La langue française

Plumage

Définitions du mot « plumage »

Trésor de la Langue Française informatisé

PLUMAGE, subst. masc.

A. −
1. Ensemble des plumes qui couvrent un oiseau. Changer de plumage. L'autre coq, plus petit, le plumage sombre avec des reflets bleuâtres comme une luisante cuirasse d'acier (Van der Meersch, Empreinte dieu,1936, p.119).V. arpège ex. 6, extension ex. de Proust:
. Les couleurs des oiseaux sont plus éclatantes dans la saison où ils deviennent amoureux. Il y en a même alors un grand nombre qui se revêtent de plumages nouveaux, et qui sont décorés d'épaulettes pourprées, de queues veloutées, d'aigrettes brillantes, comme d'habits destinés à leurs noces... Bern. de St-P., Harm. nat.,1814, p.96.
2. Ensemble, groupe de plumes qui servent à orner une personne. Le front ceint d'un vaste plumage, Ou de mitres, de croix, d'hermines décorés (Chénier, Odes,1794, p.235).Au-dessous d'un petit chapeau rond, qui n'est qu'un diadème d'oeils de plumes de paon, (...) au-dessous de cette couronne d'arc-en-ciel en plumage, une petite tête de blonde cruelle (Goncourt, Journal,1864, p.65).Ce chapeau (...) où est attaché un grand panache dont les plumages supérieurs sont élancés dans l'air (Stéphane, Art coiff. fém.,1932, p.132).
B. − P. anal.
1. [À propos de choses concr., notamment d'un végétal] Ce qui évoque un plumage d'oiseau par sa disposition, sa légèreté, ses coloris variés. Le plumage d'un océan vert et bleu comme la queue d'un paon (Proust, Temps retr.,1922, p.869).Les verdures les plus légères, comme le plumage des mimosas (Colette, Naiss. jour,1928, p.30).V. ébouriffer ex. 3.
2. [À propos d'une pers.; gén. p.allus. à La Fontaine, Fables, I, 2: Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois] Souvent fam., avec une nuance iron. Costume, comportement extérieur, généralement considéré dans sa valeur esthétique, dans son caractère prestigieux ou non. Sur trente femmes dans un salon, il y a vingt-cinq bécasses, qui font frou-frou avec leur plumage, et dont le ramage consiste à répéter la phrase qui court (Taine, Notes Paris,1867, p.49).Je n'avais pas cru qu'une intelligence parente de la mienne pût s'envelopper de tant d'élégance extérieure de vêtements et d'attitude. Sur son plumage je l'avais jugé d'une autre espèce (Proust, Sodome,1922, p.864).Défile sous mes yeux l'étonnant cheptel humain que le froid lui-même n'a pu chasser des rues. Quelles bigarrures et quels plumages, quels habillements faits de pièces hétérogènes (Morand, Chron. homme maigre,1941, p.109).
C. − Au fig., vieilli
1. [À propos d'une pers.] Attitude morale, idéologique, généralement considérée dans sa diversité ou son intégrité. Vous vous mettez à changer de plumage Juste à temps pour vous faire appeler renégat; (...) c'est pour l'honneur que vous aurez ployé Assez piteusement, il est vrai, votre échine? (Glatigny, Fer rouge,1870, p.43).Elle (...) s'était gardée honnête femme (...) parce qu'il y avait dans ce cervelet d'oiseau un souci de la netteté du plumage qui l'avait préservée des chutes salissantes (A. Daudet, Rois en exil,1879, p.114).
2. [À propos de notions abstr.] Manière d'être, modalité considérée dans ses possibilités de variation. Gardez-vous, jeunes gens Des systèmes dorés aux plumages changeants Qui dans les carrefours s'en vont faire la roue (Hugo, Chants crépusc.,1835, p.101).Il est piquant de noter bien des incidents et des vicissitudes de mots, à cette époque [de Vaugelas] où la langue muait et où elle était en train de revêtir son dernier plumage (Sainte-Beuve, Nouv. lundis,t.6, 1863, p.370).Depuis cette petite fête de ma jeunesse, que d'années au plumage varié ont agité leurs ailes et pris leur vol (Baudel., Art romant.,1867, p.463).
REM.
Plumageux, adj. masc.,hapax. Qui évoque un plumage. Je cherchais à rendre avec des paroles, de la peinture et de la figure vraie, le côté grisâtre, le côté pour ainsi dire duveteux, plumageux, Neveux disait: «Oui, en effet, il y a de la chouette, de l'orfraie dans son visage» (Goncourt, Journal,1890, p.1262).
Prononc. et Orth.: [plyma:ʒ]. Homon. plumage dér. s.v. plumer. Att. ds Ac. dep. 1694. Étymol. et Hist. a) Ca 1280 «apparence, extérieur (d'une personne)» (Gerard d'Amiens, Escanor, 9036 ds T.-L.); b) 1284 «toutes les plumes d'un oiseau» (Brunet Latin, Trésor, éd. P. Chabaille, 213, var. ms. F). Dér. de plume*; suff. -age*. Fréq. abs. littér.: 243. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 408, b) 484; xxes.: a) 226, b) 289. Bbg. Staub (H.). Le Mirage interne des mots. C.A.I.E.F. 1975, no27, pp.284-285.

Plumage, subst. masc.a) Synon. de plumée2(v. ce mot A). (Dict.xixeet xxes.).b) Rare. Action de plumer l'eau (supra B 1 b aviron). Par suite des rafales terribles qui enfilent les fjords, les avirons n'ont pas de pêle [sic]; car même avec un savant plumage, des surfaces planes et larges donneraient trop de prise au vent et feraient chavirer l'embarcation (Charcot, Voy. îles Féroë,1934, p.32).c) Fam., rare. Action de plumer quelqu'un (supra B 2 a). Le Tocquart (...) est un joueur expérimenté, méfiant, qui résiste au plumage (Hogier-Grison, Monde où l'on triche,2esérie, 1886, p.199). [plyma:ʒ]. 1reattest. 1611 (Cotgr.); de plumer, suff. -age*; cf. plumaison, plumée2.

plumage « ensemble des plumes d'un oiseau »

Wiktionnaire

Nom commun

plumage \ply.maʒ\ masculin

  1. Ensemble des plumes du corps d’un oiseau.
    • Plumage bigarré. - Plumage duveté. - Plumage de diverses couleurs. - Des oiseaux de toutes sortes de plumages. - Ce sont des oiseaux de même plumage.
  2. (Plus rare) (Par extension) Ces plumes portées pour l'ornement des hommes et des femmes.
    • Mais que je te voie reprendre le costume de tes ancêtres anglais ; pas de manteau court, pas de bonnet pimpant, pas de plumage fantasque dans ma modeste maison. — (Walter Scott, Ivanhoé, traduit de l’anglais par Alexandre Dumas, 1820)

Nom commun

plumage \ˈpluːmɪdʒ\

  1. Plumage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PLUMAGE. n. m.
Toute la plume qui est sur le corps d'un oiseau. Plumage bigarré. Plumage duveté. Plumage de diverses couleurs. Des oiseaux de toutes sortes de plumages. Ce sont des oiseaux de même plumage.

Littré (1872-1877)

PLUMAGE (plu-ma-j') s. m.
  • Toute la plume qui est sur le corps d'un oiseau. Qui fait l'oiseau ? c'est le plumage, La Fontaine, Fabl. II, 5. Un paon muait ; un geai prit son plumage, Puis après se l'accommoda, La Fontaine, ib. IV, 9. Ménippe est l'oiseau paré de divers plumages qui ne sont pas à lui, La Bruyère, II.

    Fig. On a défendu aux huguenots de le recevoir ; ils tâcheront de ne pas perdre un prosélyte de ce plumage, Patin, Lett. t. I, p. 383, dans POUGENS. Féronde… Riche manant, ayant soin du tracas, Dîmes et cens, revenus et ménage D'un abbé blanc ; j'en sais de ce plumage Qui valent bien les noirs à mon avis, La Fontaine, Féronde.

HISTORIQUE

XIVe s. Ce sont [chez les éperviers] trois manieres de plumaiges, Modus, f. XCV, verso.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « plumage »

 Dérivé de plumer avec le suffixe -age.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Du français plumage.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Plume ; bourguig. plumeige, pleumeige.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Phonétique du mot « plumage »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
plumage plymaʒ

Citations contenant le mot « plumage »

  • Si ce sont les plumes qui font le plumage, ce n'est pas la colle qui fait le collage. Max Ernst, Au-delà de la peinture, Cahiers d'art
  • Sans mentir, si votre ramage Se rapporte à votre plumage, Vous êtes le phénix des hôtes de ces bois. Jean de La Fontaine, Fables, le Corbeau et le Renard
  • La pintade étale ses coloris sur son plumage et l'homme garde les siens dans son cœur. De Massa Makan Diabaté / Le coiffeur de Kouta
  • Chez les oiseaux, les mâles arborent souvent un plumage plus coloré que les femelles. Le mécanisme génétique à l’origine de cette différence a été déterminé chez le canari mosaïque. Pourlascience.fr, L’origine du plumage plus coloré des mâles élucidée chez les canaris mosaïques | Pour la Science
  • Avec ses gros yeux rouge-orangé, ses longues aigrettes et son plumage brun, le plus grand des rapaces nocturnes d'Europe (75 cm) a disparu des montagnes jurassienne au milieu du XXe siècle, principalement victime de destructions directes, de tirs et d’empoisonnements. Sciences et Avenir, Naissance exceptionnelle de hiboux grands-ducs à la Citadelle de Besançon - Sciences et Avenir
  • « Une palette de couleurs très gaies qui vous fait voyager dans un univers haut en nuances. Un bond de clarté lumineuse dans ce monde confiné », réagit une des premières visiteuses. Qui n'a pas hésité à acquérir un magnifique coq, au plumage rutilant. www.lejdc.fr, Exposition à l’Office de tourisme - La Charité-sur-Loire (58400)
  • En été, son plumage est très sombre, presque noir (en particulier au niveau du menton), mais présente des taches châtains sur la gorge, les joues et les côtés du cou (Le cou est la région du corps qui est située entre la tête et le reste du corps (torse ou tronc).). Ses flancs peuvent parfois être d’un marron plus pâle. Le croupion est marron très clair. Le dessous du corps est noirâtre plus ou moins mêlé de blanc (Le blanc est la couleur d'un corps chauffé à environ 5 000 °C (voir l'article Corps noir). C'est la sensation visuelle obtenue avec...) et de gris. Cet oiseau présente aux commissures du bec (Un bec, au sens strict, est une structure anatomique externe qui permet la prise alimentaire et donc la nutrition chez les oiseaux. Mais il permet aussi la toilette de l'animal, la nutrition des jeunes, la chasse d'une...) noir à pointe blanche, mince et pointu (Le pointu est une famille de barques de pêche traditionnelles de Méditerranée.) des marques jaunes en forme d’apostrophe. Les iris sont brun-rouges et les pattes gris verdâtre à bleuâtre. Techno-Science.net, 🔎 Grèbe castagneux - Définition et Explications

Images d'illustration du mot « plumage »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « plumage »

Langue Traduction
Anglais plumage
Espagnol plumaje
Italien piume
Allemand gefieder
Chinois 羽毛
Arabe ريش
Portugais plumagem
Russe оперение
Japonais
Basque luma
Corse plumaje
Source : Google Translate API

Synonymes de « plumage »

Source : synonymes de plumage sur lebonsynonyme.fr

Plumage

Retour au sommaire ➦

Partager