La langue française

Accueil > Dictionnaire > Définitions du mot « pionne »

Pionne

Définitions de « pionne »

Trésor de la Langue Française informatisé

PION2, PIONNE, subst.

I. − Subst. masc., vx
A. − Fantassin; domestique à pied en Inde. Deux chameaux, et leurs conducteurs, pour porter ses provisions et ses bagages; deux pions, ou coureurs, pour l'annoncer (Bern. de St-P., Chaum. ind., 1791, p.74).
B. − Péj. Homme sans feu ni lieu, individu sans ressources, pauvre hère. (Dict. xixeet xxes.). Synon. clochard, miséreux, vagabond.
II. − Substantif
A. − Arg. scol. ou fam. Surveillant(e) dans un établissement scolaire. Synon. maître d'étude* (vieilli), maître1/maîtresse/surveillant(e) d'internat*, surveillant(e) d'externat*.Pion de collège, de lycée; se faire pion, chahuter le pion, la pionne. Sénécal (...) se promenait les mains derrière le dos, comme un pion dans une salle d'études (Flaub.,Éduc. sent., t.1, 1869, p.252).Elle levait les yeux pour apercevoir, par-dessus le haut mur de la cour, la fenêtre de sa chambre de pionne, à Sainte-Mechtilde (Daniel-Rops,Mort, 1934, p.394):
. Les surveillantes ne réussissaient pas à nous faire tenir tranquilles. Nous passions les heures de battement (...) dans (...) «la salle d'étude des cours». Nous bavardions, nous ricanions, nous provoquions la pionne chargée d'y faire régner l'ordre... Beauvoir,Mém. j. fille, 1958, p.124.
Empl. adj. Air pion. MmeDaudet (...) se plaignait, ce soir, du côté correcteur, du côté pion de Ganderax et des sots points d'interrogation dont il avait semé ses épreuves (Goncourt,Journal, 1894, p.539).
B. − Au masc. uniquement, péj. Personne à l'attitude pédante, dogmatique, à l'esprit étroit et lourd. L'auditoire qui garnissait les bancs était composé de vieux rapins, de pions, d'hommes de lettres inédits (Flaub.,Éduc. sent., t.2, 1869, p.128).Laissons aux pions les critiques de textes, aux esthètes les critiques de formes (Artaud,Théâtre et son double, 1938, p.90).
Empl. adj. Il a l'air charmant, (...) exquis, délicieux, pas pion pour un sou (Proust,Sodome, 1922, p.902).
REM. 1.
Pion(n)esque,(Pionesque, Pionnesque) adj.,rare, péj. Propre, relatif à un pion (supra II A); semblable à un pion (v. -esque A 1). Je suis ici professeur de littérature, histoire, géographie et anglais (...). Régime excellent. Chambre à part. Nulle surveillance «pionnesque» (Verlaine,Let., 14 nov. 1878, in A. Séché et J. Bertaut, Paul Verlaine, p.115 ds Quem. DDL t.21).
2.
Pionnerie, subst. fém.,hapax. [Corresp. à supra II B] Il était écoeuré par ce qui paraît le plus respectable à la masse, la pionnerie: lourdeur d'esprit, vulgarité de la morale, aucune délicatesse dans le sentiment, suffisance et étroitesse (Barrès, inMercure de France, no80, p.369,août 1896, ds Quem. DDL t.21).
3.
Pion(n)icat,(Pionicat, Pionnicat) subst. masc.,arg. scol., fam. Travail, emploi de pion. Ni ton père ni le mien n'ont réussi à nous éviter ce hideux pionnicat (Benoit ds Lar. Lang. fr.).Il pouvait disparaître, tomber à la cloche ou au pionicat (A. Cayatte,Les Marchands d'ombre, 1938, p.237 ds Rob. 1985).
Prononc. et Orth.: [pjɔ ̃], fém. [pjɔn]. Homon. et homogr. pion1, 3. Att. ds Ac. dep. 1878. Étymol. et Hist. 1. Ca 1180 peon «fantassin» (Girart de Roussillon, éd. W. M. Hackett, 8179); 3equart du xves. pyon (Wavrin, Anc. chron. d'Angleterre, I, 207 ds Gdf.); 1477-79 pion (G. Leseur, Histoire de Gaston IV, éd. H. Courteault, t.1, p.5); 2. 1505 pehon «pauvre hère» (Gringore, Folles entreprises ds OEuvres, éd. Ch. d'Héricault et A. de Montaiglon, t.1, p.56); 3. arg. scol. a) 1833 «surveillant» (Baudelaire, Corresp., Lettre du 25 mars ds Quem. DDL t.7); b) 1878 fém. «sous-maîtresse d'un pensionnat de demoiselles» (Rigaud, Dict. jargon paris., p.265). Du b. lat. pedo, pedonis «qui a de grands pieds» qui a pris en lat. médiév. le sens de «piéton, fantassin» (v. Blaise Latin. Med. Aev.). Pedo, -onis qui est déjà att. comme surnom en lat. class. (v. OLD, s.v. Pedo3), est issu du lat. pes, pedis, v. pied.
STAT.Pion1 et 2. Fréq. abs. littér.: 250. Fréq. rel. littér.: xixes.: a) 74, b) 452; xxes.: a) 706, b) 331.

Wiktionnaire

Nom commun - français

pionne \pjɔn\ féminin (pour un homme, on dit : pion)

  1. (Familier) (Argot scolaire) Surveillante d’établissement scolaire, dans le langage des écoliers.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Dictionnaire de l’Académie française, huitième édition (1932-1935)

PIONNER. v. intr.
T. des Échecs et du jeu de Dames. Il se dit d'un Joueur qui s'attache à prendre beaucoup de pions, qui se trouve obligé de prendre trop souvent des pions.

Étymologie de « pionne »

(1878) Dérivé de pion, avec le suffixe -onne.
Wiktionnaire - licence Creative Commons attribution partage à l’identique 3.0

Phonétique du mot « pionne »

Mot Phonétique (Alphabet Phonétique International) Prononciation
pionne pjɔn

Citations contenant le mot « pionne »

  • Comme le laisse supposer le nom, les 17 épisodes proposés ici nous font retomber en enfance. On y suit les (mes)aventures de Cora, jeune femme qui doit bosser en tant que pionne dans un collège afin d’éviter de perdre ses droits aux allocations. Loin d’être motivée, elle devra apprendre à apprivoiser non seulement les enfants, mais aussi le principal grincheux et ses collègues pas toujours très efficaces.  Clubic.com, La série littéraire est-elle l'avenir du livre ? Notre zoom sur Rocambole
  • Pour payer ses études, Nora Bussigny a travaillé comme pionne dans un collège REP (Réseau d'Education Prioritaire) de Seine-et-Marne. A l'époque, elle souhaitait enseigner mais ce qu'elle a vécu durant un an dans cet établissement, qui depuis s'est amélioré affirme-t-elle, la déboussole tellement qu'aujourd'hui, elle n'envisage plus d'être professeur. France Bleu, Témoignage : une pionne de banlieue raconte son année dans un collège difficile de Seine-et-Marne
  • Offre de stupéfiants à des mineurs, provocation de mineurs à la consommation d’alcool, propositions sexuelles faites à un mineur de 15 ans, atteinte sexuelle sur le même par la jeune femme. C’était jeux interdits au collège de Chalais. Mathilde y était pionne en 2014, et Sophie O’Hana, la procureure, a bien résumé la situation. « Elle s’est comportée comme si elle appartenait à ce groupe de mineurs. Elle 24 ans, lui 14. Une attirance, on l’a dit. C’était à l’adulte de mettre la limite. Elle ne l’a pas fait. » CharenteLibre.fr, Chalais: la pionne dévergondait les collégiens - Charente Libre.fr
  • Retrouvez Survaillante de Nora Bussigny, journal d’une pionne de banlieue aux éditions Favre pendant L’Autre Festival à Avignon, le festival qui ouvre les livres, du 14 au 17 février 2019. Nora Bussigny animera une conférence sur le thème : Violences sexistes en milieu scolaire” le vendredi 15 février 2019 à 15h30 au Novotel Avignon centre. , Survaillante de Nora Bussigny, journal d'une pionne de banlieue -

Images d'illustration du mot « pionne »

⚠️ Ces images proviennent de Unsplash et n'illustrent pas toujours parfaitement le mot en question.

Traductions du mot « pionne »

Langue Traduction
Anglais pawn
Espagnol empeñar
Italien pedone
Allemand pfand
Chinois 典当
Arabe البيدق
Portugais penhor
Russe пешка
Japonais ポーン
Basque peoia
Corse pewn
Source : Google Translate API

Synonymes de « pionne »

Source : synonymes de pionne sur lebonsynonyme.fr

Pionne

Retour au sommaire ➦

Partager