La langue française

Piraterie

Sommaire

  • Définitions du mot piraterie
  • Étymologie de « piraterie »
  • Phonétique de « piraterie »
  • Citations contenant le mot « piraterie »
  • Traductions du mot « piraterie »
  • Synonymes de « piraterie »

Définitions du mot piraterie

Trésor de la Langue Française informatisé

PIRATERIE, subst. fém.

A. − (Acte de) brigandage maritime qu'exercent les pirates. Acte de piraterie. Il semblait que la piraterie fût devenue un métier honorable (Michelet, Hist. romaine, t.2, 1831, p.212).Don Camille, un autre renégat dans le temps, comme lui, qui faisait de la piraterie sur la côte du Maroc (Claudel, Soulier, 1944, 2, p.1088):
. De leur côté, les Anglais se livraient à de continuelles pirateries; ils prenaient les vaisseaux qui amenaient les vins de Bordeaux à La Rochelle (...) ils descendirent sur l'île de Rhé et y pillèrent une abbaye. Barante, Hist. ducs Bourg., t.2, 1821-24, p.321.
P. anal. Piraterie aérienne. Détournement d'avion s'accompagnant généralement d'un chantage exercé sur le personnel et les passagers menacés de mort. La piraterie aérienne et le mépris insultant dont elle témoigne pour ceux dont elle fait ses victimes (Le Figaro, 8 sept. 1970ds Gilb. 1971).
B. − P. ext.
1. Action, fait de s'emparer illégalement et par la force du bien d'autrui. Synon. brigandage, rapine.Piraterie industrielle. Ce matin, achat du Figaro et du Gaulois à la gare de Vesterbrogade. Chacune de ces feuilles à 15 centimes, marquée 0 fr. 20 pour l'étranger, se paye à Copenhague 0 kr. 35 ores, c'est-à-dire 0 fr. 50. Piraterie à signaler (Bloy, Journal, 1900, p.402).Les plus honnêtes gosses entreprennent pour elles [les châtaignes] des expéditions de piraterie (La Varende, Normandie en fl., 1950, p.222).
2. Action de s'accaparer le contenu des oeuvres intellectuelles ou artistiques. En littérature, c'est pire: l'esprit seul désormais y fait loi. Intrigue, piraterie, vanité sans frein, vénale cupidité (Sainte-Beuve, Portr. femmes, 1844, p.423).
Prononc. et Orth.: [piʀatʀi]. Att. ds Ac. dep.1694. Étymol. et Hist. 1505 «acte, activité de pirate» (Voyage du capitaine de Gonneville ds Ann. des Voyages... dirigées par Malte-Brun, 1869, t.3, p.74); 1690 (Fur.: Piraterie, se dit aussi des indeuës exactions qui se font en quelque lieu que ce soit [...]); 1970 piraterie aérienne (Le Figaro, loc. cit.). Dér. de pirate*; suff. -erie*. Fréq. abs. littér.: 42.

Wiktionnaire

Nom commun

piraterie \pi.ʁa.tʁi\ féminin

  1. Métier de pirate.
    • C'est pour cette raison qu'on a confondu, très souvent, la piraterie avec la course ; en droit pur, c'est chose différente, en pratique, le fossé qui les sépare est beaucoup moins profond. — (Étienne Dupont, Le vieux Saint-Malo : Les Corsaires chez eux, Édouard Champion, 1929, p.46)
    • Les habitants d’Azemmour ont, avec ceux de Salé, la réputation d'être les plus fanatiques de la côte atlantique du Maroc. Comme eux, ils ont dû se livrer autrefois à la piraterie, […]. — (Frédéric Weisgerber, Trois mois de campagne au Maroc : étude géographique de la région parcourue, Paris : Ernest Leroux, 1904, p. 146)
  2. (Droit) Actes de piraterie.
    1. (Marine) Détournement d'un navire.
      • Les corsaires infestaient les mers par des pirateries continuelles.
    2. (Aviation) Détournement d'un avion par un pirate de l’air.
    3. (Informatique) Duplication d'un contenu sous droits d'auteur.
  3. (Par extension) Exactions dont on se rend coupable dans quelque place, dans quelque emploi.
    • Ce gouverneur a fait d’énormes pirateries.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIRATERIE. n. f.
Métier de pirate. Exercer la piraterie. Il se dit aussi des Actes de piraterie. Les corsaires infestaient les mers par des pirateries continuelles. Il se dit, par extension, des Exactions dont on se rend coupable dans quelque place, dans quelque emploi. Ce gouverneur a fait d'énormes pirateries.

Littré (1872-1877)

PIRATERIE (pi-ra-te-rie) s. f.
  • 1Métier de pirate. Teuta qui exerçait la piraterie sur toute la côte, Bossuet, Hist. I, 8. La piraterie, qui est toujours la première école de navigation pour des peuples sans police, Raynal, Hist. phil. v, 1.
  • 2Acte de pirate. Les Algériens, qui n'ont guère que ce qu'ils gagnent par les pirateries, sont un peuple très misérable, Voltaire, Louis XIV, 30. L'insolence et la piraterie anglaise révoltent toutes les nations de l'Europe, D'Alembert, Lett. au roi de Pr. 8 juin 1780.
  • 3 Fig. Toute sorte de pillerie. Ce gouverneur s'est enrichi par ses pirateries. Ces fous [sorte d'oiseau], imbécilles et lâches, ne manquent pas de rendre gorge [lâcher le poisson] à la première attaque [de l'oiseau frégate], et vont ensuite chercher une autre proie qu'ils perdent souvent de nouveau par la même piraterie, Buffon, Ois. t. XVI, p. 123.
  • 4 Fig. Plagiat. Cette piraterie doit intéresser MM. d'Argental et de Thibouville ; car j'ai trouvé dans la pièce beaucoup de vers de leur façon, Voltaire, Lett. Richelieu, 1er fév. 1773.
Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

Étymologie de « piraterie »

XVIe s. Les pirateries de la coste de Barbarie, D'Aubigné, Hist. II, 390.

ÉTYMOLOGIE

Pirater.

Version électronique créée par François Gannaz - http://www.littre.org - licence Creative Commons Attribution

(1505) Mot dérivé de pirate avec le suffixe -erie.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « piraterie »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
piraterie piratri

Citations contenant le mot « piraterie »

  • Treize marins russes et ukrainiens ont été enlevés en mer, vendredi 17 juillet, au large du Bénin, très probablement par des pirates nigérians. Un incident de plus dans une zone déstabilisée depuis une décennie par la présence de groupes terroristes, et où la piraterie maritime s’accroît. La Croix, Le golfe de Guinée en proie aux pirates
  • Mettre un journal sur internet sans l’autorisation d’un éditeur pour le faire circuler d’un téléphone à l’autre constitue un acte de piraterie. Bien qu'il semble plus facile de lire un journal dans son téléphone que d'aller vers un kiosque, la piraterie numérique est dangereuse pour les entreprises. Cette pratique déplorable devient récurrente au Gabon et, particulièrement, à Libreville. La piraterie numérique des journaux et des livres fragilise aujourd’hui les sociétés d’édition. L'UNION | L'actualité du Gabon, Presse écrite : les dangers de la piraterie numérique | Gabon économie

Traductions du mot « piraterie »

Langue Traduction
Anglais piracy
Espagnol piratería
Italien pirateria
Allemand piraterie
Chinois 海盗行为
Arabe القرصنة
Portugais pirataria
Russe пиратство
Japonais 海賊行為
Basque pirateriaren
Corse pirateria
Source : Google Translate API

Synonymes de « piraterie »

Source : synonymes de piraterie sur lebonsynonyme.fr
Partager