. Le poireau ne se guérit que pour un tems, il revient toujours.

Wikisource - licence Creative Commons attribution partage dans les mêmes conditions 3.0

Étymologie de « poireau »

Anciennement por, puis porreau, du latin porrum. L’altération de porreau en poireau s’est d'abord produite dans la région parisienne, probablement sous l’influence du mot poire ; mais porreau est encore vivant dans les parlers régionaux[1].
(Militaire) Légume aux cheveux blanc et à la queue verte[2].
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « poireau »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
poireau pwaro

Citations contenant le mot « poireau »

  • Originaire du Moyen-Orient, le poireau est devenu la star de nos légumes d'hiver. Mais comment le choisir, le couper et le cuisiner correctement ? Découvrez tous nos conseils pour réussir à coup sûr vos recettes à base de poireau. Femme Actuelle, Comment couper et éplucher un poireau ? : Femme Actuelle Le MAG
  • L'asperge est le poireau du riche. De Francis Blanche
  • La tête du poireau est blanche, mais la tige n'en est pas moins verte. De Jean Boccace
  • Je suis comme le poireau : pas du tout exportable. De Michel Sardou / Le Figaro et vous, 11 décembre 2014
  • Quand on dit que le poireau est l'asperge du pauvre, ce n'est gentil ni pour le poireau, ni pour l'asperge, ni pour le pauvre. De Albert Valentin
  • Composé à plus de 80 % d’eau, le poireau se démarque par sa richesse en minéraux : calcium, magnésium, fer mais surtout potassium. Outre son impact sur la préservation de la santé du squelette, ce dernier joue un rôle diurétique important. Une qualité renforcée par la pauvreté en sodium de ce légume de la famille des alliacées. , Cuisine : ces trois raisons de raffoler du poireau | Actu
  • Concocter une succulente tourte au poulet et poireau est un jeu d’enfant, découvrez notre recette simple et gourmande. Femme Actuelle, Nos meilleures recettes de tourtes au poulet : Femme Actuelle Le MAG
  • Le poireau est présent sur les étals du marché tout au long de l'année mais c'est entre octobre et mars qu'il connaît son heure de gloire, avec les grands classiques des frimas: soupe, potée, flamiches... NotreTemps.com, Les bienfaits du poireau
  • Originaire du Moyen-Orient, il a conquis nos tables et nos palais à l’époque des Grecs et des Romains, en passant par le pays de Galles, dont il est l’un des emblèmes. C’est dire si le poireau est ancré depuis longtemps dans notre tradition culinaire. Pourtant, il traîne encore une réputation de légume ennuyeux. A cause sans doute des soupes parfois un peu fades que nous consommons en hiver. ladepeche.fr, Menu santé : le poireau, toute l’année - ladepeche.fr
  • La production française de poireaux reculerait de 4% au terme de la campagne 2019-2020, qui s’achève en ce mois d’avril, à 146 916 tonnes, indique le service statistique du ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation. Le recul serait de 6% par rapport à la moyenne 2014-2018. Les surfaces implantées en poireaux étaient de 4 871 hectares, en retrait de 1% sur un an et de 2% par rapport à la moyenne 2014-2018. usinenouvelle.com/, Fin de campagne décevante pour le poireau - L'Usine Matières premières
  • Originaire du Moyen-Orient, il a conquis nos tables et nos palais à l’époque des Grecs et des Romains, en passant par le pays de Galles, dont il est l’un des emblèmes. C’est dire si le poireau est ancré depuis longtemps dans notre tradition culinaire. , Magazine Gastronomie et Vins | Le poireau, un atout dans vos plats toute l’année
  • Très largement cultivé sur le territoire, le poireau se récolte presque toute l’année, mais on le cantonne souvent à un légume hivernal. Il est vrai qu’il a cette capacité à résister aux gelées. Parmi les nombreuses variétés de poireaux, on retiendra le Bleu de Solaise, le Jaune Gros du Poitou ou le terrifiant Monstrueux de Carentan. www.lepopulaire.fr, Le poireau, fanes de l’hiver - Limoges (87000)
  • Le poireau est à l'honneur lorsque les frimas de l'hiver arrivent. C'est l'un des légumes qu'on adore cuisiner lorsqu'il fait froid. Testons ensemble la recette de la fondue de poireaux ! Femme Actuelle, Comment faire une fondue de poireaux ? : Femme Actuelle Le MAG
  • Laver les poireaux, cuire les blancs dans une grande quantité d'eau bouillante et salée. Une fois cuit (la pointe d'un couteau doit pouvoir rentrer facilement) refroidir dans de l'eau glacée ou froide puis égoutter. Tailler en tronçons de 6cm environ et puis en deux s'ils sont trop larges. France Inter, Poireaux vinaigrette

Images d'illustration du mot « poireau »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « poireau »

Langue Traduction
Anglais leek
Espagnol puerro
Italien porro
Allemand lauch
Chinois 韭葱
Arabe شخص عادي
Portugais alho-poró
Russe лук-порей
Japonais リーキ
Basque porrua
Corse porro
Source : Google Translate API

Synonymes de « poireau »

Source : synonymes de poireau sur lebonsynonyme.fr
Partager